Journal Pourquoi une si grosse fatigue? le jogging cela épuise !

Posté par .
Tags : aucun
0
30
mai
2005
Heureusement que c'est un quotidien suisse, qui surveille la santé de nos élus
parce que les quotidiens Français.

http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_monde/_c_est(...)

http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_monde/la_cri(...)

à n'en pas douter un homme de confiance et une santé aussi dure qu'un barreau de fer .
  • # Sarko le bucolique

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Sarko en train de faire la chose les buissons du parc Monceau ! Cocasse... J'imagine, comme dans les BD (pourries) de Jim ou Dany, la culotte qui vole au dessus du buisson, et un molet velu de Sarko qui s'agite en dehors des branchages...
    En pleine campagne historique, c'est d'un sérieux !
    Je me demande pourquoi les journalistes français n'en parlent pas ? Peur de perdre leurs accréditations ? Égoïsme parisien qui veut tout garder pour lui, avec cette impression d'élite qui sait des choses et veut garder son secret en famille ? Qu'on vienne pas me parler en tout cas de déontologie, ça serait pas crédible.
    • [^] # Re: Sarko le bucolique

      Posté par . Évalué à 9.

      Il demande au français plus d'éfforts et de se serrer la ceinture alors que lui a déja posé le pantalon depuis belles lurettes :)
    • [^] # Re: Sarko le bucolique

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Autre hypothèse (j'adore les théories dites "du complot"): quelqu'un qui ne cherche pas forcément que du bien à cette personne a gentiment joué de son influence pour garder tout cela dans un coin au chaud, et refilera le "vous pouvez y aller, feu!" quand il le jugera propice....
      • [^] # Re: Sarko le bucolique

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Tu veux dire un aristocrotte qui n'a jamais été élu nulle part, mais qui grenouille dans les plus hautes sphères de la République, c'est ça ?
    • [^] # Re: Sarko le bucolique

      Posté par . Évalué à 6.

      Je me demande pourquoi les journalistes français n'en parlent pas ? Peur de perdre leurs accréditations ? Égoïsme parisien qui veut tout garder pour lui, avec cette impression d'élite qui sait des choses et veut garder son secret en famille ? Qu'on vienne pas me parler en tout cas de déontologie, ça serait pas crédible.
      les vrai questions ne serait pas:
      -et le respect de la vie privée ?
      -quel preuves sont apportés par cet article ? on les as vues, tout le monde le sait, ca se dit a paris/dans le milieux....
      -quel rapport entre les activités personnelles et professionnelles du monsieur ? (ce serait un pape je comprendrais que ca jazz un peut (en plus de faire avancer le smilliblick)) mais la....
      • [^] # Re: Sarko le bucolique

        Posté par . Évalué à 5.

        Je suis toujours pour les preuves. Si on peut en avoir, tant mieux.

        Le rapport c'est qu'il fut pendant un temps Ministre de l'intérieur, et qu'à ce titre il vellait à ce que les français se comporte comme de façon honnête. Il a été Ministre du budget à plusieurs reprise et à ce titre demande à ce qu'on croit en sa rigueur. Il pense à 2007 en se rasant. Peut-on élire président de la république quelqu'un qui tromperait jusqu'à sa femme ?

        Le rapport il est là. La confiance et le crédit que l'on va pouvoir donner à Nicolas. Sans compter l'image du couple modèle grâce à laquelle la popularité du petit Nicolas avait grimpé.

        Sarkozy est un homme politique. Son job est d'assumer que sa vie puissent être connue de tous, et surtout, de faire en sorte qu'elle suive les principes qu'il prêche. Oui, un peu comme le pape.

        Si Nicolas nous fait de grand discours sur la crédibilité à apporter à quelqu'un qui n'a pas subit le suffrage universel (Villepin), il risque de se manger un grand discours sur la crédibilité à apporter à quelqu'un qui trompe sa femme.
        • [^] # Re: Sarko le bucolique

          Posté par . Évalué à 3.

          Je suis toujours pour les preuves. Si on peut en avoir, tant mieux.
          Et si on n'en a pas ? On ferme sa gueule : pas de preuve, pas d'info, ça reste de l'intox et de la rumeur. Bref, du nuisible. Dans un sens, comme dans l'autre.

          Peut-on élire président de la république quelqu'un qui tromperait jusqu'à sa femme ?
          Qu'est-ce qu'on en a à faire ? Sa vie privée le regarde, lui. Point.

