Sortie de Tryton 4.4

Posté par (page perso) . Édité par Yves Bourguignon, Davy Defaud, Cédric Krier, palm123, Benoît Sibaud et ZeroHeure. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
24
16
mai
2017
Bureautique

Conformément à son habitude le projet Tryton a sorti le 1er mai, soit six mois après la version précédente, la version 4.4 de Tryton.

Rappelons que Tryton est un progiciel de gestion intégré (PGI ou ERP en anglais) écrit en Python en suivant une architecture trois tiers. L’abstraction de la couche d’accès aux bases de données lui permet de fonctionner sur PostgreSQL, SQLite voire MySQL. De multiples modules métiers permettent d’ajouter des fonctionnalités de gestion de la comptabilité, du stock, de la production, etc.

Tryton

Cette version a principalement réusiné le code afin d’utiliser plus fréquemment les patrons répandus dans le projet. Un effort a aussi porté sur l’amélioration de la sécurité de Tryton.

L’autre changement majeur est le retrait de tous les modules utilisant WebDAV ; ceux‐ci étaient basés sur une bibliothèque qui n’est plus maintenue et qui empêchait d’être entièrement compatible avec Python 3. Et comme l’ensemble des modules n’interagissait que très peu avec le reste, il a été jugé plus pertinent d’utiliser d’autres solutions existantes comme CalendarServer, DAViCAL ou bien Radicale. De futurs développements devraient réintroduire des exportations au format iCalendar.

Comme d’habitude, la migration depuis les versions précédentes de Tryton est prise en charge.

Sommaire

Modifications dans le client GTK

Auparavant le modèle de sécurité était basé sur le principe TOFU (à la façon dont SSH vous demande d’autoriser une connexion à un hôte inconnu la première fois que l’on s’y connecte). Mais vu la généralisation de l’utilisation de certificats Let’s Encrypt, cette méthode est devenue moins pratique puisque ces derniers sont souvent renouvelés. À présent, le client utilisera les certificats du système.

Modifications dans le serveur

Comptabilité

Les périodes et les années fiscales peuvent maintenant être verrouillées de façon définitive. Cette fonctionnalité est essentielle pour la comptabilité française afin de respecter les contraintes imposées par la loi de finances.

Le système de numérotation des factures a été revu afin d’être plus simple de base, mais aussi plus extensible, permettant ainsi de suivre les règles que s’imposent les entreprises (ou que l’administration impose ☺).

Un nouvel assistant permet de facilement corriger un prix sur une facture tout en gardant la conformité de la comptabilité de stock et des statistiques.

La comptabilité analytique se dote d’un système de règles permettant d’assigner à des mouvements n’ayant pas encore de compte analytique celui correspondant aux règles définies.

Au rayon des nouveaux modules comptables, signalons le module account_payment_stripe qui, comme son nom l’indique, ajoute Stripe (un service de paiement en ligne) aux moyens de paiement.

Ventes

Deux nouveaux modules ont été publiés :

  • sale_subscription est un module qui permet de vendre un système d’abonnement et de générer périodiquement des factures basées sur des consommations créées grâce à un ensemble de règles de récurrence ;
  • sale_advance_payment, quant à lui, ajoute la fonctionnalité d’acompte sur vente. Cet acompte peut bloquer le processus d’approvisionnement de la vente ou le processus d’envoi des marchandises. Le paiement de l’acompte génère la facture finale et débloque les éventuels processus précédemment arrêtés.

Stock

Les différents documents de transfert de marchandises enregistrent maintenant des métadonnées lors de leur changement d’état, telles que l’employé qui a reçu la marchandise, etc. De nouveaux workflows de gestion des entrepôts tels que le Wave Picking sont pris en charge.

Les règles d’approvisionnement permettent de définir des emplacements de surplus. Ainsi, ces règles créent automatiquement les expéditions internes afin de déplacer les biens, après une production par exemple.

Les changements pour les développeurs

Le changement le plus important est sans aucun doute le remplacement des champs Property par une nouvelle API. Tryton étant utilisable dans un contexte multi‐société ; ces champs étaient utilisés afin de définir des valeurs qui variaient en fonction de la société courante de l’utilisateur. Le nouveau mécanisme implémentant la fonctionnalité repose sur un mécanisme plus robuste.

Un découplage plus grand entre les champs et l’infrastructure implémentant la connexion aux bases de données permet maintenant d’ajouter des champs et des back‐ends à Tryton en créant un module Python. L’écriture d’un module définissant des champs pouvant stocker des informations géographiques stockées dans PostGIS est en cours.

L’attribut col utilisé dans les définitions de vues devait auparavant contenir le nombre de colonnes utilisées ; maintenant le développeur peut utiliser un nombre négatif, ce qui est très utile quand on ne sait pas combien de champs seront ajoutés dans un groupe.

Il est maintenant possible de définir une partie du domaine (recherche par défaut) qui s’applique sur une vue comme étant dépendante du contexte de celle‐ci. Ceci permet de rendre les vues plus dynamiques. Par exemple, n’afficher que des enregistrements actifs pour une date encodée dans le contexte.

Les champs relations du type xxx2Many ont maintenant un attribut filter. Il est utilisé pour limiter les enregistrements contenus par ce champ à la lecture. C’est comme l’attribut domain mais sans être une contrainte. Il permet de remplacer des champs calculés et d’être ainsi plus performant.

De nouvelles protections contre les attaques par force brute ont été ajoutées afin de renforcer la sécurité du serveur.

