Journal La GPL plus business friendly que la BSD ?

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
21
sept.
2006
C'est ce que pense David A. Wheeler dans un blog au titre de "GPL, BSD, and NetBSD - why the GPL rocketed Linux to success" :
http://www.dwheeler.com/blog/2006/09/01/#gpl-bsd

C'est très intéressant.
In contrast, the GPL has enforced a consortia-like arrangement on any major commercial companies that want to use it. Red Hat, Novell, IBM, and many others are all contributing as a result, and they feel safe in doing so because the others are legally required to do the same.
[...]
So while the BSDs have lost energy every time a company gets involved, the GPL'ed programs gain every time a company gets involved. And that explains it all.
[...]
Yes, companies could voluntarily cooperate without a license forcing them to. The *BSDs try to depend on this. But it today's cutthroat market, that's more like the "Prisoner's Dilemma". In the dilemma, it's better to cooperate; but since the other guy might choose to not cooperate, and exploit your naivete, you may choose to not cooperate. A way out of this dilemma is to create a situation where you must cooperate, and the GPL does that.

Again, I don't think license selection is all that simple when developing a free-libre/open source software (FLOSS) program. Obviously the Apache web server does well with its BSD-ish license. But packages like Linux, gcc, Samba, and so on all show that the GPL does work. And more interestingly, they show that a lot of competing companies can cooperate, when the license requires them to.
  • # Désillusion

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Franchement, j'ai toujours trouvé que les licences BSD étaient mal conçues. D'où le surnom de "licences vaseline" que je lui attribue. Elles sont trop naïves. Elles instaurent la liberté mais pas l'échange. La clause virale de la GPL est tout aussi importante que les 4 libertés fondamentales.

    D'ailleur, c'est un point sur lequel nous devons insister lorsque nous parlons de logiciel libre, gratuit, copiable, etc. C'est que la liberté est pérenne au delà des redistributions.

    Pauvre David, il doit être un peu désabusé.
    • [^] # Stop !

      Posté par  . Évalué à 9.

      La licence GPL n'a pas de clause virale, elle est juste héréditaire. La communication anti GPL a vraiment bien marché ... Virale est négatif et ne représente absolument pas la clause dont tu parles.

      Les travaux dérivés doivent être GPL, mais en aucun cas un programme GPL contamine quoi que ce soit. Le point de vue viral suppose que tu considères que libre = je peux en faire ce que je veux, y a pas de licence et ou tu te rends compte après que la GPL est une licence et que cette clause n'était pas bien venue pour ton programme proprio (virus !).

      Alors si les libriste pouvaient adopter leur point de vue et le défendre, ca serait bien ! C'est quoi un virus, dans l'esprit des gens ?
      • [^] # Re: Stop !

        Posté par  . Évalué à 7.

        Il utilise le terme viral et ca ne te convient pas. Tu trouves que ça manque de neutralité. Pourtant tu utilises le terme "travaux dérivés" qui est un terme qui à mon avis manque aussi de neutralité. Exemple : si j'utilise une bibliotheque GPL pour lire un pauvre fichier XML dans un logiciel de compta, je vais avoir du mal à accepter la vision selon laquelle mon soft de compta doit etre en GPL car c'est un travail dérivé de la bibliothèque. Je prefere dire, lié. Je suis sur que mon exemple ne changera pas ta vision des choses, mais c'est juste pour montrer que chacun utilise les termes qu'il juge les plus aptes à défendre son propos..
        • [^] # Re: Stop !

          Posté par  . Évalué à 5.

          "Viral" n'est pas adapté parce qu'il suggère que, dans le cas que tu cites, si tu utilise une bibliothèque sous GPL, ton logiciel devient automatiquement GPL.
          Ce qui est bien évidement faux, tu violes la licence GPL, certes, mais ton logiciel garde sa licence propriétaire.

          Donc il faut que tu change toi même la licence. On aura vu plus automatique comme "viral".
          • [^] # Re: Stop !

            Posté par  . Évalué à 0.

            Comme je l'ai expose plus bas :
            la notion de viral vient du fait que TOUT le systeme hote se voit impacte par le bout de code GPL, contrairement a la LGPL par exemple, ou seule la partie reellement concernee se voit dans l'obligation d'etre redistribuee aux conditions LGPL.

