La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l’intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées ou de l’impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78 % des personnes sondées estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # Ça dépend

    Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

    Ça me semble difficile à généraliser. En fonction des clients/projets/situations, je suis plus ou moins productif en télétravail .

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Ben, plus que ça

    Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 10/04/21 à 09:51.

    J'y vais bien plus que ça en fait (3 à 4 jours par sem), parce j'ai besoin de travailler avec les collègues pour nos projets clients (et c'est quand même plus pratique que de prendre rendez-vous pour faire des réunions), et parce que je suis nettement moins productif à la maison : soit épouse et enfants sont là, mais nous n'avons pas prévu (et n'avons pas les moyens) d'avoir un bureau par adulte, mon épouse passe ses journées en réunion tel, soit ils ne sont pas là et je passe la journée seul, ce qui n'est pas très drôle, en tout cas moi ça me déprime.
    Et puis clairement nous ne sommes pas équipés pour : pas de double écran, pas de mobilier, pas de chaise ergonomique, pas d'espace dédié. On arrive à des situations abracadabrantes : les gens travaillent sur leur lit, dans la cuisine, dans l'entrée. Qu'on ne me dise pas que c'est mieux. Le télétravail pour moi, pour c'est bien pour ses aspects de gain de temps dans les transports, et évidemment à cause de la pandémie, (et pour éviter les collègues/boss lourds parfois), mais pas pour le reste.

  • # De temps en temps

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

    Perso, je pense pas que mon expérience soit généralisable, mais
    je crois que le sondage ne reflète pas vraiment la complexité de tout ce que la question peut recouvrir.

    Car venir au bureau, ça sous entends divers choses.

    Si on parle d'aller au bureau pour voir les murs et la déco, j'y vais parfois.

    Le bureau le plus proche de chez moi de mon employeur, c'est surtout des commerciaux, les ingés étant en général en télétravail.

    J'y vais (quand il est ouvert, cad hors pandémie) 1 fois tout les 1 ou 2 semaines (et parfois moins). Je part vers 11h (j'évite la foule dans les transports en commun), je mange avec des collègues, puis je passe l’après midi en réunion (que j'ai concentré sur les 3/4h de ce créneau). Un bureau en openspace rempli de commerciaux, c'est pas terrible pour la concentration, d'ou mon arrangement calendaire.

    Si on parle d'aller au bureau pour sortir de chez soi, je vais aussi bosser depuis un espace de coworking 1 fois par semaine. J'arrive vers 10h, je repart quand ça ferme, je vais parfois boire des coups ou j'ai un rencard (vachement moins depuis 1 an). C'est un peu mieux pour la concentration, mais pas de beaucoup (je remercie pas la startup bruyante juste à coté de ma place et la machine à café). Et je vois pas de collègues, juste des potes.

    Si on parle d'aller au bureau pour voir des gens avec qui on travaille, c'est encore différent.

    Je me retrouve parfois à aller voir ailleurs si j'y suis (spoiler, j'y suis), et à passer du temps dans des bureaux plus orientés ingénieur. J'ai passé 1 semaine à Berlin, 2*1 mois à Montréal, plusieurs fois à Brno en visitant la ville, aller voir des amis, et bosser depuis les bureaux avec des ingés. Je fais ça en général 1 fois par an. Je m'arrange pour caler ça avec une conférence ou une réunion d'équipe, ce qui fait que mon employeur paye le trajet et l’hôtel/bouffe pendant la conférence (voir des jours de récup si c'est le weekend). Le reste, c'est juste moi qui bosse un peu pour pouvoir visiter le weekend.

    À mon avis, c'est super important d'avoir des contacts en dehors des emails et réunions, que ça soit un repas ou aller boire un coup.

    Ensuite, il y a le contexte.

    Je bosse dans une multinationale avec 30% de gens en télétravail, sur ~90 bureaux dans le monde (de 5 personnes à 3000 personnes). Les gens, même dans un bureau, doivent bosser avec des gens hors de leur bureau.

    J'imagine que quelqu'un qui bosse dans une PME de 30 personnes sur un seul site, c'est totalement différent, surtout si on est la seule personne en télétravail.

    Je suppose que ça dépend aussi du temps de trajet. Moi, j'ai grosso modo 40 minutes à une heure avec les transports en commun, donc ça coûte rien d'y aller. C'est pas pareil quand tu dois faire un Lille/Toulouse.

    Et ça dépend si tu commences ou pas à faire du télétravail, si tu es la depuis longtemps, si tu as une pièce séparée dans un chateau ou si tu fais ça dans ton appart de 20m² à Paris.

    Donc voila "faut il venir au bureau" n'est pas une question très précise.

  • # ma réponse varie avec le temps

    Posté par  . Évalué à 2 (+2/-2). Dernière modification le 10/04/21 à 19:15.

