"Passer a Linux" dans SVM

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes :
0
1
oct.
2002
Presse
Dans SVM, un magazine PC, on trouve une petite série d'articles sur le sujet du passage à Linux.

A retenir : une présentation rapide, des précisions techniques, les difficultés que rencontrent les débutants (ils déconseillent de se lancer si on ne sait pas ce qu'est une partition), le fait de ne pas avoir besoin d'un PC dernier cri pour faire tourner Linux (ils parlent même d'une mauvaise reconnaissance des matériels récents, tout en précisant que c'est dû aux constructeurs, ce qui fait plaisir).

Ils conseillent la Mandrake (8.2, le magazine étant sorti avant la sortie de la dernière version) et quelques logiciels comme Star Office 6, Mozilla, xmms.

Dans le même magazine, article sur le trolling et sur la détection des réseaux sans fils.

Aller plus loin

  • # on y vient ...

    Posté par  . Évalué à 10.

    Interessant de remarquer que de plus en plus de journaux grand public s'interessent a Linux.

    On a de plus l'impression qu'apres un effet de mode initial, l'arrivee des distrib grand public a la Mandrake permettent une diffusion plus importante parmi le grand public.

    Les patrons sont deja conquis, la 2e bataille commence : Maman, ton nouvel ordi, tu le veux pas sous Linux ?
    • [^] # Re: on y vient ...

      Posté par  . Évalué à 8.

      Bof.. moi j'ai plutot remarqué l'effet inverse..
      Depuis des années, toute la presse parle de Linux, et pourtant, dans les faits, bah rien ne bouge..

      Je vois pas pourquoi, si les boites ne passent pas à Linux maintenant, elles y passeront plus tard..
      • [^] # Re: on y vient ...

        Posté par  . Évalué à 10.

        Euhh ...
        Certaines boites passent a Linux de nos jours. Les jours ou Linux n'etait qu'un systeme de bidouilleur sont finis.

        L'alternative offerte pour le desktop par Linux+ Gnome/Kde + Star/open office commence quand meme a se savoir, meme dans les entreprises :-)

        Suffit de regarder les articles reguliers dans Decision Micro ou 01 informatique.

        Et pas besoin de rappeler la place de Linux dans le marche des equipements reseaux ou dans l'embarque non ?
      • [^] # Re: on y vient ...

        Posté par  . Évalué à 3.

        dans les faits, bah rien ne bouge...

        Je suis pas sur de ça, par exemple l'assembleur chez qui nous commandons nos ordinateurs au boulot propose depuis peu des PC préinstallés avec des RedHat. bon il s'agit plutot de PC destinés à héberger des serveurs Web (Disques SCSI, Processeur pas très puissants). On n'en est pas encore au "Desktop" mais je trouve quand même que c'est un progrès.

        Surtout que je pense que maintenant ils sont capables d'installer des Redhat sur beaucoup de leurs configs.

        Ce n'est bien sûr qu'un cas particulier mais il me semble que ça prouve qu'il y a un marché qui grandit assez pour que les boites s'en préoccupe. Cet article en est une autre preuve.
      • [^] # Re: on y vient ...

        Posté par  . Évalué à 4.

        Depuis des années, toute la presse parle de Linux, et pourtant, dans les faits, bah rien ne bouge.

        En fait les choses bougent, mais lentement.
        Dans ma boîte, une grosse boîte où presque tous (ingénieurs, chefs, comptables, marketing, etc) sont sous Windows (NT en général, et les plus récemment arrivés sous 2000), de plus en plus de gens connaissent Linux, des machines sont installées avec, et récemment j'ai fait une proposition pour un projet sous Linux/Java/PostgreSQL pour du paiement électronique. J'ai quasiment réussi à convaincre le marketing. Je connais aussi un type qui n'est pas ingénieur/développeur et il a MacOS-X, et m'a demandé des conseils pour faire du awk et du perl !! (un type de 45-50 ans, j'étais scié)
    • [^] # Re: on y vient ...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      "Les patrons sont déjà conquis"

      Amusant, dernièrement j'ai jeté un coup d'oeil aux derniers numéros de PC Expert. Au programme un journal 100% orienté Windows avec un cahier central .Net, des tests de materiels uniquement sous cet OS, une analyse pseudo-critique de XP. La seule eclaircie provnet d'un tiers de page concernant le test de la dernière version de Netsacape "dont les auteurs ont même proposé le code source" (citation de souvenir).

      Sachant que PC Expert est un journal représentatif de la presse professionnelle pour "décideurs"(SVM Micro m'a toujours paru plus grand public), je m'interroge encore pour le véritable intérêt pour Linux dans ce domaine. Je suis encore convaincu que Linux est, pour la majorité des professionnels, un OS de bricoleux incapable de véritablement être intéressant dans un environnement "d'experts".

