Journal contre les DRM - épisode 2, les livres

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags :
24
18
sept.
2018

Ce mardi 18 septembre est la Journée internationale contre les DRM. Après avoir testé la musique il y a deux ans, j'ai voulu tester les livres. Ayant une nette préférence pour le papier, j'ai toujours refusé d'acheter des livres numériques. Cependant, j'ai voulu acheter des livres chez deux éditeurs non disponibles dans ma librairie habituelle :
- un livre publié aux Presses de l'Université Laval (distribué uniquement au Québec)
- un livre publié par book-e-book (achetable uniquement sur le web)

Côté québécois, c'est une catastrophe. Le livre papier est au même prix que le droit d'usage conditionné de la version électronique. Le droit d'usage acheté à prix d'or vient avec plein de limitations, et bien entendu un DRM pour que votre achat contrôle ce que vous faites plutôt que l'inverse. À prévoir : problèmes de compatibilité matérielle et/ou logicielle et obsolescence précoce. Je n'ai pas voulu mettre mon argent dans un truc inutilisable avec une debian standard, j'ai donc renoncé à acheter le livre en question.

Allons donc voir ce qui se fait en France chez book-e-book. Première « surprise », la version électronique coûte beaucoup moins cher que la version imprimée, comme si le coût d'impression était déduit (et ça me semble évident). Voulant acheter un livre pas très long, j'ai opté pour une version électronique (je n'aurais pas voulu lire sur écran un gros bouquin) autant par curiosité que par avarice. Les conditions de vente n'indiquaient pas la présence de DRM.
Deuxième « surprise », c'est un lien vers un PDF tout-à-fait standard et non bridé qui est envoyé. Ce lien n'a aucune limite de validité indiquée, si ce n'est qu'il n'est utilisable que 3 fois (mais si vous perdez 3 fois votre fichier + ses sauvegardes, peut-être que vous méritez que ce soit définitif). Par contre, ce PDF est particulier : on a bien le texte en format texte (et pas une version scannée), donc on peut le lire avec n'importe quel lecteur PDF de n'importe quel équipement, mais ce PDF est la version imprimable du livre ! On peut donc aller chez l'imprimeur du coin pour avoir sa propre version papier, potentiellement moins chère que celle vendue en ligne (pour ma part ça m'a coûté 6€ pour tout faire imprimer et relier).

Résultat : je ne tenterai plus jamais d'acheter un livre aux Presses de l'Université Laval, et je souhaite acheter de nouveaux livres chez book-e-book : il faudra vraiment un paquet d'arguments convaincants pour que je commence à croire que les DRM sont utiles aux auteurs et éditeurs…

  • # 7switch

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+11/-0).

    Commentaire non sponsorisé : pour ma liseuse (une Kobo), j'achète mes e-bouquins sur 7switch qui indique très clairement si le livre est protégé par DRM ou non (un gros triangle jaune visible dès les résultats de recherche ou la navigation). Leur moteur de recherche permet aussi de dégager des résultats les livres avec DRM.

    La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

  • # Qu'est-ce qu'un livre électronique ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+8/-0).

    Deuxième « surprise », c'est un lien vers un PDF […]

    Ah, ce n'est donc pas un livre électronique. D'ailleurs,

    mais ce PDF est la version imprimable du livre !

    J'ai conscience que j'ai une définition un peu radicale du livre électronique.

    • [^] # Re: Qu'est-ce qu'un livre électronique ?

      Posté par . Évalué à -1 (+1/-4).

      On attend ta définition qui comprend l'epub et rejette un pdf texte.

      Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

      • [^] # Re: Qu'est-ce qu'un livre électronique ?

        Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

        Un format qui passe bien dans une liseuse.
        Le PDF, c'pas toujours au top, parfois tu as juste l'A4 en page pleine sur ton écran de liseuse en A6 ou A7, c'est pénible à lire.
        Disons au moins que ce n'est pas un format fiable pour un confort de lecture minimal sur une liseuse.

        Donc la définition serait un format de fichier qui respecte un minimum de confort de lecture sur une liseuse standard.

        Le PDF c'est un format de fichier pensé pour l'impression, c'est le remplaçant direct du Postscript, ce n'est pas souvent agréable à utiliser sur un ordinateur, un ordiphone, une liseuse, une tablette, ou autre support numérique. Lire un PDF A4 sur un écran large, c'est à chier en terme d'ergonomie.

        Donc ce n'est pas complètement aberrant de ne pas considérer le PDF comme un format correct de livre numérique.

        • Yth.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.