Journal Aticle de libé

Posté par .
Tags : aucun
0
27
nov.
2003
Petit passage ma vie :

En mangeant ce midi, je lis tranquillement le libé du jour, je tombe sur ca :

http://www.liberation.com/page.php?Article=160879(...)

L'article est interessant et Oncle Bernard assez sympathique, bon je lis plus Charlie mais ses articles etaient toujours interessants...
Bref, je lis je lis et vers la fin :

Le meilleur exemple est celui de la recherche, qui repose sur l'échange non marchand. Un chercheur va à un colloque, il progresse en écoutant des gens, puis il parle à son tour et permet aux autres de progresser. C'est un système que l'économie ne peut pas comprendre : il a donné quelque chose et il ne l'a pas perdu, c'est anormal. L'économie est habituée à un autre fonctionnement : si c'est ta voiture, ce n'est pas la mienne, c'est ça le marché. Il faut qu'il y ait des droits de propriété biens définis.

Tiens ! J'ai lu à peu pres pareil dans le livret sur le libre, c'est bien qu'Oncle Bernard partage cette idée : il est prof d'economie à Paris-Saint-Denis...

Et là :
Certains biens peuvent fonctionner à la manière de la recherche. L'histoire de Linux (logiciel diffusé librement, ndlr) est phénoménale. C'est merveilleux de voir le plaisir qu'ont eu des gens à construire ce logiciel qui s'est révélé très performant, au point que des grosses boîtes l'ont adopté.

Bah je sais pas pour vous, mais ca m'a fait plaisir de lire ça.

;-)
  • # Re: Aticle de libé

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    ça fait plaisir, d'accord, mais il est aussi pour les monopoles, là je suis bcp moins d'accord :)
    Imagines la recherche que pourrais effectuer M$ s'il était en monopole... ah, à moins, que cela ne se transforme en recherche en marketing :))
    • [^] # Re: Aticle de libé

      Posté par . Évalué à 2.

      Il n'est pas 'POUR' les monopoles, il indique que tout les monopoles ne sont pas moins efficace par rapport à leur équivalent en libre concurrence.

      Bref que les bienfaits de 'libre concurrence' ne doivent pas être utilisée comme des dogmes.
    • [^] # Re: Aticle de libé

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Imagines la recherche que pourrais effectuer M$ s'il était en monopole... ah, à moins, que cela ne se transforme en recherche en marketing :))
      Tu poses là comme hypothèse que Microsoft, en tant que monopole, chercherait à rendre ses clients captifs (le mode de pensée typique du Linuxien). Pourtant, si on y réfléchit, la france est pleine de monopoles réels qui fonctionnent très bien : EDF nous permet d'avoir une des électricité les moins chères et, avant la libéralisation du marché des télécoms, FT assurait un service efficace.
      Ce qu'il veut dire, et en quoi je suis tout à fait d'accord, c'est qu'un monopole n'a pas à se battre contre des concurrents avec des armes marketting et autres. De plus, son marché est par définition captif. Par conséquent, il peut investir tout l'argent qu'il dépenserait, sinon, en marketting, en recherche, en amélioration de la satisfaction client, etc, ...
      Rien ne montre qu'un monopole doive se foutre de la tronche du client, pas vrai ?
      Quand tu réfléchis à ce genre d'arguments, tu te poses la question de l'intérêt de la concurrence qui fait que, justement, Microsoft dépense un argent dingue à rendre son client captif, en ayant pour lui le plus grand mépris (puisqu'il peut le perdre un jour ou l'autre).
      Le paradigme de la concurrence qui apporte le meilleur n'en est pas un; C'est juste une hypothèse économique libéraliste.

      Dans un système communiste (au vrai sens du terme), tout est fourni par un monopole d'état, efficace puisque bâti par le peuple pour le peuple. Est-ce moins efficace ? Ca l'a été dans les dictatures communistes parce que les dirigeants ont confondu ce communisme avec la nécessité d'une révolution. Sans ce besoin de tout casser, je pense que le communisme aurait pu avoir un avenir bien plus brillant (du reste, il s'agit en fait de l'économie de la recherche et, plus proche de nos préoccupations, de celle de Linux).
      • [^] # Re: Aticle de libé

        Posté par . Évalué à 2.

        "efficace puisque bâti par le peuple pour le peuple" Oui mais C'est oublier que l'homme est hédoniste dans sa nature même. Et ce seul fait met à mal toutes les conceptions universalistes de la société.
        • [^] # Re: Aticle de libé

          Posté par . Évalué à 2.

          Heu hedoniste ?
          Remarque je veux bien mais l'hedonisme c'est (pour Robert) :
          doctrine qui place la recherche du plaisir au dessus de toutes autres
          valeurs.

          En quoi ca met à mal les conceptions universalistes de la societe ?


          Et puis bon, dire LA nature humaine m'a toujours fait fremir...
          • [^] # Re: Aticle de libé

            Posté par . Évalué à 1.

            C'est que c'et beau de penser que les gens vont aller bosser pour l'humanité, le peuple ou le genre humain. Mais avant tout ils vont bosser pour eux même et leur plaisir/confort/loisirs personnels.

            Je te rassure j'en fait partie.
    • [^] # Re: Aticle de libé

      Posté par . Évalué à 1.

      Hum...

      En effet, mais à mon avis sa vision des choses est plus :
      Arretons d'encenser la libre concurrence, et reflechissons à ce que propose une situation de monopole...

      Mais bon deux personnes ont repondus depuis, et je suis parfaitement d'accord avec la derniere...
      • [^] # Re: Aticle de libé

        Posté par . Évalué à 1.