          Le style, déplorablement cancaniste, de ces deux articles renseigne davantage sur le penchant voyeuriste et suspicieux des faiseurs/lecteurs de la presse people, qui veulent voir leurs maîtres et puissants avilis par les penchants les plus bas qu'eux-mêmes peinent à concevoir pour eux-mêmes que sur l'actualité réelle.

          Quand à considérer ce genre de situation comme exceptionnelle ou remarquable, c'est faire preuve d'une cécité bien naïve, d'une hypocrisie bien mal placée ou d'une éducation déplorable : la vie privée des gens les regarde eux-seuls, les histoires de coucheries n'ont rien d'exceptionnel, pas plus dans les "milieux" que dans la vie courante.
          • [^] # Re: Sarko le bucolique

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            C'est vrai que les histoires de coucheries ne concernent que les seuls participants.
            En ce qui concerne les hommes politiques, j'aurai tendance à penser que ces histoires nous les rendent plus proches de nous, leur redonne une humanité, les désacralisent, tant elles sont banales, au final. Contrairement aux coucheries des stars de Gala, qui restent dans une telle débauche de luxe et de personnes totalement inaccessibles qu'elles renforcent cette impression de totale étrangeté à notre genre.
            Sinon, pour le cas de Sarko, c'est quand même bien fait pour sa gueule si ça lui retombe dessus. Il a fait de sa vie privée une arme politique, il a étalé sa femme et ses enfants dans des reportages dégoulinant de niaiserie fleur bleue, et maintenant, c'est lui qui vient nous donner des leçons. C'est un peu fort. Quand on joue avec le feu, il faut en supporter les conséquences. C'est pas nous qui avons commencé dans la vulgarité démagogique, c'est lui.
            • [^] # Re: Sarko le bucolique

              Posté par . Évalué à 2.

              ces histoires nous les rendent plus proches de nous, leur redonne une humanité, les désacralisent,
              Bref, depuis l'Antiquité et son panthéon de dieux libidineux, on n'a pas vraiment fait mieux.

              Sinon, pour le cas de Sarko, c'est quand même bien fait pour sa gueule si ça lui retombe dessus.
              Encore faudrait-il qu'il y ait autre chose que des "on dit". Parce que ça ne vaut pas tripette.
        • [^] # Re: Sarko le bucolique

          Posté par . Évalué à 3.

          Peut-on élire président de la république quelqu'un qui tromperait jusqu'à sa femme ?


          Ca ne serait que continuer dans une longue tradition... On peut même être Président des Etats Unis et tromper sa femme (quoique là ça pose plus de problèmes...) .
      • [^] # Re: Sarko le bucolique

        Posté par . Évalué à 8.

        j'en ai une autre : Rien à battre
      • [^] # Re: Sarko le bucolique

        Posté par . Évalué à 7.

        Et bien il est le premier a avoir mis largement sa vie privée en avant comme vitrine de sa grande réussite personnelle et d'homme.
        Alors après comment donner sa confiance à un homme qui met en avant un amour parfait et qui par derrière s'octoie tout le contraire et tous les plaisirs.
        Donc qui montre une identité lisse et parfaite et qui se conduit à l'inverse.
        Je lui laisse le mot de la fin en page du monde.fr:
        Verbatim M. Sarkozy : "Des remises en cause profondes et rapides"
        Sans doute toute une philosophie pour lui :)
        • [^] # Re: Sarko le bucolique

          Posté par . Évalué à 4.

          Tous ceux qui ont fini par avoir la nausée à la seule vue de Mme et Mr à tous les coins d'écrans, dont je suis, ne seront pas étonnés. Cette instrumentalisation de la famille à de seules fins d'ambition électorale pue. Elle a été largement mise en scène par l'ensemble des médias (on ne sait jamais, ça peut toujours servir) et comme on est toujours atteint par là ou on a pêché on ne devrait pas s'étonner devant cet étalage qui en France est largement sous-entendu (je suppose qu'il faut être parisien pour être au courant) mais qui grâce à des journalistes probablement moins impliqués dans le montage initial n'hésitent pas à évoquer les faits.
      • [^] # Re: Sarko le bucolique

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Tes objections sont belles et bonnes et fleurent bon les éditos pleins de sagesses et de leçons des Colombani et autres médiateurs du Monde... Mais ce sont des arguments de déontologie. Qu'on nous ressort quand ça arrange bien les choses, parce qu'en bien d'autres circonstances, la déontologie, les journalistes savent très bien s'assoir dessus.
        Donc, non, je ne pense pas que ce soit pour des arguments déontologiques que les journalistes se taisent.
        • [^] # Re: Sarko le bucolique

          Posté par . Évalué à 2.

