OpenOffice.org 1.1 efficace - Critique du livre

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
30
août
2004
Livre
OpenOffice.org est devenue en peu de temps une suite bureautique multiplateforme de référence dans le monde du libre, capable de rivaliser, si ce n'est de surpasser dans certains domaines, ses équivalentes du monde propriétaire. Un certain nombre de livres sont apparus, traitant de tout ou partie de la suite, reprenant parfois plus ou moins maladroitement la documentation disponible en ligne.

Il y a un peu moins d'un an, Eyrolles a publié sur ce sujet OpenOffice.org 1.1 efficace dont les auteurs sont parmi les principaux contributeurs à la partie francophone du projet. Et malgré cela, le livre propose un contenu original. C'est une critique complète de ce livre qui vous est proposé dans la suite de cet article.

NdM : nous conseillons ce livre à ceux qui souhaitent en avoir un sur OpenOffice. Un autre livre dont dont nous avions déjà parlé a été la source de bien des problèmes (voir mail1, mail2, mail3, mail4). Ceux ci semblent désormais réglés, mais celui de Eyrolles, écrit par la communauté OpenOffice, reverse ses droits à la communauté. Profitez de cet article pour parler des autres livres sur le sujet et que vous avez apprécié, documents indispensables, etc. Couverture-du-livre
Titre : OpenOffice.org 1.1 efficace
Auteurs : Sophie Gautier, Christian Hardy, Frédéric Labbé et Michel Pinquier
Editeur : Eyrolles
ISBN : 2-212-11348-x
Pages : 330
Prix : 25 euros (Prix indicatif)
Rédacteur : Florent Zara

OpenOffice.org 1.1 efficace fait partie de la récente collection "Accès Libre" lancée par Eyrolles, qui s'adresse à des utilisateurs motivés souhaitant mieux maîtriser leur outil informatique et être autonomes sur un logiciel donné. Cette collection a pour but d'amener le lecteur vers des aspects techniques qu'il n'aurait pas abordés autrement. Qu'en est-il dans les faits ?

Précisions et impressions d'ensemble concernant cet ouvrage :

  • c'est une édition originale francophone et non une simple traduction. Il a été écrit par des gens qui collaborent activement au développement de la partie francophone du projet OpenOffice.org, et pas seulement pour de la traduction. Pour mémoire, Sophie Gautier en est la responsable. Tous les profits sont reversés à CUsoon, club d'utilisateurs.

  • ce n'est pas une compilation ordonnée des documentations disponibles sur Internet.

  • la suite bureautique dont il est question est fournie sur le CD accompagnant le livre, ainsi que tous les outils, exemples et fichiers nécessaires pour suivre les exercices. Ils couvrent par exemple beaucoup de fonctionnalités des styles,

  • beaucoup de ces fichiers fournis sont facilement réutilisables et fourniront à l'utilisateur une base de travail solide pour ses propres travaux et lui feront gagner du temps par la suite. Ceci est également valable dans le cadre d'une formation.

  • c'est un excellent support de formation pour une entreprise en charge de la migration du poste utilisateur,... ou non. En effet, OpenOffice.org n'est jamais comparé directement à son rival MS-Office. D'ailleurs, ce livre n'est pas un comparatif , mais bien une présentation et une explication des fonctionnalités d'OpenOffice.org. Cependant, les auteurs n'ont pas oublié la réalité du marché, et ont ponctué les marges d'astuces ou d'explications pour les personnes venant d'un environnement Microsoft.

  • toutes les fonctionnalités ne sont pas couvertes, loin de là. Par exemple, l'insertion de champs/propriétés personnalisés dans un document Writer n'est pas traitée, mais juste évoquée. Par contre, les auteurs donnent les endroits où trouver l'information sur ce genre de points qu'ils considèrent comme plus avancés.

  • inversement, les auteurs ne se bornent pas à traiter les fonctionnalités de la suite, mais donnent régulièrement des conseils (mise en forme, etc.) valables dans n'importe quel contexte.


