Quel avenir pour le vote électronique en France ?

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Étiquettes : aucune
0
12
nov.
2007
Justice
Le collectif français Ordinateurs-de-vote / CRII-Vote a publié le 5 novembre un communiqué de presse « Le vote électronique en question : les parlementaires donnent de la voix et les institutions internationales tirent la sonnette d'alarme. », évoquant :
  • des parlementaires demandant des réponses « face au silence de l'administration et au manque de transparence qui caractérise le dossier des machines à voter » ;
  • des sénateurs proposant l'abrogation pure et simple des machines à voter ;
  • une étude juridique du Sénat indiquant que « le vote électronique ne répond pas aux espoirs qu'il a nourris » ;
  • un groupe de travail monté par le ministère de l'Intérieur pour étudier le sujet (et qui doit rendre ses conclusions sous peu).

On notera notamment dans les propositions avancées par certains l'« ouverture sur des plate-formes mêlant logiciels libres et systèmes d'exploitation propriétaires (Microsoft). », alors que l'on sait que si le logiciel libre est une condition nécessaire à la confiance dans le vote électronique, il n'est en rien une condition suffisante (voir notamment la réponse de P. Muller dans la causerie APRIL « On aura beau publier le code source sur internet, on ne sait pas vérifier si chaque machine dans chaque bureau de vote le fait bien tourner, du moins de façon réalisable à l'ouverture d'un bureau de vote. »).

L'APRIL est présente au sein du groupe de travail Vote électronique du Forum des Droits sur Internet et a participé aux premières auditions pour veiller d'une part à ce que le logiciel libre ne soit pas présenté comme la solution ultime dans la problématique vote électronique, et d'autre part à ce que le contrôle citoyen soit préservé. Rappel sur les ordinateurs de vote utilisés en France :
  • les Nedap (fabricant néerlandais)/France Élection (importateur) fonctionnent avec un système propriétaire
  • les ES&S (fabricant états-unien)/Datamatique (importateur) fonctionnent avec un système propriétaire, et la communication de Datamatique est peu crédible « Piratage et clônage impossibles », « Dialogues cryptés 100% sécurisés », « La machine à voter électronique garantit un niveau de sécurité maximum grâce à un système d'exploitation propriétaire et donc non piratable, à plusieurs mémoires indépendantes et à un dispositif de scellement de la machine avant et après les élections » (cf.
    http://www.artesi.artesi-idf.com/public/article.tpl?id=12562 )
  • les Indra (fabricant espagnol)/Berger-Levrault (importateur) fonctionnent sous Microsoft Windows...

Cf. aussi les divers journaux LinuxFr.org que j'ai pu écrire sur le sujet.

Aller plus loin

  • # Mouais...

    Posté par  . Évalué à 10.

    "un groupe de travail monté par le ministère de l'Intérieur pour étudier le sujet (et qui doit rendre ses conclusions sous peu)."
    C'est pas pour la jouer pessimiste ou parano, mais les groupes de travail on sait ce que ça vaut... Ils ont beau y mettre du leur, ils ont beau rendre un rapport en béton... Si on veut faire trainer le dossier ensuite, c'est pas compliqué ! Voire un classement vertical dans la poubelle, et on n'en parle plus.
    Mais on aura fait plancher des gus sur la question, l'opinion publique n'y aura vu que du feu et se sera calmée et on aura gagné du temps, ce qui est parfois la seule chose recherchée.


    Bref, tout ceci est fort bien, mais je vais attendre les résultats concrets avant de crier victoire (même s'il semble que des députés/sénateurs aient décidé de hausser le ton, ce qui est somme toute un début de bonne chose).
    • [^] # Re: Mouais...

      Posté par  . Évalué à 9.

      "un groupe de travail monté par le ministère de l'Intérieur pour étudier le sujet (et qui doit rendre ses conclusions sous peu)."

      Quels experts ? Quelles références ? Un groupe de travail ! Dans quelle Direction de ce Ministère ? Avec quels acteurs (Juristes , informaticiens , administratifs )? Tout cela est bien vague ....
  • # espoirs?

    Posté par  . Évalué à 8.