      Certains me montreront au visage différents contre-exemples (quelques articles bienveillant ou quelques passages réussis apr des boîtes dans le changement de leurs habitudes), mais je reste convaincue aujourd'hui que Linux n'est véritablement présent en industrie uniquement par des industries de pointes ou très spécialisé (et d'un effet de mode proche de l'effet de bord).

      Reste la vraie chance de Linux: les administrations (c'est notre argent, en ces temps de disette), les appareils domestiques, Internet, certaines petites boîtes courageuses ou certaines grosses boîtes aux reins solides... (Liste non exhaustive).
      • [^] # Re: on y vient ...

        Posté par  . Évalué à 10.

        Il y a aussi tous les laboratoires de recherche (CNRS et universitaires) qui passent progressivement à Linux (pour les sciences exactes du moins).

        La bonne nouvelle, c'est que des tas d'étudiants vont découvrir l'informatique sur Linux et plus sur Windows. :-)
        • [^] # Re: on y vient ...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          Je suis dans la merde... moi qui met ca bien en avant dans mes compétences.

          arg... souhaitez moi bonne chance... je suis pas décidé à revenir sur mes convictions !!
        • [^] # Re: on y vient ...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

          Cela fait longtemps que les universitaires (mécanique, informatique, mathématique mais aussi biologie...)travaillent majoritairement sous des solutions Unix. Linux n'est qu'une solution moins cher pour le même travail.
          • [^] # Re: on y vient ...

            Posté par  . Évalué à 3.

            il n'y a pas que les universitaires et les chercheurs, il y a aussi les profesionnels de la microeletronique qui sont majoritairement (exclusivement) sous Unix.
      • [^] # Re: on y vient ...

        Posté par  . Évalué à 4.

        > Je suis encore convaincu que Linux est, pour la majorité des professionnels, un OS de bricoleux incapable de véritablement être intéressant dans un environnement "d'experts".

        tu as raison. Une personne - qui connaissaient plutôt bien le milieu des DRH - m'a avoué que les candidats qui mettent sur leur CV "Logiciels libres" ou "Linux" (voire *BSD)
        Passe direct sur la pile de gauche (celle qui passe directement à la poubelle en gros)

        Je trouve cela aberrant... comme ci une personne qui met uniquement "Windows" sur son CV est plus "professionnel" ?!!!!
        • [^] # Re: on y vient ...

          Posté par  . Évalué à 10.

          Quand je cherchais du boulot j'ai été recu dans une boite qui n'utilise que windows (malgré mon cv a fond Unix/Linux) par un chef de service et la drh.
          Après les avoir laissé parler un peu, j'ai pris la parole:

          moi > d'accord mais avez vous remarqué que mon CV ne mentionne quasiement pas Windows ?
          eux > humm ... oui
          moi > vous me proposez un poste d'architecte, les solutions UNIX que je vais proposer seront elles acceptables ?
          eux > UNIX ? c'est tabou ici.
          moi > un tabou ca se surmonte, en général c'est un problème d'éducation.
          eux > on parlera plutot de culture d'entreprise
          moi en me levant > bon, et bien je pense que l'nentretien est terminé. Rappelez moi quand vous aurez surmonté vos tabous.


          Si ils avaient classé mon CV "à gauche" tout de suite, j'aurai gagné du temps ... mais je ne me serais pas autant marré. Le chef de service me raccompagne à ma voiture pour me dire que lui aussi il en souffre mais que c'est comme ca ... je lui ai proposé de me suivre chez SUN (rendez vous suivant), ils recrutaient à l'époque :-)
          • [^] # Re: on y vient ...

            Posté par  . Évalué à 0.

            Allez hop interro suprise!
            Le nom de la boite que t'as été voir (pour l'éviter)
            Le nom du type que t'as rencontré (il m'a l'air plus eveillé que ces collègues)
            Le nom de ton contact chez SUN (on sais jamais ;)

            Allez hop! tu as 2 heures :)
      • [^] # Je suis un marginal

        Posté par  . Évalué à 10.

        Je suis encore convaincu que Linux est, pour la majorité des professionnels, un OS de bricoleux incapable de véritablement être intéressant dans un environnement "d'experts".

        En fait, c'est vraiment étrange, car je passe de moins en moins de temps sous windows et mes excursions devient vraiment rares et c'est vraiment la même impression que ça me donne, que c'est un truc de bricolo et qui est incapable d'être intéressant.

        J'en conclu que c'est parce que ça diffère de nos habitudes qu'on doit penser ça. Quoiqu'il en soit, je peux dire que je connais les deux OS, pour avoir commencé avec l'un et continué avec l'autre. Pour ma part, je sais lequel est en mesure de capter mon intérêt.
      • [^] # Re: on y vient ...