            GPL viral, LGPL hereditaire, BSD so funky et le reste ben demerdes toi avec l'auteur (donc viral, hereditaire ou so funky a determiner au cas par cas).
            • [^] # Re: Stop !

              Posté par  . Évalué à 4.

              > la notion de viral vient du fait que TOUT le systeme hote se voit impacte par le bout de code GPL

              Et vice-versa. Et il n'y a rien de viral là-dedans.
              Si t'as un programme GPL, un petit bout de code proprio peut de demander de passer de GPL à proprio si tu veux assembler le tout.
              Si t'as un programme proprio, un petiti bout de code proprio peut de demander de passer de proprio à GPL si tu veux assembler le tout.

              Je "vomis" la notion de licence virale car c'est du bidon, de la connerie, et sortit du service communication de Microsoft pour attaquer la GPL.

              Je ne te remercie pas de répandre ce FUD.
              • [^] # Re: Stop !

                Posté par  . Évalué à 1.

                Bon.

                T'as un projet, du code existant tout ca.

                On part du principe que tu as les droits sur le code existant, vu que c'est toi qui l'a ecrit.
                Bon.

                Ya une lib qui t'interesse, surlaquelle tu n'as donc pas les droits, sinon elle rentrerait dans le cas precite.
                Bon.

                Si modif de licence il y a, ce sera donc necessairement modif de licence du projet (forcement, vu que tu peux pas modifier celle de la lib).
                Bon.

                On part du principe que le resultat sera necessairement legal, car le but du jeu est de distribuer le tout.

                Ensuite, plusieurs cas, fonction des licences :
                - Proprio : a priori redistribution interdite, quelque ce soit la licence, a negocier directement avec les auteurs. Le resultat peut etre viral, hereditaire, a la bsd ou impossible, c'est du cas par cas.

                - BSD : rien ne change pour le projet. Le changement de licence etant prevu initialement par la licence BSD.

                - LGPL : seule la partie modifiee du bout lgpl devra etre lgpl, le reste etant sous la licence initiale.
                On a ici un effet hereditaire : le code "fils" (ie : derivé et non pas seulement linké) a la meme licence que la lib.

                - GPL : Tout le projet doit etre en GPL ou assimile.
                Si le projet n'est pas deja en GPL like, il doit etre passe en gpl like.
                On a ici le cote viral : des parties totalement independantes doivent etre passees en GPL, ca ne se limite pas uniquement au code derivé, mais a tout le code linké.
                C'est bien l'ajout de la lib GPL qui contraint le changement de la licence (pour preuve les cas precedents qui n'impactent pas tout le projet).
                Ceci se fait bien evidemment avec l'accord des ayants droits du projet.
                C'est tout de meme une belle lapalissade, vu qu'un changement de licence est forcement volontaire.

                MAIS, meme si c'est volontaire, ca reste quand meme la GPL qui impose ceci.

                Dire que le GPL ne contamine pas puisque le projet est passe en GPL avant d'ajouter la lib est une belle langue de bois : le projet est passe en GPL justement pour pouvoir ajouter cette lib, donc dire que ce n'est psa la GPL qui a contraint ce changement n'est franchement pas exact.

                Apres, c'est effectivement le but meme de la GPL, et aussi ce qui garantit un certain equilibre dans la liberte de l'utilisateur, et par la meme ce qui fait tout l'interet de la gpl.
                Mais dire que "non non, c'est pas vrai du tout", faut pas pousser quand meme, juste assumer ce fait.
                • [^] # Re: Stop !

                  Posté par  . Évalué à 5.

                  Je pense, amha, que justement, ce qui a dû géner dans le terme de viral, sont les notions de "contamination et non volontaire".

                  En effet avec viral on pense virus (informatique ou biologique). D'une ce n'est pas un choix que de "l'attraper" et de deux c'est rarement plaisant que d'être "contaminé".

                  Hors, dans le cas cité, se poser la question de passer un logiciel sous GPL vient de la volonté, ou non, d'utiliser du code sous GPL dedans. On va donc faire un choix entre les fonctionnalitées apportées par le code et les avantages / inconvénients apportés par la licence.

                  Mais ceci est valable pour toutes licences. Les conditions d'utilisations (s'il y en a) changent, mais comme pour la GPL on doit faire attention à ce qu'elles ne rentrent pas en conflit avec les autres conditions des autres licences utilisées. En cas de conflit, soit on change la licence de son code, soit on va voir ailleurs.


