Sun joue la carte linux

Posté par . Modéré par oliv.
Tags : aucun
0
8
fév.
2002
Commercial
Vous avez été nombreux à nous le signaler, Sun annonce une stratégie beaucoup plus orientée "Linux". Outre l'annonce officielle de serveurs à bas prix sous linux, il y a désormais un joli pingouin sur leur site web, en première page, bien visible (si Larry Ewing gagnait 1 euro par utilisation de son logo ... il serait millionnaire).
Internet.com et 01net reviennent sur le sujet, avec des comptes rendus d'interventions de deux C*O de Sun (un se serait même déguisé en pingouin pour faire l'annonce).

Encore merci à tous ceux qui nous ont proposé cette dépêche.

Aller plus loin

  • # humm...

    Posté par . Évalué à 0.

    ca commence a vraiment sentir le roussi pour tous les unix proprio...
    sco , hp, Aix, ... et maintenant le plus fort de tous solaris...
    • [^] # Re: humm...

      Posté par . Évalué à 10.

      oui ben faut pas exagerer quand meme c'est pas encore linux sur les fire 15K ou les enterprise 10K ...
      a mon avis c'est surtout pour recuperer des developpeurs pas chere (comme pour star office) et recentrer l'attention sur sun (avec java and co...)
      avec les grands debat autour de DOTGNU...
      • [^] # Re: humm...

        Posté par . Évalué à 10.

        Sans aller jusqu'à parler des starFireMachin 20k, il est de toute façon certain que linux ne rentrera que dans le low end (c'est-à-dire les processeurs x86) et pas dans le big end (i.e. sparc) du moins avant longtemps.
        Les décideurs se disent que NT revient moins cher parce que plus facile à manier que linux, peut-être les décideurs se feront la même réflexion vis-à-vis de Linux... vu le prix j'imagine des services sun liés à solaris, ça m'étonnerai que sun veuille de ce genre de concurrence! Surtout qu'à mon avis ça doit leur rapporter pas mal de blé (sans compter les formations, certifications...)
        De plus, la faible scalabilité de linux en smp > 8 voies fait que c'est clairement pas une solution pour le matériel lourd...

        Pour finir, citons l'article:

        * In the future, Sun will offer contributions to the Linux kernel.
        :) no comment

        * Sun will expand its partnerships with the Linux community to provide native support of Linux on SPARC systems...
        En gros, pas de support direct de linux, mais faire des partenariats à la ibm avec suse ou lineo... Encore des promesses!

        Par contre, ils pourraient aider au support du matériel sous linux, ça se serait pas mal pour commencer!

        (Sondage: Après tout ce qu'on pu dire et faire Scott McNealy et Sun, le nom de distrib "Sun Linux" vous plait-il réellement?)
    • [^] # Re: humm...

      Posté par . Évalué à 10.

      GNU/Linux s'est construit dans le but d'être un unix-like. GNU a beau clamer qu'il n'est pas unix, la plupart des contributeurs et utilisateurs sont des fans de ce style de système. Il n'y a qu'a voir le faible succès de HURD.

      Intéressant retour du sort, maintenant les unix cherche à être des linux-like (AIX 5L, le futur Solaris 9).
      • [^] # Re: humm...

        Posté par . Évalué à 10.

        GNU a beau clamer qu'il n'est pas unix

        A mon avis, ils l'ont appelé Gnu Is Not Unix parce qu'ils n'ont jamais trouvé d'autre acronyme récursif... :)

        Intéressant retour du sort, maintenant les unix cherche à être des linux-like

        Ce qui est assez intéressant, car une fois que le libre aura envahi les os unix propriétaires, ça m'étonnerai que ça ne nous fasse pas de pub! Ils seront bien obligés d'avouer la supériorité d'un grand nombre de LL par rapport au reste.
      • [^] # Re: humm...

        Posté par . Évalué à -2.

        Sauf que Linux is not GNU !
        • [^] # Re: humm...

          Posté par . Évalué à 1.

          Ah !

          Ça m'intéresse beaucoup ça.
          Pourquoi Stallman n'arrête pas de gueuler après Linux alors que ce dernier à aporté un Kernel libre qui plus est sous GPL (loin de moi de décrier Stallman, son action est à mon sens excellente, le libre lui doit beaucoup tant au niveau de la cohérence philo que de son apport en code avec emacs, gcc, ...)
          Un logiciel sous GPL n'est pas un logiciel GNU ?

