Journal Sony l'a fait, j'en ferai un cauchemard.

Posté par .
Tags : aucun
0
5
août
2005
selon [1] à [5]
"sterile burning" c'est le nom que Sony/BMG à donné à son système qui empêche (mais pas trop) la copie privée. Ce système permet de distribuer des CD-audios qui ne peuvent êtres copiés, ni m-p-troyés, mais qui peuvent tout de même être extraits au format wma, avec de vrai morceaux de DRM dedans.

A mon avis il ne faut rien attendre de la gué-guerre avec l'I-pod. Lorsqu'ils auront trouvé un accord commercial, il n'y aura plus de "résistance".
La preuve, cette fois ci [4] ils ne comptent pas se faire taper sur les doigts par Philips et disent avoir tout prévu...

Si vous couplez ce système avec celui du disque jetable [6 à 8] alors "Si tu veux pas de DRM t'as qu'a acheter des CD audios" ne se dira plus. J'ai rien contre le Vinyl, je sais que c'est avec lui que l'on a le son de la meilleur qualité, mais je pensais qu'a l'avenir tout serait plus facile.


Imaginez : un "CD audio(tm by Philips)" qui ne peut être lu que n fois (pendant 2 mois...) et qui ne puisse pas être copié ! Heureusement que j'ai gardé mes K7 ET ma vieille chaîne HIFI.
Bien évidemment afin de protéger les artistes des méchants pirates qui ne rachèterons pas le CD, ces derniers seront chers (donc piratés).


Les liens :
[1] http://www.clubic.com/actualite-21630-les-albums-incompatibles-ipod(...)
[2] http://www.clubic.com/actualite-20460-sony-experimente-la-copie-de-(...)

[3] http://www.presence-pc.com/actualite/sterile-burning-10127/(...)

[4] http://www.01net.com/editorial/279797/(...)

[5] http://generationmp3.com/index.php/2005/06/01/906-sony-et-les-drm-e(...)


[6] http://www.dvdfr.com/news/news.php?id=2630(...)
[7] http://www.infos-du-net.com/actualite/2664-dvd-jetable.html(...)
[8] http://www.pcinpact.com/actu/news/Les_DVDD_dvd_jetable_sontils_inte(...)
  • # je suis désolé !

    Posté par . Évalué à 2.

    Malgré que l'on dise "cauchemarder" et non "cauchemarer",

    s/cauchemard/cauchemar

    Je suis définitivemment nul en orthographe.
    • [^] # Re: je suis désolé !

      Posté par . Évalué à 0.

      > Je suis définitivemment nul en orthographe.

      Tu m'étonnes: "Malgré que", ça n'existe pas!!!
      • [^] # Re: je suis désolé !

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        Il y a matière à débat, malgré que tu dises qu'il n'existe pas....;)
        http://www.langue-fr.net/index/M/malgre-que.htm(...)
        • [^] # Re: je suis désolé !

          Posté par . Évalué à 5.

          C'est "malgré qu'il en ait" qui est toléré, pas les autres "malgré que", qui sont faux ( http://www.academie-francaise.fr/langue/questions.html#malgre_que(...) ).
          • [^] # Re: je suis désolé !

            Posté par . Évalué à 2.

            Pas tout à fait..

            D'après de texte de l'académie française que tu cites, "malgré qu'il en ait" n'est juste que s'il n'y a pas de complément après. Dans ce cas, "malgré qu'il en ait" a un sens particulier dans le langage soutenu qui signifie en gros "malgré ma colère" / "malgré mon dépit"

            cf. les exemples:

            "Je reconnais les mérites de mon rival, malgré que j’en aie. Malgré qu’il en ait, nous savons son secret. Elle ne put cacher son dépit, malgré qu’elle en eût"
      • [^] # Re: je suis désolé !

        Posté par . Évalué à 10.

        Tips'n Tricks:

        Si vous mourrez d'envie de dire "...malgré que...", insérez simplement "le fait", et puis on pourra plus rien vous dire... malgré le fait que ça alourdisse la phrase. :p
        • [^] # Juste "Merci pour le conseil".