                  Si l'on pense GPL = viral, alors que pensez de la "Royalty-Free CIFS Technical Reference License" ? Qui, il est vrai, est réservée au protocole de même nom. Elle ne s'applique qu'aux implémentations pour des plateformes non-microsoft (au sens de la déf 1.5 "Non-Microsoft Platform, 1.3 "Company Product", 1.2 "Company Implementation") de par son point 3.2 Patent License.

                  Ne pas hésiter à me corriger si j'ai mal lu cette derniére licence, je ne suis pas juriste...


                  lien :

                  licence GPL -> http://gplv3.fsf.org/
                  licence CIFS -> http://msdn.microsoft.com/library/default.asp?url=/library/e(...)
        • [^] # Re: Stop !

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

          Il utilise le terme viral et ca ne te convient pas. Tu trouves que ça manque de neutralité. Pourtant tu utilises le terme "travaux dérivés" qui est un terme qui à mon avis manque aussi de neutralité.
          Le terme de "travail dérivé" ne correspond pas du tout au choix d'un mot parmis plusieurs. C'est un terme précis qui désigne une notion primordiale du copyright.
          Si ton travail A n'est pas un travail dérivé de B alors tu n'a pas de compte à rendre à l'auteur de B. Notement tu peut te dispenser de respecter la GPL. C'est aussi simple que ça.

          La GPL ne s'applique qu'aux travaux dérivés et est bel et bien "héréditaire". Contrairement à ce que raconte le FUD qui vise à la discréditer.
      • [^] # Re: Stop !

        Posté par  . Évalué à 4.

        D'accord, Mais, l'image de la propagation horizontale (comme un virus) de la GPL est justifiée pour les librairies.
        Si j'incorpore une librairie GPL dans mon programme, tout le programme doit devenir GPL.

        Je me suis souvent fait la réflexion qu'on pourrait qualifier la GPL de licence publique (Le même publique que dans jardin public, pas celui de domaine public !). Tous le monde a droit de l'utiliser, mais n'est pas libre d'en faire n'importe quoi.
        • [^] # Re: Stop !

          Posté par  . Évalué à 5.

          Je suis d'accord avec le "travail dérivé" vs "lié" du commentaire précédent, mais pas vraiment avec le tien.

          Tu peux faire le choix de ne pas être "contaminé" en ignorant la sphère des logiciels et bibliothèques GPL. Le choix GPL est volontaire, tu prends (et tu redonnes) ou tu reprends pas. Tu choisis par contre rarement de chopper un virus (informatique ou cellulaire), tu n'as pas le choix.

          Dans l'idée de clause virale, il y a cette idée que l'on ne donne pas le choix : Je veux utiliser ce bout de code GPL ET faire du proprio/BSD ...
          Et bien tu n'as pas le droit. Point. Ca va pas te pourrir ton soft. Ca va juste pas te faciliter le boulot. Ca va peut être te faire modire la GPL, mais ca s'arrete là. Y'a pas de réplication involontaire de propriétés de la GPL. Ca n'arrive qu'aux firmes qui piratent des logiciels GPL pour sortir du proprio et qui sont obligés de filer les sources après découverte du problème.

          Pour revenir sur "lié" vs "dérivé",
          l'idée d'hérédité ne vient pas vraiment de "travail dérivé" mais surtout de l'héritage que l'on reçoit en cadeau si on décide de faire du GPL.
          • [^] # Re: Stop !

            Posté par  . Évalué à -3.

            La GPL dit explicitement : si vous utilisez ceci, le travail derive DOIT etre sous GPL.
            Chose que je ne vois dans aucune autre licence.

            L'utilisation de code/binaire GPL IMPOSE l'utilisation d'une licence GPL pour TOUT le projet : comportement viral, tout le systeme hote DOIT se conformer a l'element introduit.
            Que cette introduction soit volontaire ne change rien au comportement.

            L'utilisation de code/binaire LGPL impose l'utilisation d'une licence LGPL uniquement pour la partie modifie, si elle existe : c'est un comportement hereditaire : seule la partie reellement derivee est impactee.

            L'utilisation de code/binaire BSD n'impose rien.

