PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Étiquettes :
0
25
sept.
2003
Commercial
La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) hésite à considérer la vente de PC avec OS et/ou logiciels installés comme de la vente forcée.
On apprend même dans un article de ZDnet (voir lien), que Dell fait payer 700 euros pour la désinstallation de l'OS et des logiciels... Un comble: payer (beaucoup) plus cher pour obtenir moins de choses ! On peut lire dans l'article ZDNet :
"Interrogé sur ce point par ZDNet, Dell s'est refusé à tout commentaire. Mais un simple coup de téléphone au service clientèle du fabricant nous a permis de vérifier cette différenciation. En se présentant comme une entreprise, il est possible de commander des ordinateurs de la gamme Optiplex sans système d'exploitation. Et de bénéficier d'une réduction de l'ordre de 90 euros sur la version équipée de Windows XP. Mais le choix se corse lorsque l'on se présente comme un particulier... Là, le service clientèle est autrement moins conciliant: «Désolé cher monsieur, mais pour cela il nous faut facturer des frais de désinstallation, fixés à 700 euros.» Or un PC de base chez Dell, OS compris, tourne autour de 537 euros pour le modèle Dimension 2400. Sans OS, le PC prend donc d'un coup 130% d'augmentation..."
N'a-t-on pas l'impression d'être toujours dans le même cas de figure: les grands groupes face aux particuliers ou à la communauté du libre ?
Les exemples récents de remboursement de l'OS et/ou des logiciels sont-ils des exceptions ?
A suivre ...

Aller plus loin

  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à 2.

    La DGCCRF pourrait *au moins* trancher le cas des portables.

    Ou alors, qu'IBM, HP, DELL et autres, acceptent de nous livrer un portable avec une RedHat ou une Mandrake dessus.
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à 5.

    Ma boîte pensait acheter un serveur Dell, heureusement qu'on s'est rétracté à temps parce que là, ils ont vraiment une politique de filou, quant à HP, je n'ai jamais aimé et là ils semblent dire à notre place ce qui est "bon" pour nous...Plusieurs de ses bureaux régionaux ont été saisis par des consommateurs réclamant le remboursement des logiciels vendus avec leur PC
    Cela semble bien démontrer que cela n'est pas un cas si isolé qu'on veut bien nous faire croire...
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à 6.

    si la DGCCRF ne prend pas position ou nous donne tord, cela mettra MS en position monopolistique ;)

    Et ca meme en europe ca passera plus, et nous pourrons les attaqués pour "abus de position dominante" ( quand je dis nous, c'est l'europe ou la france)

    Amusant, non ?

    Plus d'infos sur :

    <a href=http://www.linuxfrench.net/oem/>Dossier(...) OEM sur LinuxFrench.NET
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

    Et si je désinstalle les logiciels moi même ? Ils me font cadeau du prix ?
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

    700 euros pour vider un disque dur ???????

    Putain j'ai trouvé mon prochain job :)

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

      Posté par  . Évalué à 4.

      C'est une manière élégante de montrer son majeur aux ptits cons qui viennent avec les textes sur la vente forcée.. :/
      • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

        Posté par  . Évalué à 5.

        Les petits cons peuvent aussi repondre :
        il y a un moyen plutot simple : se mettre a plusieurs, constituer un petit dossier et aller raler aupres de 50 millions de consommateurs / que choisir ou tout autre assoce de defense des consommateurs.

        Un bel article publie dans une de ces revues peut faire mal...

        -> moi ca me tente bien (matiphas_at_dlfp_dot_org)



        (J'aime bien l'idée de l'ordinateur simplement vendu avec freedos)
        -> sinon a coupler avec les DD seagate -> tu poses le DD (avec je ne sais plus quelle distrib dessus) dans l'ordi, tu testes et tu emballes

        Mon reve d'integrateur/distributeur, ce serait une sorte d'ikea de l'ordinateur (non non pas le genre des boutiques qui existent deja)
        Simple, sans chichi, et pas trop cher.
        -> Surcouf : bcp trop de bordel, de barouf, d'effet d'annonce
        -> les asiatiques rue montgallet ou autres petites boutiques -> plutot bordelique et info tres limitee
        -> darty, fnac et autres : devraient arreter de fumer la moquette, embaucher des vendeurs competents (meme si ca coute plus cher) et vendre moins cher.
        • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

          Posté par  . Évalué à 5.

          Oui, enfin, ikea, quand tu as posé les piéces et assemblé l'armoire, c'est fini. Le sav tu en as besoin tout de suite ou quasiment jamais.
          Ensuite, tu ne rajoutes pas des planches incompatibles par la suite.
          Tu n'upgrade pas de planches tous les 3 mois ou tous les ans.
          Tu n'as pas des constructeurs différents pour différents types de vis ou différents types d'armoires avec des technologies, des pratiques commerciales et des sav différents.
          Tu n'as pas non plus des grands constructeurs d'armoires qui modifie des armoires classiques en armoires à eux ... mais qui font la même chose.
          Et tu n'as pas de changements majeurs dans la technologie de la planche tous les ans, ni de nouveaux vétements qui réclament de nouvelles technologies de planches tous les 2 ans.
          Et je ne parle pas des bios. :)

          Et je ne parle pas des marges minuscules et donc de l'obligation de vendre en volumes incroyables qu'ont ces boutiques minuscules.
          Et je ne parle pas des catalogues de pub qu'on appelle magazine ou les soi disants journalistes font des "articles" si tu passes de la pub dans le magazine (ils existent toujours ces trucs à 10 balles?).
          Et je ne parle pas des trucs hallucinants que tu vois en faisant du sav et des comportements que le fait qu'un ordinateur ne fonctionne pas aussi facilement qu'une chaine hifi peut provoquer.
          Et je ne parle pas du comportement de masse qu'ont les clients à aller tous au même endroit même s'il y a mieux ou pareil ailleurs, voire plus prés de chez eux.

          donc:
          -si tu as un magasin prés de chez toi un peu plus cher que le 12éme, tu y vas quand tu peux si ce ne sont pas des cons parce que tu seras bien content qu'ils soient toujours là un jour où trés trés trés pressé ....
          -tu te renseignes avant d'aller dans le 12éme, parce qu'au rythme où ça évolue et avec la masse de boulot qu'ils ont, ils n'ont pas le temps.
          -en essayant à droite à gauche, tu te rendras compte que le sav s'est vachement amélioré dans les boutiques du 12éme, tu peux même finir par te rendre compte qu'ils ont des technicos qui s'y connaissent (en tout cas j'en ai trouvé) et qui sont sympas et que c'est avec eux qu'ils faut discuter et pas avec les vendeurs.
          • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

            Posté par  . Évalué à 3.