          J'aimerai avoir des info sur le différent entre Stallman et Linus (et que l'on ne me répète pas «lis le livre de Linus» car je l'ai lu et qu'une réponse du genre «Linus ne veut pas faire de politique» ça ne me suffit pas.)
          • [^] # Re: humm...

            Posté par . Évalué à 4.

            Euh nan.. au delà du fait qu'il y ait des softs officiels GNU et des softs juste sous licence GPL, je voulais simplement rebondir sur le poste de vbismark:
            "GNU pompait Unix
            Unix devient Linux-Like"
            -> mais Linux n'est pas GNU.

            Sinon, quand je vois la qualité des outils GNU, je comprends que Stallman soit faché que, pour le grand public, on parle de Linux là où on devrait parler de lui.

            Assimiler GNU à Linux est très réducteur.. mais bon, ce genre de débat n'est pas nouveau...
          • [^] # Re: humm...

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Richard Stallman s'en est maintes fois expliqué.

            En juillet 2000, je lui avais même demandé si il était jaloux de Linus et de Linux.
            Il m'a répondu que non, que ce n'était pas le problème. Le seul reproche que fait Richard à Linus, c'est de ne pas s'intéresser à la philosophie du logiciel libre.
            Linus donne son logiciel dans l'esprit BSD : faites-en ce que vous voulez.
            La GPL de RMS et Eben Moglen c'est : ce logiciel est libre et le restera.

            C'est uniquement sur l'aspect protection et pérennité du logiciel libre qu'il existe un désaccord entre Linus et RMS. C'est un point important et qui a de nombreuses implications sur notre avenir.
            Pour ma part, je suis convaincu du bien-fondé de la position de Richard.
    • [^] # Re: humm...

      Posté par . Évalué à 10.

      HP-UX: Carla Machin a dit que non... ils offraient linux si on le demandait,
      mais pas question de lacher HP-UX

      AIX: probablelment adios, mais j'ai pas de liens l'affirmanr ou l 'infirmant

      SCO:... heu...

      Solaris: Tres clairement SUN positione Linux dans le low end, donc ca
      sent pas trop le roussi pour Sol.
      • [^] # Re: humm...

        Posté par . Évalué à 6.

        "SCO:... heu..."

        SCO/UnixWare est clairement mort et enterré. Et ce depuis maintenant quelque temps.
      • [^] # Re: humm...

        Posté par . Évalué à 9.

        ben hp-ux ils peuvent pas trop l'abandonner quand on voi le parc encors installer, comme on dit chez nous c'est construit pour durer...

        AIX ca fait longtemps que c'est mort ca non?
        ils l'on remplace par linux ou NT mais dernierement surtout linux.

        SCO : ben pareil... ca apartient a caldera ca non?
        si je me souvient bien Caldera a virer le noyau linux y'a pas longtemps, ils on peut etre resortis le mort vivant SCO!!

        Solaris comme je le disait ailleur SUN est pas pret de livrer les grosses machines sous linux!!
        • [^] # Re: humm...

          Posté par . Évalué à 10.

          "AIX ca fait longtemps que c'est mort ca non?"

          J'ai quelques doutes. Je crois que linux tourne virtuellement par dessus Aix sur les mainframes. Et encore tous les clients sont loin de choisir des mainframes avec linux, la plupart de ceux que je connais (mais c'est clair je dois ptet pas frequenter les bons endroits) ne jurent qu'avec Aix et ce notamment a cause leurs applis proprietaires non portees sous linux...
          • [^] # Re: humm...

            Posté par . Évalué à -4.

            au temps pour moi j'ai confondus...

            -1 et je vais me cacher.. :)
          • [^] # Re: humm...

            Posté par . Évalué à 7.

            C est pas plutot avec Os/390 que tourne les mainframes ?
            • [^] # Re: humm...

              Posté par . Évalué à 5.

              oui, je confirme. AIX, c'est plutôt pour les rs/6000 à base de powerpc.
        • [^] # Re: humm...

          Posté par . Évalué à 10.


          AIX ca fait longtemps que c'est mort ca non?
          ils l'on remplace par linux ou NT mais dernierement surtout linux.