La forme des "Accès Libre" n'est pas sans rappeler la collection des "Cahiers du Programmeur", où le contenu des marges est aussi important que le corps de texte. De toute façon, pas moins de 5 chapitres, l'avant propos, la table des matières et les annexes sont disponibles au téléchargement sur le site de l'éditeur pour que vous puissiez vous faire une bonne idée du contenu.
Même s'il vaut mieux lire les chapitres dans l'ordre, le niveau étant progressif, il est tout a fait possible de s'y référer de manière indépendante comme un mode d'emploi (même si ce n'en est pas un !) pour la personne qui connaît déjà un peu OpenOffice.org. Passons les en revue:

Le premier chapitre aborde l'installation en détail. La description détaillée est faite pour un environnement Windows, et d'autres paragraphes viennent souligner les différences avec Linux et MacOS. l'installation des outils complémentaires - dictionnaires, images - est aussi détaillée. Ce chapitre se termine par une présentation de l'automatisation pour une installation multiposte

Le second chapitre décrit l'interface commune à toute la suite bureautique, et les moyens de la personnaliser et de l'optimiser.

Les chapitres 3, 4 et 5 sont consacrés à Writer. Les notions abordés sont progressives, de la saisie basique à l'insertion d'images et de tableaux, en passant par l'utilisation des mécanismes de révision, de comparaison, de document maître, des styles, etc. La maîtrise des styles est tellement importante et centrale pour OpenOffice.org qu'elle occupe le plus gros chapitre du livre (le quatrième). Le support de cours pour l'apprentissage de la base est une lettre administrative et les fonctions avancées sont étudiées à travers la mise en forme du 3e chapitre.

De même que pour Writer, les chapitres 6, 7 et 8 décortiquent Calc. On commence par la base : saisie, formules, mise en forme, etc. pour monter en puissance avec la gestion des données (plages, matrices, audit, etc.) et leur analyse à l'aide du "pilote de données", équivalent du tableau croisé dynamique sous MS-Office.

Les chapitres 9 et 10 sont réservés à Impress. le premier pour les fonctionnalités générales, et le second pour les animations et les exports Flash et HTML. Un diaporama utilisé lors des RMLL (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre) sert de support.

Les chapitres 11, 12 et 13 nous conduisent à travers la polyvalence de l'outil Draw, respectivement les dessins en 2D, l'organigramme et la 3D animée (si besoin). C'est la que l'on se rend compte de la puissance graphique de cet outil sous-estimé au sein de la suite. Les fonctions 3D intégrées valent vraiment le détour, même si on est loin d'un outil comme Blender (l'usage n'est cependant pas le même)

Le chapitre 14 met en avant la simplicité de création de formules mathématiques, qui peuvent être créées graphiquement en utilisant les modèles ou la syntaxe spécifique du module qui permet d'aller plus rapidement. Cependant cette dernière n'est pas détaillée, juste présentée. vous serez orientés vers d'autres liens pour une utilisation avancée.

Le chapitre 15 présente l'environnement des macros écrites en StarBasic. Vous n'y trouverez pas les détails du langage, mais plus l'utilisation des macros dans OpenOffice.org.

Les chapitres 16 et 17 traitent des relations d'OpenOffice.org avec des bases de données. On est loin d'un programme tel que MS-Access, mais la finalité n'est pas encore là. OpenOffice.org ne possède pas de SGBD embarqué. Le premier des deux chapitres, au travers de la réalisation d'un mailing présente les possibilités d'affichage et de présentation des données via dBase ou Calc. Quant au second on y découvre les interactions avec des bases de données relationnelles comme MySQL, via des pilotes JDBC ou ODBC.

Les deux derniers chapitres intéresseront plus l'administrateur système et le chef de projet, tous deux soucieux de la pérennité et de la conversion des documents, notamment dans le cadre d'un migration. J'aurais personnellement transféré la partie "installation automatique" (premier chapitre) dans cette partie de l'ouvrage, moins axée sur utilisateur final.