            "tu as un magasin prés de chez toi un peu plus cher que le 12éme, tu y vas quand tu peux si ce ne sont pas des cons parce que tu seras bien content qu'ils soient toujours là un jour où trés trés trés pressé ...."

            C'est ce que j'ai fait et je m'en félicite.
            Quand mon alimentation a explosée j'ai été bien content de pouvoir prendre mon p'tit PC dans mes bras et de traverser deux rues pour expliquer mes malheurs au gentil vendeur.

            Et quand la nouvelle carte mère a eu des problèmes (pas de chance) j'ai été bien content de pouvoir déscendre quand je voulais voire mon sympathique vendeur pour lui demander quand il serait livré (rupture de stock, re pas de chance).

            Si à chaque fois j'avais du attendre qu'on puisse m'emmener en voiture dans le 12e je n'ose imaginer le cauchemar.

            Vive le p'tit marchand de PC en bas de chez soi !

            BeOS le faisait il y a 20 ans !

  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à 3.

    La situation des constructeurs bien que parfaitement inadmissible est compréhensible d'un point de vue purement économique:
    Dans la plupart des cas, les contrats OEM qu'ils ont avec MS, c'est, soit vous vendez TOUS vos PC en OEM windows et nous vous cédons les licences à un prix x, soit les licences OEM seront à un prix très beaucoup plus élevé !
    Donc lorsque Dell, HP ou autre consentent à enlever l'os d'une machine vendue, il ne veulent surtout pas en faire la pub et surtout, ils paient quand même la license OEM à MS.
    Je pense que c'est pour ça que Dell veut reporter sur les particuliers ce que ça leur coute avec les entreprises.

    La seule solution que je vois pour eux : ne plus faire du tout d'OEM MS !
    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

      Posté par  . Évalué à 3.

      > Dans la plupart des cas, les contrats OEM qu'ils ont avec MS, c'est, soit vous vendez TOUS vos PC en OEM windows et nous vous cédons les licences à un prix x, soit les licences OEM seront à un prix très beaucoup plus élevé !
      Non, demande à pasBill, Microsoft n'a pas le droit de faire ce genre de chose, il existe[rait] une commission qui surveille Microsoft à ce sujet. C'était ce qui se passait avant, mais ça a été interdit.
      Il est clair que de mon côté, j'ai du mal à croire qu'un constructeur ose proposer autre chose que du Microsoft et qu'il n'y ait aucune conséquence commerciale vis-à-vis de Microsoft.

      De toutes façons, dans cette histoire, MÊME si la DGCCRF hésite à comparer ça à de la vente liée, pas besoin d'aller si loin : le Contrat de Licence de l'Utilisateur Final dit explicitement que si l'on refuse le produit, on doit contacter le vendeur de l'ordinateur pour se le faire rembourser. Donc si ces messieurs Dell, HP et consors ne veulent pas livrer leurs machines sans système, libre à eux. Ils sont tenus de nous rembourser après coup, c'est dans le contrat qu'ils ont accepté de Microsoft.
      Ça serait du temps de gagné pour tout le monde si on pouvait le choisir dès le départ ...
      • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

        Posté par  . Évalué à 1.

        Attention quand même, faut pas ouvrir la pochette, parce que c'est écrit dedans que si tu l'ouvre, tu accepte la license, mais bon, il suffit de le savoir !
        • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

          Posté par  . Évalué à 1.

          Attention quand même, faut pas ouvrir la pochette, parce que c'est écrit dedans que si tu l'ouvre, tu accepte la license, mais bon, il suffit de le savoir !

          Mais la license in extenso est-elle dans ladite pochette ?
          • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

            Posté par  . Évalué à 1.

            Ben je sais pas si s'est toujours comme ça, mais pendant un temps oui ! Et pour la trouver ailleurs, il fallait s'accrocher... En gros, ça revenait à dire que le simple fait de lire la license, c'était l'accepter !
            • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

              Posté par  . Évalué à 1.

              Ben si c'est encore le cas, il est mon avis façile de faire casser cette close (acceptation de la license).
              Mais peut-être me trompe-je ?
              • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

                Posté par  . Évalué à 1.

                Tu ne te trompes pas.
                Un contrat ne peut pas contenir un article dont les dispositions seraient illégales et espérer que cet article est une quelconque valeur.
                Ensuite, un contrat n'est valable que si les 2 parties se sont mises d'accord et ont une pleine connaissance de tous les articles.
                Donc il est certain que le coup de "le lire c'est l'accepter" n'est pas valable.
                Pour la validité des licences cliquables par contre, ça me dépasse et j'aimerais bien en savoir plus.
                • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

                  Posté par  . Évalué à 1.

                  Les licences cliquables permettent de prouver que le "client" a *necessairement* pris connaissances du contenu du contrat de licence. Il ne pourra pas dire ensuite qu'il n'était pas au courant.

                  BeOS le faisait il y a 20 ans !

                  • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

                    Posté par  . Évalué à 3.

                    non.

                    on peut faire cliquer son fiston baveur de 3 ans sans lire le baratin en général d'ailleurs inconpréhensible, ou demander à un passant ou la femme de ménage de le faire : rien ne prouve que le client a cliqué.


                    accessoirement, si en plus elles sont en anglais, elles n'ont aucune valeur. on peut très bien avoir cliqué sur Yes accidentellement pour quitter cette boite de dialogue qui bloquait l'écran.


                    c'est ballot, il y a 20 ans, ça râlait déjà contre les jeux en anglais importés en France et non francisés, contrairement à la loi : écrans en anglais, documentation ou manuel en anglais.

                    ça n'a pas changé.
                    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

                      Posté par  . Évalué à 0.

                      > on peut faire cliquer son fiston baveur de 3 ans sans lire le baratin en général d'ailleurs inconpréhensible, [etc.]

                      who, l'aut, comme il pinaille. Et c'est le bambin l'admin sys chez toi, qui installe les logiciels? Les licences cliquables, c'est pas plus mal que de ne rien dire et de supposer que le client utilise en connaissance de la licence.

                      > il y a 20 ans, ça râlait déjà contre les jeux en anglais importés en France et non francisés, contrairement à la loi

                      En même temps, s'il avaient eu la trad à faire ils n'auraient pas sorti grand chose. Et pis moi je suis content d'avoir un peu appris l'anglais en jouant avec mon atari ST. Il y avait pire: la Nec PC engine, avec quasiment que des jeux en jap, dont certains absolument incompréhensibles, courage.

                      Bon bref, il ne faut pas être trop rigide.
                      • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

                        Posté par  . Évalué à 3.