          Très drôle ;-) La strategie d'IBM est pourtant limpide, ils ont recemment renommer toutes leurs machines et clarifier leur offre. En gros :
          - pSeries (aka RS/6000) : du bon RISC avec AIX, le serveur unix typique, multiproc, cluster en SP/2.
          - iSeries (aka AS/400) : ils en vendent de moins en moins, en mettant linux ils redonent un coup de jeune.
          - zSeries (aka S/390) : le gros mainframe, idem, linux lui redonne une nlle jeunesse. Très mode pour les ISP et les gros serveurs de mail (voir chez sendmail.com)...
          - xSeries : du x86 classique

          Sur les 4 familles, 3 peuvent utiliser linux. Ce n'est pas un hasard. Aix est "compatible" linux pour rester dans le mouvement, mais ils ne vont pas le remplacer. Quelques bonnes raisons :
          - la haute dispo sous Aix est un bien plus mature que sous linux
          - la mise cluster SP/2 est vraiment performante
          - Aix est souvent considéré comme un des meilleurs unix commerciaux. C'est le petit derniers des grands, mais depuis deux ans il est vraiment mature et il vaut bien un HPUX ou un Solaris. Quand on voit le nombre de RS/6000 (pardon pSeries) sous Aix dans les entreprises, je me demande comment on peut affirmer que Aix est mort...
          Contrairement à Solaris qui a joué la carte "internet" pour se faire ensuite petit à petit bouffer par Linux, Aix a toujours eut sa place de gros serveurs de traitement ou de base de donnée, et là il est très concurentiel.
          • [^] # Re: humm...

            Posté par . Évalué à 2.

            De ce que j'en ai lu , AIX5L c'est un peu _LE_ systeme d'exploitation pour _gros_ serveur.

            Genre c'est le meillleur niveau montee en charge , niveau performance/processeur , ajouté a 20% de ( je sait pu quel Unix qui dechire je sais pu pourquoi ) , plus du 64 bits ...

            bref .. aix c'est loin d'etre mort ...
            • [^] # Re: humm...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              AIX5L est un unix qui offre une grande compatiblité avec Linux. C'est une migration douce vers l'unix unifié, c'est à dire GNU/Linux.
              D'ailleurs, on voit souvent écrit : conforme GNU. Il semble que le GNU est de plus en plus souvent présenté comme référence. Le GNU remplacera t'il POSIX ?
  • # bah

    Posté par . Évalué à 10.

    Il y a un marche alors sun essaye de le couvrir. En gros ca consiste a renforcer leur offre de cobalt sous linux et de se mettre a vendre des pc (x86) sous linux. Le but est je pense de se faire de la pub et d'avoir une offre encore plus globale pour pas perdre de client pour ses serveurs (comme par exemple ibm qui fait de tout du pc au mainframe)
    • [^] # Re: bah

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Le but est je pense de se faire de la pub et d'avoir une offre encore plus globale pour pas perdre de client pour ses serveurs

      Sans doute, mais le principal reste que ca renforce la position de Linux comme alternative aux UNIX proprietaires.
      Par contre, Linux OS grand public, il semblerait que beaucoup s'en desinteressent, quant'aux autres, ce n'est pas un grand succes (cf http://linuxfr.org/2002/02/08/7038,0,1,0,1.php3(...) )
      Dommage, car l'avenir de Linux passe aussi par le desktop.
    • [^] # Re: bah

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Oui y'a un marché, mais y'a aussi une poussée Linux... Comme Linux est libre on peut l'exploiter comme on veut et mieux vaut être avec lui que contre lui (problèmes posés par la concurrence Linux sur les serveurs entrée et mileu de gamme) ;-)
      De plus, SUN aime pas IBM, et cela occasionne des chassés croisés assez rigolos comme le Java "dirigé" par SUN (enfin aussi le groupe de travail et décision Java) et IBM VisualAge / Eclipse qui est clairement l'IDE le plus évolué pour le langage Java. Hors IBM fait du Linux, et faut pas laisser un marché potentiellement important à IBM !...
      Et on retrouve la mauvaise fois habituelle du commercial qui défend sa camelote : "IBM is going after a different market with its mainframes," Zander said. "They slap Linux all over the place and it's complex, convoluted and costly."
      Accessoirement, cela peut aider à contrer M$.
      En outre, le Linux pour SPARC existe déjà...
      SUN devait donc venir à Linux.
    • [^] # bah

      Posté par . Évalué à 10.