Pour terminer, les annexes font un brin d'historique, précisent les conditions de la licence avec un couplet bienvenu sur le libre, listent des raccourcis, et le contenu du CD.

Pour aller peu plus loin, j'ai testé assez rapidement le livre sur des personnes n'ayant jamais utilisé OpenOffice.org, mais étant des utilisateurs réguliers ou occasionnels de la suite MS-Office depuis quelques années déjà. Voici ce qu'il en ressort [NdR je précise que ce ne sont pas forcément mes remarques, même si je suis d'accord sur certaines] :

  • sur la première de couverture, on ne sait pas exactement à quoi on a affaire. On se doute qu'il s'agit d'une suite bureautique, mais ce n'est pas évident pour quelqu'un n'étant pas familier du monde libre. À côté des noms des modules, il aurait fallu par exemple ajouter leur fonction (Traitement de texte, tableur, etc.). D'ailleurs, le nom de la collection (Accès Libre) est peut-être un peu trop mis en avant par rapport au titre qui apparaît alors comme un sous-titre. La quatrième de couverture vient lever ces ambiguïtés et on y trouve toutes les réponses qu'on y attend.

  • le premier paragraphe est directement la phase d'installation. L'avant propos est un peu sommaire. Il manque un chapitre entre les deux pour introduire la suite bureautique, ses atouts et spécificités. Une sorte d'entrée en matière un peu moins technique.

  • d'ailleurs, l'installation ne semble pas simple du tout... Java, puis multiutilisateur, puis par utilisateur, puis les dictionnaires... Qu'est ce qui est obligatoire et facultatif ? C'est un peu fouillis [NdR : Ce ne sont pas les auteurs du livre à blâmer ici]. Le résumé du chapitre aurait été bienvenu en guise d'introduction.

  • sur l'ensemble, pas de gros soucis, c'est clair, didactique et bien illustré. La progression est bien dosée, et un aspect "valorisation" du lecteur a été apprécié. Il manque par endroit un repère pour rappeler le module traité (Writer, Calc, Draw, etc.). Le livre aurait pu être "partitionné" en fonction.

  • l'index semble bien fait puisqu'à plusieurs reprises, il a permis de trouver rapidement la page qui contenait la réponse à une question précise (numérotation, mise en page, etc.)


Cela fait ici une majorité de critiques négatives, mais pour relativiser, sachez que l'appréciation générale est très bonne (voire excellente). Cela est dû, je pense, aussi bien aux qualités de la suite (le navigateur est devenu indispensable, tout est "style", ou presque, ils sont présents dans tous les modules, compatibilité avec MS-Office etc.) qu'aux auteurs qui ont su les mettre vraiment en valeur (notamment via les apartés dans les marges qui sont efficaces), ainsi qu'à l'aspect libre et gratuit ("Tout ça c'est gratuit et je peux le faire passer à mes amis ? Sérieusement ?").

En conclusion
Un très bon livre sur la suite phare du monde libre. Actuellement, il est idéal pour le public ciblé, à savoir les utilisateurs avec au minimum une petite expérience bureautique qui souhaitent passer à OpenOffice.org. Pour 25 euros, on a non seulement un livre complet d'utilisation de la suite bureautique, mais la suite logicielle en elle-même. Celui-ci suscite réellement l'envie de l'utiliser et d'aller plus loin ; je pense que les auteurs ont réussi leur pari. À voir la réaction sur mon public test, je dirais personnellement qu'il faudrait encore quelques menues retouches pour que ce livre sorte du monde "libre" et soit acheté par le premier quidam qui cherche une suite bureautique et un livre de démarrage sans passer par le bouche à oreilles.