          Tu oublies serge july et son édito d'aujourd'hui pour encore nous raconter que 37 millions de Français manipulés ont mal votés:
          http://www.liberation.fr/page.php?Article=300064(...)
          Mais mazette n'aiment ils pas la démocratie ?
          • [^] # Re: Sarko le bucolique

            Posté par . Évalué à 3.

            Mais mazette n'aiment ils pas la démocratie ?
            Ce qu'il voit au travers de ce non, c'est une démocratie qui se fourvoie. Il n'a pas forcément tort. La démocratie, c'est très bien. Tout comme le libre-arbitre.

            Seulement, cela n'empêche pas de prendre des décisions à la con, et d'être évalué par rapport à celles-ci par ses pairs : personne en Europe ne refuse à la France le non qu'elle a prononcé ; par contre, tout le monde est libre d'en tirer les conséquences qu'il veut.

            Maintenant, si les ex-partisans du non pro-européen (parce qu'il y avait aussi des non anti-européen, à droite comme à gauche) veulent vraiment d'une autre europe, ils ont beaucoup de boulot à faire, tant au niveau national qu'international, pour rattraper le train de la constitution qu'ils ont envoyé au panier ; et ce, avec les ex-partisans du oui pro-européen. Y a du boulot, qu'il faudra commencer quand les déchirures inter et intra partis se seront franchement ouvertes.
        • [^] # Re: Sarko le bucolique

          Posté par . Évalué à 2.

          le minimum de déontologie que l'on puisse avoir est quand meme d'avoir des arguments étayés par des preuves.
          Cet article en manque cruellement mais des personnes sont quand meme sités nommément.
          Pour moi c'est le plus gros point d'accroche, que sarko décide de rendre ca vie publique(avec ou sans l'accord de ces proches c'est a voir avec eux) soit.
          Mais les mandats postulés n'imposent pas de s'affranchire de la barriere de la vie privée.De mon point de vue c'est sur ces actes publique qu'il faut le juger et non sur des actes commis dans le privé. Il peut etre avoir toutes les pratiques sexuels du mondes (en respect avec la loi) qu'il veut sans que ca me gene, mais s'il depense 20 euros dans une paires de pompes pour lui avec de l'argent public il merite d'etre mis en tole avec un gros coup de pieds au cul et inelligible pour plusieurs années.
          Personnalité publique ne signifie absence de vie privée.
  • # ou est le rapport avec l'informatique

    Posté par (page perso) . Évalué à -6.

    J'ai du me tromper de site, je croyait que le site linuxfr parlait de toutes choses qui ont un rapport avec les logiciels libres et l'informatique en générale.

    MAIS NON, je tombe sur des commentaires digne de tabloïdes.

    Je sais bien que le référendum à irrité tout le monde mais je pense que ce genre de commentaire n'a rien à faire ici !
    • [^] # Re: ou est le rapport avec l'informatique

      Posté par . Évalué à 4.

      Tu peux le voir comme ça mais il ne s'agit pas réellement d'écrits digne de tabloïdes. Enfin du moins, un à un, chaque article fait effectivement tabloïde. Mais si on ramène ça dans son contexte, ça change tout.

      Et quel est ce contexte ? C'est celui d'un homme qui a mis en avant l'image idllique de sa famille et de son couple pour embellir son image médiatique et qui soudaienement ne le fait plus. Et les média français l'aident beaucoup en cela, car son image idyllique qu'il a vendu dans les média et qui fait partie de son "image" risqueraient d'en prendre un sacré coup, comme l'a confirmé son intervention pleine de "demi-mots" sur France 3 récemment ...

      Vu comme ça, c'est loin d'être digne d'un tabloïde, ça s'approche plus de la politique. Mais effectivement, on peut toujours objecter à cela que LinuxFr n'est pas un site politique :)

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: ou est le rapport avec l'informatique

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.


        LinuxFr n'est pas un site politique


        En fait si ! mais pas de politique général. Car choisir un logiciels libre a la place d'un logiciel propriétaire est un acte politique. Seulement ce n'est pas de la politique généraliste !

        Et si je veut connaitre les histoires de fesse de sarko je sais où les trouver : paris match, ici paris, vsd, the sun, ...
        • [^] # Re: ou est le rapport avec l'informatique

          Posté par . Évalué à 1.

          choisir un logiciels libre a la place d'un logiciel propriétaire est un acte politiqueintelligent.