            L'utilisation de code/binaire proprio impose de s'arranger avec les ayants droits.

            En clair, l'utilisation de code/binaire GPL determine la licence du travail dérivé (et je suis tres sceptique aussi sur le terme "derive" qui est, comme indique plus haut, assez inexact).
            • [^] # Re: Stop !

              Posté par  . Évalué à 6.

              La GPL dit explicitement : si vous utilisez ceci, le travail derive DOIT etre sous GPL.
              Chose que je ne vois dans aucune autre licence.


              Effectivement, dans les licences proprietaires c'est pas écrit "si vous utilisez ceci, le travail derive DOIT etre sous GPL" mais plutot "si vous utilisez ceci, vous irez en prison". C'est beaucoup mieux.

              L'utilisation de code/binaire GPL IMPOSE l'utilisation d'une licence GPL pour TOUT le projet : comportement viral, tout le systeme hote DOIT se conformer a l'element introduit.

              Mais le bout de code GPL il arrive pas la par hasard... C'est toi qui choisis de l'y mettre. C'est soit tu respectes les contraintes de la GPL dans ton projet et tu peux utiliser le code, soit tu utilises pas ce code, ou soit tu t'arranges avec le propriétaire du code (argent, partenaria, etc ...) comme tu aurais du le faire pour n'importe quel code proprio. Dans tous les cas tu as plus de droits que n'importe quelle licence proprio.

              L'utilisation de code/binaire proprio impose de s'arranger avec les ayants droits.

              Chose que tu peux faire aussi dans le cas de la GPL si tu ne veux pas te soumettre aux contraintes de cette licence.
              • [^] # Re: Stop !

                Posté par  . Évalué à -1.

                Effectivement, dans les licences proprietaires c'est pas écrit "si vous utilisez ceci, le travail derive DOIT etre sous GPL" mais plutot "si vous utilisez ceci, vous irez en prison". C'est beaucoup mieux.
                nan, c'est ecrit vous avez pas le droit de redistribuer, faut s'arranger avec nous.

                Dans tous les cas tu as plus de droits que n'importe quelle licence proprio.
                's'en branle c'est pas la question (mais oui, effectivement. Et plus de devoirs, aussi)

                Mais le bout de code GPL il arrive pas la par hasard... C'est toi qui choisis de l'y mettre.
                et alors?!?
                ca n'empeche pas que le code GPL impose a tout le projet d'etre en gpl.
                Tu va pas me refuter ce fait quand meme?

                C'est soit tu respectes les contraintes de la GPL dans ton projet et tu peux utiliser le code
                oui.
                Et une des contraintes de la gpl c'est : tout le projet doit etre en gpl.

                Chose que tu peux faire aussi dans le cas de la GPL si tu ne veux pas te soumettre aux contraintes de cette licence.
                ouais,mais dans ce cas, on rentre dans un cadre "proprio".
                • [^] # Re: Stop !

                  Posté par  . Évalué à 4.

                  > nan, c'est ecrit vous avez pas le droit de redistribuer, faut s'arranger avec nous.

                  C'est pareil. En general c'est juste écrit que t'as pas le droit de le faire, meme sans redistribuer.

                  >> Dans tous les cas tu as plus de droits que n'importe quelle licence proprio.
                  > 's'en branle c'est pas la question (mais oui, effectivement. Et plus de devoirs, aussi)

                  Non, tu n'as pas plus de devoirs avec la GPL. Et non en s'en branle pas, tu disais "la GPL est la seule licence à faire ca, c'est scandaleux, c'est viral, etc ...", mais toutes les licences proprio font pire.

                  > ca n'empeche pas que le code GPL impose a tout le projet d'etre en gpl.
                  > Tu va pas me refuter ce fait quand meme?

                  Non, le reste du code peu très bien etre sous licence BSD ou autre licence compatible GPL. Et la GPL n'impose pas, c'est toi qui décide de se soumettre aux termes de la GPL ou pas.

                  > Et une des contraintes de la gpl c'est : tout le projet doit etre en gpl.

                  Non, c'est que le code dérivé doit fournir au moins autant de droits que la GPL. Ca inclu donc la plupars des licences libres.

                  >> Chose que tu peux faire aussi dans le cas de la GPL si tu ne veux pas te soumettre aux contraintes de cette licence.
                  > ouais,mais dans ce cas, on rentre dans un cadre "proprio".