        Pour enfoncer le clou, La libéralisation des marchés des télécoms est une hérésie.
        Certes il y a introduction de la concurrence, mais à quel prix ?
        Des antennes partout, des cables dans tous les sens, et fric monstre dépensé dans des infrastructures redontantes. Conclusions, le cout GLOBAL de l'infrastructure des télècoms qui est fixe par opérateur (en théorie, parce qu'en pratique la concurrence s'installe là ou c'est rentable hein :) est multipliée par le nombre d'opérateur... Une Betise sans nom...
        Sauf pour les fournisseurs bien entendu :)...
        Certe le monopole n'est pas nécessairement une bonne idée si il n'est pas utilisé correctement (c'est à dire presser le jus du client jusqu'à pu soif) et pourtant dans le cas des télécoms c'est le seul modèle viable (pour le client et pour les entreprises : la preuve l'entente des opérateurs télécoms sur les prix des SMS, entre autres).
        Caeies
        • [^] # Re: Aticle de libé

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est pas uniquement un gros gaspillage en terme d'argent et de travail en plus. Tous le matériel installé en plus, tous les bureaux à chauffer en plus, c'est du gaspillage d'énergie, de la pollution en plus.

          Vu comme on est partis, à dans 50 ans pour limiter la pollution.
          • [^] # Re: Aticle de libé

            Posté par . Évalué à 1.

            Tout à fait d'accord, et par extension, pourquois y as-il autant de banques, de coiffeurs, de supermarchés, de magasins, de maisons ...
            Faudrais peut-etre redescendre sur terre les gas !
            • [^] # Re: Aticle de libé

              Posté par . Évalué à 1.

              J'aime bien le lien entre mon coiffeur, mon supermarché et une entreprise comme EDF, France Télécom...
              Par contre, pour les banques, je dis pas
            • [^] # Re: Aticle de libé

              Posté par . Évalué à 1.

              "pourquois y a-t'il autant de banques, de coiffeurs, de supermarchés, de magasins, de maisons ..."

              Redescendre sur terre ca veut pas dire être terre à terre...

              On parle d'entreprises produisant des biens materiels ...
              (Oui oui meme FT, par la ligne physique qui te relie à eux), rien a voir avec les services, coiffeurs alimentations, succursales de banques...
              et encore moins les particuliers...

              Mais bon, je me dis que, d'etre descendu si bas, j'ai du marcher sur le troll... ;-/
    • [^] # Re: Aticle de libé

      Posté par . Évalué à 1.

      Bon, globalement il t'a été répondu, pour les monopoles.

      Ce que je voulais ajouter c'est que je suis en train de me faire son dernier bouquin "L'antimanuel d'économie" où il développe ces idées en long et en large.
      Le plus fort, c'est que ces idées-là (le marché est tructurellement inefficace, la libre concurrence aboutit toujours à un nivellement par le bas, etc.), ce sont tout plein d'économiste distingués (nombreux prix Nobel) qui les expriment.
      C'est pas des gauchistes attardés, ce sont les théoriciens du libéralisme. A commencer par Keynes et même Adams Smith !
      C'est marrant comme ces aspects de leurs pensées transparaissent peu dans les médias, et sont donc peu répandues dans l'inconscient collectif.

      Quoi ? Qu'est-ce-que vous dites ? Think tanks ? Idéologies cyniques ? Travail de fond ? Théorie de l'offre ?
      Connais pas ! Pfff ! Encore des paranoïaques du grand complot des puissants !

      David

      PS : je vous encourage vivement à lire son antimanuel d'économie. C'est façile à lire, et on y apprend beaucoup de choses sur notre belle société moderne. Je suppose que même les gens qui ont fait de l'économie y apprendraient des trucs, tant je doute qu'ils aient réellement lu tous les fondateurs de l'économie dans le texte.
      • [^] # Re: Aticle de libé

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        A propos de "concurence/monopole" et de la diffusion de certaines idées...

        Bourdieu (dans "sur la télévision") évoque la forte concurence entre médias. Concurence qui selon lui, n'excite pas l'innovation mais au contraire a tendance à lisser les différences de peur d'être distancier....

        Par exemple, les chaines de télévision se surveillent (audimat en autre) et cherchent à éviter les erreurs et surtout reproduire les réussites (invités à la mode, concepts efficaces, sujets, etc).

        Or cette uniformisation des contenus médiatiques (au moins) implique une faible probabilité de la diffusion d'idées de ce type allant à l'encontre de leurs intérêts (sytème concurentiel en autre....)
  • # Re: Aticle de libé

    Posté par . Évalué à 2.

    Ça me rappelle un de mes profs :

    « Tu donne un euro à quelqu'un et il te donne un euo, vous avez tous les deux toujours un euro. Tu lui donne une idée et il t'en donne une autre, vous avez maintenant chacun deux idées. »
  • # Re: Aticle de libé

    Posté par . Évalué à 4.

    J'aime assez le ton de l'article, à un détail près :

    C'est un système que l'économie ne peut pas comprendre [... ] L'économie est habituée à un autre fonctionnement : si c'est ta voiture, ce n'est pas la mienne, c'est ça le marché


    Je trouve que le terme "écoomie" (et, dans une moindre mesure, celui de "marché") est employé dans une acception un peu réductrice, celle de "modèle économique dominant".
    Il ne me semble pas paradoxal de parler d'"économie du don", ou d'"économie de la marmite".

    C'était ma séquence "coupage de cheveu en quatre".

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.