Journal États généraux du numérique pour l'éducation : « construire et préparer l’avenir, tous ensemble »

11
30
juin
2020

Sommaire

Jean-Michel Blanquer. Ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse, l'avait annoncé il y a un peu plus d'un mois, voici déjà la première étape en la forme d'un site dédié à la préparation de ce Grand Débat National pour l'éducation. Pardon, de cette Convention Citoyenne pour l'éducation. Flûte, je voulais écrire : ces « états généraux du numériques pour l'éducation », bien sûr. C'est qu'on s'y perdrait, maintenant qu'on nous demande notre avis à tout bout de champ : on n'arrête pas le progrès.

Présentation de la démarche

Il s'agit, avec ce site, de proposer « une démarche participative » dont l'objectif est de « faire émerger une vision partagée du numérique pour l’éducation ».

Outre ce site, se tiendront des « états généraux du numérique territorialisés » préparatoires aux « états généraux du numériques » nationaux.

Le site propose deux façons de participer :

  1. Répondre au questionnaire
  2. Faire des propositions

En bas de la page d'accueil, est comptabilisé le nombre de participants, de propositions…

Zoom sur le questionnaire

Quelques remarques, tout d'abord :

  • pour éviter de tomber sur une page d'erreur, il vous faudra activer les cookies.
  • le bouton Répondre au questionnaire amène sur le site interview.eloquant.cloud, ce qui n'est pas fait pour rassurer (suspicion de hameçonnage par exemple). Les mentions légales précisent à ce sujet « Le site interview.eloquant.cloud est hébergé par la société ELOQUANT sur les infrastructures de l’hébergeur EOLAS situé à Grenoble ».

Les questions, ensuite : elles n'autorisent qu'un nombre limité de réponses.

On comprend donc que l'utilité de la démarche dépend de la qualité des questions mais aussi des réponses autorisées.

C'est pourquoi je trouve intéressant de vous les soumettre littéralement ici. Activez votre bullshit-o-mètre, les voici.

Vous êtes :

  • Élève
  • Parent d’élèves
  • Professeur
  • Personnel d’encadrement (direction, inspection…)
  • Autre agent (ministère, académie, établissement, collectivité…)

Selon vous, garantir un égal accès au numérique, c’est…
Choisissez entre zéro et deux propositions au maximum.

  • Disposer d’un espace numérique de travail (ENT)
  • Être formé à l’utilisation des équipements et services numériques
  • Disposer d’un équipement numérique individuel permettant le travail à distance
  • Utiliser un identifiant unique pour accéder à l’ensemble des services numériques
  • Avoir des ressources et des services numériques professionnels faciles à utiliser, disponibles en mobilité, handi-accessibles

Selon vous, travailler ensemble autrement, c’est…
Choisissez entre zéro et deux propositions au maximum.

  • Développer l’entraide et la collaboration entre pairs en s’appuyant sur des outils collaboratifs partagés
  • Disposer de nouveaux espaces numériques de travail adaptés au travail collaboratif et aux échanges à distance
  • Développer les compétences numériques pour tous en proposant une certification tout au long de la vie
  • Adapter le pilotage et l’animation d’équipe au travail à distance
  • Développer la formation entre pairs
  • Diversifier les modalités de travail en intégrant le travail à distance
  • S’appuyer sur le numérique comme outil de développement professionnel et personnel

Selon vous, gouverner et anticiper par et avec le numérique, c’est…
Choisissez entre zéro et deux propositions au maximum.

  • Faciliter la mise en place de partenariats numériques avec différents acteurs (collectivités, monde associatif, entreprises…) à l’échelle d’un établissement ou d’une école
  • Être impliqué dès la conception des outils et des services numériques professionnels
  • Faire régulièrement des exercices d’enseignement à distance
  • Simplifier les systèmes d’information (SI) de gestion et de pilotage du ministère
  • Mieux connaître et se préparer aux métiers de demain transformés par le numérique
  • Attirer davantage les femmes vers les filières et les métiers du numérique

Selon vous, développer un numérique responsable et souverain, c’est…
Choisissez entre zéro et deux propositions au maximum.