      A mon avis cette décision vient principalement du fait qu'IBM bouffe beaucoup de parts de marché à sun sur les "grosses" machines solaris ou aix. (D'où le coup du "we're the dot in .com" abandonné)

      Tout simplement, la présence de sun sur le bas de gamme n'existait pas vraiment avant. Il est temps de s'y mettre...

      De plus, IBM risque de généraliser l'adoption de linux *aussi* pour les machines importantes, sun n'a pas trop envie de se faire concurrencer sans réagir sur ce marché de plus! Et ça a aussi pour effet pervers de cantonner linux au bas de gamme dans l'esprit des clients.
      • [^] # Re: bah

        Posté par . Évalué à 10.

        il ne faut pas oublier que il y a quelques mois on s'est tous réjoui de l'arrivee de linux (sur mainframe) a la bourse de NY.
        un milieu ou les pannes sont INTERDITES, et coutent tout de suite beaucoup d'argent, c'est un pas décisif pour linux, porté par IBM.

        Mais qui équipait la bourses de NY avant IBM/Linux ? => SUN/Solaris.

        Commencer a perdre des marchés VISIBLES dans la presse, SUN l'a déjà fait. Linux leur coute cher, je ne suis pas étonné qu'ils aient mené une reflexion sur ce sujet !!
  • # Poudre aux yeux ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Bref, concretement pour résumer Sun va utiliser Linux pour ses serveurs Cobalts. Vachement nouveaux.
    Et lancer des serveur x86 sous Linux. Des PC quoi.
  • # Serveurs bas de gamme !!!

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ils ne parlent pas de serveur à bas prix, mais carrément de serveur d'entrée de gamme ("entry level servers"), comme si linux était très en deça de solaris du point de vue des performances, hors chacun sait que c'est très faux, si solaris se défend dans quelques domaines particuliers comme les serveurs nfs, il est très souvent très dépassé par les solutions libres.

    Ça part peut-etre d'une bonne intention, mais ça va faire croire aux gens que le logiciel libre, s'il n'est pas cher, n'est pas aussi performant qu'un bon vieux solaris. Si j'étais parano, je penserais que c'est une tentative déguisée de dénigrer le logiciel libre.
    • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

      Posté par . Évalué à 10.

      "Si j'étais parano, je penserais que c'est une tentative déguisée de dénigrer le logiciel libre."

      Comme je l'ai dit plus haut pour moi le but c'est etendre l'offre pour pas perdre de marches. Comme ca si le client dit "et vous faites pas de linux vous?" ben ils peuvent repondre sisi pas besoin d'aller chez ibm (qui par la meme occasion serait bien placé pour vendre aussi un mainframe), on en fait aussi et si votre besoin est plus important on a toujours nos jolis gros serveurs solaris...
      • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Tout à fait, maintenant linux est devenu trop important pour qu'on passe outre, et ça fait quand même plaisir.

        Mais le fait est qu'ils font croire à leurs clients potentiels que pour du travail de pro, rien ne vaut le bon vieux gros logiciel propriétaire bien cher, donc nous sommes bien loin de l'esprit libre (mais ça beaucoup s'en foutent complètement et ne voient que l'aspect gratuit de la chose).
        • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

          Posté par . Évalué à 10.

          "Mais le fait est qu'ils font croire à leurs clients potentiels que pour du travail de pro, rien ne vaut le bon vieux gros logiciel propriétaire bien cher, donc nous sommes bien loin de l'esprit libre"

          Ptet que ca aura l'effet inverse. Le client qui va gouter a linux va ptet se rendre compte que ca vaut encore plus le coup que ce qu'il pensait et ainsi se detourner un peu du proprietaire. A voir donc...
    • [^] # Sun fait son blé avec les bécannes

      Posté par . Évalué à 10.

      Sun fait son blé avec les bécannes; L'os n'est qu'une valeur ajouté.
      J'ai entendu dire que Linux n'était pas encore aux niveau pour les grosses grosses bécannes.

