Journal évenement du piratage ...

Posté par .
Tags : aucun
0
27
nov.
2003
PIRATAGE : 1969 - 2002

D'année en année, le piratage du contenu copyrighté a considérablement évolué.

Cassette audio (bande)
1963
Les musiciens ont eu très peur. Ce dispositif permet effectivement à tout utilisateur de créer des enregistrements à moindre coût chez soi. Ces cassettes économiques à l'achat ont permis à toute une génération d'adolescents de conserver leur émission de radio préférée.

Walkman Sony
1974
Sony a introduit le Walkabout qu'il a renommé aussitôt Walkman. Les ventes de cassettes, jusqu'alors assez faible, ont subitement fait un bond.

Magnétoscope
1976
L'industrie du film n'a pu que constater les effets ravageurs du piratage VHS sur son chiffre d'affaire. Cela dit, le succès vidéo de ET a permis de lui faire changer d'avis.

CD audio laser
1982
Vous ne pouvez pas les dupliquer et ils peuvent contenir plus. Tout le monde commence à racheter la musique qu'il possède déjà. L'industrie est contente. Oui, mais pour combien de temps encore ?

Ordinateur personnel (PC)
1994
Multimédia est le maître mot et les utilisateurs commencent à stocker de la musique sur leur ordinateur. Le format MP3 et le développement d'Internet accentuent cette tendance.

Diamond Rio MP3
1998
Le RIAA a tenté d'arrêter la commercialisation de ce produit qui constitue, à ses yeux, une véritable incitation au piratage.

CD-R et CD-RW
1999
Les graveurs CDRW existaient déjà depuis longtemps mais ils sont désormais intégrés dans les PC. Le piratage des CD audio s'accélère indéniablement.

Napster
1999
Un espace d'échange entièrement consacré aux fichiers MP3 qui a fait l'effet d'une bombe chez les acteurs de l'industrie du disque. Ces derniers l'ont fait fermer, non sans mal et après de multiples péripéties.

ADSL
2000
Jusqu'à maintenant; les téléchargements sur Internet demandaient beaucoup de patience. Mais avec l'arrivée du haut débit, les échanges ont pris une autre dimension.

KaZaA
2001
Un service qui semble pour le moment intouchable, à la différence de Napster. Une horde d'adolescents pensent qu'ils n'auront plus jamais de CD à acheter. L'avenir leur donnera-t-il raison ?



copier coller de http://www.abou.org/presse/index.html(...)
  • # Re: évenement du piratage ...

    Posté par . Évalué à 8.

    KaZaA (...)
    Une horde d'adolescents pensent qu'ils n'auront plus jamais de CD à acheter.


    Euh... alors avant si tu avais internet tu étais un pirates... maintenant si tu pirates t'es forcément un ado ? Les préjugés ça paye bien en ce moment hein ?!
    • [^] # Re: évenement du piratage ...

      Posté par . Évalué à 3.

      Les ados sont surexploités par les majors...il ne se passe pas une semaine sans qu'un nouvel "artiste" sorte...le genre qui va plaire aux ados forcément.
      Les jeunes n'ont pas les moyens financiers de suivre le rythme des sorties qui les concernent. Alors ils downloadent...normal.

      En même temps, il est bien plus facile de récuperer la "musique d'ado" sur le net que quoi que ce soit d'autre...ça montre bien la disponibilité du genre.

      Donc..."préjugés" ? Tu y va un peu fort...ce sont des faits...
  • # Re: évenement du piratage ...

    Posté par . Évalué à 2.

    "L'avenir leur donnera-t-il raison ? "

    J'espere que oui. Je n'ai jamais compris le rapport qu'il y'avait entre un chanteur et un CD. C'est vrai.... prenons l'exemple du pompier.. que fait-il ? Il eteind le feu et vient vous aider en cas de probleme. Le boulanger ? Il fait du pain. Le chanteur ? Il chante. Or le chant, ca se vend comme spectacle, comme evenement. Je ne vois pas pourquoi je devrais payer un produit qui n'apporte aucune plus-value. La plupart des CD ne sont que de vulgaires jaquettes et la bonte de l'artiste est grande si l'on peut trouver a l'interieur quelques photographies ou paroles de chansons. Un CD ne vaut rien... mais ca coute cher. Il n'y a aucun effort derriere sa production si ce n'est la justification d'un systeme capitaliste en recherche d'idoles.

    Le P2P, en opposition a la radio et a la television, offre une porte d'entree aux artistes de talent. Ils peuvent des lors se distribuer a grande echelle et se faire connaitre.

