Journal Comment introduire un weblog dans une boite qui se dit jeune ...

Posté par .
Tags : aucun
0
8
déc.
2004
Il m'est arrivé un truc trop marrant aujourd'hui il faut que je le partage !

Je vais vous montrer combien il est difficile de faire accepter une idée (pourtant qui servirait à tous) dans une boite. J'ai eu une approche ascendante du moins haut dans la hiérarchie (employé service communication interne) jusqu'au DG de ma boite.

Il y a 7 mois de cela après un séminaire de groupe ou toute la boite était présent, il a été décidé qu'il fallait améliorer notre communication interne. M'occupant des architecture internet de ma boite, j'eue en tête des outils comme le weblog (communication de 1 vers N) ou bien un wiki (de N vers N utile pour la capitalisation de la connaissance).

Dans mon approche, j'avais plus en tête un weblog qui aurait permi au service communication de pouvoir communiquer et diffuser de l'information sans se prendre la tête. Un outil comme dotclear suffit amplement. (Il faut savoir que pour un service de communication, maîtriser qui écrit quoi et quand est très important). Je propose donc à ma ch_re collègue de la comm' un weblog pour pouvoir communiquer simplement et dans le fun. Et là, non , ça sort de son cadre, comme c'est pas la newsletter papier ancestrale qu'elle a appris à faire à l'école de comm', elle n'a pas ses marques. J'essaie de lui expliquer que faire une newsletter papier ça va tenir un numéro et qu'après elle en aura marre, non l'idée passe pas, en plus elles étaient deux à vouloir leur truc ... Finalement elle organise un petit concours pour déterminer le nom de leur papier (sortie tout droit d'un IUP comm ou autres!), les gens s'impliquent, un nom est trouvé mais finalement en conclusion ni weblog, ni newsletter papier (elle a peut être pas trouvé le temps)

Ensuite, je décide donc d'en parler à mon DSI, je lui parle des avantages qu'on aurait à avoir un blog ne serait ce que pour loguer les activités de notre département IT (j'ai en charge toute la partie web), les possibilités de recherche, etc .. Il me dit que, "oui on va pas commencer à installer tous les produits 'à la mode' !" . . . 3 mois plus tard, dans une réunion plenière le DG dit qu'il faut mettre en place des outils permettant de mesurer notre activité. Un peu après mon dir. info. vient me voir et me dit ce serait pas mal d'installer mon "truc" pour pouvoir tracer les grands évenéments dans notre service. Je l'ai donc installé pour le web et il ne me sert qu'à moi . . . je rentre les grands événements.

Cherry on the cake aujourd'hui !! Mon DG sortant de l'ascenceur vient me voir et me dit texto "j'ai dans les Echos qu'il y a un truc super qui permet de faire circuler l'info hyper rapidement et de façon conviviale. Tu connais ça s'appele les weblogs, ce serait bien qu'on installe ça chez nous !!". A ça je lui reponds que ça fait des mois que je planche dessus et que j'arrive pas à faire passer le concept, et qu'en gros en 2 minutes on installe qqchose de bien (sous couvert du developpement du template aux couleurs de la boite). . .
Dans l'après-midi je recevais ce mail du DG s'addressant a la nana de la comm' (on va l'appeler Valérie) avec en copie mon dir. info. et moi (on va dire Zob) disant ceci :

Valérie,

Suite à un article dans les Echos d’aujourd’hui et un rapide échange avec Zob je pense que nous avons peut être là un outil idéal pour le reporting mensuel et trimestriel, lequel reporting pourrait également faire office de journal interne.

Je t’invite à te rapprocher de Zob pour plus d’information sur le « blog .

Amicalement,

DG de la boite

Le dir. info. et la nana de la comm' se trouvent dos au mur et moi je jubile :D !!

CQFD.

Suite à cet épisode, je me dit que les gars de mozilla ont tout compris en voulant faire passer firefox dans le NY-Times, après la question est réglée en une après-midi !!
Tout cela pour dire que pour faire passer des nouveaux concepts même novateurs, même dans une boite qui se dit jeune !! il faut une stratégie béton, ça passe pas comme une lettre à la poste !! Je ne voulais pas court-circuiter mon boss pour aller directement voir le DG (à ne jamais faire , manuel du stagiaire p.32) il est venu à moi grâce à les Echos. Encore heureux qu'on se soit croiser dans l'ascenceur, il en aurait d'abord parler à la nana de la comm' qui aurait chercher une liste de produit à 30000 euros :-/ alors qu'en libre pleins d'implémentation existe.