      C'est peut être pour ca qu'ils conservent encore quelque temps Solaris ?
      • [^] # Re: Sun fait son blé avec les bécannes

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Solaris est gratuit lorsqu'utilisé sur un serveur de moins de 8 microprocesseurs. Donc pour SUN que la machine (entrée de gamme) soit avec Solaris ou Linux ne change rien. Par contre qui dit machine SUN dit utilisateur potentiel de logiciel SUN et surtout contrat de support technique à la clé (pour plusieurs années en général). A peut-être pas loin de 1000€ par serveur et par an, c'est pas mal.
        • [^] # RE:

          Posté par . Évalué à 10.

          Du rigoles avec tes 1000e par an! Pour le plus faible niveau de maintenance sur des serveurs d'entree de gamme tu arrive a 1500e (avec le rabais de gros) et en mode platinium du double ou quadruple suivant la machine. Par contre quand un disk est mort tu l'as dans l'heure qui suit et ca c'est aussi cool.
      • [^] # Re: Sun fait son blé avec les bécannes

        Posté par . Évalué à 9.

        Il peut arriver que Linux ne soit pas en mesure de tirer pleinement parti des architectures hardwares, genre sur une IBM SP3 (processeurs Power3), c'est pas gagné de faire fonctionner avec un kernel Linux. Ca peut se comprendre, on a pas toujours les specs, et les constructeurs peuvent optimiser réellement à l'extrême les drivers et bibliothèques (genre l'usage des BLAS 3 sur une SP3, on gagne un facteur 20 en temps d'exécution sur des calculs matriciels, pas mal tout de même).

        De mon point de vue, ce n'est pas un problème de qualité, mais plus un problème de support pas encore optimal (disons sur du non-x86). En trois ans, le kernel Linux est parvenu à un support quasi systématique pour les PC. On peut espérer qu'il en sera de même sur les architectures de noeuds SMP des constructeurs Sun et IBM d'ici peu. Pour les architectures Alpha et MIPS, je ne sais pas si c'est encore intéressant ;-) Reste l'IA64, et là, on est loin d'être à la bourre. J'ai oublié une architecture pour gros système ? (j'ai volontairement négligé l'HP-PA).
    • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Tiré de l'article de 01net :
      Sun va également proposer des versions Linux de ses serveurs Sparc à haute disponibilité, serveurs destinés au marché des opérateurs télécoms et de ses systèmes embarqués.

      Si c'est dénigrer Linux et le cantoner aux entrées de gammes ...
      • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        J'ai pas lu cet article mais j'ai juste regardé la page web de chez Sun (1er lien), et il est bien dit :"Sun Microsystems has embraced the Linux operating system,
        rolling out a multipart program that will
        significantly broaden the offerings of Linux on low-end Sun servers and
        commit new resources to the
        ongoing development of the Open Source operating system.".
        • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

          Posté par . Évalué à 10.

          Plus les serveurs deviennent gros et chères, plus les clients sont réticents au changement et aux nouveautés et c'est tout à fait le compréhensible. C'est normal que Sun commence par le "bas de gamme" (je pense que chez Sun ça doit déjà pas être de la merde).

          IBM n'a pas commencé par offrir linux sur ses mainframes pour finir par les netfinity. Maintenant il est vrai que Sun n'a pas annoncé qu'à terme il supporterait linux sur toute sa gamme (bien que linux tourne déjà dessus).
        • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Ah beu beu !
          Faut lire avant de poster ;-)
          C'est vrai qu'il est dit "Sun va également proposer des versions Linux de ses serveurs Sparc à haute disponibilité, serveurs destinés au marché des opérateurs télécoms et de ses systèmes embarqués."

          Mais t'as raison, le discours général sous-entend que Linux c'est un serveur pas cher et pas performant. Ils veulent continuer à vendre leurs OS sur leurs grosses architectures, c'est normal... Et puis y'a du taf pour rendre Linux super-fiable sur leur gros matos, c'est pas pour tout de suite.
    • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

      Posté par . Évalué à 7.

      ... sauf pour ce qui est de l'implémentation des threads, et du support SMP, domaines où Linux ne fait pas le poids actuellement.
      • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

        Posté par . Évalué à 7.

        > ... sauf pour ce qui est de l'implémentation des threads, et du support SMP, domaines où Linux ne fait pas le poids actuellement.

        Certains journaux "professionnel" dise que Linux est beaucoup plus mauvais que Windows pour les threads et que c'est un gros problème pour la montée en charge.

        C'est n'importe quoi.

