Palm/Linux

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
9
déc.
2004
Technologie
Après GNU/Linux, voici Palm/Linux, la société à l'origine de PalmOS, qui est actuellement l'un des leaders des OS pour PDA et SmartPhone, vient de faire une annonce choc.
La société abandonnerait son noyau pour faire fonctionner le framework de Palm sur un noyau Linux. Cela permettrait donc de faire fonctionner le grand nombre d'applications Palm sur des téléphones Linux.
PalmSource a fait cette annonce avec celle du rachat de China MobileSoft (CMS), une société chinoise qui distribue mLinux une version de Linux pour l'embarqué.

NdM : Merci à Guillaume G.. pour avoir également proposé cette dépêche. Après le rachat de Be Inc, PalmSource ne semble pas convaincre avec son nouvel OS et choisit donc la voie du Libre, mais modérément.

Palm devrait donc mettre à disposition tout un environnement SmartPhone, comme le fait QTopia actuellement. Mais PalmSource part avec une base de développeurs importante et un grand nombre d'application pour PDA. Son framework inclut la téléphonie, le réseau, l'interface graphique...

Il faut encore espérer que PalmSource respectera la licence de Linux et redistribuera ses modifications du noyau. Par contre il est sûr que le framework sera toujours fermé.

Aller plus loin

  • # Visibilité de Linux pour le grand public

    Posté par . Évalué à 8.

    C'est une excellente nouvelle.

    Cela améliorera la visibilité de linux en général : on trouvera, en magasin, dans le choix des PDA, une alternative de type Linux à Windows CE. Pour toucher le grand public, cela a de l'importance !
    • [^] # Re: Visibilité de Linux pour le grand public

      Posté par . Évalué à 10.

      Pour le grand public ET les décideurs, à force de voir du linux partout, et notamment au coeur des stratégies de grands groupes comme IBM, Novell et maintenant Palm, ils ne pourront plus prétendre que linux est un OS pour bidouilleurs.


      On pourra cependant regretter les raisons de ce choix, mais ce n'est pas nouveau...
    • [^] # Re: Visibilité de Linux pour le grand public

      Posté par . Évalué à 5.

      Permets-moi d'ajouter à ton pertinent commentaire que l'on peut espérer que cela améliore l'interopérabilité entre ces instruments et nos machines sous GNU/Linux. Voire qu'on puisse bricoler ça nous-même...
  • # Ce qu'on y gagne ?

    Posté par . Évalué à 4.

    J'ai un peu du mal à voir tous les avantages/inconvénients de cette annonce. Que le noyau sois sous linux, ca avantage beaucoup palm puisqu'ils disposeront d'une solution portable sur différentes plateformes, Ca permettra certainement de voir fleurir beaucoup de nouvelles applications sur Palm.

    Par contre, je comprend pas ce qu'il font de leur OS pourtant très bien foutu. La concurence des pockets PC mais pourquoi n'ouvrent t'ils pas les sources de palmOS plutot que de le jeter pour migrer à une solution linux ?

    Bref, si quelqu'un à des précisions, je prends !
    • [^] # Re: Ce qu'on y gagne ?

      Posté par . Évalué à 8.

      > pourquoi n'ouvrent t'ils pas les sources de palmOS

      il y a probablement dedans des brevets dont il n'ont qu'une licence qui les empechent de le faire.

      De plus ca prend du temps de creer une communautée surtout de developpeurs
    • [^] # Re: Ce qu'on y gagne ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Par contre, je comprend pas ce qu'il font de leur OS pourtant très bien foutu.

      Je ne connais pas Palm, mais peu être que lors OS est en bout de course, trop rigide, pas assez portable sur différentes plates-formes, et peu être veulent-ils se concentrer sur le matériel et profiter des logiciels libres embarqués.
      Ils auront bien du monde pour faire un player video ultra-léger, un lecteur multi-média, etc... - il y a toujours quelqu'un qui s'y colle pour ce genre de trucs.
      Du coups t'as un truc qui te lis du ogg-mpc-wma-mp3-... et bien d'autres fonctionnalité qui feraient tip top !
    • [^] # Re: Ce qu'on y gagne ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      > Par contre, je comprend pas ce qu'il font de leur OS pourtant très bien foutu.

      Il n'est pas « très bien foutu » leur OS : il n'est même pas multitâche... au moins une fonctionnalité technique qu'ils vont gagner avec Linux...

      Et puis ils pourront se concentrer sur le user-space et l'interface utilisateur...

