YDFS 2.6 : Créez votre propre distribution !

27
15
nov.
2017
Distribution

Pourquoi vouloir créer sa distribution ?

Il peut y avoir plusieurs intérêts à créer sa propre distribution :

  • pour l’adapter à ses besoins ;
  • pour comprendre et maîtriser totalement sa distribution ;
  • pour des raisons de sécurité et éviter les portes dérobées ;
  • dans un but pédagogique, enseignement de l’informatique ou auto‐formation.

Il y a plusieurs moyens de créer sa distribution, le plus connu est sans doute Linux From Scratch, YDFS (Your Distro From Scratch) est une autre option que nous allons découvrir dans sa nouvelle version.

Pour vous aider, le Capitole du Libre, organise un atelier YDFS le 18 novembre 2017.

YDFS (Your Distro From Scratch) est indépendant de LFS, les options de compilation étant plutôt héritées d’Arch Linux. C’est un ensemble de scripts Bash, créés pour faire le contruction de LinuxConsole (mais configurable pour créer une distribution personnalisée).

Il est possible de choisir les bibliothèques et logiciels prêts à l’emploi (en mode liveCD/LiveUSB/Installé sur disque dur), ainsi que des logiciels tiers (que l’on peut installer via un gestionnaire de paquets).

Il est aussi assez simple de configurer un mode de démarrage particulier (les scripts d’inititalisation étant légers).

Your Distro From Scratch 2.6

Retour sur YDFS 2.5

Cf. http://linuxfr.org/news/yourdistrofromscratch.

Cette version a permis de réaliser la construction de LinuxConsole 2.5, on peut maintenant dire que c’est une version stable, car il n’y a pas de eu problèmes constatés depuis la sortie de celle‐ci, juste des demandes d’ajouts (langues/logiciels)

Nouveautés de la version 2.6

Attention, tout n’est pas encore finalisé, cela devrait être terminé pour début décembre. Elle est toutefois publiée maintenant en raison de l’atelier proposé lors du Capitole du Libre.

Eudev

udev 165 était présent dans la version 2.5. Cette version étant trop ancienne pour fonctionner avec la dernière version de MATE Desktop, c’est eudev qui a été choisi pour le remplacer.

systemd n’est donc toujours pas utilisé, l’initialisation étant réalisée par BusyBox. Cela pour des raisons purement pratiques : la distribution cible devant pouvoir démarrer depuis un CD autonome, une clef USB ou une partition Windows, BusyBox a été préféré pour sa légèreté.

Il est à noter que tout fonctionne parfaitement, sans que systemd ne soit le tout premier processus lancé (PID 1).

Flatpak

La nouveauté principale, c’est l’ajout de Flatpak.
Le temps de construction, d’application des correctifs et de test des nombreux paquets (opkg) est conséquent, et l’utilisation de ce type d’installateur permet de profiter d’une logithèque intéressante.

Mises à jour

Les autres changements sont mineurs :

  • Qt 4 et GTK+ 2 ont définitivement été enlevés (Qt 5 et GTK+ 3 sont disponibles nativement) ;
  • La cible 32 bits est allégée (cette architecture est de moins en moins utilisée) ;
  • MATE Desktop 1.18 pour les versions x86 et x86_64 ;
  • Simple Desktop Display Manager remplace LXDM.

Et, bien sûr, la plupart des bibliothèques sont disponibles dans leur dernière version « Stable ». Le noyau testé par défaut est le 4.9.61 pour le cible x86_64, et le 4.1.46 pour la cible x86.

Atelier YDFS au Capitole du Libre

Nous vous proposons un atelier YDFS pendant le Capitole du Libre 2017.
Celui‐ci aura lieu le samedi 18 novembre, de 14 h à 16 h.

Au programme :

  • choix de la cible (PC 32 bits, PC 64 bits ou ARM Raspberry) ;
  • choix du noyau ;
  • configuration du noyau ;
  • choix des logiciels à utiliser — pouvoir installer des logiciels tiers ou des paquets d’autres distributions ;
  • construction de LinuxConsole 2018 alpha.
  • # LFS mais aussi Buildroot, Yocto

    Posté par . Évalué à 7 (+7/-0).

    Bonjour,

    Ce ne serait pas un projet de plus ?

    Dans un premier temps je ne vois pas la comparaison avec LSF qui est un manuel pour créer un système GNU/Linux à la main. Ici je vois plus un concurrent à Yocto ou Buildroot (surtout Yocto). Hors le premier est en train d'écraser tous les autres générateurs de distribution (à mon grand désespoir).

    Y-a-t-il un comparatif de YDFS avec Yocto ou Buildroot qui nous permette de choisir ?

    Cordialement,
    Marc.

    • [^] # Re: LFS mais aussi Buildroot, Yocto

      Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 15/11/17 à 09:37.

      Effectivement …

      Pour résumer LFS c'est "l'idéal" pour comprendre comment on assemble un distribution. Je conseille d'ailleurs à tout le monde de l'essayer un jour.

      YDFS est plus proche de Yocto, mais en étant plus "artisanale".
      Yocto devient une référence, et je le conseillerais surtout pour les ARCH arm.

      YDFS a été pensé pour construire une distribution "from scratch" (LinuxConsole), et pourrait être utilisé pour construire tout type de distribution.

