Revue de presse de l’April pour la semaine 13 de l’année 2020

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
18
2
avr.
2020
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[Wired] Open Source Fonts Are Love Letters to the Design Community

Le samedi 28 mars 2020.

« Typefaces that can be freely used and modified give others a chance to hone their craft — and share valuable feedback. »

[Science & Vie] Observez la diffusion du coronavirus sur la planète dans ces animations

✍ Marie Atteia, le jeudi 26 mars 2020.

« Un site open‑source illustre l’ensemble des séquences génétiques du coronavirus obtenues par les chercheurs. Une manière de visualiser la pandémie et de comprendre son évolution… »

Et aussi :

[Industrie & Technologies] La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable

✍ Kevin Poireault, le mercredi 25 mars 2020.

« Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la Fédération hospitalière de France pour la recherche et l’innovation élabore un modèle open source à partir de systèmes de traitement de l’air utilisé dans les salles blanches. Selon Enguerrand Habran, son directeur de l’innovation, un prototype devrait voir le jour cette semaine et Airbus est intéressé pour commencer rapidement l’industrialisation. »

Et aussi :

[Silicon] Open Source : la liste de GitHub pour suivre l’évolution du Covid‑19

✍ Ariane Beky, le mercredi 25 mars 2020.

« D’une carte de la JHU au calcul distribué de Folding@home, GitHub recense des projets open source de suivi du coronavirus Covid‑19. »

Et aussi :

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.