Revue de presse de l'April pour la semaine 18 de l'année 2022

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par patrick_g. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
15
10
mai
2022
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

[Numerama] L'horloge parlante pourrait survivre à travers l'open source

✍ Julien Lausson, le vendredi 6 mai 2022.

Orange a annoncé la fin de l’horloge parlante pour cet été. Mais, face à la mobilisation de certains internautes attachés au service et à la préservation du patrimoine technologie français, le 3699 pourrait survivre à travers l’open source.

[La Provence] Firefox puissance 100: pourquoi le navigateur demeure l'alternative la plus crédible à Chrome

✍ David Bénard, le jeudi 5 mai 2022.

Depuis bientôt une vingtaine d'années, Firefox joue les "troublions" dans le monde des navigateurs Web. Que ce soit sous l'hégémonie d'Internet Explorer ou maintenant sous celle de Chrome, Firefox se pose en alternative libre et respectueuse de la vie privée. Avec sa nouvelle version "100", son éditeur Mozilla confirme son côté avant-gardiste, malgré une popularité en berne depuis quelques années.

[La Tribune] Pour un ministère du numérique de plein exercice

Le jeudi 5 mai 2022.

Le numérique est profondément transformateur, d'une grande complexité, et exige la capacité à comprendre, déployer et défendre une vision technologique, sociale, écologique, économique, géostratégique et politique de long terme. Il requiert des moyens et des expertises que seul un ou une ministre de plein exercice peut convoquer et employer à la hauteur des enjeux, estime un collectif de plus de 80 élus, entrepreneurs, ingénieurs, développeurs, associatifs et acteurs du numérique.

[Basta!] Face à Twitter et compagnie, il existe des alternatives aux multinationales du net

Le mardi 3 mai 2022.

Le milliardaire Elon Musk vient de racheter Twitter, quand Facebook a fait la fortune de Mark Zuckerberg. Peut-être est-il temps de passer à des réseaux sociaux libres des intérêts financiers de grands patrons. Ça existe.

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.