PS : Dans le même style, je peux aussi ecrire un journal sur
- "comment instaurer un logiciel de gestion de configuration dans une équipe de developpement qui ne connait que mswindows sans paraitre pour un martien!"
- "comment mettre en place un logiciel de bugtracking toujours dans la même équipe sans paraitre pour un habitant de la lune"
- "comment imposer sans encombre firefox, gimp etc ..."

En gros comment changer les habitudes des gens qui n'en ont pas l'habitude.

Voila c est ce que je voulais vous faire partager . . .
  • # Ca me fait chaud au coeur ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    C'est aussi l'experience que j'en tire, faut pas brusquer les choses, tout vient à qui sait attendre ...
    Je travaille dans une boite ayant franchement une culture "tout Microsoft", comment ne pas passer pour un martien quand on travaille avec Mozilla suite (et maintenant Firefox), avec the Gimp, ... en lieu et place au "bon" outlook et paint shop ... ?!
    Mais je me remarque que les mentalités changent, doucement mais sûrement. Que l'on me contacte pour me demander conseil "Eh, tu connais Firefox ? ca marche bien ? ...."
    Avec un peu de diplomatie et beaucoup de temps, on voit les choses évoluer. Et tant mieux.
    Le dernier gros changement que j'ai réussi à faire passer a été l'utilisation d'OpenOffice.org, comme disent mes collègues de boulot, "l'essayer c'est l'adopter, surtout quand on a gouté à l'export pdf..."
    • [^] # Re: Ca me fait chaud au coeur ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Suffit de leur montrer que ça marche nickel, parfois (je l'ai fait avec CVS, MySQL, et 2-3 serveurs Linux "qui marche tout seul") ! (bon quand ça bug, tu deviens tout de suite responsble de tous les maux... mais bon.)
    • [^] # Re: Ca me fait chaud au coeur ...

      Posté par . Évalué à 4.

      Ouaissss, cool, des copains de galère ! ;-)
      Je suis un ex-pro Microsoft. Faut dire que je me suis auto-formé depuis tout chtio à MSDOS 5 ! Forcément, je bosse dans une boite où il n'y a que du Microsoft, hormis un bon vieil AS400... Et puis comme tout le monde à force de voir l'argent partir en fumées, j'ai essayé (et approuvé) le logiciel libre : Gimp, VLC, FireFox, ThunderBird, OpenOffice, maintenant Grisbi. Concernant Linux, j'ai plus de mal : Mandrake 8.2 m'a charmé au début, mais bon... Debian Woody par la suite, c'est tip top pour un serveur, mais ça n'évolue pas assez vite pour une workstation (hors "unstable")... Suse 9.0, là j'ai été enthousiasmé, mais mon PC Windows tiens encore bon. J'ai aussi téléchargé sur P2P (pour tester !) une Xandros 2.5 qui elle aussi est splendide mais payante et English only ; cela dit elle permet de lancer des applis Windows (CrossOver), indispensable au boulot. Dernière découverte : Ubuntu, qui allie Debian et modernité... A quand le Switch définitif ? :-)

      Bref, pour revenir au thème, ma "galère" a commencé il y a 2 ans :
      - D.I. : "ça serait pas mal un intranet..."
      - Moi : "ouais, il y a bien PHP, c'est très simple à apprendre, c'est libre,...".
      Je montre ce qui existait à l'époque, je fait un petit exemple tout bête de trombinoscope dynamique (avec mes 3 jours de compétences...).
      - "Euh, pas mal, mais en fait t'as pas plutôt un vrai langage comme Java ?"
      Bon... aujourd'hui, toujours pas d'intranet.