Table des matières

  • Avant-propos - [4 pages] - Fichier PDF (296.1 Ko)

  • Table des matières - [4 pages] - Fichier PDF (259.6 Ko)

  • Chapitre 01 : Installation d'OpenOffice.org [24 pages]

  • Chapitre 02 : Optimiser son environnement de travail - [16 pages] - Fichier PDF (848.3 Ko)

  • Chapitre 03 : Premier document avec OpenOffice.org Writer - [20 pages] - Fichier PDF (1.2 Mo)

  • Chapitre 04 : Création d'un document numéroté, stylé, mis en page - [28 pages]

  • Chapitre 05 : Insertion de tableaux, images, et autres objets - [20 pages]

  • Chapitre 06 : La feuille de calcul - [22 pages] - Fichier PDF (649.1 Ko)

  • Chapitre 07 : Plages de données, matrices, audit et aides à la saisie - [14 pages]

  • Chapitre 08 : Analyser des données - [14 pages]

  • Chapitre 09 : Réaliser une présentation Impress - [14 pages]

  • Chapitre 10 : Animations et Exports HTML et Flash - [10 pages]

  • Chapitre 11 : Prise en main de Draw - [22 pages]

  • Chapitre 12 : Création d'un organigramme - [14 pages]

  • Chapitre 13 : Draw, de la 2D vers la 3D et l'animation - [12 pages]

  • Chapitre 14 : Les formules avec Math - [8 pages]

  • Chapitre 15 : Les Macros - [8 pages]

  • Chapitre 16 : Introduction à l'utilisation de bases de données - [22 pages]

  • Chapitre 17 : Bases de données relationnelles - [8 pages]

  • Chapitre 18 : Conservation et pérennité des documents - [8 pages] - Fichier PDF (557.5 Ko)

  • Chapitre 19 : Méthode de migration pour l'administrateur - [10 pages] - Fichier PDF (557 Ko)

  • Annexe A : OpenOffice.org et Sun Microsystems - [4 pages] - Fichier PDF (147.1 Ko)

  • Annexe B : Les licences d'utilisation d'OOo - [2 pages] - Fichier PDF (129.7 Ko)

  • Annexe C : Raccourcis et astuces - [8 pages] - Fichier PDF (199.4 Ko)

  • Annexe D : Contenu du CD-ROM - [4 pages] - Fichier PDF (147.3 Ko)


Références

Aller plus loin

  • # Article & Débutants ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Très bon article, très abouti et très bien documenté. Bravo pour ton travail !
    Cependant je me pose une question : peut-on mettre ce livre dans toutes les mains ? Quelqu'un ne sachant pas se servir d'une suite bureautique, voir ne sachant pas même ce que c'est pourras t'il en tirer profit ? N'y a t'il pas certains sous-entendu qui supposent que l'on sache déjà, par exemple, se servir d'un traitement de texte ?

    C'est en effet l'un des problèmes qui m'est souvent posé lorsque quelqu'un me dit : "Je veut me mettre à l'informatique", quelle documentation conseiller ?
    • [^] # Re: Article & Débutants ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      > peut-on mettre ce livre dans toutes les mains ?

      Amha pas toutes les mains, il faut déjà un minimum de connaissances relatives à l'utilisation basique d'un PC (mais ca on le suppose acquis si la personne se lance dans l'apprentissage d'une suite bureautique).

      Comme je le disais, il manque certainement un chapitre d'introduction sur la suite bureautique. Par contre, je t'invite à lire les chapitres 3 et 6 (dispos en pdf) qui sont respectivement les chapitres d'entrée en matière pour Writer et Calc. Tu pourras voir par toi même si les explications données sur l'utilité d'un traitement de texte et d'un tableur sont suffisantes pour ton public. L'exemple utilisé pour Writer est une lettre à une assurance. ca peut-etre utile pour montrer la finalité d'un traitement de texte.

      Dans tous les cas, je pense que tu ne devras pas laisser la personne vraiment débutante seule avec son bouquin la première demi-heure ;)
      • [^] # Re: Article & Débutants ?

        Posté par . Évalué à 6.

        C'est clair que ce livre n'est pas fait pour les débutants complets...

        Je l'ai offert à mon père qui a une utilisation basique d'excel et word. Et bien devinez quoi? Il n'a même pas su installer le logiciel! Il faut dire que ce n'est pas facile pour un débutant:

        - OpenOffice est une archive Zip
        - On parle d'installation multi-utilisateurs (Quézako pour un utilisateur basique de 55 ans?)
        - La "galère" (pour le néophyte j'entends) pour installer les dicos etc...


