Revue de presse de l’April pour la semaine 44 de l’année 2018

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
23
6
nov.
2018
Internet

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’Association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[silicon] Open Source : plus d’un développeur sur deux est un contributeur
Par Ariane Beky, le vendredi 2 novembre 2018. Extrait :

« 55 % des développeurs interrogés dans le monde contribuent activement à des projets open source, selon DigitalOcean. »

[L’Informaticien] Chaises musicales à la DINSIC, la DSI de l’État
Par Guillaume Périssat, le mardi 30 octobre 2018. Extrait :

« Revoilà Mounir Mahjoubi conforté dans sa mission de grand patron du numérique au gouvernement. Et quoique passé de Matignon à Bercy, il a emmené dans ses valises rien de moins que la DINSIC, en profitant pour remplacer Henri Verdier par Nadi Bou Hanna, un ancien haut fonctionnaire devenu entrepreneur. »

[L’OBS] Rachat record de Red Hat par IBM : « Nous venons de faire l’histoire »
Par Thierry Noisette, le lundi 29 octobre 2018. Extrait :

« Big Blue fait la plus grosse acquisition de son histoire centenaire, en reprenant le leader mondial des logiciels open source. L’époque où les géants tech regardaient de haut le logiciel libre est bien de la préhistoire. »

Et aussi :

[Télérama.fr] L’Union européenne renonce à durcir l’exportation de technologies de surveillance
Par Olivier Tesquet, le lundi 29 octobre 2018. Extrait :

« Alors que l’Union européenne tente de renforcer le contrôle de l’exportation de technologies de surveillance depuis 2016, des documents internes au Conseil de l’UE transmis en exclusivité à Netzpolitik et Télérama par Reporters sans frontières montrent que plusieurs pays, au premier rang desquels la Suède et la Finlande, sont déterminés à saboter ces efforts. À sept mois des élections européennes, l’Allemagne et – surtout – la France semblent prêtes à accepter n’importe quel compromis, même s’il faut sacrifier les droits de l’homme sur l’autel des intérêts industriels. »

[Developpez.com] Richard Stallman : « l’open source est un substitut amoral et dépolitisé du mouvement du logiciel libre », qui n’ose pas défendre la liberté
Par Michael Guilloux, le lundi 29 octobre 2018. Extrait :

« Quelle est la différence entre l’open source et le mouvement du logiciel libre ? Il y a trois ans, nous avons sur ce site essayé d’apporter des éclaircissements sur ces deux mouvements. L’open source est en effet toujours associé au logiciel libre et tous les deux sont opposés aux logiciels propriétaires. Ces termes sont même utilisés de manière interchangeable par bon nombre de personnes, mais ils restent deux concepts distincts. »

[Next INpact] Aux États‐Unis, on peut contourner les DRM pour réparer des produits
Par la rédaction, le lundi 29 octobre 2018. Extrait :

« Dans une décision entrée en vigueur dimanche 28 octobre, la Librarian of Congress et l’U.S. Copyright Office ont élargi la liste des exemptions autorisant les utilisateurs à contourner les verrous numériques pour réparer une série de produits. »

Aller plus loin

  • # Mauvaise étude

    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 07/11/18 à 11:37.

    Ainsi seuls 18% des développeurs disent que leur entreprise est membre d’une organisation open source.

    Par ailleurs, 75% des développeurs déclarent que la société qui les emploie a accordé moins de 1 000 dollars à des projets open source l’an dernier.

    En même temps la majeure partie des développeurs ne sont pas au courant de ce que fait leur entreprise en la matière … Pour avoir de vrais infos il faudrait interroger les entreprises et vérifier leur réponses.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.