      Autre projet, on fait développer une appli web par une SSII, je dis :
      - "Euh, j'ai FireBird (oui), il y a pas mal de truc qui passent mal, vous devriez le faire prendre en compte"
      - "IE est installé en standard Windows, on a Windows sur nos PC"
      - "Ouais mais ceux qui vont se connecter, ils ont peut-être un Mac voire Linux ?!"
      - "Bah on verra plus tard pour la prochaine version"
      Bon... aujourd'hui, le site est toujours merdique sous Firefox... (bon, ça fait pas longtemps)

      En fait dans le service info j'ai réussi à convertir pas mal de monde à FireFox et ThunderBird. OpenOffice rencontre un peu plus de réticences, mais ceux qui coincent le plus c'est "un peu plus haut" que le service...
      Mais à force d'article de 01net et autre, je ne désespère pas prouver que ça fait 2 ans que "j'ai raison" et qu'à cause de ça on a dormi...

      C'est moche la vie d'un admin Windows :-P
      • [^] # Re: Ca me fait chaud au coeur ...

        Posté par . Évalué à 0.

        en debian testing tu as pas forcémment beaucoup de retard. Pour firefox 1.0 il a fallut compter 2 semaines (de mémoire, sans compter la prerelease). Ca permet aussi d'éviter les gros bugs des premieres versions majeurs.

        Après c'est sur que c'est fatiguant lorsqu'un soft est en beta pendant 4 mois (il sera pas posé en testing) ou qu'il ne compile pas sur plateforme ARM. Mais bon y a toujours moyen de compiler à la main en attendant le package :p
        • [^] # Re: Ca me fait chaud au coeur ...

          Posté par . Évalué à 2.

          en debian testing tu as pas forcémment beaucoup de retard.

          Et pas d'updates de secu, limite tres craignos pour un serveur en PROD.
          • [^] # Re: Ca me fait chaud au coeur ...

            Posté par . Évalué à 2.

            Relis 2 posts plus haut : il est marqué " pour une workstation"
          • [^] # Re: Ca me fait chaud au coeur ...

            Posté par . Évalué à 0.

            > Et pas d'updates de secu,
            Meuh si ! La dernière alerte sur xfree86 a été fixée dans unstable et testing. Pour stable c'est sur le mirroir de security.

            > limite tres craignos pour un serveur en PROD.
            stable en prod si tu veux être tranquille. Mais là y a du retard :(
  • # Dans le même ordre d'idée...

    Posté par . Évalué à 4.

    Comment faire comprendre que PHP c'est pas que pour un site de geek visité par 3 pékins...
    Comment faire comprendre que quand on fait développer un site intranet à l'extérieur, il devrait fonctionner sur tous les navigateurs...
    Comment faire comprendre que PostgreSQL c'est quand même mieux qu'Access...

    C'est ce qui me vient comme ça, mais il y en a tellement des choses agaçante dans un service informatique ! ;-)
    • [^] # Re: Dans le même ordre d'idée...

      Posté par . Évalué à 8.

      Comment faire comprendre d'imbécilité des enchères inversées, où au final c'est la boîte de presta qui alignera le plus de débutants et les délais les moins tenables qui sera choisie pour le développement ou le contrat d'infogérance, au détriment des délais, de la qualité, de la maintenabilité, etc...

      Je sens que ce journal va finir en défouloir :o)
      • [^] # Re: Dans le même ordre d'idée...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        pfff, j'ai installé mamboserver, plume et spip pour que la comm interne migre d'un vieil intranet vers un cms plus convivial, toujours pas de réponse et aujourd'hui elle a planté la page d'accueil en mettant des gifs animés spécial noël, plonk.

        ps: j'ai gagné ?
      • [^] # Re: Dans le même ordre d'idée...

        Posté par . Évalué à 2.

        | sed "s/ d/ l/"
        C'est pas grâve, une fois que le presta est grillé, le client gueule pour avoir des gens expérimentés pour le même prix, et des gens en plus histoire de tenir les délais. C'est tout bénèf. Le presta est lui aussi content car il n'a pas perdu le contrat.
      • [^] # Re: Dans le même ordre d'idée...

        Posté par . Évalué à 1.

        Regarde les commentaires au dessus : l'atout le plus cité comme étant le meilleur argument en faveur du libre c'est la gratuité. Par contre pas tellement de commentaires sur l'indépendance, la pérénité des données, le controle sur les processus etc.
        Avec des mentalités pareilles, les enchères inversées, c'est logique.
  • # une piste pour un logiciel de bugtracking ?

    Posté par . Évalué à 3.

    La fin du journal me rappelle un peu ma situation. Je bosse depuis peu (premier boulot) dans une petite société à un poste qui m'intéresse moyen mais faut bien commencer et je trouve pas dans ce qui m'intéresse (traitement du signal ou communication numérique si des fois vous avez des postes).

