Revue de presse de l’April pour la semaine 47 de l’année 2019

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
15
26
nov.
2019
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[Archimag] Quand les collectivités passent au logiciel libre

Le jeudi 21 novembre 2019.

« À l’occasion du Congrès des Maires qui se tient à Paris, l’Adullact a remis ses labels “Territoire numérique libre” aux collectivités les plus engagées dans le mouvement du logiciel libre. »

Et aussi :

[Les Échos] « J’étais frigoriste et je suis devenu développeur logiciel »

✍ Gwénolé Le Henaff, le mercredi 20 novembre 2019.

« Avant, il était frigoriste, un métier qu’il aimait. Mais ça ne l’a pas empêché de revenir à sa première passion : le code. »

[Archimag] Pollution numérique : « L’obsolescence logicielle réduit la durée de vie des terminaux » (¤)

Le mercredi 20 novembre 2019.

« Pour Étienne Gonnu, chargé de mission affaires publiques pour l’April (association de promotion et de défense du logiciel libre), l’obsolescence logicielle doit être combattue si l’on veut réduire l’empreinte environnementale de l’informatique et, plus largement la pollution numérique. Les sénateurs viennent de s’emparer du sujet. »

[Le Figaro.fr] Que va changer la vente de l’extension de nom de domaine .org à un fonds privé ?

✍ Samuel Kahn, le mercredi 20 novembre 2019.

« Il était jusqu’à présent administré par The Internet Society, une organisation américaine à but non lucratif. »

[ICTjournal] Transparence et responsabilité algorithmiques : c’est compliqué…

✍ Rodolphe Koller, le mercredi 20 novembre 2019.

« La transparence des algorithmes est un exercice compliqué et contraignant, comme le montre l’expérience de la plate‑forme française Parcoursup. Idem pour la question de qui est responsable de l’éthique des IA, ces dernières étant le produit d’une chaîne complexe de rôles, activités et composants. »

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.