    Étant séparé et ayant la garde partagée quand j'ai les enfants à la maison je travaille 100% en remote car même en ayant la cantine ils sortent à 15:30. Ce serait ingérable sans engager quelqu'un pour les garder. En temps normal je ne pourrais retourner au bureau que de temps en trmps pour des events mais ma copine a perdu son travail. Le corrollaire c'est que le matin elle me séquestre au lit jusqu'à ce qu'elle ait 1 ou 2 orgasmes, en fin d'après-midi elle bougonne jusqu'à ce que j'arrête et que bon en général elle aimerait que je fasse plus de pauses et j'ai tendance à ne pas déconnecter et rester la tėte dans le travail pendant la pause déjeuner. Bref il y a une tension un peu incompatible entre mon envie de bien faire mon travail, mon côté hyper focus dans le boulot quand je travaillr, le fait qu'elle s'emmerde un peu et que c'est "sa semaine" quand les enfants ne sont pas là. Du coup ces semaines là je vais 2 jours au bureau. Au moins j'ai une heure butoir pour partir de la maison et arriver au bureau avant le standup et quand je rentre l'ordi est déjà arrêté et dans le sac, je n'ai pas la tentation de rester connecter pour finir un dernier truc. Du coup je suis pleinement dispo et complètement avec elle quand je suis là.

    Quand j'étais seul à la maison et qu'elle travaillait je faisais du full 100% car il n'y avait personne pour m'attendre, j'organisais ma journée au feeling, si je voyais qu'il faisait beau je partais 3h faire du vélo l'après-midi et pouvait travailler jusqu'à 21h-22h le soir.

  • # Travail en présentiel oui ! mais pourquoi ?

    Posté par  . Évalué à 1 (+1/-0).

    J'ai du mal à comprendre l'obligation de venir travailler pour voir les collègues et travailler en symbiose dans l'informatique. Après tout l'open source est jonché de projet qui avance avec des personnes qui ne se rencontreront jamais, et qui aboutissent de très gros projets.

    C'est vrai que nous sommes des créatures qui avons besoin d'un groupe, pour échanger nos idées, se plaindre (sisi après avoir écouté les conversations à la machine à café ça revient très souvent), former. Il est vrai que pour beaucoup la conversation ce n'est pas que des mots, ce sont de mimique des gestes qui en disent énormément infirmant ou confirmant les mots, et ça seul le face à face nous permet de le comprendre.

    Je gère une petite et j'ai besoin de les voir en réelle, mais essentiellement pour communiquer, comprendre etc. pas pour gérer suivre des tâches et des projets pour un client. Quelque part je trouve même que les visios cadrent mieux l'ensemble, les gens ne font pas leur conversation dans leur coin. Alors certes ils peuvent faire autre chose, mais c'est le principe de la visio… on voit s'ils font quelque chose ou pas !

    Le seul point que je n'arrive vraiment pas à faire en visio c'est la formation de mon équipe, parce que certes on peut expliquer de montrer à distance, mais comme dis plus haut je ne vois pas leur réaction, je ne suis jamais sur de m'être fait comprendre… sur le projet on peut voir, faire des points réguliers recadrer, sur des tâches quotidiennes je trouve ça beaucoup plus dur.

    Maintenant nous avons tous nos façons de fonctionner et je comprends très bien que tout le monde ne fonctionne pas pareil. Dans tous les cas, la majorité a besoin de ce lien social, et nous retrouverons toujours une bonne raison pour rechercher cette proximité.

    À l'inverse j'ai de plus en plus besoin d'un temps de télétravail, qui me permet de sanctuariser du temps pour certaines taches loin des collègues, responsables, commerciaux qui déboulent dans ton bureau pour un oui et un non. Souvent pour des petites choses qui nécessité par l'immédiateté de la réponse, mais libèrent l'esprit de l'autre partie, et pourrit le tien… la fameuse patate chaude. Peut-être aussi une excuse pour échanger ?

    Bref j'ai une équipe sur deux sites, je fais donc a minima les deux sites toutes les semaines. Télétravail oui, mais 100% je ne peux pas non plus. Après je travaille dans une entreprise avec du personnel dispersé dans plein de site. il y a peut-être une culture aussi..

    • [^] # Re: Travail en présentiel oui ! mais pourquoi ?

      Posté par  . Évalué à 0 (+0/-0).

      Je précise que j'ai un bureau dédié à la maison, je le partage avec ma femme et on s'arrange pour que les jours de télétravail ne coïncident qu'un minium. Dans ce cas l'un de nous deux n'a pas de doubles écrans, ce qui veut dire organiser son travail pour ne pas en avoir besoin ce jour-là !
      Clairement le télétravail ne peut être qu'efficace que si nous avons un environnement dédié, des enfants un minimum autonome. La plupart de mes collègues n'aimant pas le télétravail ramènent très souvent leur mal-être aux conditions de travail plus qu'à l'éloignement du groupe….

    • [^] # Re: Travail en présentiel oui ! mais pourquoi ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 14/04/21 à 11:44.

      J’ai la chance d’être bien installé pour mon télétravail (Pièce séparée et correctement équipée, pas d’enfants à surveiller, bonne connexion réseau), et je passais déjà une bonne part de réunion en dématérialisée. Et je me suis bien fait au télétravail.

      Mais sur mon activité, qui en résumé est de faire «Communiquer les informaticiens et les utilisateurs», la vraie plus-value du présentiel est la meilleur perception des «Signaux faible»
      Les petites choses que l’on vois sur place, mais que les utilisateurs n’osent pas dire au téléphone ou remonter quand on les questionne sur les problèmes rencontrés.

      Voir que l’équipement «Mais oui, on s’en sert souvent, faut pas l’enlever» as 1 cm de poussière qui le recouvre.

      Mais beaucoup prônent le présentiel juste car «C’est normal» sans se poser la vraie question de la pertinance. Et pour ma part je me vois bien dans l’avenir avec un fort taux de télétravail : Aller sur site quand il y as besoin, et non par norme … mais ce n’est qu’une vision personnelle des choses.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.