    N'ayons pas peur de dire que les chansons, comme les logiciels, devraient etre libre. Ne serait-ce que par les dons et les concerts, les artistes de talent auraient tout loisir d'etre riche..... on serait alors loin de l'exces actuel ou quelque gamine de 15 ans s'achete 40 porsches apres un play back au Jakie Show.

    Voila ma vision 'integriste' de l'affaire.

    Il ne faut pas interdire le piratage mais plutot la vente de ce qui n'est pas vendable.
    • [^] # Re: évenement du piratage ...

      Posté par . Évalué à 4.

      Un cd ne vaut pas rien (l'extreme étant l'enregistrement d'un cd philarmonique), mais ne coute surement pas 20, 25 euros ..
      De meme MsOffice ne vaut pas rien mais ne coute sans doute pas le prix demandé ..Etc

      La où il y a de l'abus ...
    • [^] # Re: évenement du piratage ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ca va ? t'es bien la ?

      Je vais pas dire que filer 23 euros pour CD pourri, c'est une chose normal.

      Cela dit, quand j'achete un CD, au hazard, d'un group de j'aime, dont tout l'album me plait, bref que j'ecouterai mille fois, que je ripperai pour mes baladeur, portables, PC... sui-je vraiment un pigeon ?

      Et ce sympatique groupe, deja tres riche, sont il des voleurs ?

      Que l'on critique que les major ont un systeme de monopole de la diffusion/distribution, soit, je pense que en cherchant un peu y a moyen d'empecher ca.
      Dire en revanche que le groupe devrait bosser a l'oeil, parce que il sont plus riche que toi, qu'un CD ca vaut rien... (d'ailleurs essaye d'en faire un meme pourri, et regarde le temps que ca te prendra) faut arreter. T'es pas dans un syteme qui est sensé nivellé les revenu de chacuns, et que certain vende beaucoup pour le talent (y en a) ne doit pas etre vu comme du vole internationnal.

      Sutout que a la base, quand je vends un truc en disant "c'est pour toi et toi seul, tu n'as pas le droit de le redistribuer" tu es quand meme libre d'accepter ou non.

      Les raisonnement de primaires que tu tiens ne font qu'appuyer les lois super restrictive et le flicage de tout, vu que grace a ton raisonnement on est tous des pirate de plein droit !
      • [^] # Re: évenement du piratage ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Je regrette le ton que tu utilises et je ne souhaites pas faire de paralleles. J'espere que nous pouvons chacun exposer nos arguments sans nous rabaisser par des comparaisons hatives et je te serais gre de bien comprendre cela.

        Il y'a eu dans le petit monde de l'informatique des gens qui se sont dit qu'ils avaient plus a gagner a travailler a l'oeil qu'a vendre leur travail. S'ils s'etaient tous trompés le libre n'existerait pas. Si tout le monde se croisait les bras dès que l'on cessait d'agiter un billet vert, on ne serait pas ici à discuter sur linuxfr. Mais voila, nous ne sommes pas comme ca.. au dessus du profit monetaire, une autre sorte de profit nous interesse, le global, le progres, l'amelioration pour tous.

        Je ne doute pas de voir un jour des artistes connus distribuer leurs albums de facon totalement gratuite et passer par des supports de distribution type P2P. A ceux-la je dirai bravo. Ceux la n'auront pas eu peur de comprendre que le saut qu'ils accomplissaient n'etait pas sans filet et que leur grandeur d'ame serait mille fois recompensee. Ils seront plus connus, plus populaires, plus apprecies, plus artiste et moins commercial. A ceux pour qui ce saut est dur a faire il y'a, et ca se fait, les dons, les aides, les appuis de ceux qui supportent et qui aiment.

        Tu n'es pas un pigeon et je ne suis pas en primaire. Nous avons certainement beaucoup a echanger en discutant calmement. Gageons que la provocation ne mette pas un terme a un si riche echange, profitons d'ailleurs de sa gratuite.
        • [^] # Re: évenement du piratage ...

          Posté par . Évalué à 0.

          C'est fou comme tu confond liberté et gratuité.

          préviens-nous quand tu aura atteint le niveau suivant de réflexion !
          • [^] # Re: évenement du piratage ...

            Posté par . Évalué à 0.

            J'ai du mal a comprendre ce qui vous pousse à etre si provocant, vraiment. En deux lignes vous arrivez à faire fi de toute exposition d'idee pour ne passer qu'a une discussion de type necessairement conflictuelle.