    Quand je suis arrivé j'ai demandé quel système de gestion de configuration ils utilisaient et on m'a répondu qu'il n'y en avait pas parce que ce n'est pas pratique. Le hic c'est qu'en fait ils passent leur temps à courir après les différentes versions des logiciels qu'ils produisent et que la création des packages logiciels devient très compliqué.

    Mon boulot c'est les batteries de test et les rapport de bug. Les logiciels pour mener à bien cette tache sont MS Word et MS Excel. Oh joie! Comme je viens de lire qu'il existe des logiciels de bugtracking ça pourrait m'intéressé. A prioris ça ne sera pas accepté puisqu'ils viennent de revoir leur méthode à ce sujet mais ça pourrait m'être utile par la suite.

    L'environnement c'est Windows XP et tous les logiciels Microsoft en général ça me fait un peu bizard sachant que sur mon PC perso j'utilise Linux au quotidien depuis 3 ans. Bon j'ai installé FireFox et je compte bien installer d'autres logiciels libres quand on me laissera tranquille quelques instants.
    • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Cherche flyspay sur google ca devrais faire ton bonheur...

      Bon allez un pti coup de pouce: http://flyspray.rocks.cc/?p=Main_Page(...)
    • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Salut je suis très heureux de partager mon expérience,

      je te donne celui que j'ai installé dans le journal, très facile à mettre en oeuvre

      http://mantisbt.sourceforge.net(...) fonctionne avec mysql, php et un serveur smtp est le bienvenu. Surtout si c'est toi qui fait les test, ça te permettra de bien identifier les bugs, et surtout d'assurer un suivi. Et franchement tout le monde s'y met doucement

      Je conseille à tous cet article de joel on software il parle de notre problème qu on a tous qd on arrive dans un endroit avec programmeurs msiens.

      http://french.joelonsoftware.com/Articles/TheJoelTest.html(...) ++++ je vous le conseille . . .
      • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Je conseille à tous cet article de joel on software il parle de notre problème qu on a tous qd on arrive dans un endroit avec programmeurs msiens.

        http://french.joelonsoftware.com/Articles/TheJoelTest.html(...(...)) ++++ je vous le conseille . . .


        Tu m'expliques pourquoi etre un programmeur sous Windows signifie que tu es automatiquement plus mauvais qu'un programmeur sous Unix ? J'ai hate de le savoir.

        On lit de ces conneries ici...
        • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

          Posté par . Évalué à 6.

          Bonjour PasBill PasGates,

          Je sais pas comment expliquer un constat ?
          C'est ce que j'ai vu la plupart du temps partout ou je suis parti travailler.
          J'ai vu deux types de profils :
          - Ceux habitué aus clickodromes que leur met à disposition MS sous MsWindows et qui se foutent royalement des mots spécifications, conception, etc ...
          - Ceux qui ne se contentent pas de cliquer sur des boutons et prennent en compte les notions de specifications, conceptions.

          Les premiers sont qd même plus nombreux et les environnement dot.net ne favorisent pas beaucoup la formation des architectes mais plus des bidouilleurs.

          Maintenant pour prouver que je ne généralisais pas dans le lien que j'ai fourni
          > http://french.joelonsoftware.com/Articles/TheJoelTest.html(...)
          Joël Spolsky etait un developpeur de Microsoft, a travaillé sur Microsoft Word et Microsoft Excel et pourtant j'approuve ses conseils.

          A croire que microsoft voient les développeurs utilisant ses produits comme des clients plus que comme des développeurs justement ... c'est ça qui fait toute la difference pour moi.

          Mais je n'entre pas dans la gueguerre t'en fais pas, je ne fais que constater. Tout est une histoire de statistiques la plupart des développeurs sous linux voire de logiciels libre ont l'habitude des concepts fondamentaux de la programmation (grace notemment aux forges sourceforge, gna, savannah et sites communautaires comme linuxfr, etc ) et les bonnes pratiques s'échangent beaucoup plus facilement. C'est juste un constat, je ne veux pas froisser les developpeurs utilisateurs de microsoft.