    "une étude juridique du Sénat indiquant que « le vote électronique ne répond pas aux espoirs qu'il a nourris » "

    Ces espoirs étaient des espoirs économiques ou bien démocratiques? Avec tous les marchands qui font le pied de grue à la porte du Sénat/Assemblée/gouvernement (rayer les mentions inutiles), on peut se demander...
    • [^] # Re: espoirs?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

      Je ne vois pas trop en quoi il pourrait y avoir des espoirs économiques derrière l'organisation des élections. Depuis quand les assesseurs, dépouilleurs et autres sont-ils payés ?
      • [^] # Re: espoirs?

        Posté par  . Évalué à 5.

        En l'occurence les agents de bureaux de vote sont payés.
        Mais je pense qu'il parlait plutôt de tous ceux qui veulent vendre leurs machines à voter à l'administration française..
        • [^] # Re: espoirs?

          Posté par  . Évalué à 5.

          En l'occurence les agents de bureaux de vote sont payés.

          Ils ne sont payés que lorsqu'il s'agit d'agents administratifs de la ville qui sont réquisitionnés par la ville elle-même pour tenir les bureaux de vote. Cela arrive lorsque les partis des candidats ne mobilisent pas suffisamment de monde pour que le bureau de vote puisse ouvrir (il faut 3 assesseurs au minimum).

          Dans tous les autres cas, la ville assure aux assesseurs le repas du midi et le café toute la journée, mais les assesseurs ne perçoivent aucune rémunération.
          • [^] # Re: espoirs?

            Posté par  . Évalué à 2.

            J'ai bien parlé des agents de bureau de vote et non des assesseurs. En effet les assesseurs ainsi que les présidents de bureau de vote (comme leurs suppléants respectifs) ne sont pas rémunérés. Par contre les agents de bureaux de vote qui sont en charge de la bonne marche du bureau sont eux rémunérés.
  • # Marqueting a 2F

    Posté par  . Évalué à 10.

    un système d'exploitation propriétaire et donc non piratable

    je crois que c'est la plus sympa celle là .... :-D

    Bon j'espère que ca va pas tomber aux oubliettes et que ce vote aveugle seras vraiment bannit, mais pour combien de temps ???
    • [^] # Re: Marqueting a 2F

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      C'est inquiétant, parce que ça prouve que les vendeurs d'ordinateurs de vote profitent de l'incompétence des responsables politiques pour fourguer leur matos.
      • [^] # Re: Marqueting a 2F

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        Et justement si le résultat de ces débats va dans le bon sens, cela devrait permettre d'avoir un argument de plus comme quoi le "fermé" n'est pas du tout une preuve de sécurité.
        En tout cas le fait qu'il remettre tout l'ensemble du vote électronique en cause est rassurant, il n'en était pas question lors des élections il me semble
        • [^] # Re: Marqueting a 2F

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Une urne, en France, aujourd'hui, est généralement fermée... mais transparente... question de terminologie...
          • [^] # Re: Marqueting a 2F

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            J'aurai dû préciser "code fermé" par opposition à "code ouvert", effectivement les boiboites sont fermées sinon ^_^
            • [^] # Le Venezuela, exemple de démocratie

              Posté par  . Évalué à 0.

              Comme vous le savez, au Venezuela, pays modèle en matière de democratie, nous utilisons des machines de vote faites par l'entreprise Smartmatic avec du Windows Embarqué.

              ça marche très bien, et à part l'opposition fachiste et golpiste, nous sommes très contents des résultats. Notre Président Hugo Chavez a toujours été réélu ou son parti a gagné les élections, et grâce à ces machines, on empêche l'opposition de faire de la fraude.

              Donc, je crois que c'est une bonne solution.

              à bientôt
  • # Supermarchés...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

    Les supermarchés ont le même problème que pour le vote électronique. Il faut que la caisse tombe juste à la fin de la journée, et que le client sache combien il a payé, et que tout ça soit vérifiable.

    Il suffit de faire la même chose pour les machine de vote, je choisi mon candidat, ça s'imprime sur un papier que je peux voir derrière une petite vitre, je valide si c'est bon, le papier est coupé et tombe dans une urne opaque, et je repars avec un reçu.