                        non-non, je ne pinaille pas.

                        quand ça sera un Trojan reçu dans un mail qui aura ouvert des répertoires partagés dans un répertoire caché profond d'une machine Windows pour y foutre des images pédophiles et transformer cette machine en serveur d'images discret et anonyme, tu seras content de pinailler et de prétendre ne pas pouvoir être au courant à 100 % de ce qui se passe sur ta machine.

                        et face aux gentils représentants des forces de l'ordre qui te cuisineront des heures pour essayer de te faire avouer quelque chose que tu n'as pas fait, j'espère que tu seras rigide, ça t'évitera peut être des vacances à l'ombre.

                        le cas a été vécu par un anglais.
                  • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

                    Posté par  . Évalué à 1.

                    Je ne rentre pas dans le débat si c'est valable ou pas, je n'en sais rien.
                    Le fait est que les 2 parties ne peuvent pas se mettre d'accord sur le contenu, donc je n'arrive pas à CROIRE que ça ait valeur de contrat.
                    Maintenant, je n'en SAIS rien.
                    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

                      Posté par  . Évalué à 1.

                      Je crois avoir lu ou entendu que ça avait de la valeur. Mais je n'ai aucun souvenir précis et il est très probable que ça ne soit pas le cas.

                      Un spécialiste peut-il nous dire si oui ou non c'est reconnu et éventuellement ou ?

                      BeOS le faisait il y a 20 ans !

                      • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

                        Posté par  . Évalué à 1.

                        Il est certain que ca a une valeur.
                        C'est juste que j'ai du mal à croire que ca ait autant de valeur qu'un contrat ou les 2 parties dialoguent, se communiquent des précisions sur tel ou tel article, rajoutent ou modifient des passages et le cas échéant se font représenter chacune par un spécialiste du droit. Bref, un contrat en bonnet difforme.
                        Je croit que le caractére unilatéral de ces licenses d'utilisation et le fait qu'une des 2 parties ne peut pas influer sur quoi que ce soit au moment de la dite acceptation les rend plus facilement attaquables (on dit dénonçable?) surtout que les sociétés prennent l'habitude de les remplir de tout et n'importe quoi qui les dédouane de tout et par contre oblige le client à tous les renoncements.
                        Si on compare avec la gpl, voila une license qui est clairement commentée et documentée sur le site de son créateur, et discutée un peu partout sur internet. C'est beaucoup plus "difficile" de n'être pas au courant de ses implications.
      • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

        Posté par  . Évalué à 2.

        Je trouve ça asser courrant (pour ne pas dire légitime) comme contrat. C'est un bête accord d'esclusivité qui permet des conditions commerciales avantageuses comme on peut en voir un peu partout.

        Le seul problème vient du quasi-monopole de Microsoft qui fait qu'en cas de refus de l'exclusivité un marchand de PC ne peut pas aller voire la concurrence puisqu'elle n'existe pas.

        BeOS le faisait il y a 20 ans !

    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

      Posté par  . Évalué à 2.

    • [^] # Re: Les contrats OEM sont aujourd'hui dictés par la justice US

      Posté par  . Évalué à 3.

      C'est une retombée du procés anti-trust:

      1/ Tous les principaux OEM mondiaux ont le même contrat (et ni MS ni l'OEM n'a le droit d'en négocier une modif).
      2/ C'est une licence mondiale donc applicable aussi en France
      3/ MS n'a plus le droit d'obliger un OEM à acheter des licences pour 100% de sa production. C'est fini depuis quelques années.
      Les OEM ne sont facturès que sur les licences OEM utilisées (matérialisées par une etiquette avec hologramme collée sur le boitier)

      Le vrai pb, est qu'un grand constructeur cherche à tout prix à produire des machines les plus identiques possible pour produire en continu C'est un pb de gestion de production.
      Donc produire un pouillème de la production sans OS coute tellement cher , qu'il vaut mieux désinstaller ultérieurement sur les quelques unitès concernèes pour les particuliers.
      Autre pb: pour assumer la garantie, il faut supporter une machine sous un OS d'une version précise (ce qui explique que tu peux avoir encore des machines sous W95/98 chez des assembleurs, mais plus chez des grands constructeurs qui ne veulent pas assumer de couts de maintenance pour quelques % des ventes).
      C'est idem, si tu vend une machine sans OS, donc sans drivers, les services juridiques de ces grands constructeurs doivent s'interroger sur la manière d'assumer la garantie.
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à 2.

    Si la DGCCRF ne tranche pas, peut-être qu'une association de consommateurs peut se saisir de l'affaire !
    Il est quand même clair que 700 euros c'est forcer les consommateurs à 'consommmer'.
    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

      Posté par  . Évalué à 3.

      Non, c'est n'est pas la bonne solution.
      Je ne comprends pas ce qui empêche la DGCCRF de trancher. Je ne vois pas où il y a un problème (sur le plan juridique). Est-ce-que quelqu'un à une idée de la raison de leur hésitation ?

      David
      • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

        Posté par  . Évalué à 3.

        c'est en effet une bonne question...

        a laquelle je ne repondrais pas, meme si j'ai un avis sur la question...

        Une chose que l'on peut faire remarqué à ces messieurs c'est qu'il est tout a fait possible d'acheter un ordinateur sans ecran (pourtant sans ecran, pour la plupart des gens...)

        alors pourquoi pas sans logiciels ?

        c'est explicitement de la vente liée...
        • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

          Posté par  . Évalué à 1.

          Ah ben voilà une bonne remarque, à faire valoir auprès de la DGCCRF...

          Sinon, al, tu as reçu mon mail concernant un papier pour le Diplo ? Qu'est-ce-que tu en penses ?

          David

          PS : c'est quoi ton avis sur la question ? Les enjeux économiques et commerciaux ?
        • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

          Posté par  . Évalué à 1.

          Tiens, justement, à propos des écrans : y a-t-il eu des cas par le passé où des constructeurs ont été condamnés pour avoir lié la vente d'un écran à une unité centrale ?
          • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

            Posté par  . Évalué à 2.

            Faudrait encore que ce soit de la vente liée....
            Il est assez facile de démontrer que l'écran fait partie du PC au même titre que la RAM le proc, la carte vidéo etc...

            Le problème qui existe avec les logiciels et les ordinateurs est que ce sont des articles de nature différentes. C'est pour ça qu'il y a vente liée.

            Une unité centrale et un écran peuvent être considérés de même nature et comme élément d'une même tout : donc pas de vente liée possible.
            • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

              Posté par  . Évalué à 1.