          Posté par . Évalué à 1.

          Merci pour le conseil.
        • [^] # Re: je suis désolé !

          Posté par . Évalué à 3.

          L'idéal étant d'utiliser Bien que. Prévoyez un temps d'adaptation :)

          Dans le même genre, il y a:
          - Par contre -> En revanche;
          - Des fois -> Parfois;
          - Ceci (qui présente) est souvent utilisé pour cela (qui résume).

          J'en oublie certainement.
      • [^] # Re: je suis désolé !

        Posté par . Évalué à 2.

        Oé, mais "malgré que" c'est pas une histoire d'orthographe
        • [^] # Re: je suis désolé !

          Posté par . Évalué à 1.

          relis mon post, "techniquement", j'ai pas dit que c'était une faute d'orthographe.
  • # On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

    Posté par . Évalué à 1.

    Ou carrement la faire soit meme si vraiment il y a un effet de manque ...

    Dam
    • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

      Posté par . Évalué à 2.

      Et tu dis quoi à ton gamin qui te réclame le dernier CD à la mode ?
      • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

        Posté par . Évalué à 5.

        Que si c'est a la mode il doit pouvoir trouver un copain pour faire une copie privée ?

        Dam
        • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

          Posté par . Évalué à 1.

          Le copain se met alors en infraction. L'incitation au délit, c'est mal.
          • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

            Posté par . Évalué à 2.

            C'est faux. Si le copain prête son CD et que le fils fait la copie lui même du dit CD, il y a copie privée. C'est si le copain fait une copie qu'il donne/vend au fils qu'il se met en infraction. Tant que la copie est faite par celui qui va l'utiliser à des fins d'usage privé, tout va bien.
          • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            "Incitation au délit"?
            Non (touchons du bois) ce n'est pas encore le cas. Si le copieur peut revendiquer son droit à la copie privée, le détenteur de l'original n'est pas en faute à fortiori!
            • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

              Posté par . Évalué à 1.

              le détenteur de l'original n'est pas en faute à fortiori!

              Si parce que normalement tu n'as pas le droit de prêter un cd/dvd/videocassette/... a quelqu'un qui ne fait pas partie de la famille.
              • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Je crois que "le cercle familial" à une définition un peu plus floue que la famille au sens strict, et que tu peux y inclure tes amis proches.

                Enfin, je ne suis pas juriste.
              • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

                Posté par . Évalué à 1.

                C'est à ça que je faisais référence plus haut. Le copieur a le droit de faire une copie destinée à son usage propre quelle que soit l'origine de la source de la copie (la loi ne mentionne pas du tout l'origine de la source de la copie en ce qui concerne la copie privée), mais le << prêteur >> n'a pas le droit de prêter son CD : cela s'apparente à de la diffusion de l'oeuvre sans le consentement de l'auteur.
                • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

                  Posté par . Évalué à 10.

                  C'est faux (décidemment :). Tu peux parfaitement prêter un CD original à un ami tout comme tu peux prêter un CD copié. Le prêt est parfaitement autorisé car le terme "usage privé" ne désigne par usage "personnel".

                  La Commission Européenne le dit mieux que moi :

                  Sera-t-il toujours permis de prêter des CD à un ami?

                  Oui. Selon la législation communautaire en vigueur, la protection du droit d'auteur ne couvre pas le prêt privé.

                  Il faut arrêter de répéter la propagande des majors.

                  On peut copier un CD prêté, on peut prêter un CD copié.

                  http://europa.eu.int/rapid/pressReleasesAction.do?reference=MEMO/03(...)

                  Autrement, la notion de cercle de famille concerne l'exception de représentation au sein du cercle restreint de famille .
                  • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Comme tous les gens sur Internet sont mes amis, j'ai parfaitement le droit de partager toute ma musique et tous mes films avec le monde entier ? Où se place alors la limite entre ce qui est permis et ce qui ne l'est plus ?
                    • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

                      Posté par . Évalué à 3.

