Riposte graduée et spyware au menu du Parlement européen

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
18
mai
2008
Justice
Le 2 juin, la commission Culture du Parlement européen examinera une série d'amendements concernant deux projets de directives-cadres, connues sous le nom de Paquet Télécom. Dans un communiqué du 13 mai 2008, le collectif La Quadrature du Net s'alarme de plusieurs de ces amendements, notamment de leurs répercussions sur la protection de notre vie privée. Pour illustrer son propos la Quadrature a publié une analyse juridique de douze pages mettant en évidence que l'un des objectifs est d'injecter la riposte graduée dans le Paquet Télécom, en cassant une décision de la Cour de Justice des Communautés Européennes.

Cette volonté des industriels du film d'abaisser la protection de la vie privée en Europe apparaît d'ailleurs clairement dans une note de la SACD (Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques) envoyée aux euro-députés.

Les inquiétudes de La Quadrature sont partagées par l'euro-député Guy BONO, à l'origine de la condamnation de la riposte graduée par le Parlement européen le 10 avril dernier. Faisant référence à 1984, l'euro-député s'est insurgé dans un communiqué d'un amendement visant à légaliser les spywares de l'industrie du divertissement et du transfert de pouvoirs de l'autorité judiciaire à des acteurs privés.

À noter : un autre amendement proposé vise à retirer de la directive la reconnaissance du droit du public de diffuser du contenu libre. En niant notre liberté à créer et à diffuser du contenu indépendamment des circuits de distributions des majors, celles-ci cherchent à nier l'existence d'une culture libre qui les met en péril.

Aller plus loin

  • # Rien que ça !!!

    Posté par . Évalué à 10.

    "un amendement visant à légaliser les spywares de l'industrie du divertissement et du transfert de pouvoirs de l'autorité judiciaire à des acteurs privés."

    "un autre amendement proposé vise à retirer de la directive la reconnaissance du droit du public de diffuser du contenu libre."

    La 2° citation me rappelle d'ailleurs les propos tenus par je-sais-plus-qui à l'époque du projet de loi DADVSI, et qui disait en gros "on en a rien à foutre de savoir si ça va remettre en question vos licences libres et vos logiciels libres ! Ce qu'on veut, c'est interdire tout ce qui n'a pas été validé par nous (sous-entendu : du bon proprio avec des vrais morceaux de DRM dedans) !"
    (bon, j'exagère le trait et les propos, mais l'idée de base reste la même...)
    • [^] # Re: Rien que ça !!!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Toujours proposer le pire pour faire passer l'innaceptable !
    • [^] # Re: Rien que ça !!!

      Posté par . Évalué à 10.

      Malheureusement c' est bien plus grave que cela. Car au dela de l' aspect "drm/spyware" le fond du problème est bien posé : "du transfert de pouvoirs de l'autorité judiciaire à des acteurs privés". M' enfin ça a été anticipé, dit et redit il y a déjà un paquet d' années... A force de croire qu' il s' agit de choses négligeables, on va se faire b***** la g***** en beauté.

      France, pays mourant. Sacrifiant ces universités et écoles d' ingénieurs. Sacrifiant la recherche. Sacrifiant son Ecole, socle républicain. Remettons en cause les droits acquis par nos anciens (on appelle ça "légaliser le droit du travail"... ils sont forts, hein...).

      France, pays mourant. Et en même en train de se tuer sa diplomatie et son rayonnement international et culturel à cause d' une politique étrangère idiote, dangereuse, ne jouant que l' instant.

      Et l' opposition ?
      Pourquoi le PS ne dit plus rien maintenant ? par qui est financé leur nouveau thinktank déjà ? http://www.tnova.fr/index.php?option=com_content&view=ar(...)
      C' est pas beau, ça ?
      J' espère que cela ne remettra pas en cause les luttes que ce parti a mener au niveau national, et surtout en Europe (Merci Mr Rocard et son équipe). Mais j' ai comme un gros doute.

