Renaissance de Moonlight|3D.

Posté par  . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes : aucune
0
16
oct.
2002
Communauté
Moonlight3D était un modeleur trés apprécié sous GPL. Passé ensuite sous License propriétaire, son développment s'était arrété brutalement et ses sources, bien sur, disparues.
En Janvier, un groupe de développeurs a décidé de reprendre son développement à la derniére version GPL (0.5.3) et de la ramener à égalité d'options avec la version propriétaires, puis d'incorporer par la suite de nouvelles possibilités.
Fidéles à leurs promesse d'un projet pour les développeurs et les utilisateurs, voici la sortie de la première version stable 0.5.5, disponible sous forme de source ou d'un binaire avec installateur.
Attention, il s'agit néanmoins d'une version de développement. (exemple: l'installeur doit être utilisé en root.) J'ai mis cette annonce dans Communauté et Articles plutôt que dans Audiovisuel et Developpeurs parce qu'à mon sens elle va au delà de la simple mise à disposition de lignes de codes sous GPL ou d'un binaire à télécharger, pour l'essayer ou l'utiliser.

Qu'on soit juste curieux, ou sympathisant, ou fidéle contributeur, du mouvement des Logiciels Libres, on doit reconnaître un trait commun à tous ceux qui ont connaissance de leur existence: nous sommes tous fascinés par les formes si différentes qu'ils peuvent prendre. Et même les détracteurs de ce phénoméne montrent leur propre fascination par les contorsions rhétoriques qu'ils sont obligés d'exécuter, toutes plus ridicules les unes que les autres pour essayer de contrer toutes les facettes du "mouvement du libre".

Alors, on connaissait le projet de réécriture GNU des bases de l'informatique, réécriture sous une forme libre, immense effort qui a déclenché le mouvement; on a vu le cadre légal apparaitre, la GPL; on a tous lu l'appel à contribution sur un forum pour écrire un noyau pour un étudiant; et ainsi, tous les secteurs qui pouvaient interresser quelqu'un étaient cooptés par des développeurs et les projets n'étaient soumis qu'à leurs contraintes propres (conception et retours des utilisateurs) et au gout (et au talent) de ses développeurs.

Impossible de prévoir la prochaine facette puisqu'il n'a jamais obéi à aucune exigence.

Et ainsi, aprés le surprenant rachat de blender par ses utilisateurs et ses développeurs, voici, au même moment, la résurrection d'un logiciel qui était cité en exemple pour son excellence par ses utilisateurs et aussi comme exemple de ce qui arrive quand un logiciel quitte le libre pour le propriétaire. Moonlight|3D est maintenant la preuve que tout code sous GPL n'est jamais mort et, au cours des éons, des développeurs courageux peuvent le faire revivre.

Bien sur, tout ceci est en fait normal. C'est la GPL, quoi!

Moonlight|3D vient de renaître...
Blender, je connaissais et j'utilisais. Mais Moonlight|3D, jusqu'à présent c'était "le modeleur qui était trés bien puis ses développeurs l'ont rendu propriétaire puis ont disparu et on ne trouve plus son code mais Andre Pascual continue à faire des tutorials sur son utilisation dans Linux Magazine". [ note: vous connaissez André Pascual, bien sur? André "jefaisdeslogosbeaux" Pascual ? Il ne fait pas que des tutorials de moonlight, il fait aussi des logos beaux. C'est dangereux un logo beau. Tu regardes un logo d'André Pascual et l'instant d'aprés tu retires gimp et tout ce qui sert à faire du dessin de ta machine. Gaffe!]

Et bien, dorénavant, Moonlight|3D sera pour moi le phénix du Logiciel Libre. Il y en a peut être eu d'autres avant et il y en aura d'autres encore. Mais j'y suis allé de ma petite prise de conscience.

On ne peut pas arréter un mouvement qui fait naître ce dont il a besoin à partir de sa nécessité, qui propose ce qu'il produit à ceux qui en besoin, qui espére comme paiement la reconnaissance, qui utilise la loi pour libérer plutôt que pour emprisonner, qui espére comme paiement la reconnaissance, qui rachéte ce qu'il aime pour le libérer et qui raméne à l'existence ce qui a été abandonné.