    On peut donner le résultat exact dès 20h à la télé (seul but du vote électronique à mon avis, syndrome "star'ac") et compter tout ça sérieusement pour les résultat du Journal Officiel du lendemain.

    Un vote électronique sans doublon papier, c'est comme une caisse de supermarché sans ticket de caisse...
    • [^] # Re: Supermarchés...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Un peu rapide comme avis...

      La difficulté avec le vote électronique, c'est l'anonymat et le secret du vote. Si on levait cette condition démocratique, ça serait jouable, comme pour les distributeurs bancaires où l'utilisateur sait combien il a reçu en cash, a un ticket papier, reçoit son relevé bancaire, idem pour la banque, qui dispose en plus d'une vidéo du retrait, etc. C'est bien là qu'est la difficulté : en gros, comment vérifier de l'extérieur un processus opaque ?

      Avoir un papier imprimé, ça veut dire qu'il faudra recompter les bulletins papier, qu'il faudra décider ce qui se passe lorsque le décompte papier et le décompte électronique diffèrent, qu'il faudra décider ce qui se passe lorsque l'imprimante ne marche plus ou n'a plus de papier (et ça arrivera...), etc., etc.

      Bref sur le vote électronique, je me méfie de tout phrase commençant par « Il suffit », vu qu'aucun fabricant et aucun organisme de contrôle n'a réussi à fournir une solution satisfaisante pour l'instant, après des années d'utilisation...
    • [^] # Re: Supermarchés...

      Posté par  . Évalué à 9.

      C'est vrai que le gros problème levé par ces machines est l'impossibilitée de vérification des résultat ssorti sur le ticket. Maintenant après une période assez longue de résultats concordant j'ai peur que certaines mairie fassent une confiance "aveugle" aux résultats et ne s'embète plus a compter ...

      C'est toujours le problème de la grenouille qui se fait cuire sans réagir car on augmente la température de l'eau petit a petit...
    • [^] # Re: Supermarchés...

      Posté par  . Évalué à 8.

      On peut donner le résultat exact dès 20h à la télé (seul but du vote électronique à mon avis, syndrome "star'ac") et compter tout ça sérieusement pour les résultat du Journal Officiel du lendemain.


      Si ce n'est que ca, il suffit d'une machine a compter. on glisse les billets dans la machine elle compte et zou on a le résultat au fil de la journée.
      Un peu comme les machines qui comptent les billets. :D
      • [^] # Re: Supermarchés...

        Posté par  . Évalué à 10.

        Bonjour

        Qu'est ce qui assure les citoyens que la machine compte bien ?
        Ce n'est que déplacer le problème en fait

        La matérialisation par papier pose pas mal de problèmes
        Voir à ce sujet
        http://www.ordinateurs-de-vote.org/Vote-electronique-et-preu(...)

        Sana parler du paradoxe : on supprime le vote papier pour des ordinateurs de vote mais comme ça pose des problèmes, on re-emballe tout ça dans un couche de "trace papier"

        Une non-solution problématique à un non-problème
        Conclusion de Pierre Muller, presentation des JDLL 2007
        http://www.ordinateurs-de-vote.org/IMG/pdf/JDLL_2007.pdf

        Laurent
      • [^] # Re: Supermarchés...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

        L'idée du comptage automatique des bulletins est intéressante
        Avec de l'OCR, on devrait pouvoir accélérer le décompte des bulletins.
        La contrainte serait surtout d'avoir des bulletins tous de la même taille si on ne veut pas investir dans une robotique complexe.
        • [^] # Re: Supermarchés...

          Posté par  . Évalué à 3.

          Cela ne sera possible que pour les scrutins où le panachage n'est pas autorisé.
          • [^] # Re: Supermarchés...

            Posté par  . Évalué à 4.

            Bah... on s'en fiche du panachage : ce n'est possible que pour les élections municipales dans les petits patelins de bouzeux. Le jours où le panachage sera possible à Paris^W^Wdans les villes, alors peut-être que les gouvernants se pencheront sur le problème...

            Note importante : ce message est à lire au 42e degré et ne fait que traduire mon dégoût face au gouvernement à deux vitesses, habitant moi-même dans un petit patelin.
            • [^] # Re: Supermarchés...