      /me qui ne sait plus quoi faire, qui se demande si va le coup de se battre, encore. Si toutes les luttes faites par la base, si toutes les avancées poussées par les intellectuels, certains chrétien démocrates et de nombreux françs-maçons... Bref si on se abt aujourdhui ce n' est pas pour avoir mieux, non... c' est juste pour conserver ce que les anciens avaient fait.
      France pays mourrant
      • [^] # Re: Rien que ça !!!

        Posté par . Évalué à 4.

        mouaih /me fait pénitence de s' être laisser emporté.
        pas mettre dans le même sac ce qu' il se passe sur le plan national, que le plan européen et ensuite international.
        catastrophe partout pour le moment, ok, mais pas le même sac quant même.

        Et puis sur le ps, j' aurai pas dû faire un procès d' intention au parti (auquel j' appartiens). Le point des mécènes de terranova est intéressant, d' autant qu' il n y en a qu' un seul de mécène... Car de manière tout aussi justifié on pourrait s' inquièter de l' absence de RedHat et de Sun comme mécènes, par exemple. Et de ce qui semble être "l' absence de recherche d' équilibre" dans leur mécénat, de la part du PS... (et pas faire un procès d' intention à Microsoft non plus).

        M' enfin c' est quant même très inquiétant tout ça.
      • [^] # Re: Rien que ça !!!

        Posté par . Évalué à 9.

        en ce qui concerne la France, il s'agit d'un beau pays qu'on est en train de vendre aux morceaux au plus offrant et de détruire parce que des gens bien placés veulent simplement tout l'argent et vite.
      • [^] # Re: Rien que ça !!!

        Posté par . Évalué à 3.

        Ils devraient demander aussi à Philip Moris et MONSANTO .
        Je suis certains que ces "Mecènes" là auraient aussi de bonnes propositions en matière de Santé et d'Alimentation !!!

        Le PS , C'est vraiment du grand n'importe quoi . Une pétodière diraient certains .
    • [^] # Re: Rien que ça !!!

      Posté par . Évalué à 5.

      La mention de la diffusion introduit une confusion, dans la mesure où elle peut être
      interprétée comme si cette disposition de la directive créait un nouveau droit pour les
      utilisateurs, celui de communiquer publiquement un contenu licite, droit qui, selon le droit de
      la propriété intellectuelle, appartient exclusivement au détenteur des droits ou à un tiers
      autorisé par celui-ci.

      Effectivement, ça fait peur.
      • [^] # Re: Rien que ça !!!

        Posté par . Évalué à 4.

        Effectivement ça fait peur de voir les raisonnements de nos dirigeants politiques et le peu de cas qu'ils font des libertés fondamentales, voire le mépris qu'ils ont pour celles-ci.

        Cependant, dans le cas du logiciel (et de la culture) sous licence libre, est-ce que tout diffuseur potentiel n'est pas un tiers autorisé par le détenteur des droits, via la licence ?
      • [^] # Re: Rien que ça !!!

        Posté par . Évalué à 8.

        droit qui, selon le droit de la propriété intellectuelle, appartient exclusivement au détenteur des droits ou à un tiers autorisé par celui-ci.

        - chef y'a un gros malin qui a autorisé TOUT LE MONDE à diffuser ses créations :(

        - surement encore un salaud de communiste :(
  • # vont ils vouloir controler les antispuware

    Posté par . Évalué à 4.

    un antispyware libre et/ou indépendant est une menace pour ce type de projet. vont ils argumenter que la suppression de leur programme est un contournement d'anticopie et faire des proces a l'aide du DAVSDI?
    • [^] # Re: vont ils vouloir controler les antispuware

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ca serait certainement interprété comme un moyen de contourner la loi, si une telle loi passe.

      La question qu'il faut également se poser, c'est celle de la mise en œuvre technique d'une telle solution. Prenons l'exemple d'un quidam qui possède un équipement non relié au réseau (ou bloqué par un pare-feu) utilisé par ce 'spyware'. Que se passera-t-il si le spyware est incapable de communiquer les données aux soi-disants 'ayants-droits' ?