        Les autres Unix ont PEUT-ETRE un avantage mais çà doit pas allez bien loin... Sauf pour des confs enorme (type plus de 16 CPUs). Mais dans ces cas il n'y a jamais de benckmark de publié.

        J'ai lu un bench qui comparait Linux sous Sparc (bi-cpu) et Solaris sous Sparc. Linux etait moins performant de 3 à 5 %. Bref, rien. Et je pense que c'est (dans ce cas) plus un problème de compilateur que de noyau.
        • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

          Posté par . Évalué à 9.

          Je ne comparais pas l'implémentation des threads
          avec celle de Windows (c'est difficile car elle
          n'est pas du tout conforme à la norme POSIX) mais
          avec celle de Solaris. Cette dernière implémente
          un modèle M:N, et, meme si ce n'est pas "posixement"
          correct, elle se comporte mieux avec les signaux.
          Enfin, pour le support SMP, je veux bien te croire
          mais dans ce domaine, on s'intéresse plus aux machines
          comportant beaucoup de processeurs et à la scalabilité qu'à
          de simples biprocesseurs.
          Bon enfin, je tiens à préciser que je n'attaque pas
          Linux, j'adore ce sytème depuis des années, mais
          simplement l'amour ne m'aveugle pas pour autant.
          • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

            Posté par . Évalué à 10.

            On doit être sur la même longueur d'onde.

            La comparaison avec Windows etait uniquement pour indiquer que je me méfis des bruits portés par les journaux ou les constructeurs. Par exemple SUN peut te dire que Linux n'a pas une aussi bonne gestion SMP que les grosses bécanes SUN a grand coup de graphique mais il n'y a pratiquement jamais de benckmark indépendant pour confirmer.

            En avril-juin 2001 je bossais chez hp (grenoble). J'utilisait leurs stations de travail et j'ai été supris de la lenteur de leur système (chez moi j'ai un pII 233 qui est un peu moins rapide, subjectivement, que leur haut gamme de station de travail).
            J'en ai fait par et on m'a dit que c'est normal car HP-UX c'est fait pour les serveurs et pas pour surfer sur le web.
            J'étais chez hp pour faire un intranet assez lourd (beaucoup de traitement php). C'était lent et pour prouver que ce n'était pas lié à mes choix logiciels, j'ai fait des benck du site web que je developpait. les becanes pour tester étaient une vieille station de travail (la mienne), un serveur de 3 ans, une station de travail haut de gamme récente (autour de 50 000 F, moins de 10 000 €) et un PC sous Linux évidament.
            Le PC était un celeron à 500 Mhz et 32 Mo.

            Le plus rapide était le celeron qui était 50% plus rapide que la station haut de gamme. Je fesait peut-être des traitements qui utilisait les points faibles des PA-risc (les expressions régulière sont horriblement lentes avec un PA-risc ?!?).

            Mes "collèques" était très très surpris car il était constament dans les bruits qui disait qu'un station de travail c'est beaucoup mieux qu'un PC, que les technologies des PC sont totalement dépacées et patati et patata...

            J'ai perfois l'impression qu'il y a un peu de çà avec le support de thread ou SMP de Linux. Malheureusement, je n'ai rien de consistant pour confirmer ...

            Enfin, l'expérience dans les gros serveurs de SUN, etc... ne peut pas être ignorée et elle est actuellement supérieur à Linux.
            • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

              Posté par . Évalué à 10.

              Mes "collèques" était très très surpris car il était constament dans les bruits qui disait qu'un station de travail c'est beaucoup mieux qu'un PC, que les technologies des PC sont totalement dépacées et patati et patata...

              Le problème avec les stations de travail est qu'elles étaient super bien... il y a longtemps. Depuis, les PC ont fait des progrès extraordinaires et malgré une conception pourrie (bus, mémoire, proc, IDE,...), ils surclassent à l'heure actuelle les stations dans quasiment tous les domaines.

              Les seuls moments où les PC sont surclassés sont :

              - adressage de plus de 4 Go de mémoire
              - montée en charge
              - multiprocesseur

              Bref, tout ce qui concerne les gros mainframes...

              Des applications professionnelles que j'utilise au boulot (microélectronique) sont deux à trois fois plus rapides sur PC que sur Solaris - UltraSparc...

              Bref, si le modèle des stations de travail veut survivre, il va falloir qu'il se bouge drôlement...