              Et pourtant : un écran n'est jamais lié à une unité centrale (sauf pour les portable et les intégrés comme les eMac/iMacs), c'est le cas inverse qui se produit. Car en effet, je trouve qu'il est moins évident de faire la preuve de vente liée dans le cas d'un écran que dans le cas d'un logiciel.
              Or, c'est l'inverse qui se produit, c'est complètement illogique, surtout quand on se réfère aux arguments foireux avancés par les constructeurs.
              • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

                Posté par  . Évalué à 2.

                Je me souviens avoir lu il y a je ne sais plus combien de temps, sur ce même site d'ailleurs, que le logiciel et le matériel sont deux choses bien distinctes, fiscalement parlant...
                Les imputations ne sont pas être les mêmes, pareil pour les amortissements qui diffèrent.
                En gros, il faudrait déjà que tout professionnel puisse dissocier les deux.

                Mais je ne suis pas trés fort en comptabilité...
            • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

              Posté par  . Évalué à 3.

              Oui mais l'usage qui consiste à garder son écran chèrement payé au fil des différents PC que l'on possède est tout à fait commun.

              Alors que quand on achète un "PC" l'usage est plutot d'acheter une boite complète (RAM, CPU, CM, DD, ...).

              En tout cas, il est utile je pense de répéter une fois encore qu'en bas de chez soi il y a de sympathiques comerçants qui se soucient réellement de ce veulent leurs clients et qui acceptent de vendre un PC avec uniquement ce qu'ils souhaitent dedans pas plus pas moins (si je ne veut pas de DD, pas de problème; si j'ai deja une carte graphique, pas de problème, ...)
              C'est du moins le cas de la boutique en bas de chez moi.

              BeOS le faisait il y a 20 ans !

            • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

              Posté par  . Évalué à 1.

              Oui et non : un PC sans RAM ou CPU, on ne peut rien en faire. Un PC sans écran c'est ... un serveur, par exemple.
        • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

          Posté par  . Évalué à 2.

          Et pourquoi pas un PC sans disque dur ?
          Avec les Knoppix et companie un disque dur n'est plus du tout indispensable pour faire marcher un PC.

          BeOS le faisait il y a 20 ans !

      • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

        Posté par  . Évalué à 4.

        Est-ce-que quelqu'un à une idée de la raison de leur hésitation ?

        Oui la raison officielle est que les grands assembleurs testent les ordinateurs via des procedures automatisees pour etre sur qu'il n'y a pas de defaut materiel. La chaine qui installe les ordis est automatique de l'installation de windows a l'embalage des PCs qui passent les tests de facon correcte. Tous les ajouts materiels (plus de memoire, plus gros CPU etc) sont fait en amont.

        Dans une telle chaine, et vu que 99% des gens veulent des PCs vendus avec windows ca coute effectivement plus d'argent de faire un PC sans windows qu'avec. La license OEM "chere" tourne dans les 80 Euros, on peut donc en deduire que la pas chere est a 40 Euros a peu pres.

        Ne pas installer windows revient a avoir soit un technicien qui installe un autre OS et qui fait les tests et l'embalage a la main, soit un mec qui deballe le PC le branche, formatte le disque dur et remballe le PC. Dans un cas comme dans l'autre ca coute bien plus de 40 Euros, surtout que les deux solutions necessitent l'emploi d'un mec qui va se tourner les pouces dans 99% des cas.

        J'imagine que Dell a du tenir un discours similaire a DGCCRF d'ou ses hesitations.
        Bien sur on peut contre argumenter que 1) les chaines de montages sont de toute facon reprogrammes sans arret et que rien n'interdit de faire tourner un programme "OS Libre" de temps en temps et que 2) certains des logiciels OEM installes sont loin d'etre necessaires aux tests materiels. Il est aussi possible de contrer ces arguments au nom du cout de R&D, de l'absence de drivers pleinement fonctionnels pour tel ou tel materiel ou de la necessite de verifier l'interroperabilite logicielle entre les standards du marche.

        En bref c'est loin d'etre aussi simple que ca en a l'air.

        Kha
        • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

          Posté par  . Évalué à 6.

          <naiveté feinte>
          Attends, tu es en train de me dire que la DGCCRF établit la liste des choses qui sont acceptable ou non en fonction des petits problèmes techniques des constructeurs ???

          C'est quand même gros !

          </naiveté feinte>

          Tout de même, sous prétexte que quand même, ces pauvres constructeurs risquent de voir leur chaîne de montage légèrement complexifiée, ils ont droit de forcer la vente liée ???
          Je ne veux rien dire, mais quand même, quand on voit la diversité de l'offre de Dell par exemple, il faut être d'un sacrée mauvaise foix pour affirmer que intégrer un formatage de DD en fin de chaîne est compliqué et coûte beaucoup d'argent !
          D'autant plus qu'ils le font pour les entreprises !
          D'autant plus qu'ils peuvent tout-à-fait développer un boot-CD pour faire les tests, sans jamais rien installer sur le DD.

          Si la DGCCRF est susceptible d'être réceptive à de telles pressions de la part d'industriels, c'est un comble !!!

          David
          • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

            Posté par  . Évalué à 2.

            Je suis tout à fait d'accord avec ton argument du CD bootable de test.

            C'est à l'undustriel/commerçant de s'adapter aux exigences de ses clients, pas l'inverse.
            Vivement le jour un astucieux homme d'affaire clonera le modèle DELL en proposant REELLEMENT des PC à la carte et pas des menus macdo.

            BeOS le faisait il y a 20 ans !

          • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Pourquoi formatter les disques durs?
            Il suffit de demander au premier démarrage un code, marqué dans un papier sous blister, et reformatter le PC si l'achetteur choisis de ne pas le donner.
            Pour Monsieur_tout_le_monde c'est juste une numèro de série de plus... pas la mort. Ceux qui veulent se faire rembourser renvoient le blister.

            Le surcoût ne semble pas trop important: il suffit de faire que ce code soit fonction de la config, de la date à laquelle le PC à été produit (à mon avis ils suivent déjà cette information), voir du lot (genre s'ils formattent les disques par 100, ça fait un lot de 100 disques), et de ne pas donner ces informations au client (pour pas qu'il puisse recalculer ce code).
            • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

              Posté par  . Évalué à 1.

              le probleme est que le code sera vite craqué et que les gens se feront donc rembourser un truc qu'ils utilisent.
              • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                Je réponds en même temps aux deux commentaires du dessus :

                Il suffit de demander au premier démarrage un code, marqué dans un papier sous blister, et reformatter le PC si l'achetteur choisis de ne pas le donner.

