Sun et Linux

Posté par . Modéré par trollhunter.
Tags : aucun
0
29
jan.
2002
Commercial
Sun annonce des nouveaux Cobalt Qube plus rapide (basé sur des AMD). Le Cobalt Qube fonctionne sous Linux

Sun annonce aussi le portage de iPlanet App Server sous Linux
Sun provides a free developer license for its iPlanet Application Server line. If users want to deploy applications they have tested under the free license, the cost is US$20,000 per CPU (central processing unit) for the software.

Aller plus loin

  • # Une bonn nouvelle...

    Posté par . Évalué à -6.

    Preuve que toutes les grandes compagnies (exceptee Microsoft) passent petit a petit à Linux.



    Enfin, les "grands" jouent avec Linux pour leurs interets, faut quand meme pas oublier.



    J'ai un pote qui a voulu s'acheter un Thinkpad avec un Linux preinstallé (Redhat ou SuSE, son coeur balance) et IBM n'offre aucune alternative à ce monsieur : c'est Win 2000 ou Win XP, ou alors tu te casses.



    Mais c'est vrai que, pour IBM, Linux sur les Mainframes, c'est deja un debut...
    • [^] # Re: Une bonn nouvelle...

      Posté par . Évalué à 10.

      En fait cobalt a été acheté pour combler un manque chez sun, à savoir

      les serveurs "bas de gammes"·



      avec les Netra X1 a 1000 dollars on peut s'attendre

      a ce que Sun ne pousse quand meme pas trop les Qubes.
  • # choix strategique

    Posté par . Évalué à 10.

    En ces periodes de crise Sun voit enormement de clients appeles par des societes faisant du linux et de l'open source . Le cout est la grande question, et un admin Solaris prendra en rechignant du Linux plutot que du winmachin. Donc, c'est normal que les produits soient re travailles un tout petit peu pour continuer a seduire la clientele et ne pas trop perdre de marches .



    c etait ma remarque a 2 cents d'euros



    working for tux's world domination
    • [^] # Re: choix strategique

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      claire.

      Beaucoup de societes se rendent compte qu'elles ne peuvent pas passer a cote du phenomene linux; toutefois, elles refusent a se laisser aller a la solution open source, voir libre, en ce qui concerne leurs propres produits.

      C'est dommage, mais il semble qu'elles aient ca dans les veines... ca doit etre genetique, ou un truc comme ca
    • [^] # choix strategique

      Posté par . Évalué à 10.

      Quand on voit ce que coûtent des licences de logiciels (20.000$ pour UNE station BAS DE GAMME), ce que coûtent les admins Solaris, et la qualité des produits open source, dès que les coûts deviennent déterminants les hésitations fondent, et c'est normal.

      On dit toujours qu'un chef va choisir windows ou solaris parce qu'on ne peut pas lui dire qu'il a fait une erreur, mais la médiatisation de linux fait que ceux qui sont près des coûts (surtout en ces temps maussades) et qui assistent à la popularisation de linux partout, finissent heureusement par se poser des questions!



      Question: une fois que le beau temps sera revenu, est-ce que les entreprises seront convaincues des avantages du libre et de l'open source, ou retomberont-elles dans le piège du propriétaire?
      • [^] # Re: choix strategique

        Posté par . Évalué à 10.

        "On dit toujours qu'un chef va choisir windows ou solaris parce qu'on ne peut pas lui dire qu'il a fait une erreur, mais la médiatisation de linux fait que ceux qui sont près des coûts (surtout en ces temps maussades) et qui assistent à la popularisation de linux partout, finissent heureusement par se poser des questions!"



        Pour que la transition soit moins dure il peut se contenter (et c'est deja bien) d'utiliser les logiciels libres classiques (apache, gcc et tous les outils gnu, etc..) sur son solaris. Il n'y a pas que du logiciel libre sous linux. Ca lui permet d'ailleurs aussi de continuer a faire tourner les progs proprio comme les logiciels de cao, dao qu'il a l'habitude d'utiliser et qui n'existent pas sous linux.
        • [^] # Re: choix strategique

          Posté par . Évalué à 10.

          Ah oui... Mais le chef sait rarement que les bash, gcc, window manager et autres tournent sur le serveur, d'ailleurs il ne sait pas forcément ce que c'est! Pour lui, c'est sur la même machine donc c'est avec solaris. Par contre, apache c'est autre chose, là il est dur de passer à côté. C'est un fer de lance du libre au moins autant que linux.
  • # Positionnement de Sun par rapport à Linux ?