        Posté par  . Évalué à 1.

        > Sachant que PC Expert est un journal représentatif de la presse professionnelle pour "décideurs"(SVM Micro m'a toujours paru plus grand public), je m'interroge encore pour le véritable intérêt pour Linux dans ce domaine.

        J'étais abonné à "Informatiques Magazines" qui pour le coup avait vraiment une orientation décideur informatique. Il y avait des vrais articles notamment sur Linux/Unix, bref pas un clone de SVM.

        Il y a un mois, j'ai reçu un numéro de PC Expert et une lettre m'expliquant qu'ils abandonnaient "Informatique Magazine" (pour raisons économiques) et qu'il me proposait PC Expert en remplacement.

        => Inutile de dire que ces deux revues n'ont rien à voir.

        Que sont devenus les journalistes d'"Informatique Magazine" ? mystère... perdus chez VNU ?
        • [^] # Re: on y vient ...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Licenciement économique, probablement. VNU France vient de lancer un plan social, où 40% des postes vont être supprimés, soit plus d'une cinquantaine.
    • [^] # Re: on y vient ...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Je dirais plutôt qu'après la première vague d'articles d'il y a 2 ans ("Linux, c'est tout fastoche, ouais, on y va tous, génial, vas-y Jean-Kevin, c'est bon !"), où tout et n'importe quoi a été écrit, on assiste maintenant à une deuxième vague plus discrète, plus assurée, mieux renseignée, et on lit moins de conneries.
      Peut-être grâce à l'effort constant d'explications et d'évangélisation, notamment de LinuxFR et autres AFUL ? Peut-être aussi parce que les journaleux ont, maintenant, eu le temps de vraiment explorer Linux et de s'y habituer (pour les plus volontaires d'entre eux), et pas de faire des tests de 2 heures comme lors de la première vague ?
      A moins que ce ne soit qu'une impression...
      • [^] # Re: on y vient ...

        Posté par  . Évalué à 10.

        peut être aussi que nous avons enfin un journaliste qui connait linux...
        D'ailleurs je connais ce journaliste
        et pour discuter souvent avec lui il aime tripatouiller la mandrake :-p
        En tous cas j'aprecie cette franchise de dire
        qu'il faut un minimun de connaissance
        et puis l'article est bien documenté en référence
        de softs.
        • [^] # Re: on y vient ...

          Posté par  . Évalué à 3.

          T'as raison bonhomme, les gars qui bossent pour Linux-Magazine-France sont tous des glandeurs qui ne savent pas de quoi ils parlent...
          Et en plus ils ne savent pas écrire (c'est bourré de fotes d'orhtographe).
          Tu voulais peut-être dire que pour une fois, un journaliste travaille pour SVM. Parce que des journalistes qui connaissent GNU/Linux, j'en connais quelques uns...

          --
          C01N C01N !!!
          • [^] # Re: on y vient ...

            Posté par  . Évalué à 2.

            Je suppose qu'il voulait parler des journalistes de la presse* pour décideur pressé. On achete LMF quand on s'intéresse déjà à Linux, et on s'attend à ce que ses journalistes savent de quoi ils parlent (ce qui _devrait_ être vrai pour tous les canards -- co!n --).

            * Ou de la presse généraliste : je ne la lit quasiment plus à cause des erreurs grossières et systématiques chaque fois qu'un article traite d'un sujet que je connais déjà un peu. Alors mon niveau de confiance pour le reste ...
    • [^] # Re: on y vient ...

      Posté par  . Évalué à 8.

      Les patrons sont deja conquis

      En fait, les patrons ils s'en foutent. La technique n'est pas son problème, l'informatique est un outils de productivité, elle ne doit pas poser de problèmes (il raisonne en TCO, disponibilité, productivité...).

      Par contre, il est nécessaire de convaincre le décideur qui présente les choix au patron (plus précisément les personnes qui préparent les dossiers du décideur). Et là, le logiciel libre et l'open source ont du chemin à parcourir surtout dans les boîtes qui font du développement car il existe un amalgame entre faire des logiciels basés sur des ll/oss et faire des logiciels libres/sources ouverts. <humour>le barbu RMS ferait-il peur ?</humour>
  • # Marrant

    Posté par  . Évalué à 10.

    Ca peut paraitre dingue mais c'est grâce à SVM que je suis venu à Linux... il y a 5 ans de cela (enfin à peu près) !!!