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

              Article L57-1 du code électoral :

              « Des machines à voter peuvent être utilisées dans les bureaux de vote des communes de plus de 3 500 habitants figurant sur une liste arrêtée dans chaque département par le représentant de l'Etat. »

              En gros, y a pas panachage dans les villes susceptibles de recourir au vote électronique.
    • [^] # Re: Supermarchés...

      Posté par  . Évalué à 10.

      On peut donner le résultat exact dès 20h à la télé (seul but du vote électronique à mon avis, syndrome "star'ac")

      Je ne crois pas que ce soit le seul but. Pour avoir participé déjà 2 fois à un dépouillement, j'ai pu voir que ça demandait une organisation précise, et que souvent ils manquent de volontaires pour s'en occuper (on me demande à chaque fois, quand je vais voter). Ça mobilise plusieurs employés de mairie et élus locaux, et ça prend pas mal de temps (les gens étaient libérés vers 22h si ma mémoire est bonne).

      Cela dit, je trouve cela très bien organisé, et un beau système : le vote est secret, et le dépouillement public. Le dépouillement est effectué 2 fois, chaque lot de bulletins étant traité par 2 groupes différents, et chaque personne est doublée (celle qui lit le bulletin à voix haute, et celle qui coche sur la feuille de décompte en confirmant). Je vous encourage à le faire au moins une fois, chacun doit contribuer au fonctionnement de la démocratie.
      • [^] # Re: Supermarchés...

        Posté par  . Évalué à -4.

        Oui c'est comme ça que se passe dans les bureaux de vote mais ensuite ? Qui dit que quand tout est centralisé le vote n'est pas truqué dans une certaine marge 1% 10 20 30 ??? Personnelement je ne donne pas ma confiance. En réalité le problème des machines à voter et qu'elle est fabriqué par des hommes et c'est la même chose pour le vote papier.
        • [^] # Re: Supermarchés...

          Posté par  . Évalué à 7.

          mais ensuite ? Qui dit que quand tout est centralisé le vote n'est pas truqué dans une certaine marge

          On peut consulter les votes non seulement dans le journal, mais aussi sur le site du ministère de l'intérieur (par exemple pour la commune de Montrouge à la présidentielle de 2007 : http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/result(...) ). Il me paraît difficile de truquer les résultats entre le dépouillement (avec plusieurs traces papier, sans compter les souvenirs des participants) et la parution des chiffres au ministère de l'intérieur, ça se verrait vite.
          • [^] # Re: Supermarchés...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

            > La matérialisation par papier pose pas mal de problèmes
            > Voir à ce sujet
            > http://www.ordinateurs-de-vote.org/Vote-electronique-et-preu(...)

            Humm effectivement c'est une fausse bonne idée au saut du lit :)

            > On peut donner le résultat exact dès 20h à la télé (seul but du vote électronique à mon avis, syndrome "star'ac")
            > Je ne crois pas que ce soit le seul but. Pour avoir participé déjà 2 fois à un dépouillement, [...]

            Oui, mais bon il y'a toujours une solution. Et je n'ai jamais entendu parler de dépouillement n'ayant pas pu se faire par manque de personnel. Dans ma ville, des employés de mairie sont réquisitionnés, avec une belle prime, et t'inquiète pas qu'ils se battent pour le faire. Sans parler des citoyens qui veulent suivre le dépouillement.

            Pour moi, cette histoire de machine à voter, c'est vraiment syndrome starac, il faut le résultat tout de suite. Prochaine étape, le vote par SMS.

            > On peut consulter les votes non seulement dans le journal, mais aussi sur le site du ministère de l'intérieur [...] ça se verrait vite.

            Tout à fait, le mec qui fait le dépouillement et qui voit que les résultats ne sont pas les même après parution...
      • [^] # Re: Supermarchés...

        Posté par  . Évalué à 10.

