Revue de presse de l’April pour la semaine 42 de l’année 2019

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
21
23
oct.
2019
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[Joinup] Cooperative interaction

✍ Gijs Hillenius, le samedi 19 octobre 2019.

« The Swiss Canton of Zürich will make software developed for or by its public services available as open source. On 30 September the Canton parliament accepted a proposal to change the way it develops software to increase the role of open source. The government now has two years to work out how to adapt its rules and regulations. »

Et aussi :

[Next INpact] Jérôme Letier (ANTS) : « Il y a des contrevérités qui circulent sur Alicem » (¤)

✍ Marc Rees, le vendredi 18 octobre 2019.

« Jérôme Letier, directeur de l’Agence nationale des titres sécurisés, revient dans nos colonnes sur le projet Alicem ou “Authentification en ligne certifiée sur mobile”. Un projet biométrique en passe de devenir réalité, mais qui subit plusieurs critiques liées déjà à l’usage de la reconnaissance faciale. »

Et aussi :

[Le Monde.fr] Algorithmes : « Nous devons créer les conditions d’une intelligence humaine responsable » (¤)

Le jeudi 17 octobre 2019.

« L’expert en numérique Guillaume Buffet estime, dans une tribune au Monde que l’urgence est de former les codeurs au politique et vice‑versa, pour arriver à concilier éthique numérique et régulation. »

[ZDNet France] L’Unicef accepte désormais les dons en cryptomonnaie

✍ Asha Barbaschow, le jeudi 17 octobre 2019.

« L’Unicef ne se contente plus d’accepter des dons en monnaie sonnante et trébuchante. L’organisation internationale s’est désormais convertie aux dons en cryptomonnaie. »

[BFMtv] Worteks, l’expertise en logiciels libres et open source

Le jeudi 17 octobre 2019.

« L’open source et les logiciels libres sont des concepts dont le partage et la collaboration sont les principales bases. Laurent Marie, Président Fondateur de la société Worteks, œuvre dans l’open source, l’intégration, le support, l’accompagnement, le conseil et l’audit des clients qui ont décidé de faire confiance à ces concepts. »

[Sputnik] Y a‑t‑il une vie en dehors des GAFAM ? Épisode Ⅴ : les systèmes d’exploitation

✍ Yannick Harrel, le jeudi 17 octobre 2019.

« Cinquième et dernier épisode de notre série, le système d’exploitation. Véritable chef d’orchestre de tout appareil informatique, son rôle névralgique le rend d’autant plus sensible aux problématiques de confidentialité et de sécurité. Sputnik explore les alternatives aux duopoles Windows/macOS sur poste fixe et Android/iOS sur smartphone. »

[ZDNet France] Souveraineté numérique et logiciel libre : un rapport du Sénat invite l’État à plus de volontarisme

✍ Thierry Noisette, le lundi 14 octobre 2019.

« Le rapport Longuet sur “le devoir de souveraineté numérique” regrette l’absence de doctrine de l’État en matière de logiciels libres, et l’incite à “engager rapidement une réflexion au niveau interministériel sur ce sujet”. »

Voir aussi :

Aller plus loin

  • # Y a-t-il une vie en-dehors des GAFAM ?

    Posté par . Évalué à 4 (+4/-0).

    Ces distributions sont des systèmes complets, prêts à l’emploi, dont les développeurs se sont engagés à suivre les recommandations pour les distributions libres. Cela veut dire qu’elles n’incluront et ne proposeront que des logiciels libres.

    Contrairement à ce qu'affirme l'article, ce n'est pas la définition générale d'une distribution, évidemment. Le grand public, lui, va se tourner vers Ubuntu, qui ne répond pas à cette définition du projet GNU, mais qui est quand même une distribution GNU/Linux.

  • # 42

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

    Je ne crois pas au hasard.

  • # BFM …

    Posté par . Évalué à 6 (+5/-1).

    D’après 1min30.com, un logiciel open source permet à quiconque la lecture, la modification ou la redistribution du code source. Il se distingue d’un logiciel libre par son objectif de développement collaboratif. Selon Laurent Marie, ce serait un non-sens de vouloir comparer ces concepts : l’open source signifie simplement l’ouverture du code source et un logiciel libre implique une application ainsi qu’une communauté qui l’anime et qui se rencontre au niveau mondial.

    Bon y’a encore du boulot

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.