Journal La fièvre du trolldi : l’icône de sauvegarde

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
18
23
nov.
2018

Alors, cher journal, tu te languissais d’un sujet à même d’occuper tes lecteurs en cette fin d’après-midi ?

Suite à une légère déviation dans un de tes prédécesseurs, j’ai levé le point sur l’obsolescence de l’icône de sauvegarde voire sur le principe même de l’enregistrement d’un document à l’initiative de l’utilisateur.

J’ai eu quelques réponses fortement opposées à mon point de vue (comprendre « ils sont dans l’erreur » :-)) et les remettre dans le droit chemin est ainsi devenu ma mission de ce vendredi.

Je ne reviendrai pas sur les arguments de mes détracteurs qui sont fallacieux et à peine dignes d’être lus, pour m’appesantir sur les miens.

Et d’abord sur la mort de l’action d’enregistrement.

Rien ne justifie en cette année 2018 de ne pas avoir un système intégré de versioning qui garde tous les brouillons successifs d’un document, et ne demande à l’utilisateur que d’indiquer les versions majeures, provoquant de fait la suppression de toutes les versions mineures.

Rien de nouveau ici : les outils de gestion documentaires proposent déjà ce mode, parfois même par défaut.

De fait, l’icône d’enregistrement pourrait devenir quelque chose indiquant qu’on souhaite marquer cette version comme étant importante ou qu’on souhaite la verrouiller.

Ou pour les applications plus simples avec une action à la clé genre « envoyer l’email » et un cycle de vie plus court, juste l’action finale ? C’est déjà ce que fait un client mail bateau, web ou lourd.

Je peux (cela m’est très difficile mais je prends beaucoup sur moi) envisager que cela ne soit pas applicable à tout. Alors l’icône de la disquette m’embête encore. Pourquoi pas en utiliser une qui reprenne les code de l’icône d’ouverture ?

Un truc qui montre qu’on remet une version dans le dossier avec les modifications ? Et qui apporte de la cohérence. Ou reprendre l’imagerie qui émerge dans le monde mobile, avec une flèche descendant vers une bannette ?

Voilà voilà. J’espère avoir réveillé un ou deux trolleurs, et pouvoir occuper mon samedi à lire quelques joutes verbales de haute volée. Mon naturel réaliste me susurre toutefois que je pourrais aussi bien me retrouver seul et triste.

  • # Icône commit? Push?

    Posté par  . Évalué à 3.

    HS: j'ai sans doute dépassé la moitié de ma vie ici bas et je suis d'accord avec le fait d'adapter les usages pour les générations à venir. Merci donc pour cette réflexion intéressante que j'ai déjà eu par ailleurs pour une appli métier où il y avait la notion d'enregistrement.

    Suite à ton entrée de journal, j'ai spontanément pensé à l'icône de "git commit" mais je trouve qu'il manque la notion d'action qu'on peut rajouter avec une flèche. Mais cela se rapproche des icônes "git push" qu'on peut trouver sur l'Internet, dont la notion est différente…

    PS: on pourra se faire une crapette à 2 mais je préfère le tarot.

  • # Tu arrive après la bataille ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    Rien ne justifie en cette année 2018 de ne pas avoir un système intégré de versioning qui garde tous les
    brouillons successifs d’un document, et ne demande à l’utilisateur que d’indiquer les versions majeures,
    provoquant de fait la suppression de toutes les versions mineures.

    Mais qu'est-ce qu'un "brouillon" ? tu va enregistrer a chaque frappe de clavier ? toutes les 10s, 20s ?

    Et dans quel contexte "Rien ne justifie" ?
    mettons que j'utilise un editeur de texte brut qui enregistre automatiquement pour moi => peut-etre que le fichier de configuration que je modifie est tracké par un demon qui se relance / recharge a chaque enregistrement, plantant potentiellement sur un fichier incomplet.

    Pour les editeurs style Writer/Word/… j'ai un peu l'impression qu'ils ne t'ont pas attendus pour gérer automatiquement des points de sauvegarde automatique des documents.

    Je peux (cela m’est très difficile mais je prends beaucoup sur moi) envisager que cela ne soit pas applicable à tout. Alors l’icône de la disquette m’embête encore. Pourquoi pas en utiliser une qui reprenne les code de l’icône d’ouverture ?

    Même chose, il me semble que la transition est déjà en cours

    • [^] # Re: Tu arrive après la bataille ?

      Posté par  . Évalué à 10.

      "Et dans quel contexte "Rien ne justifie" ? "
      Plus rien ne s'oppose à l'ennui

    • [^] # Re: Tu arrive après la bataille ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      J'ai des docments dont la sauvegarde sous libreoffice met 10, 20 secondes à s'effectuer. J'espère que ça ne va pas selancer automatiqtement toutes les 10 secondes, sinon je ne pourrai plus travailler.

      Avant d'automatieser la sauvegarde il faudrait d'abord la rendre invisible.

      J'aimais bi nle fonctionnement de palmos ou tout était stocké en ram. Les applications étaient juste endormies. Du coup, la seule sauvegarde était une synchro avec un ordinateur.

      Aujourd'hui, on trouve ce genre de choses sur les iPad, il n'y a plus vraiment lanotion de sauvegarde ni même de fichier dans l'interface. Le stockage est local ou dans le "cloud" sans que l'utilisateur le sache vraiment. Etça fait partie des choses qui font dire que l'iPad n'est pas un ordinateur. On est donc sur la bonne voie, la technique s'efface pour laisser enfin l'utilisateur travailler?

      • [^] # Re: Tu arrive après la bataille ?

        Posté par  . Évalué à 6.

        plus vraiment la notion de sauvegarde ni même de fichier
        On est donc sur la bonne voie, la technique s'efface pour laisser enfin l'utilisateur travailler?

        Et comment tu passes ton travail à un simple mortel? Ah oui, on ne travaille pas avec l'imachin, on surfe!

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: Tu arrive après la bataille ?

        Posté par  . Évalué à -1.

        Le stockage est local ou dans le "cloud" sans que l'utilisateur le sache vraiment

        Etça fait partie des choses qui font dire que l'iPad n'est pas un ordinateur. On est donc sur la bonne voie, la technique s'efface pour laisser enfin l'utilisateur travailler?

        Sauf que ça reste l'une des critiques majeures parmis les utilisateurs d'iOS qui créent vraiment avec leur iPad.

        Mais et surtout, l'un n'empêche pas l'autre, donc pourquoi refourguer du cloud jusque dans ta gorge???!

  • # Une petite histoire

    Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 26/11/18 à 23:55.

    Lors du rangement de son grenier, un informaticien retrouve une boîte de disquettes. Il redescend pour montrer à son fils ce qu'on utilsait dans les années 90.

    Le fiston voit la disquette dans le main de son père et s'exclame, ébahi :
    « Super, papa, t'es trop fortiche, t'as réussi à faire une impression 3D de l'icône "Sauvegarder" ? »

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.