Sortie de la solution Os-Café 0.9

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Pascal Terjan.
Étiquettes :
0
26
oct.
2006
Ubuntu
OS-Cafe est une solution complète de gestion d’un cybercafé sous Linux (Kubuntu Dapper Drake). Il a été développé et intégré, cet été, à l’OpenSource Café de Lyon.

Il comprend un ensemble de logiciels pré-configurés et optimisés tels que :
  • le logiciel Nodeview (gestion de comptes, tickets, utilisant une base berkeleyDB)
  • le logiciel Openkiosk (environnement coté client)
  • le logiciel Bigsister (outil de monitoring réseau via interface web)
  • un framework complet afin de simplifier l’installation/administration des machines (voir ci dessous).
  • un portail captif Wi-Fi complet permettant une surveillance poussée des connexions.

L’OS-Café permet une mise en place facile des logiciels Nodeview, OpenKiosk, et Bigsister. Il intègre des modifications et adaptations profondes de ces logiciels afin d’améliorer l’ensemble (rapidité, design, régionalisation en français) ainsi que leur disponibilité sous Kubuntu Dapper Drake. Un framework complet et inédit (ensemble de scripts shell) a été développé et intégré dans OS-Café afin de simplifier l’administration des machines, comme par exemple fwk-cssh (lance une commande sur toutes la machines en même temps) ou fwk-put (envoi d'un fichier sur toutes les machines en même temps) ou fwk-halt (effectue une copie de sauvegarde et éteint les machines).

Il permet également de créer un portail captif Wi-Fi complet permettant une surveillance poussée des connexions Wi-Fi, et le tout dans un ensemble sécurisé. Ce portail utilise apache, SSL et ebtables pour la création du bridge.

Lorsqu'une personne se présente sur le point d'accès Wi-Fi, son adresse IP et adresse MAC sont récupérées. À partir de ce moment toutes les requêtes sont envoyées sur le port https, et la personne doit rentrer un mot de passe (qui est renouvelé toutes les 5 minutes) qui, si il échoue, aura pour effet de mettre la machine dans une liste noire.

Aller plus loin

  • # (HS) Encore une autre Ubuntu

    Posté par  . Évalué à 5.

    A quand Boulangerie-OS ?

    Plus sérieusement, l'idée d'avoir une distribution adaptée aux cyber-cafés est intéressante, mais est-ce que ça nécessite vraiment une nouvelle distribution ?
    La profusion de systèmes basés sur Ubuntu porte à confusion, c'est difficile de répondre à des besoins un peu plus évolués en devant choisir parmi un essaim de distributions spécialisées chacune dans une tâche précise. Et cela entraîne (probablement) des coûts de maintenance supplémentaires assez importants.

    Pourtant, il serait possible de fournir pour chaque orientation de tâche un meta-paquetage qui installe les paquetages nécessaires et procède à la pré-configuration. Tout ceci avec une complexité supplémentaire quasi-nulle, la sélection d'un paquetage pendant l'installation étant triviale et facilement automatisable.

    Qu'est-ce qui justifie cette orientation ? Un max de buzz en plus avec une visibilité accrue pour Ubuntu ? Merci la Ubuntu Marketing Team \o/

    Bravo quand même pour OS-Café, et bonne continuation !
    • [^] # Re: (HS) Encore une autre Ubuntu

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      heu, je crois que tu n'as pas compris ce qu'ets OS-Café. Ce n'ets pas une nouvelle distribution, mais une solution complète , faite pour tourner sous Kubuntu, avec ses spécificités propre. cela sous-entend qu'elle peut s'installer sur n'importe qu'elle distribution linux contenant kde 3.5.2, mais qui impliquera quesques adaptations de scripts.

      le but de os-café, est de fournir une solution clef en main , entierement en français pour que des gens puissent monter des cybercafés avec des logiciels libres. Il n'y a pas de marketting du tout derriere, juste une envie de faire partager et de faciliter la vie aux gens.
      • [^] # Re: (HS) Encore une autre Ubuntu

        Posté par  . Évalué à 3.

        Ce n'est pas parce que c'est une solution "clef en main" que cela nécessite une nouvelle distribution. Ce n'est pas impossible (ni difficile) à intégrer dans une distribution comme Ubuntu.

        Les quelques adaptations de scripts peuvent probablement être fusionnées dans les paquetages Ubuntu correspondants, en les rendant plus configurables si besoin.
    • [^] # Re: (HS) Encore une autre Ubuntu

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Pourtant, il serait possible de fournir pour chaque orientation de tâche un meta-paquetage qui installe les paquetages nécessaires et procède à la pré-configuration.

      J'avais commencé à réfléchir à un truc de ce genre pour debian il y a 2 ou 3 ans mais je n'ai pas eu le temps d'avancer jusqu'à un niveau utilisable. Je ne sais pas si ça peut donner un truc intéressant au final : http://prodebian.org
  • # éducation

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Je vais peut être dire une bétise, mais ce projet ne pourrait-il pas dériver de ou vers une application pour l'éducation (ou même l'entreprise)?

    Après tout ça ressemble à de la gestion simplifié de réseaux, non ?