        Conclusion: Je pense que le vrai débutant s'arrête page 2 du bouquin. L'utilisateur expérimenté des suites bureautiques fera lui le tour du bouquin en une heure (contenu trop "léger" à mon goût).
  • # versatile : anglicisme (ou faux-ami ?)

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Les chapitres 11, 12 et 13 nous conduisent à travers la versatilité de l'outil Draw

    En français, versatile n'a pas la signification anglaise ("utilisation multiples", "polyvalence") mais désigne le caractère inconstant des opinions d'une personne (pêché sur http://www.granddictionnaire.com(...) mais je n'arrive pas à trouver comment faire un lien direct).
  • # Bonjour l'impartialité et le recul ...

    Posté par . Évalué à 10.

    Même si j'approuve le fait de conseiller l'achat de l'excellent livre des éditions Eyrolles, je trouve dommage que l'on ressorte une fois de plus "l'affaire" concernant le non moins excellent livre électronique d'@picNet (je n'ai aucun lien avec eux).

    C'est une histoire terminée depuis longtemps, et les auteurs ont fait un gros travail pour corriger leurs erreurs, tout cela en supportant la pression énorme engendrée par des sites qui ne connaissaient pas grand chose au fond de l'affaire mais saisissaient l'occasion de faire une mise à mort facile.

    Bref, quel est l'interêt de remettre de l'huile sur le feu alors que ce bouquin est un excellent travail, disponible sous licence libre ? C'est aussi nul que de sortir que KDE n'est pas libre parce qu'il utilise QT.

    J'aime beaucoup le coté très impartial de "les problèmes sont réglés mais préférez le livre Eyrolles" : et pourquoi pas les deux ?

    Faites vous une idée par vous même :
    http://fr.openoffice.org/Documentation/Livres/index_livr.htm(...)

    M
    • [^] # Re: Bonjour l'impartialité et le recul ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est une histoire terminée depuis longtemps, (...)

      Ah ? Donc j'imagine que tu as des contacts avec eux pour le savoir. Parce que moi, aux infos que j'ai (à la source), certains de la communauté openoffice s'en bouffe toujours les doigts de cette histoire, et ce n'est pas du tout réglé. Ce n'est pas parce que dans un esprit d'éviter les conflits les personnes qui ont été lésées (la communauté openoffice) dans l'histoire ont fait profil bas qu'il faut penser que c'est tout bon.
      • [^] # Re: Bonjour l'impartialité et le recul ...

        Posté par . Évalué à 8.

        Je pense être suffisamment au courant de ce qui se passe, y compris de l'intérieur, je te remercie.

        Bien sûr cette affaire a laissée des traces, c'est clair. Il y a eu beaucoup de frustrations et de coups de gueule qui ne vont pas s'oublier en 1 jour.

        Certains se désolent par exemple que l'on puisse faire paraitre un livre en édition papier à partir d'un document sous licence libre qui reprend une partie de leurs travaux. Je peux le comprendre, et en même temps on sait tous que demain n'importe qui peut utiliser notre travail, y ajouter un peu de valeur et faire (ou pas) de l'argent.

        A la limite je peux comprendre que tu privilégie l'opinion des gens frustrés par cet état de fait, mais il est dommage de ne publier que des extraits de mailing list qui sont cités hors de leur contexte, et qui ne laissent apparaitre que les avis de l'un des camps (puisqu'il est de bon on d'y voir une bataille).

        Ca y est, je suis tombé dans le piège lancé par la nouvelle :)

        Donc frustrations ou pas, vous avez de la doc en licence libre et un excellent bouquin qui sont disponibles : Abusez en !
        - Le livre Eyrolles est une merveille d'un rapport qualité/prix sans comparaison et qui profite à la communauté OOo
        - Le gros doc electronique est contreversé mais il serait dommage de ne pas y jeter un coup d'oeil.

