Revue de presse de l’April pour la semaine 24 de l’année 2020

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
27
16
juin
2020
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[France Culture] « Les Communs » : une alternative à la propriété ou une propriété alternative ?

Le vendredi 12 juin 2020.

« Jardins partagés, habitats participatifs, plates‑formes d’échanges de services, logiciels libres… : “Les Communs” sont de plus en plus présents dans notre quotidien. »

[Le Monde.fr] Logiciels libres et école à distance : la sortie de la suite « Apps.education » précipitée par le confinement

✍ Bastien Lion, le mardi 9 juin 2020.

« En pleine crise sanitaire, le ministère de l’éducation nationale a déployé la première version d’une plate‑forme d’outils numériques pour les professeurs, composée de logiciels respectueux des réglementations sur les données des utilisateurs. »

Et aussi :

[L’Usine Digitale] Que reproche-t-on au Health Data Hub, attaqué devant le Conseil d’État ?

✍ Alice Vitard, le mardi 9 juin 2020.

« Le déploiement du Health Data Hub est attaqué devant le Conseil d’État. Les requérants estiment que cette base de données médicales portent atteinte à la vie privée des 67 millions de Français. Le choix de l’hébergeur, Microsoft, est au centre des plaintes. »

Et aussi :

Voir aussi :

[LeMagIT] Visioconférence sécurisée : les options françaises ou open source

Le mardi 9 juin 2020.

« Pour les fonctions et les conversations critiques, il existe de nombreuses alternatives simples, françaises ou open source, afin d’éviter un risque d’espionnage désormais inutile. »

Voir aussi :

[ZDNet France] Les vulnérabilités des projets open source populaires ont doublé en 2019

✍ Catalin Cimpanu, le lundi 8 juin 2020.

« Jenkins et MySQL sont les projets dont les vulnérabilités ont le plus souvent été exploitées par des attaquants au cours des cinq dernières années. »

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.