• # vidéocon

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Les caméras ne servent à rien pour la sécurité à Nice (et ailleurs):

    • le terroriste qui a joué à GTA sur la promenade des anglais avait pu faire ses essais avec son camion sous l’œil de multiples caméras ;
    • si vous cherchez les trafiquants, il suffit d'aller derrière la gare, ils sont là et ne se cachent pas, pas besoin de super technologie de reconnaissance faciale: ce sont les gars qui te proposent de la drogue quand tu passes.

    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: vidéocon

      Posté par  . Évalué à 2.

      Les caméras ne servent à rien pour la sécurité

      Si je suis (presque) d'accord avec cette opinion, 2 exemples ne suffisent pas à prouver la véracité du propos. Au contraire, il suffirait d'avoir un contre exemple pour prouver que l'affirmation est fausse.

    • [^] # Re: vidéocon

      Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 18/02/20 à 18:21.

      Étant prestataire informatique pour des mairies, j'ai vu que la vidéosurveillance est utilisée en dissuasion pour les petits imbéciles et les Michus qui font une connerie sans assumer.
      Ce n'est peut-être pas le cas dans les grandes villes, je n'ai comme clients que des communes de moins de 20.000 habitants.

      Par exemple ma commune faisait face à d'importantes dégradations dans les écoles.
      Un pauvre caméra sur un poteau, des panneaux à l'entrée de la ville, un article dans le journal, et hop plus aucune dégradation depuis. La caméra serait factice que ça n'y changerai rien.

      Une commune voisine avait environ 300.000 € par an de dégradations. Des panneaux de signalisation cassés, décorations de noël volées, plantes volées, tags, etc.
      Renouvellement de la vidéosurveillance pour 250.000 €, articles dans les journaux, ça a diminué de moitié.
      Il y a toujours des dealers sur une esplanade dans une cité, parfaitement visibles à proximité d'une caméra (reliée à la police municipale et la police nationale), et probablement ailleurs. Il y a toujours des cambriolages, etc.

      • [^] # Re: vidéocon

        Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 19/02/20 à 09:11.

        Ce qui est reproché à la vidéo surveillance, ce n'est pas tellement lié a son efficacité ou son inefficacité. Comme tu l'a constaté, même une fausse caméra aurait été dissuasive. C'est exactement le propos du philosophe Michel Foucault dans Surveiller et puniroù il constate la prolongation du principe du système carcéral basé sur le panoptique dans la société elle-même. Le sentiment donné au citoyen d'être surveillé en permanence est le moyen pour le pouvoir en place d'assurer le contrôle social.

        La question alors n'est pas la vidéo surveillance, mais la dérive sociétale qui pousse le pouvoir a la rendre systématique pour assurer la sécurité des citoyens et le modèle de contrôle social associé. Le fait que ça soit plus ou moins justifié par des problèmes de sécurité ne résout pas le problème posé. Est-ce que le modèle de la prison panoptique constitue une société dans laquelle on a envie de vivre ? On nous demande de choisir entre la peste et le choléra, un monde sans sécurité peuplé de barbare sans foi ni loi, ou une prison panoptique.

        Cela dit, il faut aussi être pragmatique et ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Une dose de surveillance est surement nécessaire dans une société, mais il est important de garder à l'esprit le risque que constituerai une fuite en avant dans ce domaine, en systématisant la réponse aux problèmes de sécurité par le principe du surveiller et punir. Il faut, c'est la condition même de la survie de nos libertés, que l'on trouve d'autres réponses, qui seront nécessairement plus complexe, locales et individuelles.

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

        • [^] # Re: vidéocon

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          La question alors n'est pas la vidéo surveillance, mais la dérive sociétale qui pousse le pouvoir
          a la rendre systématique pour assurer la sécurité des citoyens et le modèle de contrôle social associé

          Sauf qu'il ne s'agit pas de sécurité mais de limiter les incivilités et les dégradations.

          • [^] # Re: vidéocon

            Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 19/02/20 à 09:55.

            Tu peux dévellopper ? Je ne comprend pas en quoi le fait pour une société de mettre en place un systéme de surveillance de façon a prévenir la dégradation de biens par des citoyens ne constitue pas une réponse à un problème de sécurité ?

            Et qu'est que tu entend par sécurité sinon ?

            Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

      • [^] # Re: vidéocon

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        250k€ pour éviter 300k€ de dégradation???

        Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

        • [^] # Re: vidéocon

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Je suppose que la facture de 250k€ n'est pas à honorer chaque année, contrairement à celle de 300k€.

          • [^] # Re: vidéocon

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 19/02/20 à 10:22.

            Il faut vraiment bien mesurer, car :

            • les contrats annuels sont très cher il me semble (j'avais en tête plusieurs milliers d'€ par caméra);
            • le risque est fort de simplement déplacer la délinquance (cf lien dans un commentaire plus haut);
            • est-ce qu'embaucher un ou deux agents de sécurité ne produit pas plus d'effet que 10000 caméras ?
            • est-ce que la délinquance ne baisse pas juste parce que tout a été cassé et que les vils sont partis dégrader ailleurs :(
            • est-ce que la police agit en cas de dégradation sous l’œil des caméras ou est-ce que ça sert juste à faire des vidéos marrantes sur internet ?

            Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.