    Posté par . Évalué à 10.

    La position de sun vis à vis de linux n'est pas très claire, je dirais même plutôt obscure...

    En effet, les derniers produits iPlanet (anciennement l'offre Server de Netscape avant "l'alliance Netscape-Sun") ne sont plus apparement plus disponible sur les plateformes Linux.

    Pour exemple : iPlanet Messaging Server et iPlanet Directory Server en version 5.x n'existent pas pour Linux et il n'y a aucune annonce qui laisse penser qu'une version Linux existera.



    http://www.iplanet.com/downloads/download/(...(...))
  • # Ha, les Cobalt !

    Posté par . Évalué à 10.

    Alors bon les Cobalt c'est naze (tm) car, en gros, on ne peut rien faire dessus.



    Vous voulez changer de noyau ? Vous perdez le support...



    Bref, si vous voulez une machine basée sur une architecture intel, moins chère que le Cobalt, optez pour un IBM x330, par exemple, ou tout autre serveur 1 u... (là je parle d'un équivalent d'un Cobalt RaQ... pour le Qube euhhhh bon en serveur je trouve que c'est pas super pratique un truc cubique :)
  • # Que penser des Unix commerciaux...

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai utilisé Linux, Dec-Unix, Solarix, HP-UX.



    Sans parler prix, Linux est le meilleur à l'utilisation (pour du développement par exemple) :



    - Le compilo est cool (plein de warning, ...).

    - les free software s'installe sans problème (essayez d'installer mysql/apache/php avec plein de modules sous HP-UX ; au moins 1 semaine de boulot (faut installé gcc, gmake, gsed, gawk, autoconf, automake, libstdc, etc, etc...)).

    - sous Linux, par défaut, quand t'ouvre une xterm et appuis sur "flèche vers le haut", t'as la commande précédente et pas des caractères à la con.

    - Trouvé un admin Solaris ou HP-UX pour configurer une bécane qui support sans problème un clavier azerty (sous X11) frise la mission impossible (çà doit être pour çà que les Unixiens sous souvent avec un qwerty). Chez moi (comme partout) linux est niker. exemple : êîï€ùÿçà etc...

    - Sous les unix commerciaux quand t'installe un programme, 9/10 il faut mettre à jour PATH, LD_LIBRARY, etc... Avec linux et une bonne distrib du fait un truc du style "rpm -i ..." et çà roule.

    - Les unix commerciaux me font de la peine avec CDE qui n'a pas bougé depuis 5 ans aux moins et des fichiers à la con à éditer pour ajouter un bouton sur la panel ou le menu.

    - Les unix commerciaux n'ont pas des utilitaires top cool comme "locate" "rsync".

    - la commande more sous Solaris ne permet pas de revenir en arrière.

    - Lorsqu'on fait un recherche avec more, le mot recherché n'est pas mis en surbrillance.

    - Le répertoire /proc sous les Unix cause de marsien.

    - Les unix commerciaux ont une commande find nul. Pas de support pour -iname (recherche insensible à la case) pas de -printf, etc.... Pas -print0 (c'est cohérent, xargs des unix commerciaux ne support pas -0).

    - Dans les unix commerciaux leur vi n'a pas de multi-undo et ne vérifie pas si le fichier est déjà ouvert (oublions la colorisation...).

    - ssh sur les unix commerciaux n'est pratiquement jamais disponible.

    - le programme gzip ce trouve au fond de /usr/ccs/contrib/nosupport/free/... et il faudra attendre 4 ans avant que les unix commerciaux fournissent bzip2.

    - le programme make est nul (pas nul mais 6/20 maximum par rapport à gmake).

    - les débugger graphic sont chez.

    - apache n'est pas fourni en standard ce qui est une honte comparé à WinNT qui fourni IIS et le prix d'apache.

    - Sous les unix commerciaux la partie multimedia et pratiquement inexistante. Ta carte TV ne marche pas, t'as pas de lecteur de DVD ni de mp3.

    - etc...

    - etc...



    Bref, quand on a gouté au free software çà fait mal de revenir à un Unix commercial.



    Hors, les jeunes/étudiants utilisent de plus en plus Linux (qu'ils ont chez eux) et lorsqu'ils arrivent dans une boîte et qu'ils ont un pouvoir de décision, ils prennent Linux. Ceci me semble un élément plus fort que le prix.