        M, qui arrète là.
  • # Tutoriels

    Posté par . Évalué à 2.

    Mes tutoriels sont directemnt accessible ici:
    http://fynl.free.fr/dotclear/index.php?2004/07/22/4-mes-tutoriels-s(...)

    J'en profite pour remercier les auteurs de dotclear, c'est vraiment bien ce truc.

    Quelques stats pour ceux que ça amuse. J'ai eu la surprise, alors que je pensais qu'ils n'intéressaient plus personne (c'est OOo v. 1.0), de constater qu'ils étaient encore téléchargés plusieurs fois par jour.

    # Hits Ko URL
    En juillet:
    1 101 1.73% 78240 18.44% /pdf/TutorialDraw.pdf
    2 27 0.46% 66710 15.73% /sxw/tutorialDraw.sxw
    3 126 2.16% 55828 13.16% /pdf/TutorialWriter.pdf
    4 85 1.46% 55603 13.11% /pdf/TutorialCalc.pdf
    5 28 0.48% 45667 10.76% /sxw/tutorialCalc.sxw
    6 31 0.53% 28228 6.65% /sxw/TutorialWriter.sxw

    En août:
    1 175 3.02% 69340 18.39% /pdf/TutorialDraw.pdf
    2 77 1.33% 61308 16.26% /pdf/TutorialCalc.pdf
    3 76 1.31% 47809 12.68% /pdf/TutorialWriter.pdf
    4 50 0.86% 39388 10.45% /sxw/TutorialWriter.sxw
    5 27 0.47% 37599 9.97% /sxw/tutorialCalc.sxw
    6 19 0.33% 30224 8.02% /sxw/tutorialDraw.sxw

    Et apparemment c'est Draw qui semble le plus recherché.

    Par contre je n'ai pas la moindre idée des stats de framasoft.
  • # Critique de livres ?!? oO

    Posté par . Évalué à -2.

    Cette news de première page m'a interloqué. Linuxfr ce lance dans la critique de livres, maintenant ? Sans méjuger de la qualité intrinsèque du livre présentement critiqué, je me demande si cette critique à bien sa place en tant que news de première page.


    * Ce n'est pas une news
    * Comme je suis un troll, j'irais presque considérer ça comme une publicité pour Eyrolles. En soit, ça ne me gêne pas, mais bon. J'ai eu l'impression de lire un article publi-rédactionnel plus qu'un news...
    * on parle d'un bouquin qui à un an. Linuxfr n'est pas réactif, mais qu'en même !
    * On à carrément droit à la première page, sur un sujet somme toute, aussi important que la migration des moules de bouchots au printemps. Limite si, en étant mauvaise langue et d'esprit tordu, on ne soupçonnerait pas quelques copinages...

    A part ça, pour ce qui en est du bouquin lui-même, il est en effet très bien.
    • [^] # Re: Critique de livres ?!? oO

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Pour répondre tout de même à ce sujet. Il y a toujours eu des critiques de livres, et elles ont toujours été publiées en page principale (voir les archives). S'il y en a moins depuis pas mal de mois, c'est simplement parce que Lionnel, qui gèrait cette section, habite désormais à l'étranger et n'a plus de temps à consacrer à LinuxFr. Merci Lionnel pour ton travail !

      Peut-être qu'un jour quelqu'un se prendra par la main pour refaire vivre cette partie de LinuxFr, c'est à dire gérer les personnes qui rédigent les critiques, leur rappeler toutes les semaines qu'elles avaient promis un truc pour hier, etc. (Au début on tentait d'avoir une critique par mois).

      Et pour ceux qui faisaient les critiques, parce que c'est du travail, on filait des livres ou ce qu'il nous venait sous la main (livres, abonnements, baffes, remerciements, bière, une bise, etc).
      • [^] # Re: Critique de livres ?!? oO

        Posté par . Évalué à 2.