          Maintenant tu peux dire ce que tu veux mais les comportements ne sont pas les même dans les deux mondes. Les uns sont plus conscients de l'interopérabilité les autres te disent à ben on peut pas faire autrement car on utiliser tel produits... C'est dommage de se limiter à un produit d'un seul fournisseur ça enlève de la liberté ...
          • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            un truc tout bête avec Word et Excel

            On va essayer de changer le répertoire de travail par défaut de ces 2 applications.

            Tout se passe dans le Menu Outils/Options.

            Dans Word, il faut cliquer sur l'onglet "Dossier par défaut"
            Dans Excel, il faut cliquer sur l'onglet "Général"
            Dans PowerPoint, il faut cliquer sur l'onglet "Enregistrement"

            Et bien vous allez pas me croire mais cette divergence existe depuis le début de la suite MS Office et sur mon pc j'ai la version Office 2002 et toujours la même divergence.
            Il faut quoi le gars qui coordonne les projets chez MS ?
        • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Un truc que j'ai remarqué, c'est que beaucoup de gens ont pris de *très* mauvaises habitudes sous Win à une certaine époque, et que cela s'est perpétué, même si les outils MS ont évolué. L'inconvénient des produits en théorie "intuitifs" et "faciles à prendre en main", c'est que le patron attend que tu développes tout de suite des gros programmes, et ca ne favorise pas le recul, la qualité, ni l'utilisation optimale dudit outil.

          Ceux qui programment sous les *nix sont souvent passés par la case Windows avant, et ont donc en moyenne plus d'expérience (et peuvent aussi comparer les différentes méthodes).

          Quant à ceux qui ne connaissent *que* les produits MS (VisualMachin), ils n'ont pas assez d'ouverture. Pour un programmeur professionnel de nos jours, ne pas avoir essayé de développer sous les *nix ou *BSD, c'est un signe de sclérose, d'autant plus impardonnable que beaucoup de LL sont disponibles pour pas un rond.
          C'est comme ceux qui ne connaissent que le Fortran et le Cobol. Ptêt super-utile pour leur job actuel dans leur entreprise, et ils sont probablement très bons pour faire ca (on n'en doute pas), mais le monde a évolué depuis...
          • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

            Posté par . Évalué à 0.

            C'est étrange de toujours entendre l'affirmation que les programmeurs Windows n'ont pas assez d'ouverture sur *nix...
            Et si c'était plutôt un manque d'ouverture des programmeurs *nix sur Windows ?! Après tout quelque chose qui arrive à prendre 90% de part de marché, quoi qu'on en dise, ce n'est a pas qu'en raison du marketing intense : le clickodrome n'est pas un handicap, c'est une manière d'approcher l'informatique sans vouloir forcément "apprendre". Mozilla l'a compris, FF et TB sont des logiciels efficaces et simples à première vue, en gardant sous le coude ce qui plait aux experts.
            • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Ta question du manque d'ouverture des programmeurs *nix sous Windows, est vite réglée : Le programmeur *nix a statistiquement 90% de chances de toucher du Windows s'il utilise un PC quelconque. Entre le travail et les PCs des voisins/amis/famille, les chances de n'avoir que du *nix autour de soi sont proches du 0 absolu.

              Ce qui fait qu'on connaît ce système quand même, avec fonctionnalités de base et tout le toutim. Le programmeur qui a sérieusement essayé un *nix connait les 2 mondes, et peut mieux juger que celui qui ne connait que son WinWin adoré.
              J'ai aussi touché des IDE graphiques et tout le toutim sous Windows. [Et il y a aussi des clickodromes sous *nix. À la limite, on peut même assimiler Xemacs ou Emacs sous X, avec coloration syntaxique, à un tel clickodrome.]

              Et je peux te promettre que j'ai vu du code horrible (utilisation de constantes en hard, copy-paste de code avec légères modifications, etc...), car l'outil s'y prêtait, et favorisait la paresse. Avec ca, tu pouvais coder 1000 lignes dans la journée, sûr. Question qualité, valait mieux ne pas poser trop de questions.
              Conclusion : quand on cherche à appréhender l'informatique sans vouloir apprendre, à un moment ya qqchose qui cloche.

              L'argument des parts de marché est malheureusement invalide. D'autres te parleront parlent mieux que moi des effets de bord du monopole MS.