                  Ben oui, effectivement, quand tu ne veux pas respecter les termes de la GPL, c'est en general pour un cadre proprio. Et alors ?
                  • [^] # Re: Stop !

                    Posté par  . Évalué à -1.

                    jolie langue de bois.

                    Non, tu n'as pas plus de devoirs avec la GPL.
                    Devoir fournir les source, compilables, a prix coutant, j'appelle ca un devoir.
                    Et si tu connais d'autres types de licence qui imposent ca, ca m'interesse.

                    Et non en s'en branle pas
                    si, on s'en branle, parce que c'est pas la question, qui est, je le rappelle "la GPL est elle 'virale' ou non".

                    Non, le reste du code peu très bien etre sous licence BSD
                    Surement pas.
                    Mais alors pas du tout du tout. Inclue du code linux dans un bsd, tu vas voir ce qu'ils vont te dire les mecs du kernel linux.
                    Dans l'autre sens, ca marche.

                    "la GPL est la seule licence à faire ca, c'est scandaleux, c'est viral, etc ..."
                    moi j'ai dit que c'etait scandaleux?
                    Montre moi, montre moi.
                    Passqu'au contraire, j'ai souvenir d'avoir dit precisement que c'etait la force et l'interet de la licence, et que c'etait bien pour l'utilisateur.

                    mais toutes les licences proprio font pire.
                    oui et alors?
                    Le sujet, est, je le rappelle, la GPL est elle virale.
                    Pas la gpl c'est plus bien ou je sias pas quel autre sujet tu veux deriver pour occulter ce que je t'expose ici.

                    Et la GPL n'impose pas, c'est toi qui décide de se soumettre aux termes de la GPL ou pas.

                    Si la GPL impose. C'est ecrit noir sur blanc dans la licence:
                    You may copy and distribute the Program (or a work based on it,
                    under Section 2) in object code or executable form under the terms of
                    Sections 1 and 2 above provided that you also do one of the following:

                    a) Accompany it with the complete corresponding machine-readable
                    source code, which must be distributed under the terms of Sections
                    1 and 2 above on a medium customarily used for software interchange; or,


                    You may not copy, modify, sublicense, or distribute the Program
                    except as expressly provided under this License.


                    Ensuite, t'as le choix de te conformer ou pas aux termes.
                    Mais c'est une obligation imposée par la licence.
                    (tu sais; must en anglais, tout ca).

                    Non, c'est que le code dérivé doit fournir au moins autant de droits que la GPL. Ca inclu donc la plupars des licences libres.
                    Vous voulez etre precis? on va etre precis:
                    s/derive/linke. C'est pas franchement la meme chose. Ni la meme connotation.
                    Autant de droits ET autant de devoirs.
                    Et ca n'inclut pas la plupart des licences libre, ca inclut les licences assimilees GPL.

                    Ben oui, effectivement, quand tu ne veux pas respecter les termes de la GPL, c'est en general pour un cadre proprio. Et alors ?
                    ben alors ton point n'avait rien a voir avec la choucroute.
                    • [^] # Re: Stop !

                      Posté par  . Évalué à 3.

                      >> Non, tu n'as pas plus de devoirs avec la GPL.
                      > Devoir fournir les source, compilables, a prix coutant, j'appelle ca un devoir.
                      > Et si tu connais d'autres types de licence qui imposent ca, ca m'interesse.

                      Non, tu n'as pas à fournir quoi que ce soit si tu ne distribues pas une version modifiée. Et les licences proprio peuvent pas t'imposer quelquechose sur ta facon de distribuer des versions modifiées puisqu'elles te l'interdisent completement. C'est completement ridicule de dire que tu as plus de devoirs avec la GPL qu'avec une licence proprio. Tout ce qu'une licence proprio t'autorise, la GPL l'autorise, sans aucun devoir supplementaire.

                      >> Non, le reste du code peu très bien etre sous licence BSD
                      > Surement pas.
                      > Mais alors pas du tout du tout. Inclue du code linux dans un bsd, tu vas voir ce qu'ils vont te dire les mecs du kernel linux.

                      C'est pas par ce qu'ils veullent pas le faire que ca n'est pas possible. Tu peux très bien distribuer le projet complet sous GPL, et continuer de distribuer certaines parties sous licence BSD.