    Ils avaient fait un numéro du meme style, avec une distrib sur le CD. A l'époque c'était une Linux Kheops je sais pas trop quelle version. Et quand je repense à ce que c'était à l'époque, et à ce qu'était window$ à l'époque : la différence de rapidité d'evolution est claire... flagrante, même...
    • [^] # Re: Marrant

      Posté par  . Évalué à 4.

      c'etait Kheops 97, une slackware 4 en français...
      le gros probleme c'est qu'elle ne supportait pas les cartes graphiques AGP....
      et donc elle n'etait plus utilisable sur les ordinateurs achetés en 1998

      heureusement une RedHat 6.0 réglait le probleme...
    • [^] # Re: Marrant

      Posté par  . Évalué à 3.

      Mon premier Linux, moi aussi! C'était à l'été 1997, avec un dossier sur les systèmes d'exploitation, et un article sur linux. Depuis, je cherche une distribution qui saurait réanimer mon vieux 486 sx/25 (6Mo de RAM, 85 de DD), histoire de bricoler.

      Je me souviens que l'installation, et la génération de 60 disquettes d'installation, avaient pour moi été un défi!
      • [^] # Re: Marrant

        Posté par  . Évalué à 1.

        Pourquoi ne jettes tu pas un coup d'oeil à des micros- distribs. Par exemple, muLinux. muLinux est, euh comment dire ..., une distrib bien à part. Faut l'essayer pour comprendre :-) Autrement, il en existe pas mal d'autres. mulinux home page : http://sunsite.dk/mulinux Projets similaires : http://sunsite.dk/mulinux/#related_projects
        • [^] # Re: Marrant

          Posté par  . Évalué à 1.

          Oui, j'ai vu une trentaine de projets, mais du coup, je m'y perds un peu. En fait, je voudrais en faire un mini-serveur web, et/ou un firewall. Avec peut-être PHP/SQL mais je rêve sûrement... C'est vraiment pour bricoler

          L'ennui est que je trouve beaucoup de micro-linux qui sont en fait dédiés à quelque chose, et ne font pas ce que je veux. Je crois que je vais plutôt essayer de trouver une vieille distrib, légère et adaptée aux machines d'époque. Je me moque de toute façon des mises à jour de sécurité, c'est du bricolage domestique!

      • [^] # Re: Marrant

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Pour réutiliser du vieux matos : LFS !
        On pilote fin, on optimise comme au bon vieux temps et on fait tourner des logiciels récents.
        Je ne vois pas mieux.
        • [^] # Re: Marrant

          Posté par  . Évalué à 1.

          C'est jouable pour la config que j'ai indiqué?

          • [^] # Re: Marrant a se taper le cul par terre ?

            Posté par  . Évalué à 1.

            Il te faut deja un system avec un compilo.
            300Mo de libre sur le disque me semble etre le strict minimum pour compiler(la libc, gcc, le kernel).
            apres tu copies le minimum:
            pas les lib statiques,
            juste les pages de man (et encore)
            pas de gcc :(
            pas de X...

            tu devrais pouvoir mettre un X minimum.
            sinon, retrouve tes diquettes...
            • [^] # Re: Marrant a se taper le cul par terre ?

              Posté par  . Évalué à 1.

              Bof, X je m'en moque pas mal. Mais un serveur HTTP, une base SQL et PHP (même ultra-lent), j'aimerais bien, par exemple. Mais je doute que ce soit possible!

              Sinon, je pense en faire un firewall/partage d'imprimante.

              S'il faut 300 Mo, je suis mort (je ne me vois quand même pas investir encore dans ce vieux clou). Dans ce cas, je vais peut-être récupérer un truc moins vieux...

              Merci pour les réponses, en tout cas!
  • # pub

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

    <pub>dans les articles, y'a une copie d'écran de Léa, avec une bonne légende</pub>
    Pour une fois vnu ne dit pas n'importe koi ;)
  • # le trolling, c'est ...

    Posté par  . Évalué à 2.

    l'art de troller ?

    dans ce cas, pas besoin d'ouvrir SVM, il suffit d'aller dans le bouchot pour avoir une vue etendue de la question.
    la traduction francaise, c'est le trollage ?

    1/2 connerie parce que j'aimerais savoir ce qu'ils entendent vraiment par trolling
    • [^] # Re: le trolling, c'est ...

      Posté par  . Évalué à 1.

      Je cite le journal :


      C'est quoi un troll ? Si le troll est dans les légendes scandinaves, un géant belliqueux doté d'un QI proche de 0, dans les forums de discussions et autres listes de diffusion, ce mot se rapporte au verbe to troll ou pêcher à la cuillère. Le but consiste à faire sortir un (ou des) membre(s) de ses gonds ou à le ridiculiser, en posant des questions oiseuses, en lançant des sujets qui fachent... Le tout est d'occuper le terrain le plus longtemps possible.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.