              PK
              • [^] # Re: Serveurs bas de gamme !!!

                Posté par . Évalué à 9.

                > malgré une conception pourrie (bus, mémoire, proc, IDE,...)

                Au boulot (une mission de deux mois), j'ai un UltraSparc 5 (pas le dernier mais dans les 25 000 F je croix). j'admin a ouvert la boite pour changer le lecteur de CDROM. Et il y avait dedans :
                - disque IDE
                - chipset graphic ATI rage 128 (chez j'ai la meme chose et c'est 10 fois plus rapide ?!).
                - bus PCI (du moins pour les cartes d'extension)
                - ram type PC d'il y a 2 ans (EDO).

                Bref, un PC avec un cpu lent...
                • [^] # le charme des stations de travail AVANT

                  Posté par . Évalué à 10.

                  à l'époque (l age d'or des sgi, des sun etc. )

                  l interet etait que ces machines etaient completement
                  scsi et ca boostait

                  que les cartes meres etudié pour bouffer de forts transferts etc.

                  maintenant y a quoi ? on ralentit tout avec de l'ide et des chipsets a bas prix

                  les ultrasparc de sun sont des petites machines , elles font honte

                  a coté, faut voir les serveurs sun, ce n'est pas la meme chose.

                  le gros probleme du PC c est la carte mere bourré de sous systemes delirants
                  du bus pci limité et surtout du BIOS (!)

                  mais sinon evidemment, independamment chaque composant sont trés rapide.

                  sun ne se secoue pas assez sur le segment des stations de travails

                  ni meme sgi (largué) ni ibm (absent)

                  apple est le seul a faire de la resistance

                  bref, quand on pensait "station de travail unix"
                  on pensait une machine scsi, avec une carte mere bien etudié (pas fourre-tout), une carte video trés rapide ,un firmware moderne, un cpu trés trés rapide

                  pas à du simili pc vendu trés cher comme le fait sun avec les ultrasparc

                  peut etre que les sunblade peuvent un peu redorer, faut que teste.
                  • [^] # Re: le charme des stations de travail AVANT

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Les ultrasparc de sun sont des petites machines , elles font honte

                    Pas confondre : les ultraSparc 5 et 10 sont des PC avec un proc UltraSParc. c'est tout.

                    Le reste de la gamme est tout SCSI, bus corrects, etc.

                    Cela n'empêche pas ma remarque du dessus : les stations normales sont des daubes (sauf cas hors-norme).

                    Je ne parlais même pas des PC de SUN...

                    PK
  • # Nvidia

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pour sa part, Nvidia rempace petit à petit ses serveurs Sun par des Linux :
    http://www.techtv.com/screensavers/showtell/story/0,24330,3370353,0(...)
  • # ouuooohh putaing

    Posté par . Évalué à 8.

    IBM s'y est mis.
    Quand j'ai mis du Linux sur des portables IBM, j'ai été étonné de voir que tous les périphériques ont été reconnus !
    Ecran spécial, carte son, modem, économie d'energie, etc....et pour cause, sans faire de bruit, IBM avait fourni des logiciels pour (en tout cas pour la Suse, certainement pour les autres aussi).
    Et maintenant Sun, qui fait quand meme one of ze best unix (solaris) qui va foutre sérieusement ses pattes dans Linux...et qui est capable de faire du hard optimisé linux ??
    P'tet une java-machine intégrée dans le noyau ?
    Du hard spécial optimisé ?
    Ou alors, de betes X86 'bas de gammes' ?
    Ou des stations de travail sans disque dur, netboot ou rom boot ??
    Ya des tas de trucs géniaux à faire ...
    • [^] # Pas d'emballement !

      Posté par . Évalué à 6.

      Venons voir venir les choses, on jugera apres.

      IBM a aidé Linux (enfin, Turbo et SuSE surtout) mais c'est que sous les Mainframe et qqs serveurs specialisé (s/390, p/series, z/series, x/series...)

      Sun propose des solutions Linux Bas de Gamme
      J'ai pas vu quelle distrib elle mettait, ce sera en tout cas pas Mandrake ni SuSE car ceux ci ont designé Sun comme un adversaire au meme titre que Microsoft.

      Patience, on en reparlera en fin d'année...
    • [^] # Re: ouuooohh putaing

      Posté par . Évalué à 1.