                      > Mais c'est une obligation imposée par la licence.

                      Encore une fois, imposée, si tu décides de le faire, donc finalement, la GPL ne t'impose rien. Pour que la GPL soit considirée comme virale, il faudrait que tu n'aies pas le choix. Un virus ne te pose pas la question de savoir si tu souhaite etre infecté. Mais bon, la je crois qu'on tourne en rond la ...
                      • [^] # Re: Stop !

                        Posté par  . Évalué à 2.

                        Tout ce qu'une licence proprio t'autorise, la GPL l'autorise, sans aucun devoir supplementaire.

                        Moi je peux utiliser toutes les fonctionnalites de quelques centaines de dlls proprios gratuitement, sans rien devoir aux auteurs de ces dlls, sans devoir faire quoi que ce soit a mon code ou sa licence. Tu fais ca comment avec une GPL qui te _force_ a rendre ton code GPL ?
                      • [^] # Re: Stop !

                        Posté par  . Évalué à 1.

                        MAIS EVIDEMMENT QUE TU L'ACCEPTES DE TON PLEIN GRE LA LICENCE, TROU D'BALLE!!!!!!!!!!!
                        ca parait tellement evident que c'est meme pas a preciser!!!!!

                        Connais tu le sens de "MUST" en anglais?
                        Quelle est sa traduction en francais?

                        C'EST UNE OBLIGATION ECRITE NOIRE SUR BLANC DANS LA LICENCE.
                        Que tu l'acceptes ou non ne change rien au fait que c'est une OBLIGATION.
                        Si ca n'etait pas une OBLIGATION tu pourrais accepter la licence et le lier a du proprio.

                        Non, tu n'as pas à fournir quoi que ce soit si tu ne distribues pas une version modifiée.
                        Et les sources de ton projet a toi qui est linke avec du gpl et qui est donc necessairement sous gpl like, t'en fais quoi, gros malin?
                        Tu le distribues quand tu distribue un binaire. Et t'es OBLIGE de le faire. Sinon ton client peut t'attaquer pour non respect de la licence.

                        C'est completement ridicule de dire que tu as plus de devoirs avec la GPL qu'avec une licence proprio.
                        Ben non, c'est pas ridicule, parce que c'est PRECISEMENT ces devoirs (pour le developpeur) qui garantissent la totale liberte et independance (de l'utilisateur).

                        Tout ce qu'une licence proprio t'autorise, la GPL l'autorise, sans aucun devoir supplementaire.
                        ah bon? la gpl autorise a distribuer un binaire modifie sans donner les sources?

                        mais en fait, je cerne mieux.

                        j'ai ose emettre un avis sur la gpl qui ne va pas strictement dans le sens de la fsf.

                        donc, je suis un vilain proprio qui hait la gpl au plus profond de lui meme.
                        Et donc tu lis ce que tu veux lire dans mon texte.
                        • [^] # Re: Stop !

                          Posté par  . Évalué à 2.

                          >> Tout ce qu'une licence proprio t'autorise, la GPL l'autorise, sans aucun devoir supplementaire.
                          > ah bon? la gpl autorise a distribuer un binaire modifie sans donner les sources?

                          Par ce qu'une licence proprio classique t'autorise a distribuer un binaire modifie sans donner les sources ? Non, elle ne t'y autorise meme pas en donnant les sources.
                          • [^] # Re: Stop !

                            Posté par  . Évalué à 1.

                            j'ai deja vu ce genre de situations, oui.
                    • [^] # Re: Stop !

                      Posté par  . Évalué à 3.

                      >> Ben oui, effectivement, quand tu ne veux pas respecter les termes de la GPL, c'est en general pour un cadre proprio. Et alors ?
                      > ben alors ton point n'avait rien a voir avec la choucroute.

                      C'est toi qui arrive en disant qu'avec la GPL on doit mettre tout son code en GPL, contrairement a une licence proprio ou tu peux negocier avec l'auteur. Je te dis que c'est egalement possible avec la GPL, et tu me reponds qu'on se retrouve alors dans un cadre proprio. Mon point n'a pas rien à voir avec la choucroute, c'est ton "on se retrouve dans un cadre proprio" qui n'a rien à voir (et qui ne veut rien dire).
    • [^] # Re: Désillusion

      Posté par  . Évalué à 10.