      Très grossièrement, PalmOS a fait du bottom-up, alors que WindowsCE a fait du top-down : PalmOS est parti de rien pour ajouter peu à peu des fonctionnalités. À l'opposé, WindowsCE est parti de Windows en élagant tout ce qui est superflu et consommateur. Résultat : avec la montée en puissance des ordi « qui tiennent dans la main » WindowsCE est mieux préparé au présent et à l'avenir...

      Linux est un noyau pérenne, Palm a fait le bon choix en abandonnant son noyau sans avenir...
      • [^] # Re: Ce qu'on y gagne ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        J'ai déjà fait du développement pour Palm OS (c'était en version 4 à l'époque) et je trouvait ça pas mal génant ne pas pouvoir faire du multi-tâche. Donc une base qui le supporte serait très bien pour la plateforme. De plus, j'imagine que Linux fournira une interface "BSD Socket" complète qui n'était pas le cas sous Palm OS 4 (merci de m'avertir si cela a changer dans les plus récentes version).

        Donc tout ça sembel être du positif pour Palm OS.
      • [^] # Re: Ce qu'on y gagne ?

        Posté par . Évalué à 2.

        PAs multitâche ?

        Euh un peu quand même, non ? Avec le RealPlayer je peux écouter des MP3 / realaudio et naviguer dans d'autres applications en même temps, saisire des RDVs, des notes...
        • [^] # Re: Ce qu'on y gagne ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Sauf erreur de ma part, c'est du multitâche « manuel » (c'est-à-dire programmé avec l'application, pas offert par l'OS) un peu comme les TSR de l'époque MS-DOS pour ceux qui ont connu... Au moins pour les PalmOS jusqu'aux 4.x (68000), après pour PalmOS 5 (ARM) je suis moins sûr, mais il me semble quand même que le vrai multitâche n'était prévu que pour PalmOS 6. Un spécialiste pour confirmer/infirmer ?
        • [^] # Re: Ce qu'on y gagne ?

          Posté par . Évalué à 2.

          PalmOS n'est pas multitache. L'avantage c'est que c'est tres simple. TU n'as pas de processus qui tournent et que tu oublies de fermer. Par contre, ca ne tient absolument pas la route face a Win CE... Si Palm passe a Linux alors c'est un de mes reves qui devient realite, et Palm redeviendra concurrentiel.
          Tres bonne nouvelle.
    • [^] # Re: Ce qu'on y gagne ?

      Posté par . Évalué à 3.

      D'abord, ils disent que le PalmOS actuel demeurera, et que l'offre Palm/Linux sera complémentaire (mouais, bon...).

      Pour ce dernier, je le vois comme ça: la couche PalmOS devient une sorte de Gnome ou KDE pour appareils mobiles, un peu sur le même plan que Qtopia. Elle propose donc une interface graphique (éprouvée) et quelques applications comme par exemple le PIM, avec probablement un middleware pour faire fonctionner tout ça (par exemple pour accèder aux contacts du PIM à partir d'une application d'instant messaging).

      A côté de ça, PalmSource & CMS travaillent à quelques améliorations de Linux spécifiques aux appareils mobiles, type gestion d'énergie, mise en veille, démarrage rapide, drivers spécifiques, etc. Et là dedans certains développements seront GPL.
    • [^] # Re: Ce qu'on y gagne ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Par contre, je comprend pas ce qu'il font de leur OS pourtant très bien foutu.

      Concernant la concurence entre PalmOS et WindowsCE, voir cet article récent qui pourrait expliquer le changement de direction de Palm:

      http://www.internetnews.com/ent-news/article.php/3435501(...)
  • # Be est out

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Après le rachat de Be Inc, PalmSource ne semble pas convaincre avec son nouvel OS

    C'est le même Be que l'ancien BeOS ?
    Si la réponse est oui alors c'est la seconde fois (après le choix NextStep par Apple) que Be se ramasse en face d'un adversaire.
    • [^] # Re: Be est out

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Oui, il s'agit de Be Inc. qui a produit BeOS et la BeBox.

      Ils ne sont pas ramassés face à Palm*, mais face à MS, Jean-Louis Gassée (le boss) l'explique dans "He who controls the bootloader" (mentionné dans une news DLFP http://www.linuxfr.org/2001/08/28/4681.html(...) ), reste à savoir la dose de vrai là dedans (facile d'accuser publiquement MS, moins facile d'avouer publiquement des erreurs de stratégie...).
      • [^] # Re: Be est out

        Posté par . Évalué à 1.