              Les produits Mozilla sont des logiciels destinés à des utilisateurs. De même, on peut installer de nos jours facilement et simplement un Linux avec GUI KDE ou Gnome. Mais beaucoup n'ont pas envie de bouleverser leurs habitudes.
        • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

          Posté par . Évalué à 6.

          [On est complètement HS là, mais bon, je me lance...]

          Je pense qu'il ne s'est peut-être pas bien exprimé, Mais il voulait surement parler de ca : http://www.sitepoint.com/blog-post-view.php?id=212780(...) (c'est en anglais).

          Petit résumé pour les réfractaires à la langue de Shakespeare :

          ---------------------------------------------

          Il y a deux sortes de développeurs, ceux plutot "orientés langage" et ceux plutot "orientés outils". Les développeurs orientés langage utilisent généralement un éditeur de code avancé (vi, emacs, quanta+, _insérez_votre_éditeur_ici) et ont généralement une excellente connaissance des mécanismes internes de ce qu'ils codent. Ils sont par nature plus attirés que les autres par les langages à typage faible/dynamique (langage de scripts : Perl, PHP, Ruby, Python, sh... etc.). Leur outil de prédilection : le clavier.

          Les autres, les développeurs orientés outil, sont en général des aficionados des langages objets (C#, C++, Java...), ne veulent pas savoir comment le système affiche un bouton, ils veulent juste le bouton qui s'affiche, point barre. Ils n'ont que faire des mécanismes internes de ce qu'ils programment, mais en revanche ils ont une grande expérience de l'EDI qu'ils utilisent (Visual2pièces.biz, KDevelop, Eclipse, Borland Jbuilder, Forte...), ils utilisent à fond les inspecteurs de propriétés, les aides à la saisie, les composants par glisser/lâcher... Leur outil de prédilection pour coder : la souris.


          Et évidemment, chaque groupe a tendance à traiter l'autre de masochiste ou autre nom d'oiseau, pensant détenir la clé du mystère.

          -------------------------------------------

          Résumer cela en mettant dos-à-dos développeurs win32 et développeurs *nix, c'est un peu rapide, mais grosso modo c'est plutot vrai. La plupart des langages et des outils de développement de MS sont des cliquodromes, c'est indéniable. Alors que sous GNU/Linux, les langages de script prennent tout leur sens grâce à la ligne de commande _très largement_ plus puissante que son équivalent windows.

          Et pour prendre position dans le débat : je pense que dans ces deux groupes, y'en a un qui peut utiliser ses compétences pour faire le boulot des autres à sa manière, mais l'inverse non. Je pense qu'en éloignant le développeur des concepts sous-jacents aux briques qu'il utilise, on peut peut-être augmenter sa productivité, mais certainement pas ses compétences.
          • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

            Posté par . Évalué à 0.

            Moi je vois plutôt les éditeurs de code comme le boulier de l'informatique. Ça permet de compter, certes, mais beaucoup moins rapidement qu'une bonne calculatrice ou qu'un ordinateur, du moins, pour le commun des mortels (je passe sur les rares cas qui arrivent à calculer plus vite avec un boulier qu'une calculatrice).

            Les EDI et autre sont le pendant de l'évolution, ce sont les calculatrices/ordinateurs en comparaison. Et il est indéniable que le fait de ne plus utiliser de bouliers et autres règles de logarithmes a profondément améliorer les connaissances.

            Le principe des nouveaux outils de programmation, c'est de ne pas réinventer la roue à chaque fois, de manière à ce que le programmeur ne perde pas son temps sur du code inutile (la génération répétée de boutons, fenêtres, et autre) mais sur les fonctionnalités du programme.
            • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Voyons :
              * tu sépares les fonctionnalités de ta GUI ;
              * les boutons de ta GUI, si tu as à les coder, tu ne le fais qu'une fois, et dans la plupart des cas, tu réutilises du code de quelqu'un qui est passé avant toi pour cela.

              Qui a parlé de réinventer la roue ?

              Et le code de GUI crée par les EDI va peut-être bien dans 99% des cas, mais il y a parfois des problèmes très durs à lever (valeurs par défaut pas tjs pertinentes, etc...). Le prof de mon cours de Motif nous avait interdit d'utiliser un EDI pour le mini-projet. À raison.
            • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Le seul cas ou la souris s'impose c'est pour faire des interfaces graphiques (Glade ou QtDesigner). Mais meme dans ce cas la, je prefere un fichier XML utilise tel quel que du code genere.