            Je cerne parfaitement la difference entre libre et gratuit et je suis fier de savoir qu'ils ne sont pas deux concepts antithétiques.

            Je note en revanche la qualité de votre éloquence, tutoiement, usage du "nous" pour appuyer la thèse, c'est très réducteur.

            Puisque je ne suis pas le bienvenue et que voila deux fois que je me heurte à des réponses provocatrices je mets fin par la même à ma contribution sur ce sujet.

            Votre attitude n'est pas constructive, et si j'ai tord dans les idées que j'ai exposées j'ai le mérite de les avoir expliquées... la moindre des choses lorsque vous entrez en opposition est d'argumenter. Cela vous fait defaut et c'est au detriment d'un sujet qui aurait pu être interessant.
            • [^] # Re: évenement du piratage ...

              Posté par . Évalué à 3.

              Votre attitude n'est pas constructive, et si j'ai tord dans les idées que j'ai exposées j'ai le mérite de les avoir expliquées... la moindre des choses lorsque vous entrez en opposition est d'argumenter.
              Je dirai plus que ce sont des convictions que des idées :-)
              Pour toi* par exemple, le CD n'a aucune plus value alors que pour moi, il permet de pouvoir écouter quand je veux et où je veux les groupes que j'aime (pas besoin d'attendre un concert ou qu'ils passent à la radio) et cela est une plus value de mon point de vue. Et l'autre raison de faire payer le cd vient des phénomènes comme payer les salaires de l'ingénieur de son, des zikos qui ont bossé sur le cd, la location du studio, les royalties pour les auteurs... Perso, je trouve normal de payer les cds MAIS je trouve que trop de requins se sucrent et que les cds pourraient être moins chers. Vu le prix, j'achéte donc très peu de CDs mais je ne les télécharge pas pour autant. J'attends des promos ou bien je fais une croix dessus car pour moi ne pas avoir un cd n'est pas la mort. C'est mon choix (pour reprendre le slogan d'une émission poubelle).
              Par contre je trouve étrange que le débat est trop axé sur les cd musicaux car autant avoir cette logique pour: les films, les programmes d'ordinateurs, les jeux pour consoles.

              (*) je te tutoie non par manque de respect mais je pense que le partage d'idées ou de convictions peuvent se passer de certaines règles. Mais si tu préfères le vouvoiement, j'en prendrai note :-)
              • [^] # Re: évenement du piratage ...

                Posté par . Évalué à 2.

                (*) pas de soucis.

                Je comprend ta logique et je respecte totalement. Elle est saine.

                Je ne regarde pas la télévision et je n'ecoute pas la radio (bon ok de temps en temps). Ce n'est pas un choix conscient... il se trouve que pendant près de 6 mois je n'ai plus eu de TV (probleme de transport enfin bref..) et lorsque finalement j'en ai eu une a nouveau, je ne prenais plus de plaisir a l'allumer. Ceci etant, c'est tres bien. Je découvre via internet, via mon cercle d'amis et de connaissances, ou meme par hasard des produits, des films, des articles, tres interessants et qui ne sont pas mis devant mon nez simplement a la suite d'une operation marketing.

                Je suis dans l'illégalité car je pense qu'il est légitime de télécharger a tout va dans le but de découvrir. Je m'apercois que parmi les chansons que je telecharge j'en aime vraiment que pres de 10%... et rares sont les titres que j'ecoute encore 1 mois apres. Des lors je pose la question : quel est l'interet d'acheter un album si c'est pour ecouter 40 fois une ou deux chansons pendant une semaine et le ranger dans un tiroir poussiereux a la fin du mois ?

                A contrario il y'a des artistes dont je ne me lasse pas. Eux, comme les autres je les telecharge, mais il m'arrive regulierement d'acheter leurs produits, et s'il arrive qu'ils passent non loin de la un petit concert je ne manquerai pas d'etre present pour les applaudir.

                Pour les DVDs c'est la meme chose. J'ai chez moi 8 DVD. Ils correspondent aux films que j'adore et que je regarde regulierement. Je ne vois pas l'interet d'acheter ce qui ne me garantie aucun amusement et surtout pas dans le duree. Aussi je telecharge tous les jours des films à la recherche du neuvieme de mes films preferes.

                Encore un exemple et cette fois c'est Linux. J'apprecie beaucoup la Slackware en ce moment. Comme toutes les distributions Linux, je l'ai telechargee. Installée depuis peu j'en suis pour l'instant tres content et je reflechis actuellement aux facons de soutenir les efforts de P. Volkerding.