        Pour avoir déjà participé à des élections, je confirme tout ceci...
        D'ailleurs, il y a un truc que la "modernisation" du système de votes oublie complètement !
        C'est tout simplement le rituel : les gens vont voter non pas seulement pour désigner leurs représentants, mais aussi parce qu'il y a là tout un rituel important, séculaire qui est un pilier de la démocratie. Papa qui amène les enfants pour leur montrer comment cela se passe : la petite de 8-10 ans toute contente de glisser une enveloppe dans l'urne (même si elle ne comprend pas tout), le fiston qui pose des tas de questions ("papa, pourquoi tu votes toujours pour MACHIN ?" quand ils sont dans l'isoloir... véridique, je l'ai entendu ça ^_^ ), les enfants qui reviennent avec leurs parents le soir pour assister au dépouillement, posant là encore des tas de questions sur le fonctionnement (très bon cours d'éducation civique, au passage)...

        Bref, toute cette soi-disant modernisation va tuer tout ceci, et le taux de participation ne s'en verra pas pour autant améliorer croyez-moi !
        Quand le résultat sera obtenu par un simple appui sur un bouton, où sera la "magie" ? Qu'est-ce qui émerveillera les gosses, et leur fera comprendre que de tout ce travail de fourmis disparu sortait ce pour quoi certains se sont battus ? Comment un enfant peut-il réaliser l'importance d'un tel acte (le vote) s'il ne voit qu'un bout de papier sortir avec 3 chiffres jetés devant des noms ?

        Non, je crois sincèrement que le cérémonial est au moins aussi important que le reste. D'ailleurs, voter par SMS est tout aussi "démocraticide" selon moi
    • [^] # Re: Supermarchés...

      Posté par  . Évalué à 9.

      Il ne faut pas confondre les problèmes de comptabilité et l'exercice de la démocratie.

      Quand on fait la caisse, on compare ce qu'il y a dans la caisse avec ce qu'il y avait au départ, ce qu'il y est entré ou sorti, et le cas échéant avec les stocks de marchandise.

      Quand on organise une élection et qu'on en arrive au dépouillement, on compte le nombre de voix pour chacun des candidats et on compare le total avec le nombre de votants qui se sont présentés au bureau de vote.

      L'impression d'un bulletin papier qui tomberait dans une urne, si c'est la seule solution pour être sûr que le vote enregistré soit le bon, est la démonstration que les ordinateurs de vote n'ont pas leur place dans les élections de la République. Les urnes transparentes font ça mieux (accessibilité du système) et pour beaucoup moins cher.

      Quant à la possibilité d'avoir un reçu, elle est incompatible avec la liberté et l'anonymat du vote, car le choix de l'électeur devient alors vérifiable. Cela encourage les dérives mafieuses du genre "si tu votes pour Machin je te file 20¤" / "si tu ne votes pas pour Bidule tu perds ton boulot".

      Enfin, pour les résultats les estimations sont suffisamment précises pour savoir qui est vainqueur dans 90% des cas. Dans les autres cas, la démocratie vaut bien quelques heures d'attente :)
      • [^] # Re: Supermarchés...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Quant à la possibilité d'avoir un reçu, elle est incompatible avec la liberté et l'anonymat du vote


        Ce n'est pas tout à fait exact. Par exemple dans son article The ThreeBallot Voting System Ron Rivest propose un système de vote électronique avec un reçu qui permet une vérification de son vote après la publication des résultats mais qui par contre ne permet pas de vendre son vote.

        http://people.csail.mit.edu/rivest/Rivest-TheThreeBallotVoti(...)
    • [^] # Re: Supermarchés...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Au supermarché, le client peut contrôler le ticket de caisse et le chèque ou la monnaie qu'il donne. Pour la CB c'est sans contrôle OK.
      Par contre en vote électronique, y'a pas de contrôle, il faut croire. C'est religieux.
      Et moi qui croyais que la république française était laïque !
      • [^] # Re: Supermarchés...

        Posté par  . Évalué à 5.

        "Pour la CB c'est sans contrôle OK."
        Euh...
        Y a le ticket de caisse d'une part et le relevé de comptes d'autre part.
        Bref, t'es loin d'être en aveugle
        • [^] # Re: Supermarchés...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          Quand tu rentres ton code, tu une indication par la machine du montant qu'elle dit vouloir débiter de ton compte.
          Il faut le croire.
          Ensuite tu peux contrôler ton relevé de compte. Le problème du vote, c'est que tu peux par contrôler ensuite.
    • [^] # Re: Supermarchés...