      On retombe dans l'affaire du RootKit Sony qui a marqué les esprits des gens : la vente de CD impropre à la consomnation !
  • # Net wars

    Posté par . Évalué à 9.

    Le net va t'il devenir un Star Wars en puissance en passant de la République à l'Empire? Il faudra alors compter avec la rébellion!
  • # Les c..s ça ose tout ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    vont-ils aller jusqu'à nous imposer d'installer windows sur nos bécanes ?
  • # Les combats d'arrière-garde

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Les moines copistes luttaient contre l'imprimerie, les tisserands sabotaient (lançaient des sabots) sur les métiers à tisser, les anglais ont voté le Locomotive act http://en.wikipedia.org/wiki/Locomotive_Act ... ce n'est qu'un épisode de plus de la même histoire.
    L'évolution est inexorable et il faut faire comprendre à nos élus qu'ils ne doivent pas être les marionnettes de gens influents en raison de monopoles et qui tirent les ficelles.
    • [^] # Re: Les combats d'arrière-garde

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je suis bien d'accord avec toi: il faut faire comprender à nos élus qu'ils ne doivent pas être les marionnettes etc.
      Le problème est que c'est leur métier de ne pas être des marionnettes. Donc ils sont incompétents. Qui en doutait ? Plein de gens, malheureusement, en particulier ceux qui vont voter (et qui se disent que leur candidat, lui, il est bien. Election, piège à quoi déjà ?).
      • [^] # Re: Les combats d'arrière-garde

        Posté par . Évalué à 3.

        bien au contraire le métier des "politiques" c'est d'être une marionnette car ils sont sensés représenter le peuple et exécuter la volonté du peuple (nous sommes dans une démocratie) donc ces politiques sont les marionnettes du peuple. Il est très courant de voir des retournements de vestes très rapide de la part de politiques si cela peu augmenter leurs nombre de voix.
        • [^] # Re: Les combats d'arrière-garde

          Posté par . Évalué à 3.

          J'aime bien ces deux messages contradictoires, tout le monde à son avis sur la et le métier de politique ... et c'est rarement le même.

          Ce qui fait ressortir la difficulté du métier : on leur demande tout et son contraire.
          • [^] # Re: Les combats d'arrière-garde

            Posté par . Évalué à 2.

            Au contraire, ces deux messages ne s'opposent pas du tout: les politiques doivent être les marionnettes du peuple, et UNIQUEMENT du peuple.

            Finalement, le politique (en tout cas à l'assemblée) ne devrait même pas avoir de volonté propre et devrait se prononcer uniquement en fonction de son électorat (d'où l'importance de faire campagne en donnant sa vision sur un maximum de sujets mais aussi d'expliciter sa position, afin que les électeurs puissent "saisir" le personnage, et adhérer ou non à sa vision des choses).
            Ensuite, les politiques devraient être influencés uniquement par leur électorat, et pas par des lobbies privés.

            C'est ça la représentativité. Oui, ça parait moins bien décrit comme ça, mais c'est le triste métier de politique. Ensuite, qu'il ait été dévié pour le rendre plus passionnant, peut être, mais on y perd en démocratie.
            La démocratie c'est quand même le pouvoir certes par le peuple, ça on en est assuré, mais également pour le peuple, et ça, c'est de moins en moins sûr...
            • [^] # Re: Les combats d'arrière-garde

              Posté par . Évalué à 2.

              Pas d'accord, parce que les représentants ne représentent pas leur électorat, mais la NATION.

              Le Peuple bien sur doit contrôler, c'est pour ça qu'il vote tout les 5 ans sur le bilan global. Mais le Peuple ne doit pas avoir le pouvoir, évidement.
            • [^] # Re: Les combats d'arrière-garde

              Posté par . Évalué à 3.

              Ce serait mal comprendre la politique. Le monde est bien trop complexe et mouvant pour que ça fonctionne avec cette pureté théorique.

