Vote électronique et code source

Posté par . Modéré par trollhunter.
Tags : aucun
0
26
jan.
2001
Justice
Voilà plusieurs scrutins que le vote automatisé a fait son apparition en Belgique et avec lui la problématique de la vérification des résultats par un citoyen 'ordinaire'.

En 1997 Nabil Antoun (PourEVA) demandant à avoir accès au code source des programmes informatiques qui gèrent le système de vote. Le ministère de l'Intérieur belge lui oppose un refus catégorique : cet accès mettrait en péril la « sûreté publique » (sic).

Loin de se décourager Nabil Antoun saisit la plus haut juridiction belge (Le Conseil d'Etat) qui vient de lui rendre un pré-avis favorable.

Suite au dernier scrutin communal belge d'octobre 2000, plusieurs demandes d'annulations des résultats ont été déposées dans des communes ayant voté 'électroniquement'...

Note : en Belgique le vote est obligatoire

Note du Modérateur: le site du Journal plante netscape par contre avec w3m ça passe.

Aller plus loin

  • # question a propos des votes electroniques

    Posté par . Évalué à 0.

    Cette news me rappelle une question que je m'etais pose une fois: Puisque pour qu'un systeme de vote soit valide il faut qu'il y ait une authentification, empecher qu'une personne ne vote plusieurs fois... comment peut-on etre sur (et meme comment est-ce possible en fait...) que le vote est bien anonyme ?
    • [^] # Re: question a propos des votes electroniques

      Posté par . Évalué à 0.

      de la meme manière que sur papier :

      noter d'un coté le vote, noter séparement le fait que la personne ait voté en ne logguant pas l'instant du vote.
      juste enregistrer le votant, enregistrer le vote, les deux séparement, et sans noter l'heure du vote.
  • # Je sais que...

    Posté par . Évalué à 1.

    ... je l'ai déjà dis, mais il est possible de faire un programme qui modifie son propre code (je le sais, je l'ai déjà fait en assembleur lors d'un TP avec un émulateur Z80), celui qui est en mémoire au moment de l'exécution. Ma question est donc : qu'est-ce qui prouve que le programme ne s'est pas transformé pour avoir l'aspect qu'il aurait du avoir ? Bref, si c'est pas en hard...
    • [^] # Re: Je sais que...

      Posté par . Évalué à 0.

      Plop,

      A quoi ca sert de modif son propre code dans ce type de programme?

      C'est possible a faire, mais c'est un truc de fou =)

      -- woof (qui a *ENCORE* oublié de se logger)
      w@nospam.woof.lu
    • [^] # Re: Je sais que...

      Posté par . Évalué à 0.

      La lecture d'un code source permet a un programmeur de comprendre un autre programmeur.
      En lisant le code source de ton programme Z80, il va nous etre possible de savoir ou tu veux en venir (a qq exceptions Perl pres qui gagnent des concours).
      Il n'est effectivement pas possible de prevoir le comportement d'un programme a l'execution, mais on peut valider la conformite d'un source a des objectifs.
      Un programme de vote electronique dont on verrait qu'il est susceptible de se transformer serait tres suspect.
      • [^] # Re: Je sais que...

        Posté par . Évalué à 0.

        Il y a plus vicieux: le compilo reconnait le code sourec de ton programme et le modifie de façon à ce qu'il fasse autre chose: l'open source ne marche que si tu as acces au code source de tous les elements servant a produire l'executable ( librairies incluses ). Ainsi tu ne peut recompiler Solaris avec gcc, tu dois utiliser le compilo Sun et il est closed source donc tu n'as aucune garantie sur le fait que l'executable corresponde au source de Sol.
      • [^] # Re: Je sais que...

        Posté par . Évalué à 1.

        ce n'est pas comme ça que je vois les choses : il y aurait un code source A et un code source B, donnant respectivement un programme compilé Ab et Bb. Le code source A est celui qu'on file pour un contrôle, et tout semble être correct, mais en fait, c'est le code B qu'on compile, et après avoir fait son petit traffic, le binaire Bb se modifie pour prendre l'aspect du binaire Ab, et tout semble correct à postériori : il n'est alors pas possible de détecter la triche si il n'y a pas eu de flagrant délit.

        Évidemment, je sais que c'est un truc de cinglé, mais c'est techniquement faisable, et les conséquences des modifications des résultats d'un scrutin peuvent valoir la peine de cet investissement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.