                      La limite est ici posée par un principe simple mais délicat : le bon sens du père de famille.

                      C'est le même principe qui t'empêche d'attaquer un fabricant de fours parce que tu as grillé ton chien en voulant le sécher¹.

                      ¹ non, il n'y a pas de contrepèterie, je n'ai pas parlé de sécher son linge...
                      • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Un four, c'est fait pour y cuire des aliments, pas pour sécher des animaux. C'est facile de ne pas se tromper. Mais qui a autorité pour me dire que cette personne à qui je prête mes CDs n'est pas mon ami ? La loi ? Un juge ? La RIAA ?
                        • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

                          Posté par . Évalué à 3.

                          La RIAA te dira que tes amis sont des pirates et toi aussi et vous electrocutera tous jusqu'au dernier si elle le peut ;), la loi te dira que tu peux copier pour un usage privé et une utilisation non collective mais ne te précisera pas ce qu'est l'usage privé laissant le juge en décider.

                          Lui regardera si tu n'as bien qu'une (ou deux max) copie de chaque oeuvre et pas 5000 emballés dans des cartons et que tu n'as pas fait de représentation publique de l'oeuvre ou de communication publique en ligne. Il demandera à la RIAA (ou plutôt à la SCPP son bras armé français) si elle a une preuve que tu as mis à disposition à d'autres personnes que ton cercle régulier d'amis ou ta famille ou que tu as fait une utilisation collective de l'oeuvre. Si non, et si j'en crois la Cour d'appel de Paris, tu es libre (à moins que la Cour de Cassation ne casse le jugement sur lequele je m'appuie et que au procès suivant on te juge coupable).

                          Ceci étant, le SNEP bras armé de la RIAA ne s'emmerde pas. La Cour de Casssation, c'est un peu trop aléatoire pour lui. Il va lui voir le politique qui va modifier la loi pour faire de toute copie à partir d'une source non "licitement acquise'" une contrefaçon, preuve par l'exemple que mon argumentation est sans doute plutôt valable (en plus d'être celle de la cour d'appel de Paris). Sinon pourquoi changer la loi ?

                          C'est un peu comme le contrôle de copies. Jusqu'à présent, il n'est pas forcément autorisé. Si le projet de loi français passe en l'état, désormais les producteurs peuvent "prendre des mesures" pour limiter le nombre de copies.

                          Les producteurs de disque et de films ont lancé depuis plusieurs années une grande campagne de désinformation relayée par des médias des politiques crédules ou complice. Mais dans les faits, ce qu'il présente comme étant le droit actuel est ce qu'ils veulent obtenir.
                          • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

                            Posté par . Évalué à 2.

                            communication publique en ligne


                            Ceci est la définition de la mise à disposition en téléchargement, par exemple par le biais d'un serveur Web/FTP ou d'un logiciel P2P, c'est bien ça ?

                            Quelle différence fondamentale y a-t-il entre la communication publique en ligne (où les copieurs doivent venir volontairement << chercher >> l'oeuvre) et le fait de prêter ses disques à n'importe quel << copain >> (même si le copain en question est le pote de la copine du frère du Juju et que tu ne le connais pas vraiment) ? On peut éventuellement argumenter qu'il y a une différence d'échelle (à partir d'un serveur Web, on peut faire des milliers de copies par jour, alors que copier un CD ne peut se faire qu'une seule copie à la fois... bien qu'avec une organisation en arbre binaire, on peut faire plus de 1000 copies en 10 générations, si on fait des copies des copies), mais ça ne tient pas vraiment la route... Il suffit de faire des copies de MP3 et ça va bien plus vite que de graver des CD.

                            Dans la même veine, est-ce qu'il est légitime de considérer de la << communication >> publique le fait de placer des fichiers sur son ordinateur et de laisser une porte ouverte pour que les gens viennent se servir s'ils le veulent? Je considère cela différent de la diffusion de type TV ou radio, où le son et l'image son codées sous forme d'ondes électromagnétiques et propulsées en direction de la population (que ce soit dans l'air où à travers un câble) sans que cette dernière n'en ait fait la demande explicite.
                    • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Où se place alors la limite entre ce qui est permis et ce qui ne l'est plus ?