          Et franchement, le jour où les logiciels libres seront politiques, ça fera longtemps que j'aurais abandonné toute idée d'utiliser un ordinateur, d'ailleurs, ça me broute toujours quand je lis « les logiciels libres sont communistes/socialistes/libéraux/etc », ces tentatives d'appropriation d'un effort collectif et totalement apolitique (de par la pluricité des contributeurs, qui sont de tous bords politiques justement) sont puantes.
          • [^] # Re: ou est le rapport avec l'informatique

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Oui, mais comme l'intelligence, c'est la gauche, on y revient toujours.
            Non ? :-P
          • [^] # Re: ou est le rapport avec l'informatique

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            J'ai jamais dit que c'était de la politique de gauche ou de droite j'ai juste dit que c'était politique.

            On parle de politique d'entreprise pourtant la plupart des entrprise ne se revendique pas de droite ou de gauche !

            Mais quand une entreprise se met aux logiciels libres cela reste un actes politique (d'entreprise ?).
  • # combien de jours ?

    Posté par . Évalué à 2.

    combien de jours avant que "Le Matin Online" ne se mange un procès en diffamation ? parce que dans cet article (très bien trouvé d'ailleurs, étant provincial je me demandais bien ce qu'était cette fameuse "rumeur") on a :

    Cécilia trompe Nicolas,
    Nicolas trompe Cécilia,
    Le nom de l'amant de Cécilia,
    Le nom d'une maitresse de Nicolas,
    Cette maitresse est mariée...
    A un homme politique.

    A ce niveau là, cela ne relève plus de la vie privée mais du scandale national ! Ca y est les gars, on a notre Clinton national !
    • [^] # Re: combien de jours ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Peut-être que le fait que ce soit un journal suisse le protège un tout petit peu? (la juridiction suisse peut-être plus protectrice pour le journal?)
    • [^] # Re: combien de jours ?

      Posté par . Évalué à 2.

      On l'avait depuis longtemps, Sarkozy avait un bon exemple dont il brigue d'ailleurs le poste aujourd'hui.
    • [^] # Re: combien de jours ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Le Matin est un des plus grand quotidiens de Suisse romande,
      Si Nicola veut attaquer le matin en justice il devrat le faire devant un tribunal Suisse.
      Le Matin appartient au groupe Edipresse et c'est un grand groupe.

      Le Matin est un journal de boulevard, sont seul attrait c'est sont format (A4) ce
      qui le rend facile a lire dans le train (on doit pas demander au voisin de tenir l'autre bout du journal).

      20minutes est que en allemand chez nous.
  • # Une belle hypocrisie

    Posté par . Évalué à 4.

    à voir les commentaires, on a tous un beau pretexte pour justifier le fait que l'on parle des histoires glauques de sarko, alors qu'en fait on en parle que pour une chose : c'est croustillant tout comme on aime. Ca ne me dérange pas, mais au moins il faut assumer, hein

    ça me rappelle l'affaire Clinton où les ricains décrivaient en long et en large (désolé) les privautés que lui accordait sa stagiaire, juste pour pouvoir montrer qu'il avait menti, et que c'était vraiment rien que ça le problème, il aurait pu mentir sur un score au babyfoot que, promis, on aurait raconté dans les détails la double gamelle inversée que lui aurait fait Monica (re-désolé)
    • [^] # Re: Une belle hypocrisie

      Posté par . Évalué à 5.

      Disons qu'on a les deux comme les corn flakes, c'est croustillant
      et y a du contenu pour avoir une bonne journée en plein forme.
  • # Gnii ??

    Posté par . Évalué à 3.

    Qu'est ce que ca peut bien nous foutre, franchement ? Des divorces, y'en a a la pelle tous les ans. Une femme/un mari infidèl(e) ? C'est un euphémisme...
    • [^] # Re: Gnii ??

      Posté par . Évalué à 2.

      Un pléonasme ?
      • [^] # Re: Gnii ??

        Posté par . Évalué à 2.

        Un oxymore ?

        « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

    • [^] # Re: Gnii ??

      Posté par . Évalué à 1.

      clair!!!
      n'a fout' de la quequette de sarko...
      • [^] # Re: Gnii ??

        Posté par . Évalué à 1.

        bah elle est petite ... donc faut qu'il l'a montre à toute ...
  • # oups

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Scusez moi, je croyais être sur gala.fr .
    ou sur voici.fr ....

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.