Alors essayez Moonlight|3D. Vous êtes libre de le télécharger.
Si vous êtes développeurs et que vous recherchiez un projet "utile et ambitieux", à base de C++ et de 3D, rejoignez son équipe ou envoyez simplement les contributions qui grattent ce qui vous démange.
Si vous êtes utilisateurs, éprouvez ce frisson de grandir dans votre pratique du logiciel parallélement à celui ci. Commencez dés maintenant avec la premiére version du projet Moonlight|3D Resurrected. Et façonnez son avenir par vos réactions.

Aller plus loin

  • # Re: Moonlight|3D et André Pascual

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    D'après l'article, il semblerait qu'André Pascual ait été, par ses articles et tutoriaux, l'un des artisans de la renaissance de Moonlight. Comme quoi la conribution aux logiciels libres peut prendre bien des formes.
    J'ai la chance de pouvoir me faire donner quelques cours particuliers par André. Malheureusement, dès qu'il est parti Gimp fonctionne beaucoup moins bien.
    Gimp, Blender, Moonlight|3D... Aucun éditeur de logiciel n'a un tel catalogue à son actif.
    • [^] # Re: Moonlight|3D et André Pascual

      Posté par  . Évalué à 1.

      certain editeur on quand meme 1 bon catalogue comme adobe par ex.
    • [^] # Re: Moonlight|Blender

      Posté par  . Évalué à 1.

      Tiens, j'en profite pendant que les XP ne sont pas rétablient pour poser une question conne.

      Quel est la différence entre Blender et Moonlight 3D? Ce sont deux logiciels qui jouent dans la même cour? Pour moi, je répondrais oui mais je suis loin d'être un expert dans ce domaine.
      • [^] # Re: Moonlight|Blender

        Posté par  . Évalué à 1.

        ca empeche pas , prends l exemple de mplayer et xine je pense que ca favorise une certaine "concurrence" , ou encore l inclusion de bonnes idées de l un dans l autre et pourtant xine et mplayer restent differents.
        • [^] # Re: Moonlight|Blender

          Posté par  . Évalué à 1.

          Attention, mon message n'était pas une remise en cause de l'existence de 2 projets aux buts équivalent, je me demandais seulement si justement c'est deux logiciels avaient le même but ou si l'un était plus orienté rendu et l'autre modelisation.

          J'ai essayé les deux mais étant une quiche en graphisme, je n'ai pas trop vu de différence.
      • [^] # Re: Moonlight|Blender

        Posté par  . Évalué à 1.

        Pour avoir utiliser les deux, mais peu, je ne peux te dire que ceci :

        - Blender est bien plus évolué que Moonlight dans beaucoup de domaines. Notament l'animation, la gestion des particules etc.
        - Moonlight a par contre ses points fort : modèlisation, texturage, et rendu...

        - Question ergonomie, pour avoir bossé sur plusieurs soft de 3D, je préfère Moonlight, plus proche de ce que je connaissais.
        Mais il paraît que lorsqu'on a compris la phylosophie de Blender, au niveau interface, on ne peu plus s'en passer...
        Au passage, je ne suis pas du tout daccord la dessus, Blender est ésotérique, et tout le monde n'a pas que ça à faire de se gober une nouvelle phylosophie d'interface à chaque découverte de soft.
        Sans compter la nomenclature des paramètres qui est souvent complètement différente de ce qu'on utilise habituellement et la médiocre qualité de la visu filaire (la encore c'est un avis perso à nuancer...je compare avec des softs proprio et même très cher)
        Dommage, à mon avis c'est un frein à généralisation de l'utilisation de Blender.
        • [^] # Re: Moonlight|Blender

          Posté par  . Évalué à 1.