        Effectivement :
        Techniquement BeOS était au top,
        Stratégiquement, il se sont complètement plantés !
        BeOS avait des fonctionnalité multimédia et quasi temps réel qu'aucun OS de l'époque n'approchaient. Il suffisait d'en tirer parti.
        PC médiacenter par exemple ou station de montage video en collaboration avec un grand du domaine ...
        Bref trouver une ou des positions, même des niches, suffisement solides et viables puis de là se développer progressivement.
        Ils n'ont fait que tenter des accord avec des boîtes déjà maquées avec M$, Sony par exemple, ce qui n'a bien entendu pas marché.
        • [^] # Re: Be est out

          Posté par . Évalué à 5.

          Mouai, les y avait qu'a.. Be s'est planté, Next s'est planté..

          M'est avis que vaincre le cercle vicieux: pas d'utilisateur --> pas d'application et pas d'application --> pas d'utilisateur est loin d'être trivial.

          Les free software sont les seuls a avoir réussi recemment a le faire et franchement je suis tres pessimiste sur les chances d'un produit propriétaire qui se fonde sur ses capacités technique pour lutter contre une base installée énorme..
          • [^] # Re: Be est out

            Posté par . Évalué à 1.

            Be, Next et peut-être aujourd'hui Palm se sont planté mais sauf erreur de ma part, ce n'est pas le monde du libre qui en sort vainqueur mais un certain Windows dans ses différentes déclinaison qui est tout sauf libre voir même plus proprio que les autres (code proprio, format proprios, technologies proprios...).

            Si le glas à sonnée, difficile pourtant d'en rendre responsable l'OpenSource et le monde du libre.
            • [^] # Re: Be est out

              Posté par . Évalué à 1.

              M'enfin, Next ne s'est pas planté!

              Il occupait des marchés niches qui mettaient en valeur ses deux atouts:
              - convivialité et haute productivité
              (dans la recherche, mathematica était livré avec, script visuels)
              - stabilité (il doit encore avoir quelques banques qui ont un Next caché quelque part qui tourne encore)

              Pour ce qui est du présent, il est passé de la niche au grand public sous le nom de MacOS X.
              On fait mieu comme "plantage".
      • [^] # Re: Be est out

        Posté par . Évalué à 4.

        Peut-être que Be inc. a pu faire des erreurs (je ne sais pas lesquels), mais quand en face, il y a un mastodonte qui a assez de pouvoir pour empêcher les constructeurs d'installer de un système concurrent, de se planter 4x avec WindowsCE, d'imposer n'importe quel logiciel pour couler la concurrence, c'est un peu comme nager avec les pieds pris dans un bloc de ciment.
      • [^] # Re: Be est out

        Posté par . Évalué à 1.

        Ils ne sont pas ramassés face à Palm mais face à Next lors de la sélection par Apple de leur prochain noyeau (et rachat).
  • # Titre?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Le titre en lui même me semble bien, mais le début de l'article me choc:
    Après GNU/Linux, voici Palm/Linux.
    Le GNU de GNU/Linux signifiant que les fondations du système != du noyau sont made in GNU, donc d'apres ce debut d'article on pourait penser que Palm Inc © (ou un truc du genre) à recréer toutes les bases avec ses librairies et applications -> une implémentation complètement propriaitaire de ce qui est deja (et donc n'aidera en aucun point notre bô pingouin^Wmanchot....)
    AMHA ce n'est pas une réécriture mais faudrait que je lise, seulement avoir à lire un article pour en être sur....., il faudrait donc expliciter l'article
    PS:Je commence à me demander si je devien pas un peu intégriste... c'est grave doc?
    • [^] # Re: Titre?

      Posté par . Évalué à 5.

      le Palm de Palm/Linux décrit la couche applicative (framework) de Palm, ça n'a pas trop à voir avec le GNU de GNU/Linux, pourquoi réinventer la roue alors que des applis libres existent pour la même chose.

      Quand on parle de X/Y c'est comme en maths, c'est X sur Y, pour GNU/Linux c'est les utilitaires GNU qui tourne avec le noyau linux, pour Palm/Linux, c'est le Palm avec son framework proprio qui tourne sous Linux (je sais Mme TORVALDS n'aime pas qu'on dise ça mais bon)

      Et puis Palm, prendront à tout les coups Busybox (busybox.org) le couteau suisse du linux embarqué et non les utilitaires GNU.
      • [^] # Re: Titre?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Ben alors la comparaison GNU/Linux vs Palm/Linux est TRES mal choisie
        Sinon avec busybox faut bien une libc nan? :D
        (uclibc je sais mais bon bref)
        • [^] # Re: Titre?