              Le peuple n'est pas le seul acteur, loin s'en faut. Par ailleurs, les "lobbys privés", en tant qu'employeurs par exemple, sont des acteurs de la vie économique, et ont leurs intérêts propres qui ne sont pas forcément contradictoires avec celui du peuple. Traduction : ils peuvent parfois se permettre des trucs comme "faites un peu gaffe sinon on délocalise." Et de faire flipper nos gouvernants. Du pouvoir au sens politique, ils en ont ... Et là le gouvernant en question il fait quoi ? certe, le peuple ne doit pas être mis à l'écart de la décision, mais ils ne l'est pas. Dans les programmes / campagnes, les propositions tiennent compte de ce genre de chose, pouvoir/contre pouvoir/...

              D'ailleurs tu te contredis, il ne devrait pas avoir de volonté mais quand même sa vision des choses. Il devrait aussi trancher éventuellement quand son électorat est divisé.

              C'est ça la représentativité. Oui, ça parait moins bien décrit comme ça, mais c'est le triste métier de politique. Ensuite, qu'il ait été dévié pour le rendre plus passionnant, peut être, mais on y perd en démocratie.

              Tu décris un monde qui n'a jamais existé si tu veux mon humble avis. Si tout le monde devait être consulté pour n'importe quelles décisions on avancerait pas, et c'est une des raisons de la représentativité, on fait confiance à quelqu'un pour prendre des décisions parfois à notre place.
      • [^] # Re: Les combats d'arrière-garde

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        en particulier ceux qui vont voter

        Ah non, ah non ! Moi je vais voter, mais je ne crois en aucun cas au pouvoir du vote.

        Qu'on voit ça comme une contradiction, j'm'en fous, d'abord. Le vote, c'est juste un geste de reconnaissance sociale, du même niveau que « ouah j'achète des Naïques© comme toi donc on est des coupains ! »

        Ou alors comme un rituel anachronique de la cinquième république, un ersatz de messe laïque si vous préférez : pour les observateurs, les deux ont lieu le dimanche, ça fait office de rencontre sociale, etc. Au nom du maire, du fisc et du saint-président, a voté !

        Vois pas pourquoi j'irais me priver d'un spectacle gratuit, absurdement aberrant et délicieusement ridicule.
    • [^] # Re: Les combats d'arrière-garde

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Le problème c'est que la définition de l'évolution ne précise pas le chemin qu'il faut prendre. Par définition, il n'y a donc pas d'imbécile qui refuse l'évolution, il n'y a que des gens qui ne sont pas d'accord pour le chemin qu'il faut prendre.

      En particulier, je pense que l'évolution ou le progrès est beaucoup plus vu sous l'angle de la technique que de la philosophie. Qu'on rajoute des MHz aux processeurs ou des DRM aux vidéos rassure tout autant les technophiles avides de progrès. Evidemment, nous ne voyons pas les choses de la même manière.
      • [^] # Re: Les combats d'arrière-garde

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Par définition, il n'y a donc pas d'imbécile qui refuse l'évolution, il n'y a que des gens qui ne sont pas d'accord pour le chemin qu'il faut prendre.

        La réponse est assez pertinente mais je ne suis pas d'accord dans ce cas. Ceux qui veulent faire perdurer des monopoles par du bricolage juridique n'ont aucun chemin à prendre puisque que leur credo est l'immobilisme. Ce sont des conservateurs qui veulent que demain soit comme hier.
        Il y aurait deux chemins à prendre, ce serait comme Beryl et Compiz ou Xfree et Xorg, mais ici, ce n'est pas le cas.

        Lorsqu'un métier n'est plus utile à la société, il disparaît plus ou moins. Il ne reste plus beaucoup de cochers, de maréchaux-ferrants, de charrons, de bourreliers-selliers, de ramasseurs de crottin (pour faire les champignons de Paris)... Par contre, on trouve maintenant des chauffeurs de taxi, des mécaniciens, des producteurs de télévision, des informaticiens...

        Le problème, c'est que beaucoup de personnes préfèrent ignorer l'évolution de la société et se complaire dans des modèles sociaux et économiques éculés.
  • # Evitons le manichéisme

    Posté par . Évalué à -1.