      Franchement, j'ai toujours trouvé que les licences BSD étaient mal conçues. D'où le surnom de "licences vaseline" que je lui attribue. Elles sont trop naïves. Elles instaurent la liberté mais pas l'échange.


      Et qui te dis que l'échange et la liberté était dans l'optique des concepteurs de la licence BSD ? Pourquoi ne pas voir dans cette licence un don désintéressé de code : « j'ai fait ce code, s'il vous intéresse vous pouvez le réutiliser sans contrepartie. »

      Personnellement, quand je commence un projet qui ne soit pas dérivé d'un autre (auquel cas je garde la licence originelle, même si je n'en ai pas l'obligation), je le place toujours sous licence BSD (la modifié, pas l'originale), parce que je souhaite que mon code soit éventuellement réutilisé, et sans limitation. Si le dérivé est libre, tant mieux; s'il est propriétaire, tant pis, mais ça ne m'empêchera pas de dormir. Au contraire, je serai content de savoir qu'il a pu être utile à quelqu'un.
      • [^] # Re: Désillusion

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        Je pense la même chose.
        Mes projets (même si ils ne sont pas a un stade avencé) sont tous avec la licence MIT car je considère que je fais don de mon code.

        Le problème de la GPL c'est qu'elle est facilement incompatible avec d'autres licences libres. Et ça, je trouve que c'est très gênant. Tout est libre mais on doit se limiter pour des problèmes de licence.
        Si ca marche, c'est car la GPL est dominante.
        • [^] # Re: Désillusion

          Posté par  . Évalué à 2.

          Le problème de la GPL c'est qu'elle est facilement incompatible avec d'autres licences libres.

          Lesquelles par exemple ? Si une licence n'est pas compatible avec la GPL, c'est en general qu'elle n'est pas vraiment libre.
          • [^] # Re: Désillusion

            Posté par  . Évalué à 3.

            Lesquelles par exemple ? Si une licence n'est pas compatible avec la GPL, c'est en general qu'elle n'est pas vraiment libre.


            Et pourtant, il y en a quelques unes de licences vraiment libres et incompatible GPL : http://www.fsf.org/licensing/licenses/index_html#GPLIncompat(...)

            Il ne faudrait pas non plus tomber dans le travers de s'imaginer que la GPL est seule représentative du libre, avec généreusement inclus dedans les licences compatibles.
          • [^] # Re: Désillusion

            Posté par  . Évalué à 2.

            la cddl.
      • [^] # Re: Désillusion

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

        Ce n'est juste pas le même objectif.
        Tu place tes projets en BSD pour que ça soit utile à n'importe qui.
        La GPL fait en sorte que les programmes qui y souscrivent soient et restent libres, elle est incitative, et à plus long terme, elle encourage le don.
        la BSD n'encourage pas la notion de don, elle l'utilise au "premier degré".
        Idéalement, c'est donc la licence la plus perenne pour le logiciel, son développement et son accessibilité.
        Ah, au boulot, combien de fois n'ais-je pas ragé qu'une bibliothèque qui faisait exactement ce que je voulais était en GPL ?
        Mais comment puis-je vraiment en vouloir à quelqu'un dont la démarche est le don à long terme et pas juste pour faire plaisir à tout le monde tout de suite ?
      • [^] # Re: Désillusion

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.

        Ce n'est juste pas le même objectif.
        Tu place tes projets en BSD pour que ça soit utile à n'importe qui.
        La GPL fait en sorte que les programmes qui y souscrivent soient et restent libres, elle est incitative, et à plus long terme, elle encourage le don.
        la BSD n'encourage pas la notion de don, elle l'utilise au "premier degré".
        Idéalement, la GPL est donc la licence la plus perenne pour le logiciel, son développement et son accessibilité.
        Ah, au boulot, combien de fois n'ais-je pas ragé qu'une bibliothèque qui faisait exactement ce que je voulais était en GPL ?
        Mais comment puis-je vraiment en vouloir à quelqu'un dont la démarche est le don à long terme et pas juste pour faire plaisir à tout le monde tout de suite ?
      • [^] # Re: Désillusion

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.