                Tout ne peux etre gratuit. On ne peut prendre sans cesse sans donner. Mais il est peut-etre possible d'ouvrir des horizons et de sortir du donnant-donnant.

                Je ne pense pas que le piratage soit mauvais en soit parce qu'il contribue, a mon avis, à définir les limites du capitalisme tel qu'on le voit aujourd'hui, et cela est necessairement benefique au libre. On ne peut pas vendre ce qui n'existe pas.
                • [^] # Re: évenement du piratage ...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  quel est l'interet d'acheter un album si c'est pour ecouter 40 fois une ou deux chansons pendant une semaine et le ranger dans un tiroir poussiereux a la fin du mois ?

                  Je suis surpris, car cela me semble +/- en contradiction avec vos précédentes positions. Le mot intérêt est ici employé pour désigner le seul et unique intérêt de l'auditeur, en occultant totalement les intérêts de tous les intermédiaires et, essentiellement, ceux des artistes. Je ne peux sousrcire à cette vision qui me semble par trop égoïste ...

                  De plus, je me permet une remarque sur un détail. Vous écrivez :
                  A contrario il y'a des artistes dont je ne me lasse pas [...], et s'il arrive qu'ils passent non loin de la un petit concert je ne manquerai pas d'etre present

                  Mais c'est ignorer que, et il faut se rendre à l'évidence, il y a beaucoup de musiciens, de groupes, de chanteurs qui ne se produisent pas dans un petit concert non loin. C'est faire preuve de grande naïveté désobligeante que de faire de telles déclarations.
                  NB : J'ai pensé à mépris pour les provinciaux, mais j'ai préféré éviter. Ai-je eu tord ?
              • [^] # Re: évenement du piratage ...

                Posté par . Évalué à 1.

                Pour toi* par exemple, le CD n'a aucune plus value alors que pour moi, il permet de pouvoir écouter quand je veux et où je veux les groupes que j'aime (pas besoin d'attendre un concert ou qu'ils passent à la radio) et cela est une plus value de mon point de vue.
                Ce n'est pas exactement ce que disait Clem. En fait, le produit CD n'apporte pas vraiment une plus-value par rapport à la simple galette de base. Et que cela justifie parfois difficilement le prix qui en est demandé.
                Si maintenant, le prix du CD est en majorité dû au fait qu'il faut rétribuer les gens qui ont créés la galette, alors, là, je suis plus que d'accord. Mais bon, comme tout et n'importe quoi a été dit pour expliquer le prix d'un CD, je ne sais plus trop à qui faire confiance.
                De mon côté, je télécharge assez souvent un morceau ou l'autre, pour me faire une idée de la valeur du CD avant d'éventuellement casser ma tirelire pour l'acheter. Et quand je me pose la question de savoir si c'est bien ou mal, et bien, si je ne faisais pas cela, un copain me prêterai le CD ; et je pourrais éventuellement en faire une copie.
                Ce qui est bizarre aussi, c'est que le phénomène existe depuis très longtemps. Vous n'avez jamais prêté un K7 audio à un copain, qui en faisait une copie, etc ? Bref, je crois que ce phénomène a également évolué avec le temps, et que les réseaux p2p (qui se cantonnent au rôle de technologie) ont été le média idéal pour ce genre d'échange. Ce qui est évidemment nouveau, c'est que c'est mondial ;-)
                Bref, c'est un sujet qui revient souvent, et qui entraîne toujours autant de ferveur de la part des participants. Mais je pense que le problème est bien trop complexe que pour pouvoir donner un avis tranché : pirate ou non. C'est bien plus nuancé, pirate au sens légal, sans aucun doute. Mais il faudrait aussi voir les autres aspects (social, culturel, politique, économique) et cela, pour les deux parties (producteurs / consommateurs), et ceci sans forcément les opposés. Quand on aura trouvé un moyen efficace d'acheter de la musique en ligne, à des coûts satisfaisants les deux parties, et bien, une fameuse étape sera franchie.
                En attendant, nous sommes condamnés à ressasser les mêmes arguments, et à tourner en rond !
            • [^] # Re: évenement du piratage ...

              Posté par . Évalué à 1.

              Ton discours choque car il est tres malsain d'exercer une pression sur les gens en les suppliant de venir déposer leurs oeuvres à tes pieds. C'est humiliant pour le public et pour les artistes.