    Il y a quelqu'un ici qui préfère un Unix commercial à Linux pour l'utilisation. Je parle d'utilisation et non de caractéristiques de tenu en charge, etc...
    • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      > - Le compilo est cool (plein de warning, ...).



      Le compilo C++ n'est pas toujours à la hauteur.



      > - les free software s'installe sans problème



      Oui évidemment ... mais bon, j'ai déjà entendu pas mal d'utilisateurs BSD se plaindre des développeurs "Linuxiens", donc bon, ce n'est pas spécifique aux Unix commerciaux.



      > - sous Linux, par défaut, quand t'ouvre une xterm et appuis

      > sur "flèche vers le haut", t'as la commande précédente et pas des caractères à la con.



      Tout dépend du shell, évidemment.





      > - Trouvé un admin Solaris ou HP-UX pour configurer une bécane qui support sans problème un

      > clavier azerty frise la mission impossible



      Bof, pas mal de monde préfére le qwerty pour coder, là, où je bosse, donc bon ...



      > - Sous les unix commerciaux quand t'installe un programme, 9/10 il faut mettre à jour

      > PATH, LD_LIBRARY, etc... Avec linux et une bonne distrib du fait un truc du style

      > "rpm -i ..." et çà roule.



      Les packages ne sont pas spécifiques à Linux. Sinon, je peux dire que sous Irix, je vers sur le web SGI, je fouille les freeware ... je clique sur celui que je veux installer et hop, il me lance l'interface graphique du système d'installation et me demande le mot de passe. Trop super dur, ouais ...



      > - Les unix commerciaux me font de la peine avec CDE qui n'a pas bougé depuis 5 ans aux moins



      Bah, question de choix ... rien ne t'oblige à l'utiliser (sauf peut-être un admin facho ?)

      Wmaker tourne très bien sous pas mal d'Unix commerciaux ...



      > - Les unix commerciaux n'ont pas des utilitaires top cool comme "locate" "rsync".



      Et y'a une clause de la licence de ces utilitaires qui les empêche d'être portés sous ces Unix commerciaux ? Mais il me semble qu'ils sont disponibles pour les différents Unix commerciaux sur les sites de logiciels libres respectifs ...



      > - la commande more sous Solaris ne permet pas de revenir en arrière.



      Sous Linux non plus.



      > - Lorsqu'on fait un recherche avec more, le mot recherché n'est pas mis en surbrillance.



      Sous Linux non plus.



      > - Les unix commerciaux ont une commande find nul.



      gfind est ton ami ?



      > - Dans les unix commerciaux leur vi n'a pas de multi-undo et ne vérifie pas si le

      > fichier est déjà ouvert (oublions la colorisation...).



      Bah oui, c'est vi. Un vi qui marche dans toutes les situations et vite. C'est pas tout à fait pareil ...



      [message subliminal]Et puis, pourquoi ne pas utiliser Emacs, hein ?[/message subliminal]



      > - ssh sur les unix commerciaux n'est pratiquement jamais disponible.



      Je suppose que OpenSSH compile pas trop mal un peu partout et que SSH (le commercial) doit être porté aussi un peu partout pour la clientèle ...



      > - le programme gzip ce trouve au fond de /usr/ccs/contrib/nosupport/free/



      Bah, si c'est qu'un problème de PATH, hein ...



      > - le programme make est nul



      Ça dépend du make (hum ... smake sur SGI ?)



      > - les débugger graphic sont chez.



      Je suis pas sur que les débuggueurs sous Linux soient tellement mieux (enfin, d'expérience, quand je vois ce que gdb a pu me sortir parfois, ça fait peur ...)



      > - apache n'est pas fourni en standard



      Il me semble qu'il l'est avec HP-UX ... et jusqu'à présent Irix était fourni avec le serveur Netscape (mais je me demande si ça n'a pas changé, tiens ...).



      > - Sous les unix commerciaux la partie multimedia et pratiquement inexistante.



      Euuuh ... SGI ?

      Mais bon, le reste du temps, c'est pas non plus trop fait pour ...



      > Il y a quelqu'un ici qui préfère un Unix commercial à Linux pour l'utilisation.