                      Dans les expressions "usage privé" et "utilisation collective" que l'on retrouve à l'article L122-5.2 du Code de Propriété Intellectuelle français. (Légifrance est ton ami ;)
    • [^] # Re: On peut aussi tres bien vivre sans acheter de la musique

      Posté par . Évalué à 4.

      Euh alors là par contre je ne peux vivre sans acheter ma dose de musique (drogué ?), mais la faire moi même, quelle catastrophe !
  • # pari?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    A tous les coups ça va encore être un pauvre truc qui override les drivers de windows, et n'aura aucun effet pour nous autres utilisateurs de cdparanoia, sound-juicer et leurs amis.

    J'espère, du moins :)
    • [^] # Re: pari?

      Posté par . Évalué à 10.

      A la lecture du descriptif du système, ça me semble être exactement ça : On met une piste de données au début du CD avec les WMA DRMisés dessus et probablement un autorun qui installe une saloperie dans windows pour garder une traces des CDs déjà rippés. Windows lit la piste de données en premier s'il en trouve une et s'auto-pourri. Bref, rien de bouleversifiant. Tant que le CD d'origine est lisible par une chaine hifi, c'est qu'on a toujours les pistes audio normales, donc on peut les extraire.

      Acheter une "techno" DRM à une startup...      très cher
      Lancer le bouzin à grand renfort de pub...      une fortune
      Se rendre compte que ça ne sert à rien...      Ca n'a pas de prix
  • # ...

    Posté par . Évalué à 8.

    un "CD audio(tm by Philips)" qui ne peut être lu que n fois (pendant 2 mois...) et qui ne puisse pas être copié ! Heureusement que j'ai gardé mes K7 ET ma vieille chaîne HIFI.

    Un cd-audio jusqu'a preuve du contraire respecte le cahier des charges contenu dans le Red book, donc il peut parfaitement etre lu par tout les lecteurs et on peut en extaire le flux numerique.
    Ensuite si le support est jetable, et ben du le recopie, avant sa fin de vie.

    Sinon toute les autres cochonerie qui empeche la copie ne sont tout simplement pas des cd-audio....
    Donc le truc de sony ne permet pas de distribuer des cd-audio, mais des disques qui contienne de la musique....
    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 10.

      t'as bien evidemment raison.

      mais pour 99% de la population, un cd audio, c'est un truc rond, fin et qui reflete un arc en ciel.

      un dvd c'est exactement, la difference se faisant sur le contenu qui n'est plus de l'audio, mais de la video (toujours pour la meme population).
      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 3.

        tiens et j'en rajoute une couche : pour ces meme personnes, dvd veut dire digital video disc.
        • [^] # Re: ...

          Posté par . Évalué à 4.

          ouais enfin ça a été une signification "officielle" pendant un certain temps ça...
          • [^] # Re: ...

            Posté par . Évalué à 2.

            oh? sans deconner?
            ben au temps pour moi alors..
    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 3.

      Je tiens à préciser (même si ça n'apporte rien) que le paragraphe
      Imaginez : un "CD audio(tm by Philips)" qui ne peut être lu que n fois (pendant 2 mois...) et qui ne puisse pas être copié ! Heureusement que j'ai gardé mes K7 ET ma vieille chaîne HIFI.
      Bien évidemment afin de protéger les artistes des méchants pirates qui ne rachèterons pas le CD, ces derniers seront chers (donc piratés).

      Devait se trouver entre deux balises.
      Comme ça :
      <sf mode="froid dans le dos">
      Imaginez : un "CD audio(tm by Philips)" qui ne peut être lu que n fois (pendant 2 mois...) et qui ne puisse pas être copié ! Heureusement que j'ai gardé mes K7 ET ma vieille chaine HIFI.
      Bien évidemment afin de protéger les artistes des méchants pirates qui ne rachèterons pas le CD, ces derniers seront chers (donc piratés).
      </sf>

      J'ai tapé les balises avec les codes HTML, comme quand je poste un commentaire, mais la correction semble les avoir supprimées.