    "Lorsqu'un métier n'est plus utile à la société, il disparaît plus ou moins. Il ne reste plus beaucoup de cochers, de maréchaux-ferrants, de charrons, de bourreliers-selliers, de ramasseurs de crottin (pour faire les champignons de Paris)... Par contre, on trouve maintenant des chauffeurs de taxi, des mécaniciens, des producteurs de télévision, des informaticiens..."


    D'accord. Mais si ce métier se fait braquer ?
    Parce que pour filer la métaphore, on peut dire que transporteur de fond, c'est du passé. La preuve, ils se font exploser la gueule au RPG. Et aucune loi ne peut rien contre des gens prés à faire ça.

    Bein, ca m'a l'air court comme argument.

    On ne peut tout de même pas nier qu'il y a un paquet de pirates !


    Evidement, comprenons nous bien, il faut que ceux qui le souhaite puissent diffuser librement. C'est évident. Mais marcher sur la gueule des victimes d'un ton méprisant, ca m'a l'air étrange et pour tout dire, assez peu humaniste. Ce n'est pas tant la technologie qui les coulent, que la malhonnêteté des gens. (Je vous rassure, je n'ai pas d'action chez eux).



    Quand à cette histoire de transfère de pouvoir de police du public au privé, vous débarquez ! Ca fait longtemps que ca existe. Et il y a des juges pour vérifier leurs agissements.
    • [^] # Re: Evitons le manichéisme

      Posté par . Évalué à 3.

      Et aucune loi ne peut rien contre des gens prés à faire ça.
      Bien sur que si. (agression, vol à main armée, tentative d'assasinat, ...)

      Tu remarqueras, que malgré les attaques répété vers les
      - transporteurs de fonds
      - les policiers
      - les pompiers
      - ...
      il y en a encore.

      Donc si le métier se fait braquer au sens propre, cela n'influe pas totalement sur les perspectives du métier.

      Mais marcher sur la gueule des victimes d'un ton méprisant, ca m'a l'air étrange et pour tout dire, assez peu humaniste.
      La victime c'est celle qui doit PAYER pour quelque chose qu'elle n'écoute pas. (redevence copie privée).
      La victime c'est celle qui produit et qui n'est pas payé en retour (un artiste à vendu 100 000 disque avec une major. Il a récolté 400€ en tout et pour tout. Les benefs étant partagé par les majors et son manager).

      Par contre ceux incapables de s'adapter (internet ca fait longtemps que ca existe), ceux qui essaient de profiter indument de leur avantages (inspecteur de la SACEM qui demande des sous meme si tu diffuse des trucs libres (ils n'ont normalement pas le droit. Cf différents commentaire sur ce site)) ou de leur monopole (le prix des CD n'a jamais été aussi haut, alors que les couts de fabrication n'ont jamais été aussi bas), voir utilisent des manières vicieuses pour obtenir plus de sous et controler le plus possible (lobbying DANS l'AN, rootkit, ...).

      Comme quoi, les victimes ne sont pas forcément celles que l'on croit.

      D'ailleur pourquoi des artistes reconnu (prince, manu chao, ...) diffuse leur album sur internet sans major qq fois ?
      Parce que ce sont des "victimes" du comportement sur internet ?


      Quand à cette histoire de transfère de pouvoir de police du public au privé, vous débarquez !
      tu peux m'en citer ?
      Et il y a des juges pour vérifier leurs agissements.
      Il n'y a pas de juges dans le cadre de cette loi. Il n'y a meme pas de défense possible.
      Et la preuve/instruction est récupéré (qui a dit crée) par les ayants droits. alors qu'ils ont un intérêt évident.
      • [^] # Re: Evitons le manichéisme

        Posté par . Évalué à 0.

        Salut !


        "Donc si le métier se fait braquer au sens propre, cela n'influe pas totalement sur les perspectives du métier."

        Oui, mais il y a des morts et à la fin, c'est la société toute entière qui paye.
        Tu es prés à faire ce métier, au fait ?