      Posté par  . Évalué à 1.

      Qu'est ce qui te prouve que le vote à bien été comptabilisé pour bon candidat ?

      A partir du moment ou c'est anonyme y a aucun moyen d'être sur.

      La seule solution serait qu'il n'y ai pas d'isoloir, que les ascesseurs et toi voient tous les nombres de voie des candidats, et que t'appuyes vous constatiez bien tous en même temps que le bon c'est incrémenté.

      et évidement c'est plus très anonyme :-D
  • # Vocabulaire

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Il est important de préciser le vocabulaire. On parle ici de machine à voter, c'est à dire grosso-modo des urnes protégées électroniquement. Le vote électronique regroupe aussi des protocoles qui, en se donnant certaines hypothèses, donnent des garanties sur l'exactitude du résultat du scrutin, l'anonymat des électeurs, l'impossibilité de prouver pour qui on a voté... Alors tout ça reste assez théorique, les hypothèses peuvent parfois être irréalistes (comme l'existence d'un vrai canal anonyme) et cela n'a rien à voir avec les machines à voter, en tous cas celles qui sont actuellement déployées.
    • [^] # Re: Vocabulaire

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Précisons mieux les choses.
      On nous dit que ce sont des urnes protègées électroniquement. Mais en fait nous n'en savons rien.
      Ce sont peut être des machines avec un résultat enregistré à l'avance.

      La faille majeur, c'est que le citoyen lambda ne comprend pas comment ça marche et doit donc faire confiance à des prétendus experts.
      La démocratie par les experts, on voit tous les jours comment ça dysfonctionne. Pour le vote, non merci.
      • [^] # Re: Vocabulaire

        Posté par  . Évalué à 2.

        En l'occurrence les machines à voter en usage actuellement sont de bêtes compteurs sans réelles avantages par rapport au vote papier et avec au contraire de gros problème niveau sécurité et confidentialité du vote.

        Mais on peut faire des choses plus sérieuses. Il existe ainsi des algos cryptographiques (avec des preuves de sécurité ad hoc) qui permettent de s'assurer des propriétés essentielles du vote (anonymat, le non rejeux, etc.).
        L'avantage c'est de pouvoir envisager un vote décentralisé. Par exemple voter depuis n'importe quel bureau de vote (pratique quand on est en vacance...) ou depuis chez soi, ce qui pour certains votes peut être intéressant.

        Encore une fois les machines en utilisation actuellement ne permettent pas ce genre de chose.

        Mais le problème comme tu l'as souligné reste que le votant est obligé de faire confiance en la machine (et en son programme). Il n'existe pas de système garantissant que le choix que tu as fait à l'écran a bien été répercuté correctement. Un vulgaire bulletin papier apporte plus de garanties (bien la fraude reste possible).

        Au final l'avenir des machines à voter ça sera peut-être une machine qui te sortira un bulletin papier, avec en gros le nom du candidat plus quelques infos (anonymes bien sûr) permettant de s'assurer de la validité du vote (avec algos crypto issus de la recherche dans ce domaine) et un code barre pour accélérer le dépouillement.

        Le vote électronique (décentralisé) reste à mon avis une solution intéressante pour des élections à faible enjeux (représentants syndicaux, etc), ce qui peut permettre d'augmenter le pourcentage de participation car plus besoin de se déplacer.
        • [^] # Re: Vocabulaire

          Posté par  . Évalué à 2.

          Mais on peut faire des choses plus sérieuses. Il existe ainsi des algos cryptographiques (avec des preuves de sécurité ad hoc) qui permettent de s'assurer des propriétés essentielles du vote (anonymat, le non rejeux, etc.).

          Cela n'était pas tellement le problème, pour les machines à voter actuelles. Le problème, c'était la non vérifiabilité (et tu le dis plus bas, effectivement).

          Par exemple voter depuis n'importe quel bureau de vote (pratique quand on est en vacance...)