                C'est déjà le cas. XP a besoin d'un code pour être utilisable. Code rangé dans un blister (transparent). W2k veux que tu accepte la licence. Dans les deux cas, si tu refuse, on te propose de contacter ton admin^W revendeur pour obtenir le remboursement de l'OS (existe depuis NT4).

                le probleme est que le code sera vite craqué et que les gens se feront donc rembourser un truc qu'ils utilisent.

                C'est déjà le cas aussi. On appelle ça communément le piratage.

                Mes 0.02€, je -> [] et je prends mon .marcel au passage.
        • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          Si ils ont un mega-chaine automatisee de mon cul qui installe windows et fait 3000 000 tests, elle doit pouvoir terminer son travail par un petit formatage du disque dur.

          Et puis l'argument comme quoi windows est fonctionnel est pas tout a fait juste au vue de mon experience: je viens d'acheter un portable avec XP. Si je n'active pas windows sous 30 jours, il m'arrivera des malheurs (j'aurai pas du l'activer et voir ce qui se passe).

          Donc concretement, pour utiliser mon ordinateur, je dois faire une procedure d'activation. Il serait donc tout a fait possible au quidam qui a achete son ordinateur mais qui ne veut pas payer windows de l'empecher de s'activer. Ainsi, au bout d'un mois, paf, plus de windows. Ca ferait comme une version demo. Microsoft serait meme content puisque ceux qui veulent pas windows l'auraient quand meme en essaie, des fois qu'ils soient tentes au dernier moment de changer.

          Conclusion: des solutions techniques existent, si on se donne la peine de les chercher. Les arguments comme quoi ca coute plus cher au constructeur ne sont pas valides. S'il n'est pas capable d'assumer la loi, il n'a pas a faire de business.
          • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

            Posté par  . Évalué à 1.

            Conclusion: des solutions techniques existent, si on se donne la peine de les chercher. Les arguments comme quoi ca coute plus cher au constructeur ne sont pas valides. S'il n'est pas capable d'assumer la loi, il n'a pas a faire de business.

            Oui, la question, maintenant, c'est de savoir s'il y a un moyen de "prévenir" la DGCCRF que les constructeurs se moquent d'eux. Et cela sans faire un lobbying intégristre façon nerd blafard et cheuveulu.

            Des idées ? Un courrier ? A quel nom (Aful, autre) ? Via 60 million de consommateurs ?

            David
            • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

              Posté par  . Évalué à 3.

              ils sont au courant, merci pour eux.

              la chose à faire est de leur notifier officiellement les refus constatés et autres abus des "constructeurs" et vendeurs de solutions PC+Windows, et particulièrement de faire confirmer par écrit les plaisanteries du genre celles évoquées au sujet de Dell.

              oui, une lettre officielle signée par Dell ou la FNAC refusant de rembourser le pack logiciel pré-installé vaut mieux qu'une rumeur invérifiable d'une somme énorme dont le seul but était de faire fuire le géneur - vous.

              pour éviter d'être mené en bateau pendant 6 mois, on pourra faire les choses de façon professionnelle avec lettres recommandées, lettres de rappel avec les bons offices publics en copie, et surtout suivi minutieux pour éviter que des pièces soient automatiquement perdues dès réception et annoncées comme telles après 3 ou 5 semaines.

              avoir de la paperesse à l'entête d'avocats ou d'huissiers et le vocabulaire associé, si vous avez ça dans votre entourage, pourra ajouter du poids à votre demande et écarter les mentions de Linux ou de Logiciels Libres qui ne les regardent pas et ne sont pas la question du jour - vous pourriez vouloir installer OS/2 ou BeOS si cela vous chante.

              face à un chieur déterminé - vous - il y a toutes les chances que la loi soit respectée.
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Il faut dire quand même que si les gens pirataient un peu moins, on aurait moins de problèmes.

    C'est un peu facile pour le client moyen qui a piqué le dernier Windows à son grand frère d'aller dans le magasin et de demander "Vous pouvez désinstaller les logiciels et me faire payer moins cher ?".

    Bref, en un sens, ce sont les gens qui piratent Windows qui em****** les linuxiens honètes ...
    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

      Posté par  . Évalué à 6.

      C'est aberrant ce que tu dis.
      Est ce que tu réalises que pour le même principe, on pourrait justifier l'arrét des remboursements de quoi que ce soit de non demandé sous prétexte que "peut être il a volé l'article ailleurs, c'est pour ça qu'il veut se faire rembourser"?
      En l'occurence, on s'en fiche que le client pirate ou non son os, ça n'entre pas en ligne de compte, ce qui est en jeu c'est pourquoi on te vend un article que tu ne demandes pas, que tu ne veux pas, sans t'en informer, qu'on te le présente comme gratuit alors qu'il a un coût, et indispensable alors que tu peux et veux te servir d'autre chose.
      Si ca ce n'est pas de la vente forcée, alors demander 700 euros pour reformater un disque dur n'est pas une arnaque, windows n'a jamais de problémes de sécurité, microsoft n'est pas un monopole, et les brevets SASANBONSAIBIEN.
    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

      Posté par  . Évalué à 2.

      Tout à fait d'accord. On rappellera que tout pirate Windows ou logiciel propriétaire est un salopard de collaborateur objectif de Microsoft et des adversaires du LL, et donc un ennemi. Ils créent un contexte favorable aux positions qu'adoptent ces sociétés.
      N'oubliez pas non plus la fonction 'évangélique' des firmes US, tel l'équipement de l'Afghanistan par exemple ... Microsoft ex machina.
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à 2.

    Si l'on fait abstraction un instant du (gros) problème Microsoft, il est vrai que peu de gens savent se débrouiller dès le départ avec un PC sans système d'exploitation.

    Alors évidement, les packs promotionnels et autres offres spéciales que l'on retrouve en supermarché sur les produits de grande consommation suffisent amplement à codifier l'association d'une machine et de son OS, à condition que ce ne soit pas strictement obligatoire. Cela veut dire qu'il ne faut pas l'imposer, mais pas l'interdire non plus (d'où position de la DGCCRF).

    Donc le mieux que la DGCCRF puisse faire c'est: « Ok, vous livrez un OS avec vos machines, mais dans ce cas vous laissez au moins au client le choix de l'OS ». Autrement, c'est considéré comme de la vente liée.

    Ce serait marrant de voir tous les constructeurs tenu de proposer un OS alternatif pour éviter les poursuites.
    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

      Posté par  . Évalué à 1.

      Si c'est pour avoir le choix uniquement entre M$ Windows et Lindows, non merci... le choix ne doit pas etre obligatoire, on ne peut pas imposer un OS
    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

      Posté par  . Évalué à 1.