        "La victime c'est celle qui doit PAYER pour quelque chose qu'elle n'écoute pas. (redevance copie privée)."

        C'est un impôt, rien de plus. On en paye bien pour un tas d'autres conneries..



        "La victime c'est celle qui produit et qui n'est pas payé en retour (un artiste à vendu 100 000 disque avec une major. Il a récolté 400€ en tout et pour tout. Les benefs étant partagé par les majors et son manager)."

        Ce n'est pas tellement le sujet, non ? De toute façon, il y avait un contrat, qu'il a librement accepter, et sinon il y a des juges. Mais en dire plus, sans connaitre exactement les détails..


        "Par contre ceux incapables de s'adapter (internet ca fait longtemps que ca existe),"

        S'adapter à quoi, justement ? Au piratage ?


        "ou de leur monopole (le prix des CD n'a jamais été aussi haut, alors que les couts de fabrication n'ont jamais été aussi bas)"

        Allons ! Ca n'a aucun rapport. C'est comme si les chinois copiaient un airbus A380 en déclarant que le cout de fabrication est très bas !



        "D'ailleur pourquoi des artistes reconnu (prince, manu chao, ...) diffuse leur album sur internet sans major qq fois ?
        Parce que ce sont des "victimes" du comportement sur internet ?"


        En quoi ça pourrait justifier le piratage ? Les majors doivent pouvoir vivre de leur disque, sans être piraté. Se lancer sur le net, c'est un autre sujet.


        "tu peux m'en citer ?"

        SS, ou ANPE/ASSEDIC, par ex.



        "Et il y a des juges pour vérifier leurs agissements.
        Il n'y a pas de juges dans le cadre de cette loi. Il n'y a meme pas de défense possible.
        Et la preuve/instruction est récupéré (qui a dit crée) par les ayants droits. alors qu'ils ont un intérêt évident."

        La loi n'a pas besoin de le dire.
        • [^] # Re: Evitons le manichéisme

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ce n'est pas grave, reste à a vision tellement simple de la société, celle qui ne veut pas voir ce qui se prépare. Demain lorsque tu viendras pleurer, ne t'étonne pas que tout le monde se foute de tes problèmes (genre on t'aura coupé internet parce qu'on affirmera que tu aura téléchargé - même si ce n'es pas vrai - et que tu continueras à payer 30 euros par mois pour un service que tu n'auras pas ).

          Tout le monde s'en foutra car tout le monde aura changé sa façon de vivre avec la société, car au moment ou il était possible de faire quelque chose, tout ceux qui essayaient de changer les choses passaient pour des mecs à cotés de leurs pompes ou paranos bon pour l'internement.
          • [^] # Re: Evitons le manichéisme

            Posté par . Évalué à 1.

            "Ce n'est pas grave, reste à a vision tellement simple de la société"

            Heu ? En l'occurrence, il me semble que c'est toi qui à une vision simple, et qui refuse de prendre en compte les interrets divers qui sont en jeu, et qui sont tous respectables et légitimes.



            "genre on t'aura coupé internet parce qu'on affirmera que tu aura téléchargé - même si ce n'es pas vrai - et que tu continueras à payer 30 euros par mois pour un service que tu n'auras pas"

            Tu préfères 10 ans de tôle ?
            Couper le net, ca m'a pas l'air aussi méchant, hein.

            Quand aux preuves, ne t'en fait pas, ils n'ont pas besoin de nous pour faire une loi normal qui respect les droits de la défense.



            "car au moment ou il était possible de faire quelque chose, tout ceux qui essayaient de changer les choses passaient pour des mecs à cotés de leurs pompes ou paranos bon pour l'internement."

            Je ne prétend pas du tout ca !
            Tu es un peu manichéen, tu ne trouve pas ? Il n'y a pas d'un coté les bons, et de l'autres les très méchants (enfin, si les pirates, mais cela ne nous concerne pas ici). Il y a juste des gens qui cherchent à cohabiter, en étant ouverts à l'autre et à ses besoins. En démocratie, on fait des concessions..
        • [^] # Re: Evitons le manichéisme

          Posté par . Évalué à 6.