          Ok, l'interface de blender est ésotérique mais je pense que pour un logiciel de 3D une interface bizarre mais puissante se justifie. Ce n'est pas comme un logiciel de traitement de texte ou de gravage de cds que tu utilises de temps en temps pour faire un petit truc, écrire une lettre, faire un backup simple.
          On n'utilise pas blender un quart d'heure chaque mois, juste pour faire le rendu d'un cube simple sans fioritures. Un dessin 3d c'est plusieurs heures de travail en prise direct avec le soft, voir plusieurs jours. La 3d est un monde bien différent de la 2d des interfaces graphiques normaux (QT, gnome, MFC) et justifie tout à fait une autre aproche avec interface spécialisé.
          • [^] # Re: Moonlight|Blender

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            Ca dépend, tu peux très bien avoir envi de juste faire un petit logo avec quelques effets 3D !

            Et là, tu espères pouvoir le faire en quelques minutes (perso, c'est ce que je fais avec POV ou The Gimp, suivant le type de logo que je veux).

            Donc s'il faut apprendre une interface totalement différente, c'est pas le top !

            En plus, pour un nouveau venu sous linux, je vois tout se suite sa réaction : "c'est bien, mais je sais plus rien faire, je préfère rester sous win !"...

            Bref, c'est à voir !
      • [^] # Re: Moonlight|Blender et les autres : Réponse de André Pascual

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Je viens de recevoir la réponse d'André qui n'est pas incrit sur le site. La voici, c'est presque un article pour LMF !

        Blender est un outil plus diversifié que Moonlight, puisqu'il permet l'animation. mais il pêche par une interface complexe et un rendu scanline qui oblige à bien des ruses pour obtenir certains effets.

        Moonlight (je parle de la version proprio que l'équipe de développeurs tente de recréer) a l'avantage d'être un outil de modélisation qui, avec le minimum vital de fonctionnalités, permet la confection de scènes sophistiquées excellement rendues. Le "renderer" intégré est le point fort de Moonlight: 12
        BRDF, applicables séparément à chaque objet, radiosité, ombres douces, effets d'atmosphère... Il lui manque quand même pour être au niveau des programmes très hauts de gamme: le photon mapping pour les caustiques, le displacement mapping, le genlocking et les éclairages "volumétriques".

        Blender n'a rien de tout cela.

        L'autre point fort de Moonlight est une interface très inspirée de XSI SoftImage, c'est à dire ergonomique et simple à appréhender. Cette interface est si évidente qu'elle est reprise et élégamment re-interprétée par Equinox-3D ( pas libre, mais cet outil va devenir un ténor de la 3D sous Linux). De ce fait, les concepts, l'aspect et bien des raccourcis-clavier se retrouvent à l'identique dans ces 3 programmes. Pas de dépaysement à craindre.
        Moonlight a été conçu pour réaliser des images fixes, ce qu'il fait très bien. Equinox, lui, est conçu pour apporter l'animation en plus.

        Quoi qu'il en soit, avec Blender, Moonlight qui revient (mais il a beaucoup de chemin à parcourir avant d'arriver au niveau de la version proprio), Ayam (GPL qui s'appuie sur BMRT ou Aqsis pour le rendu) et Kpovmodeler qui fait appel à Povray (la version 3.5 qui est maintenant disponible pour Linux est une merveille de possibilités), les fanas de 3D sous Linux devraient pouvoir s'en donner à coeur joie, sans regretter 3D Max, que de toute façon ils auraient été obligés de pirater, et au bout duquel ils ne seraient jamais parvenus. Pour ceux qui aiment les vraies usines à gaz, Houdini, qui est utilisé par l'industrie cinématographique, est disponible gratuitement pour Linux, en version apprentissage.
        Il y a de quoi faire.

        --
        Cordialement. André PASCUAL
  • # Après Blender

    Posté par  . Évalué à 1.

    Les deux outils de 3D les plus utilisés sous linux sont Blender et Moonlight. C'est vraiment une très bonne choses pour les graphistes et il semblerait qu'il y ait une forte volonté de travail à ce niveau là. Certes, il faut encore etre patient, mais je pense que d'ici quelques années, ce travail sera récompensé et qu'on aura des outils professionnels libre pour la 3D qui n'auront pas à rougir des logiciels propriétaires.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.