              Ta solution, je pense, part d'un bon sentiment : vouloir résoudre un des problèmes de notre temps. Seulement voila c'est pas une bonne piste. Normal, c'est compliqué. Pense donc à la facon dont on a solutionné les radios pirates dans les années 80.
              • [^] # Re: évenement du piratage ...

                Posté par . Évalué à 2.

                En 80 j'avais 2 ans. Mais, fils d'un grand admirateur de "radio ici et maintenant" et n'ayant jamais trop compris ce qui s'etait passe pour les radios libres... (je crois qu'elles furent progressivement fermées) je suis très intéressé !

                Que s'est-il passé pour les radios pirates ? Qu'en fut-il pour les radios libres ? (attention je ne fais pas d'amalgame avec le 'libre' il se trouve juste qu'elles s'appellent comme ca).
        • [^] # Re: évenement du piratage ...

          Posté par . Évalué à 1.

          A part que le libre est au niveau qu'il est car des sociétés y contribuent et payent des developpeurs et/ou font de la pub.

          Le noyau aurait il progressé autant si Linus n'avait pas été soutenu par son employeur de l'époque. De plus, les projets comme OpenOffice , Mozilla et Xfree ne sont pas tenus que par des bénévoles.

          Avoir la vision que le LL en est où il est seulement grâce à des passionnés qui bossent bénévolement est très étriquée et très loin de la réalité. C'est un peu comme croire au Pére Noel ou la petite souris :-)

          Et n'oublions pas que des sociétés comme IBM, Red Hat, Suse, Mandrake font du Linux en espérant pouvoir en tirer un profit et non pour le bienfait de l'humanité (et pour moi, faudrait d'abord donner à chaque personne à manger et un toit au dessus de la tête avant de penser à leur fournir des logiciels libres).
          • [^] # Re: évenement du piratage ...

            Posté par . Évalué à 1.

            Je suis tout à fait d'accord et le libre doit beaucoup d'ailleurs à ces entreprises, meme si celles-ci y voient aussi leur profit.

            Le libre n'en serait certainement pas au meme point sans elles. C'est vrai. Mais leur principal interet est-il qu'elles font le lien de maniere habile entre un monde qui fonctionne sur le besoin de profit et une innovation et un gout portes par les concepts du libre ?

            Elles permettent a nos belles idees de garder les pieds sur terre et de se faire une place parmi les acteurs commerciaux. Elles sont une aide precieuse et je ne le nie absolument pas.

            Le libre existerait-il sans elles ? Je le pense toutefois. Il serait moins à l'abri, il serait moins connu, plus marginal sans doute, mais il serait la, non ? Et il serait aussi beau.

            Seulement ce qui me fait le plus plaisir quand je vois IBM venir s'investir dans Linux, ce n'est pas les competences et les appuis que IBM va apporter a Linux, mais plutot l'impact que cela va avoir aupres du grand public.

            Le Libre represente pour moi une remise en cause de notre pratique du capitalisme, et je dois avouer que c'est avec le plus grand plaisir que je vois mes concitoyens en faire la decouverte.

            J'aime a discerner les grandes eres capitalistes et les strategies de ces vingt dernieres annees. On passe d'un produit payant à un produit gratuit avec plublicité.. et déja on a une revolution des moeurs. Souvenez-vous de la FAQ de free.fr lors de leur apparition.... on voyait cette fameuse question : "si vous etes gratuit, comment etes vous rentable ? Ou est le piege ?". On assiste maintenant non seulement a l'avenement du gratuit-gratuit mais surtout du libre, de l'ouvert. La rentabilite est toujours la, elle a trouve le moyen de satisfaire encore plus son client tout en assurant sa survie. Le modele entreprise-service-client a evolue et je trouve cela genial.

            Je suis sur que les moeurs suivront et j'espere qu'un jour on se demandera comment les gens ont pu, par le passé, vendre quelque chose, communément considéré comme totalement gratuit.

            Je suis un grand reveur (non, je ne crois pas au Pere Noel, mais ca ne m'empeche pas d'en parler a mes enfants :)) ... Peut-etre qu'a force d'en rever cela existera. Apres tout, avec un peu de cohesion nous faisons ce que nous voulons non ? Le tout est de faire comprendre a tout le monde que chacun reve de la meme chose.
        • [^] # Re: évenement du piratage ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Tu noye le poisson.

          L'argument sur les vrai artiste est tres interressant, mais reste que ton systeme ne marchera pas si les gens ne le comprenne pas.

          Les logiciels libre ne sont adopté qu'une fois que l'on a compris la philosophie.