          "La victime c'est celle qui doit PAYER pour quelque chose qu'elle n'écoute pas. (redevance copie privée)."
          C'est un impôt, rien de plus. On en paye bien pour un tas d'autres conneries..


          NON ! Un impôt ca va dans les caisses de l'état, cela nous revient sous une autre forme (hopitaux, écoles, routes, salaires des fonctionnaires qui font marcher tout ca...)

          La redevance pour copie privée finit dans les pôches d'intérêts privés. (les "ayant-droits")
          • [^] # Re: Evitons le manichéisme

            Posté par . Évalué à -1.

            Une redevance finance en parti un Service Public particulier pour celui qui paye. Par ex la télé, ou un péage, ou un musée.
            Ce n'est pas le cas ici, c'est donc un impôt.


            Au fait, "La redevance pour copie privée finit dans les poches d'intérêts privés." & "Un impôt ca va dans les caisses de l'état, cela nous revient "

            Tu ne serais pas un "intérêt privé", toi, par hasard ? :-)
            • [^] # Re: Evitons le manichéisme

              Posté par . Évalué à 3.

              Hopitaux, écoles, etc. appartiennent à la collectivité, dans une certaine mesure, ok pour france television aussi. Par contre je n'étais pas au courant que Universal (qui touche une partie de la redevance pour copie privée) en fesait aussi partie. Merci pour l'info.
              • [^] # Re: Evitons le manichéisme

                Posté par . Évalué à -1.

                Comme je te le dit, ce n'est PAS une redevance, même s'ils ont choisie ce nom pour des raisons marketing.

                Tu subventionnes plein de truc, comme les syndicats, les agriculteurs, les pêcheurs, les corse, les salle de jeux des cités, l'Humanité, le cinéma, etc, etc..
        • [^] # Re: Evitons le manichéisme

          Posté par . Évalué à -1.

          SS, ou ANPE/ASSEDIC, par ex.
          la SS et l'ANPE sont du public, pas du privé.
          Et ils n'ont pas d'autres pouvoir qu'agir au niveau de leur service.



          La loi n'a pas besoin de le dire.
          et si...
          • [^] # Re: Evitons le manichéisme

            Posté par . Évalué à 2.

            Nan, c'est privé. Et tente donc de ne pas payer tes cotisations..
            Et tiens, ils vont pouvoir virer les chômeurs tricheurs !


            En fait, il y a quantité d'organisme qui sont privé mais que tout le monde crois public. Il est vrai que c'est un peu le bazard...
            • [^] # Re: Evitons le manichéisme

              Posté par . Évalué à 3.

              Un organisme privé mandaté par l'état pour effectuer une mission de service publique, c'est quand même autre chose que des multinationales de l'industrie musicale...
      • [^] # Re: Evitons le manichéisme

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        La victime c'est celle qui produit et qui n'est pas payé en retour (un artiste à vendu 100 000 disque avec une major. Il a récolté 400€ en tout et pour tout. Les benefs étant partagé par les majors et son manager).

        Ah oui, le gars de « Fais la poule » ! Ah non, suis-je bête, tu mentionnais un artiste :)
        • [^] # Re: Evitons le manichéisme

          Posté par . Évalué à 2.

          la qualité de son oeuvre n'a rien a voir avec le fait qu'il a bel et bien vendu 100 000 disques (donc que ca plaisait à un certain nombre de personne) et qu'il n'a touché que 400€.

          Ps : je sais pas c'est quel artiste, j'ai lu cet article sur l'ex-ratiatum
          • [^] # Re: Evitons le manichéisme

            Posté par . Évalué à 3.

            ben justement, il s'est fait plumer parce que en gros M6 l'a invité dans toutes les émissions à la con que cette chaine diffuse...