          Yep, mais pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Pourquoi, à ce moment-là, ne pas plutôt se contenter d'un protocole d'émargement distribué (pour lequel beaucoup moins de contraintes de sécurité s'appliquent), et continuer simplement le vote papier ?

          ou depuis chez soi, ce qui pour certains votes peut être intéressant.

          Méfiance, quand l'isoloir disparaît. Cela ne peut pas être accepté pour les votes politiques, mais oui, pour des enjeux moindres, ça reste à voir. En particulier pour des associations ou groupes éparpillés sur tout le territoire.

          Au final l'avenir des machines à voter ça sera peut-être une machine qui te sortira un bulletin papier

          Même avec toutes les garanties de sécurité, ça ne plaît pas à tout le monde, pour la simple raison que dans la pratique, la vérification manuelle ne sera quasiment jamais faite. Personnellement, je n'ai pas d'avis tranché. J'imagine qu'avec les bons garde-fous juridiques, ça pourrait être acceptable. Cela dit, c'est au final bien compliqué pour peu d'avantages par rapport au vote manuel.
          Attention tout de même : je pense qu'au contraire, il ne faudrait mettre aucune information cryptée ou non directement lisible par un humain, car il faut que cela reste vérifiable de visu par le votant, avant que le bulletin ne tombe dans l'urne, et par les dépouilleurs après (des humains).
          • [^] # Re: Vocabulaire

            Posté par  . Évalué à 2.

            L'idée de la machine qui te sort un bulletin papier c'est justement qu'elle ne compte pas les votes et que tu es obligé de passé par un décompte manuel. L'éventuel avantage de la machine c'est de pouvoir renforcer la sécurité en imprimant quelques données supplémentaires, générées par exemple à partir d'une carte d'électeur électronique, pour s'assurer que le vote est valide (unicité du vote entre autres).

            Évidemment le problème est déplacé: comment prouver à l'électeur que les données supplémentaires inscrites sur son bulletin ne renseignent pas sur son identité? Impossible en effet de faire un truc plus "lisible" ici qu'une chaine hexa.
            Au final c'est pas évident et pour le moment je ne sais s'il existe une solution vraiment satisfaisante.

            Au final le bulletin papier traditionnelle reste pour le moment la meilleure solution.

            Pour le vote à distance je pense en effet que cela doit être exclu des enjeux politiques (où réservé à un faible nombre d'individus pour des cas particuliers). Par contre pour d'autres enjeux ça peut être une solution intéressante. On peut envisager des votes sur Internet pour tout et n'importe quoi...
  • # ce qui est consternant dans cette histoire

    Posté par  . Évalué à 10.

    Ce qui est consternant dans cette histoire, c'est que ce sont surement les informaticiens qui sont le plus défavorable à l'utilisation de ces machines et que malgré tout ça ne suffit pas à convaincre et enteriner la question.

    Personnellement j'ai beau être informaticien, et detester la paperasse administrative et autres formulaires, et preferer faire en ligne, y compris les opérations bancaires, je reste très attaché à la simplicité et la transparence du bulletin de vote et de l'urne.
    Je suis pourtant pas un anti technologie, loin de là, comme surement pas mal de monde.

    messieurs les députés, écoutez les experts un peu :-D
  • # Un seul aventage aux machines

    Posté par  . Évalué à 2.

    Le seul possible avantage des machines à voter du point de vue de la démocratie serait de pouvoir introduire des systèmes de vote plus juste comme le vote par la méthode condorcet (http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_Condorcet) ou même seulement le ">vote par assentiment.(http://fr.wikipedia.org/wiki/Assentiment).

    Ces systèmes de vote sont compliqués à dépouiller à la main et donc pouvoir la faire grâce à des machines serait plus simple. Maintenant qui est près à introduire une démocratie plus juste et le prix de l'opacification introduit par les machines ne resterait-il pas trop élevé de toutes façons.
  • # Sur Slashdot

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    « All Fifty States May Face Voting Machine Lawsuit »
    Tuesday November 13, @02:51PM
    http://politics.slashdot.org/article.pl?sid=07/11/13/1852206

    En gros, ils ne veulent plus de machines boîtes noires, et veulent tout compter à la main en public.

    Ça pointe vers : http://www.clarksvilleonline.com/2007/11/13/fifty-states-fac(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.