          Posté par . Évalué à 2.

          Ben alors la comparaison GNU/Linux vs Palm/Linux est TRES mal choisie

          Ca dépend comment tu comprends GNU/Linux :

          - Un système Gnu (shell, bureau, outils en tout genre) tournant sur un noyau Linux
          ou
          - Un noyau développé avec des outils Gnu.


          Le "Palm/Linux" correspond au premier cas, un système tournant par dessus le noyau Linux.
          • [^] # Re: Titre?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            - Un système Gnu (shell, bureau, outils en tout genre) tournant sur un noyau Linux
            ou
            - Un noyau développé avec des outils Gnu.

            Ben quand on nous agresse parce qu'on dit Linux et non GNU/Linux c'est par rapport au deuxieme point pas le premier....
            Parce que si c'etait le premier on serait pas obligé de dire GNU/Linux étant donné que venant de gnu je ne dois utiliser que la glibc..
            /me reflechit....
            Ah si gdb et gcc! (non pas bash), peut-être d'autre mais aucun qui ne m'arrive comme ca (non pas gnome du tout, ni emacs)
            • [^] # Re: Titre?

              Posté par . Évalué à 2.

              Non, non, GNU/Linux ça veut bien dire un système GNU sur un noyau Linux. Le système GNU, c'est effectivement la libc, gcc, bash, emacs et d'autres gros projets, mais aussi toute une miriade de petits outils (ls, du, man, mount, cp, cat, etc.).
              • [^] # Re: Titre?

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Ah oui exact coreutils m'etait sortit de la tete
                Merci de me corriger pour cette jolie bourde :p
                Et bien d'autre en fait
                m4
                gcc
                make
                binutils
                dejagnu
                bison
                autoconf
                autoconf
                libtool
                neon
                wget
                wget
                inetutils
                inetutils
                sed
                tar
                gawk
                grep
                gzip
                diffutils
                glibc
                groff
                patch
                findutils
                ncurses
                gettext
                coreutils
                readline
                recode
                screen
                gdb
                gnutls
                (liste faite par un script fait en 5s donc doit y avoir des faux positifs)
                Pour faire court :)
                Donc effectivement j'avais tres legerement abusé sur le fait que y avait pas grand chose venant du projet GNU :D
              • [^] # Re: Titre?

                Posté par . Évalué à 3.

                Je confirme tes dires.

                C'est moi qui est posté la nouvelle et vu ma situation dans la société je ne peux pas faire trop de commentaires.
                Donc je ne ferais que quelques rectifications sur ce qui a été dit:
                - PalmSource (à ne pas confondre avec PalmOne) a acheté Be Inc ou du moins ses propriétés intelectuelles, pour 2 raisons, les licenses multimédia et le savoir-faire pour la création d'OS.
                - Ceux sont les ingé de Be Inc qui sont a l'origine de PalmOS 6, la dernière version de PalmOS.
                - On ne trouve actuellement que l'OS 5 sur le marché.
      • [^] # Re: Titre?

        Posté par . Évalué à 1.

        > Et puis Palm, prendront à tout les coups Busybox (busybox.org) le
        > couteau suisse du linux embarqué et non les utilitaires GNU.

        BusyBox est là : http://www.busybox.net/(...)

        Si le lien que tu as filé est intéressant, merci pour la découverte, je doute que ce soit celui que tu as voulu nous faire partager ;)
  • # Qu'il est beau !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Après le rachat de Be Inc, PalmSource ne semble pas convaincre avec son nouvel OS et choisit donc la voie du Libre, mais modérément.

    Celui-là est franchement au top, le plus velu depuis des mois...

    PalmSource a racheté Be Inc pour le savoir faire des ingénieurs. Palm n'a jamais annoncé vouloir utiliser BeOS dans ces appareils. Donc on ne peut pas dire que BeOS n'a pas convaincu Palm.

    Si ça se trouve, Palm/Linux sera très inspiré du projet BEOS de Guillaume Maillard, projet qui tente de coupler le meilleur des deux systèmes.

    Il faut non-plus pas oublier que Be Inc n'était pas libérable en raison d'un grand nombre de sous-licenses. C'est plutôt ce point qui a dû faire pencher en la faveur de Linux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.