• # Vu sur Twitter

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

  • # étonnant

    Posté par  . Évalué à 6 (+3/-0).

    Étonnant.

    En général le dual-boot, c'est plutôt réservé aux novices pour les rassurer lors d'une transition. On se rend vite compte qu'on termine toujours par utiliser le même OS 95% du temps (parce que c'est trop chiant de synchroniser des environnements complètement différents et dont l'un est toujours offline) et par préférer une VM pour les éventuelles tâches ponctuelles, parce que c'est plus rapide, ça n'oblige pas à interrompre tout sur l'autre OS et qu'avec le GPU et USB passthrough on peut même utiliser la VM pour des trucs qui touchent à du hardware directement.

    D'autant plus que réveiller un OS qui dort depuis des semaines/mois, c'est redémarrer un système qui nécessite une palanquée de maj de sécurité. J'avais encore un dual-boot il y a très récemment sur un vieux pc. J'ai démarré le windows pour faire un dernier backup avant de tout supprimer, j'ai du stopper les maj windows car il utilisait trop intensivement le disque dur. J'ai préféré le mettre hors-réseau, faire une copie locale des données windows vers le second disque de 3TB et redémarré sous linux pour avoir une copie du bordel offsite via restic.

    • [^] # Re: étonnant

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

      Il doit bien y avoir des cas d'utilisations. Le libriste non intégriste qui veut profiter de son ordinateur comme une station de jeu. Il n'a rien d'autres sous Windows que ça, par exemple.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.