      Naturellement, Yocto a une communauté et des moyens qui sont sans commune mesure, mais si vous n'arriviez pas à faire ce que vous voulez avec Yocto, alors essayez YDFS !

      • [^] # Re: LFS mais aussi Buildroot, Yocto

        Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

        La seule chose que je n'arrive pas à faire avec Yocto… c'est de faire simple :-)
        Ensuite Yocto n'aide pas au développement, voir il le complique, donc est-ce-que votre YDFS aide sur ce coté ? J'ai un logiciel spécifique que je développe pour une plate-forme, est-ce-que je peux le modifier facilement sur mon host pour une target tournant sur YDFS ?

        Y-a-t-il un système pour transformer des recettes Yocto vers la création de packages YDFS ?

        Buildroot est aussi très puissant pour la création d'image (plus que de distributions).

        Pouvez vous faire un petit comparatif ? Je sais je suis difficile, mais je pense que cela serait plus vendeur pour votre projet. Ce n'est pas un comparatif du type "lui à ça, l'autre ci" mais plus "lui fait ça, l'autre permet ci".

        • [^] # Re: LFS mais aussi Buildroot, Yocto

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-0).

          Si je comprends bien YDFS a été crée pour LinuxConsole, et son système est suffisamment mûr
          pour s'en servir et créer une distribution plus personnalisée. Mais à partir des paquets sources fournit par LinuxConsole uniqument j'imagine ?

          YDFS a été pensé pour construire une distribution "from scratch" (LinuxConsole),
          Les autres systèmes aussi. Yocto va encore plus loin car comme openembbeded on construit également l'environnement de génération (donc le compilo, les outils console, etc…. c'est très lourd).

          J'ai une expérience de Yocto/OpenEmbbeded, LTIB (ancêtre utilisé par freescale utilisé pour le BSP des puces IMX3) et je connais buildroot que je compare volontier à LTIB.

          Il me semble que Buildroot est très bien adapté pour la construction de petite image (BSP pour carte avec une intégration très ciblée).
          Yocto c'est vraiment l'enclume. A prendre si il y a beaucoup d'intégration à réaliser (BSP l'utilisant donc pas le choix, suivi de version des paquets, …), parce que comme dit par mpurple c'est pas simple à gérer et il te faut une machine récente pour éviter des passer des journées sur la génération.
          Mais surtout Yocto est supporté par des communautés et sociétés qui intègrent leur paquets soft et assurent la distribution sous Yocto. Donc on peut tirer parti de plusieurs sources pour créer une "recette". Et même être soi-même distributeur de paquet sources et binaires pour un téléchargement directe depuis la distribution générée (ipk).

          Yocto devient une référence, et je le conseillerais surtout pour les ARCH arm.

          Yocto c'est d'abord pour Linux, et 'Intel' a fait parti des fondateur du projet donc le x86 est aussi très bien supporté.

          Commme alternative il y encore des solutions DebianBased (du coup préféré si l'on est familier avec apt) : Simple-Cdd pour générer une image custom.

          Donc ce générateur, où se situe-t-il ? En est-il a seulement à un stade d'intérêt pédagogique ? Pourquoi le choisirait-on plutôt que les outils bien répandus ?
          Est-ce que l'on peut facilement intégrer nos paquets sources pour la génération (et nos patchs) ?
          Tant de question qui justifieraient un saut à Toulouse ;)

          • [^] # Re: LFS mais aussi Buildroot, Yocto

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

            Donc ce générateur, où se situe-t-il ? En est-il a seulement à un stade d'intérêt pédagogique ? Pourquoi le choisirait-on plutôt que les outils bien répandus ?

            Je dirais qu'il s'adresse à des personnes qui veulent créer une distribution pas trop exotique, et disposant de connaissances limitées.
            On doit pouvoir faire un build assez facilement (avec un peu d'aide sans doute).

        • [^] # Re: LFS mais aussi Buildroot, Yocto

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

          J'ai un logiciel spécifique que je développe pour une plate-forme, est-ce-que je peux le modifier facilement sur mon host pour une target tournant sur YDFS ?

          Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris, mais, par exemple , j'ai fait (avec dibab, l'ancêtre de ydfs) un build php4/mysql5 pour faire tourner un ancien soft sur un host récent : liste des sources

          Y-a-t-il un système pour transformer des recettes Yocto vers la création de packages YDFS ?

          Non

          Pouvez vous faire un petit comparatif ? Je sais je suis difficile, mais je pense que cela serait plus vendeur pour votre projet. Ce n'est pas un comparatif du type "lui à ça, l'autre ci" mais plus "lui fait ça, l'autre permet ci".

          Yocto, c'est plutôt "industriel", Buildroot pour de l'embarqué ARM, donc YDFS pour le reste !

  • # Atelier YDFS au Capitole du Libre

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

    Bonjour,

    c'est vraiment un atelier où on vient avec son matériel pour y créer dessus sa distribution (en 2 heures, je doute un peu…),
    ou est-ce plus une démonstration qu'un atelier ?
    Merci,

    • [^] # Re: Atelier YDFS au Capitole du Libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

      En deux heures, on peut très bien faire un build d'une distrib 'light', mais effectivement, c'est plus pour "montrer comment faire".

      L'évènement dure deux jours, et nous serons présents ces deux journées, donc pourquoi pas se lancer dans un build en 'after' !

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.