  • Renforcer la sécurisation des applications informatiques (lutter contre le piratage de compte ou l’usurpation d’identité, protéger la vie privée…)
  • Prendre en compte les effets des technologies numériques, notamment en matière d’environnement, de santé et de bien-être (par exemple, droit à la déconnexion)
  • Faciliter l’achat de ressources et de services numériques pour les enseignants
  • Utiliser les données pour simplifier les démarches administratives en favorisant le pré-remplissage, l’automatisation des tâches répétitives, etc.
  • Utiliser un identifiant unique pour accéder à l’ensemble des services numériques
  • Développer une filière numérique nationale ou européenne pour les logiciels et l’hébergement des services éducatifs

Puis vient une dernière partie : MIEUX VOUS CONNAÎTRE

Votre maîtrise des matériels et services numériques vous semble-t-elle ?
Une seule réponse possible. Réponse obligatoire

  • Votre maîtrise des matériels et services numériques vous semble-t-elle ?Une seule réponse possible.Très suffisante
  • Suffisante
  • Insuffisante
  • Très insuffisante

Diriez-vous du numérique dans l’éducation qu’il est plutôt :
Une seule réponse possible.

  • Diriez-vous du numérique dans l’éducation qu’il est plutôt :Une seule réponse possible.Une contrainte
  • Une « fatalité » de notre époque
  • Un défi à relever
  • Un atout
  • Une transformation à accompagner

Vous exercez principalement :
Une seule réponse possible. Réponse obligatoire

  • Vous exercez principalement :Une seul réponse possible.En administration centrale
  • En académie
  • En établissement
  • En collectivité
  • Autre

drapeau français

  • # Coquilles

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

    Il y a un S en trop dans le titre, qui est pourtant un copier/coller de la 1re page du questionnaire ! (sur le site lui-même le titre n'est pas sélectionnable…)

    Et il manque un mot dans :
    Outre ce site, se tiendront des « états généraux du numérique territorialisés » préparatoires aux « états généraux du numériques » nationaux.

    Merci

  • # Question ouverte ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

    D’habitude — peut-être pour encourager à bien répondre aux questions fermées savamment étudiées — on finit par une question ouverte. Les gens peuvent ainsi s’épancher vers /dev/null. Ça les soulage peut être. Là même pas ?

    « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

  • # Ha, merde

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-1). Dernière modification le 30/06/20 à 23:18.

    Je viens de voir que les questions changeaient suivant la réponse donnée à la première question.
    Là c'est celles de « Autre agent (ministère, académie, établissement, collectivité…) »
    C'est dommage que le site ne le précise pas, ça n'est pas neutre dans la démarche !

    Du coup c'est un gros boulot de tout mettre ici.

    Autre point intéressant : l'ordre des réponses change à chaque fois, semble t-il aléatoirement

    • [^] # Re: Ha, merde

      Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

      Ah oui, effectivement, j'ai du coup rempli deux fois le questionnaire, en tant que parent puis en tant que personnel de l'EN :-)
      Les réponses proposées ne sont pas les mêmes (par contre, la réponse 'identifiant unique' revient presque partout ? Ils ont des intentions ou quoi ? ;-) )

      Celui qui pose une question est bête cinq minutes, celui qui n'en pose pas le reste toute sa vie.

  • # Questions orientées

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0).

    C'est de plus en plus compliqué la politique. Autrefois on disait qu'on avait les pleins pouvoirs refilés par Dieu et on décidait de tout. Puis il a fallu commencer à savoir dire aux gens ce qu'ils veulent entendre pour obtenir le pouvoir et faire parfois faire preuve de stratégie pour le garder, mais on pouvait faire un peu ce qu'on voulait. Ensuite il a fallu commencer à marcher sur des œufs, convaincre les gens que ce qu'on leur disait de faire était bien. Maintenant il faut écrire des questionnaires en se creusant bien la tête pour que les réponses qu'ils donnent coïncident avec ce qu'on veut faire …

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.