    Qui me prête 4 ou 5 machines de tests pour que je puisse me faire une idée ? ;-)
    • [^] # Re: éducation+cercle familial

      Posté par  . Évalué à 1.

      Personnellement, je verrais bien cette distribution en usage familial à la condition d'y rajouter un module de contrôle parental efficace.
      • [^] # Re: éducation+cercle familial

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        «un module de contrôle parental efficace», ça n'existe pas.
        Un proxy filtrant plus ou moins difficile a contourner, ca existe mais ca se contourne toujours (hello le proxy fournis par le rectorat aix-marseille :P).
    • [^] # Re: éducation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      ce projet ne pourrait-il pas dériver de ou vers une application pour l'éducation

      Dans ce cas, pas la peine de réinventer la roue, il y a abuledu : http://abuledu.org/
      • [^] # Re: éducation

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Abuledu si j'ai bien suivi depuis le début c'est un serveur et des terminaux.
        Est ce que c'est interfacé avec un truc du genre sambe édu ?
        Est ce que c'est capable de récupérer la base de données GEP ? (sconet dorénavant)

        Dans un lycée de 400 postes et 1000 élèves (lycée moyen ordinaire) est ce que c'est facile à déployer ? Est ce que ça tient la charge.

        Sur le site, il semble que ce soit surtout des écoles primaires qui utilisent abuledu.
    • [^] # Re: éducation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Il y a deja edubuntu pour ca
      • [^] # Re: éducation

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Il y a deja edubuntu pour ca


        Et majilux, et Skolelinux , deux solution qui sont des debian authentiques, faites par des équipes d'enseignats et de bénévoles, et beaucoup d'autres solutions.
        Abuledu, bien que faite par une entreprise de la région de Bordeaux recueil aussi le travail de nombreux enseignants et est à l'origine de plusieurs projets comme les logiciels du terrier

        GEPI est un mogiciel libre de gestion de notes adaptable sur toute distribution, mais il n'est proposé qu'en .tar.gz, je suppose parcequ'il ne s'adresse qu'à un public français.
        http://gepi.mutualibre.org/

        Voir le site de scideralle qui parle de tout ces projets:
        http://www.scideralle.org/
        http://www.majilux.org/
        http://www.abuledu.org/
        http://www.skolelinux.fr/

        Bref, le libre, ce n'est heureusement pas que ubuntu.
        • [^] # Re: éducation

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Hereusement que cela n'est pas qu'ubuntu...
          Mais ici, on parle de deriver cette solution basée sur kubuntu pour arriver à une solution pour l'éducation, je trouvais donc pertinent de souligner qu'il y a deja une initiative pour cela.

          Pour en revenir a OS-Café, les developpeurs de cette solutions devraient surement contacter les developpeurs ubuntu, ils me semblent qu'ils cherchent actuellement à dériver justement une partie du travail sur edubuntu poru arriver a une solution pour les webcafés.
  • # Et pour les jeux ?

    Posté par  . Évalué à 5.

    Sur une des copies d'écran du client, on peut voir quelques petits jeux. Je sais bien que tout le monde ne va pas au cyber café pour jouer mais il y en a bien pour aller s'amuser sur des jeux populaires qui ne tournent que sous Windows. Qu'en est-il alors de la solution OS-Café ? Une moitié du cyber café sous Linux, l'autre sous Windows... ? Je suis un peu sceptique.

    Quoi qu'il en soit, ça fait toujours de voir une nouvelle initiative libre.

    --
    http://www.tessier-net.org
    • [^] # Re: Et pour les jeux ?

      Posté par  . Évalué à 3.

      Tous les postes du cyber sont sous GNU/Linux, et les jeux installés sont tous libres (Neverball/Neverputt, Wesnoth, un jeu de Tetris, etc.).

      Les seuls postes sous Windows sont ceux que les clients apportent.
    • [^] # Re: Et pour les jeux ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Pour avoir connu l'essor des Cyber-Café dans ma ville natale (Grenoble), je peux t'affirmer qu'il en a un qui a su tirer son épingle du jeu en s'appuyant dés le début (et c'était pourtant en 1995) sur Linux et les logiciels libres, le tout sans céder une seule fois aux sirènes du jeu !
      Les concurrents n'ont jamais pu prétendre à avoir sa clientèle (70% d'étudiants étrangers venant de tout horizon) et oser mélanger les joueurs boutonneux avec les utilisateurs de l'Internet « classique » (web, mail, msn, etc.) relève finalement de la gageure car elles ne se mélangent pas du tout. Cela revient en fait à créer deux salles dédiées à chacune d'elles et donc deux « cyber-cafés ». En effet, les joueurs arrivent souvent en groupe et monopolisent la place pendant une heure ou deux si ce n'est pas plus et sont particulièrement bruyants si tu as omis les casques (et encore avec les micros, c'est pire parce qu'ils ne s'entendent pas, parfois). Pour finir, l'essor de l'ADSL pour particuliers a fortement réduit la clientèle de ce genre de « cyber-cafés » car les joueurs préfèrent alors rapidemment rester jouer chez eux.
      Donc, pour répondre à ta question : OS-Café ne répondra certainement pas aux besoins des « cyber-cafés » orientés sur les jeux en réseau et en ligne, bien que wine puisse toutefois apporter un support relatif, il sera toujours en retard par rapport à la dernière nouveauté du moment (à part pour les indétrônables comme Warcraft ou CS).
  • # Question que tout le monde se pose:

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    Est-ce que cette distribution fait le café ?
    • [^] # Re: Question que tout le monde se pose:

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      derniere fois : ce n'est pas une distribution, avant de parler pour ne rien dire veuillez 1: lire le titre et 2: lire le contenu.

      titre: solution Os-Café 0.9

      contenu:OS-Cafe est une solution complète de gestion d’un cybercafé sous Linux ... Il comprend un ensemble de logiciels pré-configurés
      • [^] # Re: Question que tout le monde se pose:

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        Oui bon en même temps faut pas s'étonner que les gens se trompent si on appelle une "solution" un "OS" ! Si le nom avait été "Solution-Café" et pas "OS-Café" personne ne ce serait trompé !

        Heureusement que tous les packages ne s'amusent pas à ajouter "OS" devant pour faire "style".

        P.S. Si OS voulait dire Open Solution et non pas Operating System, ça a été très mal choisi !
        • [^] # Re: Question que tout le monde se pose:

          Posté par  . Évalué à 2.

          Ouais, mais avec un nom du genre New e-Solution-Café, ça aurait été pire que BeletteGlacée…

          (Je sais, je suis nul en sigles et acronymes. De toute façon, je suis déjà dehors.)
        • [^] # Re: Question que tout le monde se pose:

          Posté par  . Évalué à 4.

          Solution Café ? ou Café Soluble ?
          Heureusement que ça tourne sur PC et pas sur Nes.

          ------->[]
        • [^] # Re: Question que tout le monde se pose:

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          OS-Café c'est pour rapeller OpenSource Café (le lieu en question) , le projet à la base devait s'apeller OpenSource CAfé Solutions, mais c'était trop long et j'ai finalement opté pour Os-Café. Je ne pensais pas que "des" gens seraient assez obtus et retord pour aller critiquer jusqu'au choix du nom, mais bon ce n'est pas grave, le projet est sain et bon, et vu les retour que j'ai de pleins de personnes du monde entier francophone qui désirent ouvrir des cyber libres, je me dit que le nom n'est peut-être pas si mauvais que ça ;)
    • [^] # Re: Question que tout le monde se pose:

      Posté par  . Évalué à 1.

      ou le thé...?
      car je n'aime pas le café...
  • # Bonne initiative

    Posté par  . Évalué à 4.

    Bonjour à tous,

    je pense personnelement que ce projet peut être intéressant pour certaines personnes. Pour l'exemple en juin j'ai rencontré une personne qui voulait monter un cyber café dans une ville en afrique, il avait étudié ces coûts avec des machines installées en Windows XP avec des licences légales et cela revenait assez cher, après lui avoir présenté Ubuntu il avait commencé a changer d'avis. Les seules choses qui pouvaient lui manquer étaient les applications spécifiques à son activité (gestion du temps de connexion client, etc...). Je vais donc étudier ce projet pour quand il reviendra d'afrique.

    Bonne continuation aux responsable de ce projet.

    Guidtz
  • # « framework de scripts shell » contre cfengine

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Un framework complet et inédit (ensemble de scripts shell) a été développé et intégré dans OS-Café afin de simplifier l’administration des machines, comme par exemple fwk-cssh (lance une commande sur toutes la machines en même temps) ou fwk-put (envoi d'un fichier sur toutes les machines en même temps) ou fwk-halt (effectue une copie de sauvegarde et éteint les machines).


    Pourquoi avoir ré-écrit et re-pensé un outil plutôt complexe qui existe pourtant déjà, comme cfengine ? Cfengine permet en effet d'administrer un parc de systèmes Unix à l'aide d'un langage dit de haut niveau. À l'aide de classes, il permet aisément de répartir les tâches entre et selon les différents systèmes utilisés, que ce soit par type de système, d'architecture ou encore d'usage fonctionnel.
    Sans doute était-ce jugé un peu trop « usine à gaz » pour votre projet mais il aurait pu être un bon choix : on n'est jamais à l'abri d'une erreur de code et mieux vaut ne pas ré-écrire les mêmes problèmes, si possible.
  • # Nodeview est un des logiciels d'Openkiosk

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    # le logiciel Nodeview (gestion de comptes, tickets, utilisant une base berkeleyDB)
    # le logiciel Openkiosk (environnement coté client)


    Quand on ne connait ni l'un ni l'autre, on pourrait penser qu'il s'agit de deux projets distincts et bien différents. Or, il n'en est rien car le premier fait partie intégrante du second :

    « The Openkiosk system is basically composed of two parts. The first program is called NodeView. »

    Source : http://openkiosk.sourceforge.net/work.htm

    Cet intéressant outil m'a également appris que non seulement il gérait aussi Windows mais uniquement KDE sous Linux. Ceci explique donc pourquoi le choix s'est porté sur Kubuntu et non pas Ubuntu.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.