        Je me relis et, je dois le dire, le ton est plus trollesque que ce que j'aurais voulu. Et ça aurais peut etre plus eu ca place sur un forum sur le fonctionnement de linuxfr.
        ok, mea culpa :) ça fait un moment que je traine sur le site et je n'avais qu'un vague souvenir de critiques de livre, en effet. Si on remonte un peu on peut en croiser une en 2002.

        Quoi qu'il en soit, ça reflete bien le fond de ma pensée. Je trouve cet article, mal placé. et cela sans jugé de sa qualité intrinsèque, et sans vouloir troller. A la lumière de tes explication, j'imagine que c'est l'aspect rarisime de ce type de "news" qui m'a fait réagir ainsi...

        Bref, tant qu'a faire des critiques, autant le faire dans un espace dédié, et pas au milieu d'une suite de news, ou elle est vouée à disparaitre plus ou moins rapidement, limitant par la même son accessibilité.

        Pour la critique sur l'aspect "publi-rédactionnel" : cela vient du format de la critique en elle même. En la lisant, j'ai plus eu l'impression de lire un article vendant un produit qu'un critique. Bon, à la relecture, l'impression s'estompe quelque peu. mouaif. décidment, ce format de critique ne me convient pas, faut croire.
        Il manque un aspect "comparatif" il me semble.

        Pour le copinage, c'est juste du à mon esprit vil et retord qui voit une critique sur un bouquin alors qu'il avait perdu l'habitude dans voir.

        Bref, le questionnement me semblait légitime, et ne se voulait pas être un troll (y'a suffisament des news sur Xchat, le registre, xorg, etc pour ça)
        ---------------
        Pour en revenir au livre, on peut dire qu'il s'agit d'un bon outils pour ceux qui veulent découvrir rapidement les fonctionalité d'openoffice.

        Il y a en effet pas mal d'astuce sur l'utilisation des styles et sur l'utilisation plus générale d'un traitement de texte qui rende l'ouvrage interessant le tout étant très didactique, ce parcourant les deux mains sur le clavier.
        domage que les script sont finalement abordé trop legerement à mon gout.
    • [^] # Re: Critique de livres ?!? oO

      Posté par . Évalué à 2.

      c'est parce que linuxfr a du succes, devient connu, devient un site de daissideur presse, un peu comme 01net
  • # OOo dans la choucroute

    Posté par . Évalué à 1.

    Tiens, puisque l'on parle d'OOo :
    Un graphique banal avec calc, les données : une dizaine de millier de lignes, sur un pentium III 700 256Mo de RAM (c'est pas encore un modéle préhistorique) : patinage dans la choucroute pendant + de 10 minutes sans résultats (j'aller quand même pas attendre + longtemps alors qu'au taf la même chose prenait a peine qq seconde avec un vieux Excel sur une machine 3 fois moins puissante !)
    Ah, et je précise : le OOo il était pas sous w32, il était bien sous Linux .... J'vois pas de raisons à cette lenteur déplorable, jvois difficilement comment présenter OOo en essayant de convaincre s'il se ramasse de cette façon sur une fonctionnalité primaire et aussi importante, c'est vraiment décevant.

    PS: Heureusement que Gnumeric était là pour me sauver .. et dorénavant je n'utiliserais dans OOo que ce que je ne trouve pas ailleurs (et non plus l'inverse) (..en restant quand même dans le domaine du libre hein)

    PS2: Je sais, OOo c'est libre, normalement j'ai pas à critiqué et à me lamenter comme ça .. Mais s'il est devenu assez bien pour que l'on vende un bouquin sur le sujet, alors il est suffisement bien pour être descendu.
    • [^] # Re: OOo dans la choucroute

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Selon Alan Cox sur les mailing lists de Fedora, OOo Calc est complètement à la ramasse par rapport à GNumeric quand il s'agit de fonctions scientifiques.
      C'est pas grave, les deux sont libres, mais je ne pense pas que OOo puisse légalement repomper du code de GNumeric (la licence d'OOo est assez spécifique).
      Il faut juste utiliser l'outil le plus adapté à la tâche, comme toujours avec Unix.
      • [^] # Re: OOo dans la choucroute