      > Je parle d'utilisation et non de caractéristiques de tenu en charge



      Si on parle utilisation et non installation, que ce soit un Linux ou Unix quelconque, le résultat sera le même pour moi ... j'ai mes outils, mon environnement de travail (qui se ressemblera fortement dans les 2 cas), donc bon ... pas grosses différences au final ...



      seb.
      • [^] # Gnome

        Posté par . Évalué à 8.

        Je rajouterai que gnome tourne tres bien sous solaris! (bah ouais car CDE c'est vrai que l'interface a pas bouge depuis au moins 8-9 ans,il ne risque pas ainsi de perurber leurs utilisateurs ;-) )
      • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

        Posté par . Évalué à 7.

        Le monsieur voulais dire, que lorsque tu installes un petit Linux, de base, il est confortble, utilisable sans trafiquer, appeller l'administrateur, ou installer une palanquée de freesoftware dans un coin, selon la politique maison, le degres de liberté de l'utilisateur, ou encore l'affinité de l'administrateur quand aux logiciels libres.
        • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

          Posté par . Évalué à 5.

          On a bien voulu il voulait en venir... mais certains arguments aurait (je pense) pu etre verifies: a mon avis son more est plutot un lien symbolique sur un less et son vi et lien symbolique sur vim.
        • [^] # RE:

          Posté par . Évalué à 1.

          Pardon mais gnome est prevu pour etre l'interface graphique par defaut de Solaris! (Il ne s'agit plus d'un petit truc a deux balles a installer). De plus pour solaris tu as sunfreeware.com qui te files plein de packages gnu.
        • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Attention, si on pense en milieu d'entreprise (parce qu'on a parlé d'administrateur, c'est un peu le contexte, donc), le Linux que tu pourrais avoir sur ton bureau ne sera pas forcèment celui que tu as vu à la maison ... La configuration de base peut très bien être sur csh+fvwm ou un autre mixte assez sobre ... Et la politique interne de gestions des softs ne te permettra pas forcèment d'installer ce que tu veux, Linux ou pas, rpm ou pas.



          Après, Linux, BSD, Unix commercial quelconque, même combat ...



          seb.
      • [^] # La vrai difference entre linux ..et les unix commerciaux

        Posté par . Évalué à 9.

        Je ne crois pas que la comparaison technique fasse la différence. L'aspect économique joue un rôle qui dépend essentiellement du type de support souhaité.

        Certes, les licences propriétaires, en ce qui concernent les OS et seulement eux, ne sont pas chères. Ce qui coûte, c'est le support, et là, c'est un vrai problème pour les admins d'entreprise.

        Linux se répandrait certainement beaucoup plus, si des offres de maintenance soft et matériels assuraient les risques d'exploitations des serveurs.



        Ce qui change avec linux, vis à vis de solaris, c'est la documentation et l'information. Et là, linux est infiniment supérieur à n'importe quel OS. Quelque soit le problème rencontré sous linux, il est possible d'obtenir et d'échanger à ce propos. Trouver un interlocuteur ou une source d'information technique fiable, c'est courant avec linux, en plus c'est gratuit !

        Les unix proprios ne pourront jamais avoir l'équivalent et mourront donc, comme les dinausaures. C'est un comble, faute d'information ! On peut se poser la question, pour des spécialistes de l'information, c'es quand même bizarre d'en manquer autant concernant leurs propres produits.
      • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Bon il semblerait que tu apprécies SGI/Irix.

        Je ne peux pas t'en blâmer.

        Pour moi, SGI/Irix avait une aura extra-ordinaire. SGI, c'était un mythe.

        Et bien, ce ne l'est plus.

        Mes petites raisons :

        - SGI supporte uniquement son Irix en version n-2. Sachant que SGI sort une version tous les trimestres... Si vous voulez garder valide votre support, vous êtes bon pour un upgrade tous les six mois. Et tout le monde sait qu'on ne change pas un système qui marche... Pour ceux qui trouvaient que sous Linux, les distributions changeaient de version trop souvent, SGI fait mieux.

        - Irix est le système le plus buggé que je connaisse. N'essayez même pas le clavier azerty. Il n'est pas reconnu. La gestion des caractères accentués est aléatoire. La gestion hardware des carte PCI via shoe-horn sur XIO a des hoquets. Je ne compte pas les freeze kernel suite à des problèmes rtfree. La gestion shoe-box XIO est théorique. Le périphérique tty0 peut s'endormir. C'est la console système ! Alors là, chapeau bas.