      Tout ça pour dire que je suis d'accord avec toi mais que je me méfie quand même... On ne sait jamais.
      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 1.

        [mode chieur]
        j'aurais pu aussi bien cite :
        Ce système permet de distribuer des CD-audios qui ne peuvent êtres copiés, ni m-p-troyés, mais qui peuvent tout de même être extraits au format wma, avec de vrai morceaux de DRM dedans.
        [/mode chieur]
  • # un "CD audio(tm by Philips)" qui ne puisse pas être copié

    Posté par . Évalué à 5.

    A moins que la norme "CD audio (tm by Philips)" soit modifiée j'ai du mal a voir comment ca pourrait etre possible...

    De plus se genre de système (DRM+Soft proprio uniquement pour win qui extrait du WMA juste pour ton ordi) existe depuis extremement longtemps.

    Bref rien de bien nouveau.
    • [^] # Re: un "CD audio(tm by Philips)" qui ne puisse pas être copié

      Posté par . Évalué à 4.

      Bref rien de bien nouveau.

      C'est pour ça que j'ai posté un journal privé et non proposé de dépêche.

      Aussi parce que ayant voulu vérifier que ce système ne m'em....erait pas sous linux, j'ai fait une petite recherche sur linuxfr qui n'a rien donnée.
      Maintenant si quelqu'un cherche "sterile burning" sur linuxfr il tombe ici ce qui est mieux que rien.

      ...

      Allez !!! Soyez chic m'sieur d'ames. Dites le que c'est mieux que rien :P
  • # Y a toujours une solution...

    Posté par . Évalué à 4.

    ... c'est de ne plus de CD Audio le jour où les protections iront à l'encontre des droits de base des consommateurs.

    "Ils" peuvent bien inventer tout ce qu'ils veulent, ils ne pouront jamais nous obliger à acheter leur merde. Acheter une merde, c'est de la responsabilité de chacun.

    Perso, ça fait bien plusieurs annéees que je n'achète plus de CD audio car je trouve que c'est hors de prix.
    Bien sûr, et comme toujours, si on est 3 à avoir ce comportement, cela ne changera rien. Si on est plusieurs centaines de millier à le faire, alors là...

    Et il en va ainsi de beaucoup de choses. Dans un mode mercantile, le pouvoir du consommateur est énorme. A condition que le dit consommateur ne soit pas isolé.

    Pascal
    • [^] # Re: Y a toujours une solution...

      Posté par . Évalué à 10.

      « Quand on pense qu'il suffirait que le gens n'achètent plus, pour que ça ne se vende pas... » Coluche.
    • [^] # Re: Y a toujours une solution...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Et moi comme un con je pensais que les : Producteur, distributeur, artiste, ingénieur du son, tourneur, manager... avait besoin d'argent pour vivre.

      Acheter leur merde ? Bah tu fais ce que tu veux, personnelement quand j'achète un CD je n'ai pas l'impression d'acheter de la merde.
      Il faut juste regarder un peu ce que l'on achète. Par exemple mon derniers CD acheté (Juin) est Mon côté punk (collectif avec la rue ketanou). Je ne l'ai pas pris au hasard, j'ai lu les petits écritures derrière et j'ai pu y lire :
      "mon côté punk".
      Editeur : association mon côté punk
      Distributeur : L'autre distribution

      Alors oui je suis d'accord que la musique est malheureusement devenue un produit commercial à la place d'un produit culturel. Mais il ne faut pas tout mettre dans le même panier, il y a encore des bons CD produits et distribués sans notions commerciales derrières...

      Personne ne t'oblige à acheter leur merde... Moi j'ai choisi d'acheter des productions et distributions indépendante... et je pense agir efficacement contre la musique commerciale.