          Tant que tout les kidies telechargeront 24/24 pour finalement se vanter d'acheter des disques de 120 Go, ton artiste de bal musette crevera de fin.

          Et tu oublies de faire le parallele avec les film/DivX. C'est a peu près l'équivalent aux jeux vidéo, plusieurs année de travail pour des dizaines de personne. Et la l'argument du libre ne tiens plus, y a qu'a voir le décallage en Mario Kart et Tux Racer... et pas que sur un plan technique...

          Y a des choses qui coutent/couteront. Soit tu reformes la notion d'argent (bon courage), soit tu admets que le logiciel a le privilege d'etre nescessairement immatériel, il peu donc se permettre de ne rien couter, pas la musique, parce que justement c'est un travail d'artiste, et pas uniquement d'ingénieur.
          Tiens c'est marrant, mais le jour on les centre de production informatique travaileront gratis, on en reparlera.

          Le seul et unique probleme de la musique (et a la limite des petits film) c'est la diffusion, pas le prix.
          • [^] # Re: évenement du piratage ...

            Posté par . Évalué à 1.

            Oui, c'est vrai. Et les gens ne sont sans doute pas encore prets pour rendre ce systeme fonctionnel.

            Mon probleme est simple : je vois les limites et les incoherences d'un systeme que je juge en declin mais qui est encore bien present et que les gens ne sont pas prets a quitter. Des lors je me prend a rever de concepts utopiques qui deviendraient concret dans un monde ideal.

            Reste a definir ce monde et a en proposer un fonctionnement stable. La je n'ai pas de solution miracle. Et tu touches assez bien mes limites :)

            J'ai apprecie la contribution a propos des entreprises qui investissent dans le libre, et qui font une sorte de transition entre ces deux systemes, une sorte de nouvelle forme de rentabilité mais qui laisse entrevoir une promotion du libre et de ses concepts à destination du grand public.

            Voila, a partir de la j'ai beaucoup d'admiration pour une certaine personne qui rappelait justement que profiter du libre etait comme profiter de la nature et qu'il fallait savoir la preserver. Elle disait en gros qu'il fallait apprecier la gratuite (sans amalgame avec le libre) des produits mais savoir soutenir ceux qui se saignaient pour les produire.

            Nous avons su rendre des produits gratuits car nous savions que les annonceurs paieraient a la place des clients et que ces memes clients acheteraient ensuite chez ces annonceurs.

            Nous avons su rendre des produits gratuits et ouverts car nous savions que notre expertise serait mise a contribution au fur et a mesure que la popularite de nos produits augmentait, et que cette expertise couterait cher et assurerait notre rentabilite par la suite.

            Nous ne savons pas encore rendre des produits gratuits en misant sur le fait que ceux qui en beneficient sauront soutenir nos efforts et notre perenite. Nous ne pensons pas que les mentalites soient pretes pour assurer ce soutien d'elles memes.

            Là, je suis entierement d'accord. Mes idees ne peuvent marcher car elles presupposent la comprehension du grand public et un comportement global que je suis loin de maitriser.

            Mais bon, on peut rever :)

            Cela me rend indecis sur le theme du piratage. De facon concrete c'est moche de voler, de facon utopique c'est moche de devoir voler ce qui pourrait etre donne.

            Je m'arrete la car on aborde presque le sujet de la propriete... et je pense avoir ete deja assez loin dans le hors sujet :)
    • [^] # Re: évenement du piratage ...

      Posté par . Évalué à 1.

      du style d'Yvette Horner???
  • # Re: évenement du piratage ...

    Posté par . Évalué à 3.

    J'ajouterai bien : 1985-1990 la disquette...
    Le piratages en masse, sur disquettes, organisé souvent sur le réseau minitel, des jeux sur les machines Amstrad, Atari et Amiga, contribue à la disparition de plusieurs petits éditeurs de logiciels. Et à final, à la disparition de ces machines...

    Pour mémoire, les sites minitel RTEL (135060318*RTEL pour entrer en 3614 ;-) ), SM1, Star etc...
    • [^] # Re: évenement du piratage ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est clair et pourtant à l'epoque un jeu qui coutait 150francs etait un jeu cher...

      Et tout cas ca prouve un truc... filer un truc gratos et attendre que les gens achetent et payent ce qui leur plait, ne marche pas :^/
    • [^] # Re: évenement du piratage ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      la disquette à permis les virus aussi....

      d'ailleurs un virus c'est sous quel licence ? on pourrait accuser Outlook de duplication et ditribution de code dans ce cas, violation de copyright ????

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.