      C'est encore de la vente liee. Avec un choix entre les OS, mais c'est toujours d ela vente liee imposee.
      Le choix doit etre laisse entre un ordi avec ce que le constructeur veut preinstalle, et un ordi avec rien de preinstalle. Ou dans les grandes surfaces, l'acheteur devrait avoir le droit de formatter le disque dur et de l'acheter comme ca. (comme on peut separer les deux tablettes de chocolat vendues ensemble sous plastique)
      • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        C'est vrai cette histoire de chocolat ou c'est une légende urbaine ?

        Et puis si c'est pour se rendre compte, une fois rentré à la maison qu'il en falait 4 dans ce satané appareil.
        • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

          Posté par  . Évalué à 1.

          Bien sur que c'est vrai. C'est la vente par lot, et c'est mis dans le meme sac que la vente liee par le code du commerce. Par contre, tu n'as pas le droit de separer les yaourts.
          Tu n'as pas non plus le droit de separer des tablettes de chocolat si la meme tablette est vendue a l'unite a cote. (Si on te vend le meme PC sans OS a cote du PC avec OS, tu ne dois pas pouvoir reclamer la desinstallation du PC avec OS, je suppose...).
          Et pourquoi tu aurais besoin de 4 tablettes de chocolat dans ton ordintaeur?
          • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            Un sketch (de Déproges il me semble), il fait un scandale à la caisse d'un super-marché pour avoir deux piles alors qu'elles étaient vendus par 4. Quand il rentre chez lui sa radio avait besoin de 4 piles et pas de deux.
          • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

            Posté par  . Évalué à 1.

            On s'éloigne un peu mais l'autre jour une dame devant moi à la caisse a demandé à ne prendre que la moitié des yaourts et le gérant a accepté. Question : pourquoi on ne peut pas séparer les yaourts ?

            Ca donne fin toutes ces histoires de bouffe ---->[]
            NB : c'est la porte de mon frigo
            • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

              Posté par  . Évalué à 2.

              Il me semble, mais à confirmer, qu'on peut les séparer en enlevant l'emballage carton mais pas les séparer entre eux par casse de la structure plastique qui les lie par quatre en général (pas toujours).
              De plus, il me semble qu'il n'y a une répartion des informations (autre que le parfum) sur les différent pôts constituant le lot minimum... (usine, emballage,... trucs légaux et obligatoire quoi. Personne n'a des yaourth sous la main, là ?)
      • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

        Posté par  . Évalué à 6.

        Si c'est un OS gratuit (ou qui coute moins de 15 euros pour un PC a 1000 euros il me semble, voir le linuxfrench magazine 1 ou 2) ca peut etre considere comme un cadeau. Comme le gadget de Pif Gadget, c'est pas de la vente liee.

        Donc mettre la version telechargeable d'une distrib Linux n'est pas de la vente liee.
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à 1.

    Lu dans la news sur Yahoo (cf.le lien) :
    «Selon les constructeurs, les logiciels, à commencer par l'OS, sont une partie intégrante de l'ordinateur, un argument qui n'est pas dénué de toute valeur», poursuit Bernard Boiral.

    Moi, y'a un truc qui me choque dans cette phrase : si l'OS était partie intégrante de l'ordinateur, on ne pourrait pas le changer aussi facilement....
    De plus, il me semble que le matériel peut exister sans os alors que le contraire n'est pas vrai....
    Sinon, la seule solution hors achat d'un portable, c'est d'acheter son PC chez un assembleur, et d'installer son pingouin soi-même.... C'est ce que je fais depuis plusieurs années, et comme ça, je n'ai pas à m'arracher les cheveux pour me faire rembourser une merde que je n'ai pas voulue....
    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Oui mais pour les portables l'assembleur c'est pas idéal :-/
      • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

        Posté par  . Évalué à 1.

        Je suis bien d'accord, et c'est d'ailleurs ce que je dis dans mon post....
        Je ne dis pas non plus que c'est la solution miracle....Mais en tout cas, c'est ainsi que je procède.
        L'an dernier, j'ai même bossé chez un assembleur, et les grosses daubes de marques (pas de dénonciation), on les redoutait !
        Lorsque on avait un client qui avait acheté un PC de marque et qu'il voulait étendre la ram, pas moyen : c'est du fromat proprio et les notres (noname ou parfois siemens ou autres suivant arrivage) n'étaient pas reconnues ou mal gérées. De même pour plein de matos.... Bref, c'est pas le sujet.

        Ce qui freine peut-être (et je dis bien peut-être) les (grands ?) constructeurs comme ceux cités par la news à ne proposer que des PC sous windows, c'est peut-être le support. En général, si tu achètes un PC, celui-ci a souvent une garantie. Je me vois mal appeler le service client en leur racontant une connerie faite sur mon Linux sur un PC de leur marque. Dépanner du windows, c'est simple (relativement : appuyez sur ctrl-alt-suppr, allez prendre un café, et normalement tout sera rentré dans l'ordre à votre retour....).

        Par opposition à ce petit trait d'humour, comment un grand constructeur de matériel pourrait-il proposer du Linux pré-installé quand on voit dans certaines options de compilation du kernel qu'on utilise telle ou telle option "à ses risques et périls" ou que d'utiliser telle option de X-window peut cramer votre écran ou votre carte graphique.....
        Moi, je dis que c'est pas crédible tout ça !
        • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

          Posté par  . Évalué à 1.

          [quote]Par opposition à ce petit trait d'humour, comment un grand constructeur de matériel pourrait-il proposer du Linux pré-installé quand on voit dans certaines options de compilation du kernel qu'on utilise telle ou telle option "à ses risques et périls" ou que d'utiliser telle option de X-window peut cramer votre écran ou votre carte graphique.....[quote]

          Le risque est exactement le même quelque soit l'OS, le driver etc, j'ai vu des écrans cramer ss win parce que le driver (officiel du constructeur) ne savait pas dire attention, vous demandez une résolution que je ne sais pas faire...
          La différence, c'ets que sous Linux, on le dit !
        • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          D'un autre côté, je ne me souviens plus de la formule exacte (longtemps que je n'ai pas lu une licence prprio moi ;) mais :

          "Ce logiciel vous est livré en l'état et Microsoft/SAP/Oracle/Micro-Applications/Sierra* ne saurait être responsable juridiquement pour tout dégât causé à vos informations" etc.

          Les éditeurs proprio ont, eu aussi, largement pris soin de se border contre tout risque de poursuite parce que leur soft est mal foutu et a cassé quelque chose dans l'ordinateur du pigeo^Wclient.

          *Prends un canif et raye la mention inutile sur ton écran
    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

      Posté par  . Évalué à 3.