        - Parlons de vi. Je ne m'attarde pas sur les aspects "coloration syntaxique". Mais tout de même, cela serait sympa de gérer correctement les lignes de taille supérieur à 80 colonnes....

        - Les softs dispo. Même Katia n'est plus développé sur Irix. Katia est porté... Un mythe s'effondre...



        Bon, ce n'est pas le tout. Je pourrais continuer comme ça pendant des heures.



        --

        C01N C01N will save you soul !!!
      • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

        Posté par . Évalué à 1.

        > Si on parle utilisation et non installation, que ce soit un Linux ou Unix quelconque, le résultat sera le même pour moi ... j'ai mes outils, mon environnement de travail (qui se ressemblera fortement dans les 2 cas), donc bon ... pas grosses différences au final ...



        Si j'ai plusieurs semaine pour installer vim, gcc, gdb, ddd, xemacs, bash, icewm, voir gnome ; c'est la meme chois un HP-UX (par exemple) ou un Linux (c'est quelque chose que j'ai fait sous dec-unix).

        Mais si tu n'as que 2 ou 3 mois a bosser sur Solaris (par exemple) et bien tu vas pas bouffer 2 ou 3 semaines unique pour ton confort.



        Sous linux c'est, par defaut confortable .
      • [^] # il suffit de recompiler

        Posté par . Évalué à 1.

        Il suffit de recompiler tous les logiciels de Linux sur ton OS commercial pour te retrouver comme sous Linux. Et si l'administrateur ne veut pas le faire tu installes les softs sur ton compte.



        en général il suffit de faire un



        ./configure --prefix=$HOME/usr/local

        make

        make install



        c'est quand même pas sorcier.
        • [^] # il suffit de recompiler

          Posté par . Évalué à 0.

          Je sais recompiler ...

          j'utilise linux depuis 1995...



          Le probleme est le contexte de l'entreprise.

          la situation actuelle (je suis chez un client) :

          - utilisation Solaris pour 2/3 mois seulement.

          - quota pour le disque $HOME de 25Mo (avec si peu tu va pas loin pour les compilations).



          Apres, si au boulot c'est aussi cool que chez toi...
    • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

      Posté par . Évalué à 7.

      tout ce que tu dis fait de Linux un fabuleux desktop Unix surper confortable a utiliser au quotidien. C'est aussi ma vision des choses.



      Les commandes, l'environnement tout est la, sans aller chercher midi a 14h. Et quand c'est pas la, un petit rpm -i et la solution est réglé en 3 secondes.



      Quand au developpement, la aussi, si tu est dans le moule logiciels libres, la plateforme Linux est super pratique. Mais si tu compte faire du X25, de l'OSI, enfin bosser dans certains domaines que je qualifie de "niche", le travail est un peu plus difficile.



      Mais pour rien je ne renoncerai a ma jolie station Linux. Un peu pour ca aussi :



      linux.quinton 36 :w

      8:07am up 119 days, 22:46, 20 users, load average: 0.39, 0.21, 0.12

      ....



      3 mois d'activité quotidienne, plutot intensive. Machine squattée par 2 ou 3 autres personne.



      Merci Linux ;-)
    • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

      Posté par . Évalué à 8.

      Le point fort de Solaris et des autres UNIX commerciaux majeurs par rapport à Linux est certainement plus sur les serveurs que sur les stations de travail.



      Linux n'est pas, AUJOURD'HUI, capable de tirer partie des machines haut de gamme (à plus de 32 CPUs par exemple) comme le font ces UNIX commerciaux :

      Il n'existe pas de logiciel de gestion de partitionnement, il n'existe pas de logiciel de gestion de partitionnement, ni de logiciel d'allocation de ressources (CPU, RAM...) par application/processus.

      Les file systemes journalisés sont encore en gestation et il est perilleux de leur confier des données critiques.

      Le support des interfaces Fibre Channel indispensable dans la gestion de volumes importants et/ou repliqués et dans un environnement SAN, n'est pour le moins pas tres avancé ...



      Il faudra encore quelques années pour que Linux puisse concurrencer techniquement les UNIX commerciaux sur le haut de gamme et ce avant tout parce que les developpeurs libre n'ont pas facilement acces a ce type de configuration pour "jouer".

      Les meuilleurs alliés dans cette course sont donc sans doute les editeurs de ces UNIX eux mêmes : SUN, HP, Compaq, IBM et SGI.