Futur

Certains chantiers sont déjà en cours pour les futures versions.

Des infobulles sont ajoutées de manière systématique sur la majorité des champs afin de rendre l’application plus facile à découvrir. Les règles utilisées pour l’écriture sont reprises sur cette page.

Le client Web devrait recevoir des raccourcis clavier

Une application Web single page (Ceryx) conçue pour faire des opérations gestion d’entrepôt in situ. Les opérations de « Pack » et « Ship » sont déjà développées.

Le nouveau module Stripe va déjà recevoir une amélioration qui permettra de prendre en charge le flux de paiement en deux étapes.

Le modèle d’OpenDocument sera converti en « flat document », ce qui sera l’occasion d’utiliser un mécanisme d’extension similaire aux vues.

Il devrait être possible d’étendre un ensemble de classes sur la base de critères et non plus uniquement sur le nom explicite.

De nouveaux modules sont en cours de réalisation :

  • # Bravo

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Merci pour cette présentation qui fait très pro et véhicule une impression de qualité ! Ça donne envie d’essayer.

    • [^] # … mais

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pour le site web, par contre… Je ne sais pas si c’est juste pour moi, mais quand je sélectionne « Français » comme langue, je suis redirigé vers la page française des « news » (au lieu de rester sur la page d’accueil) ; et celles-ci sont toutes en… anglais !

      • [^] # Re: … mais

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        La documentation technique est essentiellement en anglais parce que la traduction dans plusieurs langues serait un effort important et il vaut mieux une documentation exacte en anglais qu'une documentation approximative ou non à jour dans sa langue.
        Donc pour installer et maintenir un serveur Tryton, il faut lire la documentation en anglais et connaître les règles d'administration d'un serveur. Certaines pages pourraient cependant gagner à être traduites et le site accepte les contributions.

        Ceux qui veulent s'affranchir des aspects techniques pour une première utilisation peuvent obtenir un hébergement gratuit sur http://sisalp.com
        Vous y obtenez immédiatement un accès web, mais devez patienter un peu pour utiliser le client Tryton (recommandé) parce que je n'ai pas encore automatisé la mise en place des certificats comme indiqué dans l'article.
        C'est plus simple que gérer de nombreuses traductions des documents techniques.

        En revanche, le produit lui-même est bien traduit.

        et honnêtement, la mise en route de Tryton pour la gestion commerciale, les achats, les stocks et la compta est un bonheur, une fois passées les étapes d'installation qui sont exigeantes.

      • [^] # Re: … mais

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Merci pour ce retour positif :).

        En ce qui concerne la traduction du site, des news, etc ; nous avons constaté que ça prenait beaucoup de temps et que peu de volontaires s'en occupaient (d'ailleurs pour la traduction française nous ne sommes souvent que deux voire trois à la faire). Mais aussi comme l'explique sisalp plus bas: Il vaut mieux de la documentation correcte en anglais que de la documentation incorrecte en français.

  • # comptabilité française

    Posté par . Évalué à 1.

    Bonjour,

    Je voudrais savoir si Tryton est conforme à la norme de comptabilité française ? J'ai cru comprendre qu'il y a des différences entre le mode anglo-saxon et français.

    Je me lance en auto-entrepreneur et je recherche un logiciel (évidemment libre) de comptabilité. Pour l'instant, je n'y connais rien du tout. J'ai juste entendu parler de Grisbi ou de Odoo. Pour l'instant, aucune préférence significative. La seule information, c'est que je n'ai pas besoin d'un usine à gaz. Un simple outil pour m'aider à produire des factures peut faire l'affaire.

    Merci pour vos aides et commentaires à venir…

    • [^] # Re: comptabilité française

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Tryton a un modèle de plan comptable Français ainsi que les taxes les plus courantes. Mais ce n'est qu'un modèle, une fois une instance générée elle peut être complétée et/ou modifiée. Il a aussi l'export FEC
      En ce qui concerne la loi finances 2016, B2CK va mettre en place un service de vente de Tryton avec attestation. Ce sera exactement le même logiciel qui sera vendu.

    • [^] # Re: comptabilité française

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je me lance en auto-entrepreneur et je recherche un logiciel (évidemment libre) de comptabilité. Pour l'instant, je n'y connais rien du tout. J'ai juste entendu parler de Grisbi ou de Odoo. Pour l'instant, aucune préférence significative. La seule information, c'est que je n'ai pas besoin d'un usine à gaz. Un simple outil pour m'aider à produire des factures peut faire l'affaire.

      Tryton peut servir de facturier et ensuite évoluer vers une facturation sur projet par le nombre d'heure passées, etc. Ce n'est pas un logiciel monolithique et donc tu peux choisir d'installer certains modules (genre account_invoice) dans un premier temps et puis installer le module project_invoice si le besoin s'en fait sentir …

      • [^] # Re: comptabilité française

        Posté par . Évalué à 2.

        ok, super pour les réponses.
        je vais y regarder de plus près, et me lancer dans l'installation.
        Vos conseils sont précieux, merci.

  • # informations géographiques

    Posté par . Évalué à 0.

    L’écriture d’un module définissant des champs pouvant stocker des informations géographiques stockées dans PostGIS est en cours.

    C'est une bonne nouvelle, l'implémentation précédente que l'auteur de la dépêche avait réalisée et qui avait été annoncée lors de la sortie de la 2.6 n'ayant jamais rejoint upstream. Le code est-il disponible ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.