      Si, cet argument est sans valeur, car comment ces mêmes constructeurs peuvent-ils m'expliquer qu'ils vendent leurs ordinateurs SANS écran, ou au moins que l'on a le prix de l'écran séparément de celui de l'unité centrale ?
      Parce que je suis désolé, mais si leur argument concernant l'OS est valide, alors celui concernant les écrans l'est de la même façon, et les 2 éléments devraient alors être traités de la même manière. Leur vision des choses est complètement illogique.
    • [^] # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

      Posté par  . Évalué à 4.

      Moi, ce qui m'amuse, c'est que tout le monde hurle quand il s'agit d'un PC, mais tout le monde trouve ca normal quand il s'agit d'un mac. Cf une precedente news sur les macs.

      s/tout le monde/certains/g evidemment :)

      Le bonjour chez vous,
      Yves
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    > Un comble: payer (beaucoup) plus cher pour obtenir moins de choses !

    Pas tant que ça. Sur le principe payer plus pour avoir moins est compréhensible. Le fait de séparer deux chaines de production ou de faire des interventions manuelles et traiter séparément certaines ventes coute cher, c'est un fait. Je ne parle meme pas de l'administratif pour recevoir les demandes, les traiter, les vérifier ...
    La plupart des choses que tu achètes en groupe, en pack ou en grande quantité coutent plus cher si tu retires un petit truc dedans.

    Après effectivement reste que 700 euros sur un PC qui en vaut moins que ça ca semble énorme. C'est probablement disproportionné par rapport au coût que c'est. Mais ... ils sont libre de facturer leurs services comme ils veulent, même si ce service est justement le fait de te faire une vente à la carte. Je vois mal ce que la répréssion des fraudes pourrait leur reprocher, vendre cher n'est pas une fraude.
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à 2.

    J'ai très envie de prendre un pt'it CD Mandrake, d'aller à la FNAC, et d'installer en douce mon Linux sur les PC de démo...
    Juste un install minimale (10 minutes ?), avec KDE et OOo, histoire de montrer que ça existe...
    Puis je mettrais un fond et économiseur d'écran : "Vous pouvez économiser jusqu'à 250€ sur ce PC en utilisant Linux".

    C'est un nouveau type d'install party...

    Qu'est-ce que je risque ?

    (je sors avec un coup de pied au c*l... ???)
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Heu, l'an dernier (aout 2002), je me suis fait rembourser Windows XP par Dell, et sans probleme... J'ai telephone le jour de la reception du portable, en disant que je refusais les termes de la license de l'OS installe. J'ai renvoye a l'adresse que l'on m'a donnee les CD originaux, non deballes, de Windows et Works, et en retour j'ai obtenu un bon d'achat de 50€.
    Ouais, pas terrible, c'est sur, surtout que j'avais rien a leur acheter de plus... Mais voila que sans rien demander, environ une semaine plus tard, ils m'ont envoye un courrier, invalidant le bon d'achat, mais le remplacant par un vrai cheque (50€ toujours), ce qui est mieux :)
    Conclusion:
    - j'ai bien obtenu une compensation (et pas l'inverse) pour le systeme d'exploitation fourni
    - cette demarche est peut etre differente de la vente forcee, car je n'ai fait que refuser la license (en demandant le remboursement bien sur), mais ca prouve que l'OS est bien considere comme un produit separe (...et qui devrait figurer sur la facture?)
    - selon Dell, Windows XP familial _et_ Works ne valent pas plus de 50€ en tout

    khorben

  • # Alternatives, vente liée, Dell et remboursement

    Posté par  . Évalué à 2.

    Concernant les constructeurs, je comprends la "vente liée": ils vendent un ordinateur complet, prêt à l'emploi. En effet, un ordinateur sans OS n'est pas fonctionnel pour la plupart des clients et ils se retrouveraient avec des retours SAV à cause de clients qui n'ont pas réussi leur installation ou ayant des problèmes pour y installer Linux (qui peut être problèmatique, notamment sur certains portables). Cela étant, il y a effectivement d'autres OS et on pourrait envisager qu'ils proposent un OS libre validé pour la machine en alternative à Windows ou bien un processus prévu dès le départ de remboursement du prix de la licence si Windows et son pack de logiciels ne sont pas activés.

    Suite à ma première remarque, je ne pense donc pas vraiment que c'est de la vente liée. La DGCCRF est sensée défendre les consommateurs, hors, une majorité de consommateurs a intérêt à avoir un OS préinstallé plutôt qu'une machine vide. N'oublions pas que d'installer un OS (quel qu'il soit) n'est pas accessible à tout le monde.

    Enfin, concernant Dell, je pense qu'il y a moyen de les attaquer pour le surcoût de "désinstallation" qui est abusif. Une fois encore, je comprends leur problème de livrer une machine testée, préinstallée et prête à l'emploi. En revanche, de proposer une machine vierge ne devrait pas comporter de surcoût. Je me demande en plus si le fait de le rendre gratuit pour une entreprise et payant pour un particulier est très légal. Quoi qu'il en soit ce point peut être utilisé pour les attaquer car je me demande bien comment ils le justifieraient.

    Reste un dernier problème qui a déjà été soulevé: perdre une année pour tenter de se faire rembourser 100 à 200 EUR de licence, ce n'est pas rentable pour une entreprise. Dans la mienne nous n'utilisons que Linux mais avons conservé les licences Windows des portables car trop difficiles à se faire rembourser. On les justifie a posteriori en faisant de temps en temps des tests postes clients Windows mais c'est leur seule utilisation. Si une procédure simplifiée de remboursement voyait le jour, nous nous pencherions sur le problème mais dans l'état actuel des choses, MS a encore de beaux jours devant elle.
    • [^] # Re: Alternatives, vente liée, Dell et remboursement

      Posté par  . Évalué à 3.

      Que le PC soit livré packagé, pour des raisons de simplicité, est une chose (quoique... en fait, en cas de virus, on risque de repartir d'un PC "vierge")
      Qu'on achète ensemble des produits de fournisseurs différents (Dell/HP/... et Microsoft) en est une autre.

      Si les constructeurs veulent vendre les PC avec un OS pré-installés, il devraient au moins :
      * prévoir une procédure simple et rapide pour le remboursement de l'OS
      * indiquer le prix.

      Idéalement, même, il faudrait faire l'inverse : l'OS est pré-installé mais inutilisable sans une clé de débridage. Et la clé de débridage est vendue "à côté", en dehors de la boîte (cf. recharge des téléphones mobiles).

      Ca résoud les problèmes d'installation de l'utilisateur lambda, et c'est sain au niveau commercial.
    • [^] # Re: Alternatives, vente liée, Dell et remboursement

      Posté par  . Évalué à 1.