      J'essaye de ne pas être hypocrite... et si tu télécharges de la musique alors je trouve ta façon de faire très hypocrite.
      • [^] # Re: Y a toujours une solution...

        Posté par . Évalué à 1.

        comment?
        tu voudrais que le consominus se mette a reflechir a ce qu'il achete?
        Deja qu'il rale que 20 euros c'est trop cher quand on sait pas ce que l'on va acheter (pourtant tous les disquaires proposent d'ecouter un cd avant l'achat), il voudrait en plus connaitre tous les artistes interessants, mais sans faire l'effort de chercher (ie : que les "bons" artistes viennent a lui par le biais de la pub de tf1/france television etc.).

        ce qu'il veut en fait, c'est qu'on lui apporte la Culture (avec un grand Q!!) sur un plateau sans qu'il ait a bouger le sien de cul de son fauteuil (histoire de pas rater tous ces programmes interessants a la teloche).

        (je precise que ce post ne s'adresse a personne en particulier, c'est juste une reflexion qui m'est venue comme ca a l'esprit, par rebond sur ce que dit tiot).
      • [^] # Re: Y a toujours une solution...

        Posté par . Évalué à 1.

        Désolé: je me suis mal exprimé. Je parlais du contenant, pas du contenu.
        Le contenu est bien sûr à la libre appreciation de chacun.

        Pascal
      • [^] # Re: Y a toujours une solution...

        Posté par . Évalué à 3.

        D'ailleurs, tant qu'on y est, une petite pub pour:

        http://www.cd1d.com/(...)

        c'est un site de vente en ligne créé par un collectif de labels indépendants. on peut y retrouver pas mal de groupes excellents (high tone, ez3kiel, percubaba, les ogres de barback...) qui sont aussi distribués "traditionnellement".

        l'avantage ici, c'est qu'il n'y a pas d'argent qui va aux intermédiaires (fnac, amazon, auchanlavielavraie) mais que tout l'argent est versé au label, le site ne prélevant que les frais nécessaires a son fonctionnement.

        pour ceux qui ont pas confiance je précise que ca marche très bien (livraison ultra rapide et pas chère, en tout cas pour le label jarring effects, le seul auprès duquel j'ai commandé jusqu'a présent).
    • [^] # Re: Y a toujours une solution...

      Posté par . Évalué à 0.

      > Bien sûr, et comme toujours, si on est 3 à avoir ce comportement, cela ne changera rien. Si on est plusieurs centaines de millier à le faire, alors là...

      Alors là, les majors vont venir pleurer sur les différents média pour dénoncer les mAIchants pirates d'Internet qui volent la musique sur Internet, ceci afin d'obtenir une rémunération sur les abonnements Internet, la vente de cahiers ou la distribution de carburant.
      Au final, non seulement tu n'achèteras plus de CD dans le catalogue des majors, mais tu paieras quand même. Ben oui, si tu n'achètes pas [chez les majors], c'est que tu pirates [les titres des majors], donc, c'est normal de te faire payer.
      C.Q.F.D
  • # Vinyl

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    J'ai rien contre le Vinyl, je sais que c'est avec lui que l'on a le son de la meilleur qualité

    Ah bon, moi je ne sais pas. Mes CD sonnent nettement mieux que mes vinyls. Et puis, ils ne s'usent pas, et je peux en faire des copies suffisamment exactes pour parer à un éventuel endommagement.

    Mais bon, je n'ai pas les meilleures oreilles du monde, je peux donc me contenter d'acheter du très bon matériel audio, suffisant pour me satisfaire jusqu'à la fin de mes jours, mais pas à même de me faire ressentir l'hypothétique éventuel meilleur "feeling" qu'un excellent enregistrement vinyl parfaitement conservé aurait sur un de mes CD...
    • [^] # Re: Vinyl

      Posté par . Évalué à 4.

      Un vinyl, c'est comme un vieux livre : ça craque, et c'est émouvant de l'entendre craquer. Par contre, le vinyl ça ne sent pas, contrairement au vieux livre. C'est là où tu vois que le vieux livre est supérieur au vinyl.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.