            ...en le facturant pour chaque passage, enfin en se payant sur l'avance qu'il avait reçu, parce que les dites émissions étaient produites par divers studios et maisons de productions qui n'étaient pas directement M6. lui croyait visiblement que c'est gratuit copains bisous ou vraiment trois francs six sous. quelque part l'opération aura été gratuite pour tout le monde sauf pour lui qui aura bossé pour rien ou pour les acheteurs de son disque, en fait. (eux, c'est bien fait aussi, on n'a pas idée d'avoir des gouts de chiottes pareil)

            vu la petitesse de la somme je suis persuadé qu'en fait c'est lui qui doit des sous, mais on l'a laissé avec une somme positive pour que ça ne fasse pas un scandale de plus. d'ailleurs j'ai des doutes sur le chiffre de 100 000 ventes aussi, ça a dû être du style "on en sort 100 000 et on compte ce qui sort de l'usine", mais bref

            il s'est fait pigeonner, et en beauté même, mais les ventes de son (horrible) disque n'ont pas été partagées entre "les majors et son manager". par contre on peut soupçonner des copinages entre toutes les gentilles personnes qui se sont occupées de lui.
            • [^] # Re: Evitons le manichéisme

              Posté par . Évalué à 1.

              Merci pour cette description un peu plus précise que ce que j'avais lu ;)

              il s'est fait pigeonner, et en beauté même,
              En somme on es bien d'accord (sauf sur le fait que les majors en ont profité ;))
            • [^] # Re: Evitons le manichéisme

              Posté par . Évalué à 2.

              Euh, c'est gros comme histoire, il vous reste des sources ?
              • [^] # Re: Evitons le manichéisme

                Posté par . Évalué à 3.

                tiens :
                http://www.numerama.com/magazine/5547-La-poule-vend-100000-d(...)

                sinon, plus haut on parlait de "le disque c'est pe pas vendu, c'est pe simplement le pressage".
                Il semblerait que ce soit bien les ventes qui soient compatibilitée :
                il aurait vendu 108.000 singles de "Fais la poule", 30.000 "La Cantine" (son deuxième single), 116.000 compilations et 17.000
                [...]
                La semaine suivant sa sortie, le titre se hisse directement en troisième position des disques les mieux vendus, et atteint la deuxième place la semaine suivante. Sébasto et sa poule restent sept semaines de suite dans le top 10 français.



                Le salaire

                Moins d'un an plus tard, Sébasto demande et obtient le RMI. Entre temps, il a reçu son premier relevé de royalties. Ses gains, dit-il, s'élèvent à 477 euros, auxquels il faut ajouter des avances, "mais quand même minimes aussi".


                [...]
                Le pourquoi

                Voilà sans doute pourquoi Sébasto, qui n'a probablement lu de son contrat que l'article prévoyant environ 8 % des revenus net, se retrouve avec un simple chèque de 477 euros après avoir vendu plus de 100.000 singles. Il aurait de toute façon eu toutes les peines à comprendre son contrat s'il l'avait lu, tant la rédaction d'un contrat d'édition est faite pour brouiller les pistes. C'est au manager de bien conseiller son client. Mais selon le témoignage de Sébasto, ses managers se seraient assurés la part du lion avec 60 % de frais sur toutes les avances et 42 % sur les ventes de disques ! Des sommes que les managers, eux, ne doivent pas rembourser à la maison de disques. Porter plainte ? Trop long, trop cher, pour un résultat trop incertain. Le contrat fait loi.
            • [^] # Re: Evitons le manichéisme

              Posté par . Évalué à 2.

              >, il s'est fait plumer parce que en gros M6 l'a invité dans toutes les émissions à la con que cette chaine diffuse......en le facturant pour chaque passage,

              Curieux, depuis quand les artistes payent pour passer dans les emissions a la télé?

              Bon je ne regarde pas la télé donc j'ignore de quoi il s'agit..
          • [^] # Re: Evitons le manichéisme

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Il a vendu 100 000 albums, ou M6 et autres laveurs de cerveaux ont vendu 100 000 albums ?
            La répartition des gains est peut-être bien équitable si on se réfère à la part de responsabilité dans le succès (tous les goûts sont dans la nature, mais « Fais la poule », ça vaut plus que 400€ ?) :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.