      P'tet une java-machine intégrée dans le noyau ?

      tu a du oublier le smiley... ;p
      • [^] # Re: ouuooohh putaing

        Posté par . Évalué à 0.

        ben koa ?
        et p'tet meme un noyau ecrit en java , non ? ;-)

        (c'coup ci , j'ai pas oublié, merci)
  • # IBM

    Posté par . Évalué à 8.

    Quand IBM et d'autres se sont mis à Linux, l'objectif me semblait être :

    "Sun est le leader des unix proprio, passer à Linux c'est juste ce qu'il faut pour les emmerder (et tant qu'à faire, voilà une bonne pub pour pas trop cher)."

    La réaction de Sun c'est pas un peu "1 partout, balle au centre" ?


    Pour revenir à ce qui a été dit plus haut, je ne pense pas que le but soit vraiment de contrer Microsoft, pour les solutions serveurs, IBM, Sun et Microsoft ils jouent pas trop dans la même division.
    • [^] # Re: IBM

      Posté par . Évalué à 9.

      "IBM, Sun et Microsoft ils jouent pas trop dans la même division"

      Pour les mainframes c'est clair microsoft c'est pas pour eux c'est pour ibm/sun. Par contre l'important marche des stations de travail risque de glisser entre leurs mains s'ils ne font rien car un pc sous linux ou nt ca remplace souvent bien une station et pour moins cher...
    • [^] # Re: IBM

      Posté par . Évalué à 2.

      En ce qui concerne les offres techniques tu as raison. Sun et IBM, plutôt concurents sur les gros serveurs, Microsoft sur des serveurs bas et milieur de gammes.
      D'un point de vue marché, l'aspect technique est secondaire, et Microsoft s'est taillé de belles parts aux détriments des 2 costauds.
      Et linux a mis d'accord tous le monde, la divine surprise.

      Les industriels tenant du propros sont et resteront ambivalents vis à vis de l'opensource et de la gpl.

      Néanmoins l'investissement financiers sur les projets libres est plutôt positif. Le gout pour les normes aussi, pour l'instant.

      Pourvu que ça dure ! (ainsi parlait Laetitia, mere de Napoleon)
  • # euh

    Posté par (page perso) . Évalué à -4.

    y'a des proctologues chez sun pour les visites médicales ?
    • [^] # Re: euh

      Posté par (page perso) . Évalué à -5.

      Ca me fait penser à Toto qui dit :
      - Maman, plus tard je voudrai être proctologue.
      - Pourquoi pas, si ça t'anus.
      • [^] # mouais...

        Posté par (page perso) . Évalué à -6.

        si j'avais su qu'elle serait aussi mauvaise, je t'aurais pas posté ca. m'enfin bon.
        • [^] # tu l'as mauvaise...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          mais pour un mainframe en pleine santé, j'utilisse sun rinçage et sun régénérant anticalcaire.
          ça réduit la granularité des impuretés sur les tambours de disques

          -1
  • # Dure loi de l'évolution

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Darwin avait raisonné sur l'évolution du vivant. Sa théorie s'applique assez bien au logiciel. Devons nous en déduire que le logiciel est vivant ? Pourquoi pas, d'ailleurs il n'y a pas grand différence entre les brevets sur le logiciel avec ceux sur le génôme.
    Les OS propriétaires meurent les uns après les autres, dès que leur possibilité d'adaptation devient insuffisante.
    Le coût de la maintenance d'un OS est de plus en plus cher et ne peut plus être financé par la vente des licences. L'obsolescence des OS n'est plus seulement une obsolescence technique, c'est maintenant aussi une obsolescence économique.
    Il y a 12 ans, pour une machine HP de 800kF, il y avait de 50 à 80kF pour l'OS.
    La machine qui fait le même travail aujourd'hui coûte dix fois moins cher.
    Les économistes ont fait remarquer aux directeurs des grands constructeurs que l'OS n'était pas une activité rentable. Vous devinez leur sanction : on supprime ! Mais comme un ordinateur sans OS est invendable, il ne reste plus qu'une solution : Linux.
    SUN est le dernier à suivre le mouvement.
  • # le pdg de Sun en Tux???

    Posté par . Évalué à -3.

    le pdg de Sun en Tux???

    Bon dieu,quelqu un,donner moi un adresse ou envoyer moi une image de ça !!!!!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.