Forum général.hors-sujets Rentrer dans une SSII

Posté par . Licence CC by-sa.
6
12
mai
2016

Bonjour,
Je travaille depuis plus de 10 ans dans une asso où, au fur et à mesure du temps, j'ai acquis des compétences en administration de serveurs et de dba plus particulièrement sur PostgreSQL (autodidact puis avec quelques formations). Ce n'est pas une grosse structure, il y a une quinzaine de PC mais surtout j'ai mis en place un système de haute dispo avec une petite dizaine de machines virtuelles pour réaliser diverses tâches. Côté base de données, aujourd'hui je (...)

Forum général.général Astek ou Amaris sur Lyon

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags :
1
27
jan.
2014

Bonjour,
Voilà j'ai actuellement des propositions d'embauche sous le coude et je voudrais avoir un retour de ces 2 entreprises sur Lyon si possible.
Les postes visés sont surtout chef d'équipe / de projets.
Astek est une grosse structure avec un centre de service et tout, disons qu'il n'y a pas de grosses surprise a attendre.
Amaris est beaucoup plus réduit (70 sur Lyon) et semble plus a l'écoute des désires de ces employés. Les missions sont moins nombreuses mais (...)

Journal La carte Navigo - quand Big Brother part à la rencontre de Kafka

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags :
26
23
juin
2013

Sommaire

Cher journal, j’avais décidé de faire une pause pour analyser tranquillement quelquechose qui m’avait marqué dans les réactions à mes deux précédents journaux, mais une petite mésaventure qui vient de m’arriver me pousse à reprendre la plume et profiter de (...)

Journal Les SSII, précurseurs d'un modèle social

Posté par (page perso) .
Tags :
28
26
fév.
2011

Un très intéressant article dans le monde promeut un nouveau livre, du journaliste Nicolas Séné, intitulé "Derrière l'écran de la révolution sociale".

Derrière l'analyse communément admise selon laquelle les SSII sont des vendeurs de viandes fraiches et instruite, on peut y voir l'avant garde d'un phénomène de suicide de la société occidental : la précarisation des cadres.

Le rêve du MEDEF : un salarié pas cher, corvéable à merci, licenciable n'importe quand, et recours possible au chômage partiel si besoin.

(...)