      Ceux ci ont déja fournit des elements comme NFS, XFS, JFS... et en fourniront donc sans doute d'autres.



      Je ne suis pas pour un monde ou Linux serait le seul UNIX car le monopole tue la création.



      Il y a, à terme, la place pour un autre UNIX commercial ou libre aux coté de Linux, et Solaris est sans doute le mieux placé des UNIX existants pour affronter l'autre monopole potentiel et beaucoup plus opposé au monde du libre : MS.
      • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

        Posté par . Évalué à 5.

        Sans oublier le support.

        Linux n'a pas de boite capable de rivaliser - en termes de support - avec un contrat Gold ou Platinum de SUN.

        Dans ce type de contrat, tu as une GTI ou GTR 4h, pièces, software, main d'oeuvre...



        C'est cher, mais efficace.



        Et c'est worldwide. Qui peut fournir ça ? RedHat ? Surcouf ? Dans le cas de SUN, j'sinsite sur le fait qu'ils interviennet au niveau de soft ET du matériel.
        • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          et tu n'a jamais eu de problèmes ?

          tu l'as essayé ton support ?

          tu lui as envoyé des bugs et tu as eu des réponses dans les temps ?



          Parce que cela commence à m'échauffer les oreilles, ces personnes qui te disent : le support Linux est nul...

          J'ai le malheur de travailler en collaboration avec Sun et SGI.

          Mon avis : SAPULEPATE

          Les services de hot-line sont nuls. Il n'y a quasiment aucun suivi client. Les interventions sont souvent bâclées, les problèmes hardware sont éludés, et les bugs soft ne sont pas supportés...

          Et cela que ce soit Sun ou SGI



          --

          C01N C01N will save your soul !!!
          • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

            Posté par . Évalué à 0.

            J'ai utilisé le support, et j'ai eu des réponses rapides et efficaces à mes problèmes.



            Je le répète, je parle des contrats Gold et Platinum, haut de gamme, de chez top de top. La boite pour laquelle je bosse est suffisamment grosse pour se le permettre (c'est au moins du 500KF/An, je crois), et le résultat est à la hauteur.



            Je ne dis pas que le support Linux est nul, je dis qu'avec les U*x commerciaux, si tu es pété de thunes, tu as un support 10x mieux, Hardware/Software qui plus est. Et c'est ce qui fait la différence.
        • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Linux n'a pas de boite capable de rivaliser - en termes de support - avec un contrat Gold ou Platinum de SUN.



          J'ai vu ce que ça donne, ces contrats. Ça donne des admins système incompétents qui se reposent sur la hotline (minimum 3 jours avant intervention) dès qu'il manque du papier dans l'imprimante (j'exagère à peine).
          • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

            Posté par . Évalué à 0.

            Ah c'est con, on a pas les memes experiences.



            L'admin systeme du departement info de l'Uni de Geneve est ce que l'on pourrait appeler un gourou de Solaris, il avait un bon paquet de serveurs plus ou moins gros ainsi que je ne sais combien de PC clients et les rates on pouvait les compter sur les doigts de la main malgre l'usage plus qu'intensif des machines.

            Comme quoi les contrats de maintenance ca veut rien dire du tout quand aux competences de l'admin, par contre dieu sait si c'est utile quand t'as un pepin serieux.



            Maintenant tu peux aller chez tous les admins competents que tu connais qui s'occupent de systemes sensibles, et tu leur dis que tu leur installes du Linux/Solaris/AIX/Windows/... TOUT GRATUIT, mais sans aucun support haut-niveau, ils vont te rire au nez, car ces gens savent en quoi consiste leur job et ce dont ils ont besoin, et un support serieux et rapide c'est essentiel pour ces cas la.
    • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

      Posté par . Évalué à 3.

      En gros t'es en train de dire "Ma Twingo est plus agreable a conduire que le camion du voisin", et t'as raison, mais tu compares 2 trucs pas comparables, un camion c'est pas fait pour aller se promener en ville, de meme qu'une Twingo c'est pas fait pour transporter 10 tonnes.



      HP-UX, AIX,... n'ont pas ete crees dans le but de faire du developpement ou surfer sur le net depuis chez soi, ils sont la pour gerer des gros serveurs, et ca demande pas les memes qualites qu'une station pour faire du developpement. C'est pourquoi ils sont pas adaptes a une utilisation "bureautique/developpement", tout comme Linux n'est pas adapte a un usage sur de gros serveurs critiques.
      • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Mais où a-t-il parlé de surfer sur le Net ? Il a parlé des outils qui facilitent quotidiennement la vie de l'administrateur : shells évolués, rpm, outils de recherche (locate, find...), sécurité (ssh...), éditeurs performants...



