• # j'espérais un rapport sur l'incident...

    Posté par  . Évalué à -2 (+1/-5).

    … mais non.

    À la place, l'article indique un certain nombres de problèmes certes intéressants, mais qui n'expliquent pas l'incendie qui à eu lieu.
    Le seul point qu'éventuellement une conformité nickel aurait pu améliorer c'est que les salles de batteries auraient pris feu moins vite, et que les pompiers auraient pu mieux intervenir, ce qui aurait peut-être pu circonscrire les dégâts.

    Il est à noter que l'article mentionne que, au moment de l'inspection, certains des points d'anomalie étaient déjà en cours de correction, notamment, "le bassin de confinement des eaux d'extinction" était "travaux en cours dès parution de l'arrêté préfectoral", ce qui me semble quand même indiquer un effort réel pour être conforme, surtout quand on voit le prix des travaux indiqués par l'article: au moins 2.9 millions d'euros.
    Je n'ai pas lu les rapports du coup, les points cités par le JDN ne me semblant que peu liés à l'incident (principalement liés au risque foudre, je ne connais pas son importance dans la région en question, mais je ne crois pas que l'incendie était lié à un orage, si?), et vu qu'on a un manque (voire absence totale?) de recul sur la situation des autres, ça me semble pas pertinent.

    Sinon: je préviens les autres lecteurs, ce lien semble partir en couille chez moi, le JS force à télécharger automatiquement des PDF dans le même onglet, du coup il faut se battre à coup de retour arrière et arrêt de chargement de la page pour espérer lire tout.

    • [^] # Re: j'espérais un rapport sur l'incident...

      Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0).

      Quel incident ? Le site de Roubaix a-t-il brûlé lui aussi ?

    • [^] # Re: j'espérais un rapport sur l'incident...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 10/05/21 à 08:47.

      Il s'agit du site de Roubaix, pas celui de Strasbourg.

      Pour moi le rapport est édifiant : pas de parafoudre type 1 sur les tableaux basses tensions, en plus du paratonnerre avec le câble de masse qui se balade à l'intérieur des locaux, sans parler des batteries (qui ne respectent pas les conditions minimales), qui se trouvent de plus non isolées (le document n'est pas très clair à ce sujet).

      Faut bien comprendre qu'en France et en Europe, la réglementation est très précise concernant les installations électriques : par exemple il est interdit d'avoir des prises électriques de recharge de voiture en étage. Ça doit être en sous-sol. Exit les parkings en étages, tous les parkings respectent scrupuleusement ces directives. Ici on apprend qu'avoir des locaux de batteries en étage, non dans des locaux séparés, sans accès pour les pompiers, c'est : "oh, allez, mise en conformité mineur", correction en 2022 … C'est bon, ils ont fait un bassin de rétention d'eau.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.