              Pour tout le reste, rien ne vaut un bon editeur de texte. Il y a des bibliotheques pour ne pas "reinventer la roue" a chaque fois (qu'est-ce qu'elle m'agace cette expression ressortie tous les trois commentaires...)

              Exemple, reduire la qualite d'une image et la convertir en jpg avec Ruby et RMagick :

              img = Image.new "image.png"
              img.write("myimage.jpg") { self.quality = 50 }

              Je ne vois pas en quoi un cliquodrome me ferait gagner du temps pour ca.

              J'ai deja fait du VB, pendant un stage un ete quand j'etais a l'ecole d'ingenieur. J'ai pas pu m'y faire. Les bouts de codes sont eparpilles on sait pas trop ou, on ne connais pas la forme des sources, le code est melange avec des informations binaires a propos de l'interface... Bref, je n'ai pas l'impression d'avoir le controle de mon projet et je ne supporte pas.
              • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

                Posté par . Évalué à 3.

                Je te conseille juste une fois d'utiliser Delphi, par exemple (qui n'a rien à voir avec VB). Ton code donné en exemple serait fait de la manière suivante sous Delphi :

                1°) pose d'un bouton et du composant de gestion des images sur la form
                2°) double-clic sur le bouton (ce qui t'ouvre le code qui sera exécuté lorsque l'utilisateur cliquera sur le bouton)
                3°) tu tapes le même genre de code que le tien, qui fait appel aux fonctions du composant de gestion des images.

                La différence, c'est que tu as là l'ensemble du programme, en 3 clics et 2 lignes de code, c'est à dire la fenêtre, les boutons, etc.

                Tu bénéficies en plus de l'autocomplètement, de l'auto-indentation, de la coloration syntaxique, etc. Sans compter que si tu changes le nom d'une variable, toutes les références sont automatiquement modifiées, etc. Et je passe sur l'aide en ligne très complète. Une fonction que tu ne connais pas ? Hop, tu clique sur le nom et tu appuies sur la touche F1, et tu disposes de la description complète, des méthodes, ainsi que d'exemples d'utilisation,

                Changer la valeur booléenne d'un composant sur Delphi (genre définir l'aspect "flat" d'un bouton) ? C'est facile, il suffit de double-cliquer sur la zone de saisie correspondante dans l'inspecteur d'objet, etc. Changer la taille ou la position d'un composant parce que le client trouve que ce serait mieux ? suffit de cliquer et de déplacer/redimensionner.

                Pour avoir eu à utiliser des éditeurs avant, je peux vraiment affirmer que la POO à base d'EDI tels que Delphi est à des années lumières de tout ce qui se faisait avant. Je n'utilise plus Delphi depuis quelques années, mais je me rappelle avoir développé un "Wordpad" avancé en 1 semaine (alors que c'était mon premier projet de prise en main de l'environnement). J'aimerais, juste pour rire, savoir combien de temps il faudrait pour faire l'équivalent avec un simple éditeur.
                • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Je développe aussi sous delphi et le glisser déplacer pour les compos ça sert surtout quant tu ne les connais pas.

                  Une fois que tu connais la VCL tu peux coder en n'utilisant pas l'éditeur d'interface sans problèmes... Il est juste utile pour prototyper une interface (Pif paf poum c'est vite fait et le client te dis rapidement oui ou non).

                  Mais pour des programmes qui font plus que réutiliser des compos exisants (En créer de nouveaux, coder un serveur, un service, une librairie de classes, ou autre) bah ça ressemble à n'importe quel editeur de texte qui supporterais l'auto complétion (Et encore innutilisable en C++ Builder vu comme elle fait tout ramer)

                  A noter que c'est souvent mieux de repasser derière le code auto généré, par exemple sous delphi en supprimant les variables globales crées pour chaque form.
    • [^] # Re: une piste pour un logiciel de bugtracking ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Ben moi, pour la gestion de projet j'utilise TRAC : http://trac.edgewall.com/(...)

      Il faut du bugtracking (gestion de tickets) mais il se plugge aussi sur Subversion et possèd un wiki intégré pour gérer la doc.

      La force de l'outil, c'est l'intégration des divers éléments : on peut facilement faire référence à un fichier de subversion dans le wiki, ou à un ticket etc...