        Quand on est client d'un Unix commercial, j'estime qu'on est en droit d'attendre des logiciels aussi évolués que leur équivalent libres. Or ce n'est malheureusement pas le cas sur de nombreux points.



        Maintenant si tu penses que Linux n'est pas fait pour les usages critiques, demande aux gens de google ce qu'ils en pensent.

        Pensez à l'environnement avant d'imprimer ce commentaire - Please consider the environment before printing this comment

        • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

          Posté par . Évalué à 0.

          Toi t'as jamais vu un gros serveur administre.



          Tu passes un moment a configurer la bete, tout verifier, tester, pour etre sur que ton machine ne craquera pas, et tu le mets en production, apres ca l'administration est faible mais critique, rpm t'en as pas besoin car t'installes quasiment jamais de softs sur cette machine, et quand tu les installes tu veux savoir fichier par fichier ce qui se passe. En gros perdre 4 heures a installer quelques petits outils c'est rien par rapport au reste de ce qu'il faut faire, et nombre de ces outils sont inutiles pour l'usage qui en est fait sur une telle machine.



          Quand a Google, ca n'a rien d'un usage critique, c'est 4000 machines reparties en plusieurs clusters totalement independants avec un load balancer en front-end, si plusieurs d'entres elles torchent ca ne gene personne.



          Compare plutot aux quelques E10000 de Ebay qui traitent les encheres, ca c'est des serveurs critiques qui ont interet a pas crasher, car peu nombreux et leur absence se fait tres douloureusement sentir. D'ailleurs la fois ou ils ont merde leur upgrade ca c'est tres bien vu.
          • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

            Posté par . Évalué à -1.

            "Tu passes un moment a configurer la bete, tout verifier, tester, pour etre sur que ton machine ne craquera pas"

            deja si tu es un <vrai> admin tu sais qu'il y aura toujours quelqu un qui arrivera a la faire craquer un jour ou l'autre, tu limites surtout les degats . Si tu penses que tu as fait un systeme en beton, appretes toi a ramasser tes dents un jour ou l'autre.



            "rpm t'en as pas besoin car t'installes quasiment jamais de softs sur cette machine, et quand tu les installes tu veux savoir fichier par fichier ce qui se passe"

            d'ou l'utilite de la commande rpm allez un extrait du man juste pour toi :



            -l, --list

            Lister les fichiers du paquetage.



            "En gros perdre 4 heures a installer quelques petits outils c'est rien par rapport au reste de ce qu'il faut faire, et nombre de ces outils sont inutiles pour l'usage qui en est fait sur une telle machine."

            si toi tu aimes payer les gens pour re inventer la roue c'est ton probleme ...

            Chacun son truc



            working for tux's world domination
    • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

      Posté par . Évalué à 1.

      >> - les free software s'installe sans problème (essayez d'installer mysql/apache/php avec plein de modules sous HP-UX ; au moins 1 semaine de boulot (faut installé gcc, gmake, gsed, gawk, autoconf, automake, libstdc, etc, etc...)).

      deja fait, ca m'a pas semble si difficile ....



      >>- sous Linux, par défaut, quand t'ouvre une xterm et appuis sur "flèche vers le haut", t'as la commande précédente et pas des caractères à la con.

      ca depend du shell et de ca conf ... ( exemple bash en mode vi il comprend mal les fleches ! )



      >>- Sous les unix commerciaux quand t'installe un programme, 9/10 il faut mettre à jour PATH, LD_LIBRARY, etc... Avec linux et une bonne distrib du fait un truc du style "rpm -i ..." et çà roule.

      Faut pas confondre packages et configuration des PATH/LIB_PATH ..., si les soft s'installent dans un chemin deja configurer ben y'a rien a faire.

      Deja essaye Ximian pour solaris ? c'est tout par rpm





      >>- Les unix commerciaux n'ont pas des utilitaires top cool comme "locate" "rsync".

      <mode mimine> ca s'installe </mode>



      >>- Dans les unix commerciaux leur vi n'a pas de multi-undo et ne vérifie pas si le fichier est déjà ouvert (oublions la colorisation...).