      Si vous faites des tests postes clients sur autre chose que les portables avec lesquels vous avez acheté les os, vous êtes probablements dans l'illégalité. En effet, ce sont des licenses d'utilisation que vous achetez/payez, et non un produit: l'os.
      Et probablement que la license d'utilisation ne vous permet pas de faire ce que vous voulez, comme d'installer l'os à tire larigo sur des pcs pour "faire des tests", mais à les utiliser dans le cadre, probablement trés restrictif, qu'elle définit.
      Donc, sous cet éclairage, tout ton paragraphe sur l'os préinstallé devient différent, puisqu'on lie bien la vente de l'ordinateur non pas à la vente d'un produit mais à une license d'utilisation qu'il n'a jamais eu l'occasion de consulter, comprendre et accepter/refuser. (ah oui! il clique sur ok au lancement de l'os! ).
      C'est un domaine qui devrait être simple mais que ces licenses rendent compliquées à souhait, puisqu'au passage les constructeurs empiétent sur nos droits, et donc renforcent leur pouvoir personnel.
      • [^] # Re: Alternatives, vente liée, Dell et remboursement

        Posté par  . Évalué à 1.

        Non, on considère les portables comme des postes clients et ça nous permet de tester le comportement de Windows chez nous sans avoir par ailleurs le moindre poste sous Windows (100% linux pour le travail quotidien). Pas de temps à perdre à installer un Windows spécial.
    • [^] # Re: Alternatives, vente liée, Dell et remboursement

      Posté par  . Évalué à 4.

      Le notion de vente liée, ce n'est pas de vendre un PC avec Windows, MS-Office, 3 jeux et 2 DVD Walt-Disney.

      La vente-liée c'est le fait de ne pas autoriser l'achat du PC sans toutes ces conneries dont ne veut éventuellement pas l'acheteur.

      D'après la Loi, quand tu achètes ce genre de produit, tu devrais avoir une facture du genre :


      PC xxxx à 2,3 GHz, 256 Mo de RAM............... 600 EUR
      Ecran RTC, 39 Cm de diagonale, SVGA............ 150 EUR
      Windows XP Ed. Familiale OEM .................. 90 EUR
      MS-Office personnel OEM ....................... 100 EUR
      JEUX xxx ...................................... 45 EUR
      Blanche neige DVD .............................. 15 EUR
      Cendrillon DVD ................................. 15 EUR

      TOTAL 1015 EUR


      Comme ça, si tu ne veux pas des DVD, ce qui est ton droit, tu sais combien tu te feras rembourser.


      Et SURTOUT tu connais le prix de l'ordinateur.
      • [^] # Re: Alternatives, vente liée, Dell et remboursement

        Posté par  . Évalué à 1.

        Quand j'achète une voiture, je n'ai pas le prix des roues, des jantes ou que sais-je encore. J'ai un prix global avec éventuellement des options et quand j'achète une série spéciale, je n'ai même pas le détail des prix des options car c'est souvent inclus.

        Idem quand j'achète un walkman, il est livré avec un casque (souvent merdique) que je paye pour le remplacer le lendemain de l'achat.

        Et c'est pareil pour des milliers d'articles courants. Si le simple fait de faire un pack est de la vente liée, il y en a à foison.

        Entendons nous bien, l'idée de proposer un remboursement si on n'utilise pas une clé d'activation (par exemple) me parait bonne et souhaitable. En revanche, je comprends la position de la DGCCRF et l'idée de vente liée me parait éminemment discutable.
        • [^] # Pfffff ...

          Posté par  . Évalué à 3.

          Et pourquoi on peut avoir le prix de l'écran à côté ? Parce qu'un ordinateur sans écran, hein ...

          Et si tu veux vraiment comparer avec une voiture, la licence d'utilisation d'un logiciel est à comparer à l'assurance, pas avec les pneux. Et il y a des concessionnaires qui se sont déjà fait avoir pour avoir essayé de subordonner un contrat d'assurance à l'achat d'une voiture.
          • [^] # Re: Pfffff ...

            Posté par  . Évalué à 2.

            Et pourquoi on peut avoir le prix de l'écran à côté ? Parce qu'un ordinateur sans écran, hein ...

            Un serveur? Un switch écran/clavier/souris?

            Un ordinateur est quand même un tout assemblé et suivant le vendeur, tu n'as pas une ligne par produit mais un prix global (parfois écran compris). Tu aurais aussi pu soulever le problème de la mémoire, du disque dur, du cdrom qui bien souvent sont imposés aussi et pas toujours avec une ligne de facture par produit.

            Et si tu veux vraiment comparer avec une voiture, la licence d'utilisation d'un logiciel est à comparer à l'assurance, pas avec les pneux.

            Oui sauf que:
            -une assurance est obligatoire pour des raisons légales et non techniques ce qui n'est pas le cas d'un OS.
            -ma comparaison n'était pas faite pour défendre le côté indivisible des licences (bien au contraire) mais pour expliquer que d'un strict point de vue légal, je trouve assez normal que la DGCCRF ne considère pas cela comme de la vente liée. S'ils le faisaient, où s'arrêterait le détail de la facture pour interdire toute vente liée dans un ordinateur, et notamment un portable (mémoire, DD, extentions)?

            J'ajouterais que c'est un mal bien français de chercher à faire des nouvelles lois ou jurisprudences alors que la simple mise en application des textes actuels ou un bon compromis suffirait: dans le cas qui nous occupe et tant que les licences le permettront, il devrait suffire de la refuser et de demander un remboursement qui serait alors automatique.
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à 1.

    > il nous faut facturer des frais de désinstallation, fixés à 700 euros

    Il faut leur dire de na pas s'embeter a desinstaller, que tu t'en charge, et tu leur rends leur licence. Ca ne leur coute rien de plus !! ca marche ca ?
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à -1.

    y a un PC sans OS, c'est la xbox.
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à 6.

    Bonjour!

    Le simple principe, imaginez-vous j'achète un hp/compaq, je paie le tout et paf après un an et un jour (expiration de la garantie de base), mon pc prends feu, je dois m'en acheter un nouveau, sans oublier de payer une deuxième licence. (Même si c'est l'assurance qui rembourse ca fait que Microsoft empoche deux fois le prix... Je dis ca pour le troll poilu au fonds de la salle).

    C'est simplement écouerant.

    Le particulier ne s'en rends même pas compte, c'est ca le pire, je pense.
  • # Re: PC sans OS et vente liée: la répression des fraudes indécise

    Posté par  . Évalué à 1.

    ca en est où cette histoire ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.