        Posté par . Évalué à 4.

        la licence d'OOo est assez spécifique

        Ah ?
        OOo n'est pas (L)GPL (http://www.openoffice.org/license.html(...) ) comme Gnumeric (http://www.gnome.org/projects/gnumeric/(...) ) ?
        Ou alors il ya quelque chose que je n'ai pas compris !
        • [^] # Re: OOo dans la choucroute

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Exact, il y a une licence double avec la licence de Sun.
          Je ne suis pas du tout expert en la matière, mais qu'est-ce que devient un code emprunté à Gnumeric (donc GPL) quand il se retrouve dans OOo ? Il reste GPL ? Mais dans ce cas, peut-on toujours dire que OOo est aussi sous licence Sun ?
          • [^] # Re: OOo dans la choucroute

            Posté par . Évalué à 2.

            Et bien si le code GPL doit être intégré à un proget licence double GPL/non compatible GPL
            - on peut demander aux auteurs leur accord our un passage en double licence
            - on peut faire un fork GPL-only, ou abandonner la licence non compatible GPL.
            - ou bien on ne peut pas le faire.

            Voilà.
      • [^] # Re: OOo dans la choucroute

        Posté par . Évalué à 0.

        "repomper du code de GNumeric"

        Je ne comprends pas que dans la communauté du libre, on ne puisse pas coopérer dans un tel cas. Si des faiblesses comme "un graphique banal avec calc" qui demande 3 plombes pour être produit sont reconnues, est-ce que sans parler de pomper du code, un rapprochement n'est pas possible entre deux équipes de développeurs ?

        "Il faut juste utiliser l'outil le plus adapté à la tâche, comme toujours avec Unix."

        C'est une bonne chose qu'il y ait plusieurs outils disponibles.
        Mais allez donc expliquer à Monsieur ToutLeMonde, que nous essayons de convaincre de laisser tomber Micro$oft, que pour telle fonctionnalité il vaut qd même mieux continuer avec Excel ou Word (s'il est encore dans son monde propriétaire), ou qu'il faudra connaître plusieurs logiciels mis à sa disposition dans sa distribution Linux pour faire ce qu'il faisait avant avec un seul.

        Cela dit, la sortie d'un bouquin papier sur OOo ne me dérange pas, bien que je préfère les docs en ligne qui peuvent être mises à jour en permanence.
      • [^] # Re: OOo dans la choucroute

        Posté par . Évalué à 4.

        Oui mais c'est quand même bien dommage ... Personnellement, je perçois OOo comme l'ambassadeur classique du monde libre chez Monsieur Tout Le Monde. Tous les utilisateurs standarts, non informaticien (et bien loin de prétendre à l'être) que je cotoie n'ont qu'une seule réponse lorsque je leur demande quelle utilisation "sérieuse" font il de leur machine : suite bureautique (c'est plutot "pack office" en fait ...) ...
        Leur présenter OOo c'est vraiment une occasion en or de leur faire découvrir un autre monde que celui qui prend en otage leur données et qui vide leur porte-monnaie, et ça permet aussi d'introduire Linux en douceur ... Mais si je dois leur dire que OOo ne se suffit pas à lui même (déja qu'esquiver l'absence d'un access ... utilisé par + d'amateur qu'on ne peut l'imaginer), c'est même pas la peine de les traumatisés + que ça (j'exagére, je sais).
        Franchement, une suite bureautique compléte (même si on oublie access, aller ..), au moins autant fonctionnelle que MS Office, et aussi disponible sous win32, c'est vraiment ce qu'il y aurait de mieux pour que les LL ne restent pas un mythe que seul les initiés auraient entre-aperçu .... Accompagné d'un bon navigateur et d'un client mail libre, et ce n'est plus qu'une question de mois pour se faire supplié de leur installer une mandrake.

        PS: Je précise ma vision : pour moi, le futur du monde libre passe par la démystification et la communication grand public autour des LL ... d'ou mon actuel désarroie, même si le temps aura raison de ces ridicules petits tracas.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.