      <mode mimine> vim6 est tres bien </mode>



      >>- le programme gzip ce trouve au fond de /usr/ccs/contrib/nosupport/free/... et il faudra attendre 4 ans avant que les unix commerciaux fournissent bzip2.

      Solaris 8 utilise bzip2 pour compresser les tous derniers packages ... il est donc fourni en standard !!



      >>- Sous les unix commerciaux la partie multimedia et pratiquement inexistante. Ta carte TV ne marche pas, t'as pas de lecteur de DVD ni de mp3.

      Je dirais que je suis d'accord, meme si j'ai deja vu des lecteurs multimedia sous HP-UX 11 et que sous solaris xmms marche bien. ( j'ai pas de carte TV sur HP ou SUN ....)





      A l'heure actuele Solaris8+Ximian

      c'est tres proche d'un Linux au niveau interface si en plus on rajoute des packages qui viennent de http://www.sunfreeware.com(...(...)) ca devient le panard absolut.

      Je rajouterais que les packages SUN ou HP s'installent en une commande simple eux aussi et que y'a rien a faire apres pour utiliser les softs installes ... ( pkgadd et swinstall pour info )



      Okay y'a des defauts dans les Unix commerciaux, mais y'a rien de bien grave qui ne puisse se ressoudre au pire en activant le mode mimine.

      A mon avis il faut de tout et un monopole ( micro$oft, SUN,HP,IBM ou Linux ) n'est pas souhaitable.



      RuZed
    • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

      Posté par . Évalué à 6.

      Pour ce qui est de IBM avec les RS/6000 et AIX 3, 4 ou 5..., le support du Français ne pose pas de problème, le redimenssionnement de mes partitions est dynamique, je n'ai pas besoin de rebooter pour la prise en charge des modifications et si je veux rajouter des logiciels libre alors aucun problème soit j'utilise smit install_all soit lslpp soit rpm si je le désire. les rpm sont chez IBM

      http://www-1.ibm.com/servers/aix/products/aixos/linux/(...(...))

      ou bien je vais chez Bull pour les fichier natif d'AIX http://freeware.bull.net/(...(...))



      Mais pour revenir à tes critiques vis à vis de ton expérience des Unix proprio, tu parle essentiellement des outils GNU et donc de leur qualité, avec un peu de bonne volonté et en cherchant un temps soit peu, tu trouve le même genre d'outil déjà compilé pour ton Unix propriétaire, pour le PATH et le LIBPATH comme le MANPATH, tu n'a qua ajouter ceux ci dans le /etc/environment de ta becanne et le tour est joué. Bon et le mksysb il est quand même vachement bien le mksysb (qui te fait une bande (ou un cdrom avec mkcd) boutable qui te réinstalle tout ton système tel qu'il était au moment de la création de la dite bande (ou du dit cd))



      Allé je vais lancer un projet pour avoir mon mksysb sur Linux/xBSD.



      A+
      • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

        Posté par . Évalué à -2.

        je vais lancer un projet pour avoir mon mksysb sur Linux/xBSD

        j'y ai deja pensé, mais essayer de booter un PC avec une bande, c'est euuuu difficile !!
        • [^] # Re: Que penser des Unix commerciaux...

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          Bah ouais, mais avec un CD, ça serait sympa. En plus, on pourrait imaginer un système qui réinstalle uniquement le nécessaire et les fichiers de conf qui ont été modifiés, et qui va chercher le reste sous forme de paquets sur le site de la distribution.



          Avec une base comme apt-get, debootstrap et la gestion des fichiers de conf debian, ça devrait être plus que faisable.
    • [^] # Clavier Azerty/Qwerty

      Posté par . Évalué à -2.

      As tu deja brancher un clavier Azerty sur du Sun ?

      Parce que apres un reboot automatique de la machine, ton clavier azerty est configure et t as le droit aux accents et tout et tout.

      voila !

      qd on sait pas ...
      • [^] # RE: Clavier Azerty/Qwerty

        Posté par . Évalué à 0.

        Et la reponse est ...

        non.

        mais on m'a qu'il y avait des problèmes, peut-être pour une version anterieur à Solaris 2.7 que j'utilise, et que tout le monde utilisait un qwerty.

        Alors c'est marrant car globalement les gens ont un PC sous windows avec un clavier azerty (normal pour faire du word) et une sparc avec un clavier qwerty.
  • # ça serait bien

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    De préciser le prix en €

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.