      Chez nous je le propose aux personnes qui développent des projets internes et ils trouvent ça très pratique et beaucoup moins lourd que GForge par exemple (attention j'ai rien dit contre gforge)

      En conclusion que dirais que c'est un logiciel très pragmatique. Il possède plusieurs modules simples qui intéragissent entre eux. C'est écrit en python et ça tourne en CGI
  • # Ca depend bcps de la hierarchie ...

    Posté par . Évalué à 1.

    Moi je suis dans une boite IT ancienne, et comme mon responsable directe trouvait qu'il fallait partager nos astuce/connaissances/configs j'ai mis un dotclear, et ca marche nickel !! On a à peu-pres 120 articles en 9 mois.

    Cela dit, la boite est ancienne, mais assez ouverte pour les devoloppeurs (choix des OS et des outils de dev): donc à la base, c'est déja assez souple.

    Je crois qu'il faut vraiment mettre l'accent sur l'échange de connaissances pour convaincre (genre outil de com en entreprise), plus que sur l'aspect "c'est tout nouveau, c'est hype".
    • [^] # Re: Ca depend bcps de la hierarchie ...

      Posté par . Évalué à 1.

      Je crois qu'il faut vraiment mettre l'accent sur l'échange de connaissances pour convaincre (genre outil de com en entreprise), plus que sur l'aspect "c'est tout nouveau, c'est hype".

      Je met toujours en avant des argumentaires. Pas le fait que c'est nouveau et hype ça pour moi même ce' n'est pas un argument ... Je veux vraiment répondre à un besoin.
      • [^] # Re: Ca depend bcps de la hierarchie ...

        Posté par . Évalué à 2.

        > Je met toujours en avant des argumentaires. Pas le fait que c'est nouveau et hype ça pour moi même ce' n'est pas un argument ... Je veux vraiment répondre à un besoin.

        En fait en ce qui me concerne, pour le faire adopter par tout le monde, j'ai publié des informations *nécessaires* (que l'on s'envoit habituellement par email) sur le blog et j'ai envoyé des emails du genre "pour toute info sur ... et le lien sur le blog" en plus d'un rappel sur les comptes utilisateurs qui avaient étés crées.

        Par le suite, chaque fois qu'une question (code, config, astuce ou autre) était demandée, je prenait la peine de renseigner l'adresse de l'article sur le blog ... et puis la sauce à pris en 2-3 semaines. A présents, presque tout le monde publie.
  • # Dissaïdor et business loto

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Dans la boîte où je viens de débarquer il y a 5 mois, j'ai plutôt adopté la tactique du dissaïdor et j'ai tout expliqué ici de comment j'ai fait (et en plus, je parle bien la France): http://strasslab.net/blog/index.php?2004/11/07/13-mea-culpa-et-hour(...)
  • # Ca m'intéresse

    Posté par . Évalué à 1.

    "comment instaurer un logiciel de gestion de configuration dans une équipe de developpement qui ne connait que mswindows sans paraitre pour un martien!"

    Je suis preneur si tu peux faire un retour d'expérience dans le domaine ! J'essaie d'introduire SubVersion pour remplacer un classeur Excel et j'avoue que j'ai du mal.
    • [^] # Re: Ca m'intéresse

      Posté par . Évalué à 1.

      Bonsoir

      dans http://french.joelonsoftware.com/Articles/TheJoelTest.html(...) il en parle un petit peu en point #1.
      Mais pas tant que ça, par contre le reste n'est pas mal le sommaire

      #1 Utilisez-vous un système de gestion de code source ?
      #2 Pouvez-vous faire un build en une seule étape ?
      #3 Faites-vous des builds quotidiens ?
      #4 Avez-vous une base de données de bugs ?
      #5 Corrigez-vous vos bugs avant d'écrire du nouveau code ?
      #6 Avez-vous un planning à jour ?
      #7 Avez-vous une spec ?
      #8 Les programmeurs bénéficient-ils d'un environnement de travail calme ?
      #9 Utilisez-vous les meilleurs outils que vous puissiez vous payer ?
      #10 Avez-vous des testeurs ?
      #11 Les candidats écrivent-ils du code pendant leur entretien d'embauche ?
      #12 Faites-vous des tests d'utilisabilité de couloir ?

      bonne lecture :) :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.