        Ce n'est juste pas le même objectif.
        Tu place tes projets en BSD pour que ça soit utile à n'importe qui.
        La GPL fait en sorte que les programmes qui y souscrivent soient et restent libres, elle est incitative, et à plus long terme, elle encourage le don.
        la BSD n'encourage pas la notion de don, elle l'utilise au "premier degré".
        Idéalement, la GPL est donc la licence la plus perenne pour le logiciel, son développement et son accessibilité.
        Ah, au boulot, combien de fois n'ais-je pas ragé qu'une bibliothèque qui faisait exactement ce que je voulais était en GPL ?
        Mais comment puis-je vraiment en vouloir à quelqu'un dont la démarche est le don à long terme et pas juste pour faire plaisir à tout le monde tout de suite ?
  • # Moi je pense....

    Posté par  . Évalué à 10.

    que les entreprises dont la source de revenu n'est pas le logiciels sur lequel elles contribuent* préfèrent la GPL (tous les vendeurs de matériel contribuent et aimes bien GNU/Linux) alors que les entreprises dont le logiciel développé est leur coeur de métier, souhaitant garder un avance technologique, il préfèrent la BSD pour ne pas être obligé de diffuser leur modifications apportées.

    Tout ceci pour dire qu'étant donné pour un logiciel, il y a plus d'entreprises dont ce logiciel n'est pas le coeur de métier que d'entrepises dont c'est le coeur de métier et il y a donc plus de contributions sur des logiciels en GPL.

    *Bien sur, ceci est biaisé pour certaines entreprises par le fait que si le logiciel est assez important/complexe pour vendre du service à côté, ils se satisfassent de la GPL

    Bien entendu, cet avis est principalement basé sur du ressenti et que c'est qu'un généralité (il existe bien entendu beaucoup de contre exemples).
    • [^] # Re: Moi je pense....

      Posté par  . Évalué à -4.

      Ce commentaire est pertinent !
    • [^] # Re: Moi je pense....

      Posté par  . Évalué à 1.

      les entreprises dont le logiciel développé est leur coeur de métier, souhaitant garder un avance technologique, il préfèrent la BSD pour ne pas être obligé de diffuser leur modifications apportées.


      Si on prend ghostscript en exemple, il y a aussi moyen de passer les anciennes versions en GPL. Du coup, pour la derniere version, n'importe quelle version, meme proprietaire, convient. Et quand elle n'aura plus aucune valeur technologique ajoute, hop, GPL.
  • # mouais

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    De mon point de vue la GPL est surtout mieux pour le business parce que justement elle ne convient pas à la plupart des joueurs dans les professionnels/éditeurs. Bref, elle est super pour le business justement parce qu'elle n'est pas adaptée.

    Je dis n'importe quoi ? regardez trolltech, mysql, et finalement une bonne partie des boites du libre : je garde mon copyright et je distribue en GPL. La GPL est bien justement parce qu'ils savent que ça ne colle pas avec une partie de leurs clients, ... qui vont finalement acheter une licence propriétaire spécifique.
    • [^] # Re: mouais

      Posté par  . Évalué à 1.

      C'est surtout qu'il n'est pas possible de faire du business sur un code GPL qui ne t'appartient pas sans rien donner en echange :
      - soit tu respectes la GPL et tu redistribue tes ameliorations, et donc ca peut profiter aussi à l'auteur du code original;
      - soit tu paies pour pas avoir besoin de redonner tes modifs.
      • [^] # Re: mouais

        Posté par  . Évalué à 3.

        Il est possible de faire du business en utilisant du code GPL qui ne t'appartient pas. Tu peux utiliser Linux pour gagner de l'argent.

        Il y a juste une utilisation particulière qui est interdite : c'est de se lier avec du code GPL sans être soit même GPL.

        Il aurait été possible d'ajouter une clause à la GPL : Il est interdit de faire trourner sur la même machine en même temps du code GPL et du code non GPL.
        Là, on aurait eu un choix à faire.
        Le même type de choix que celui que l'on fait maintenant dans le choix des librairies : full GPL ou GPL free.
        • [^] # Re: mouais

          Posté par  . Évalué à 1.

          Là, on aurait eu un choix à faire.

          ouais, l'informatique pas libre ou le tricot.

          Parce que bon, en pratique, faire tourner une machine avec 0 code pas libre, 'jsuis pas sur que ca soit possible.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.