Journal Le jargon français, le Hacker's dictionnary - et autres dictionnaires informatiques

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
11
21
jan.
2021

Cher journal

De temps à autre, je vais dépanner des amis (qui sous Windows et MacOs ) grâce à mes connaissances d'admin sys sur GNU/Linux et sur le logiciel libre en général. Ils me demandent ensuite de leur expliquer le problème en question . De fil en aiguille, nous discutons de systèmes d'exploitation, de logiciel libre, de standards ouverts, des couches OSI etc.. De temps à autre je donne quelques cours pour ceux qui sont intéressés. Certain sont des "digitals natives" , dès lors je dois également "traduire" dans le langage de ceux-ci les différents concepts.

A l'occasion, certains m'ont demandé des conseils pour un dictionnaire informatique de bonne qualité (papier et électronique ) et à jour qui permettrait d'avoir des définitions précises et solides des concepts utilisés et de comprendre dès lors les différences et nuances de manière fines (tel que : service applicatif, application, logiciel, SAS etc. ). Je dois dire qu'en général je ne me suis pas posé cette question car pour moi ces notions me semblaient évidentes.

Je me rappelle qu'à l'époque où j'avais commencé l'informatique j'utilisais le jargon (inforamtique) français (distribué en freeware sur cdrom pour Windows et qui est devenu un wiki sous licence libre - http://jargonf.org/wiki/Accueil - )et j'avais également acheté le Hacker's Dictionnary d'Eric Raymond (pour soutenir le libre et pour avoir un support papier ), (https://www.amazon.fr/New-Hacker%E2%80%B2s-Dictionary-3e/dp/0262680920 ) dispo sur ( http://hackersdictionary.com/html/index.html)

Dès lors je me demandais cher journal, si tu connaissais des dictionnaires informatiques faisant référence aujourd'hui dans le domaine (papier et électronique) si possible incluant également les notions des "digitals natives" , du logiciel libre et des notions informatiques "purement technique", sinon je me contenterais d'un ouvrage avec des notions purement techniques (que je considère comme le minimum de base ).

  • # bitoduc

    Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

    Pour ce genre de chose j'utilise celui-ci : https://bitoduc.fr/

    • [^] # Re: bitoduc

      Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

      C'est pas un dictionnaire qu'il faut chercher, c'est un glossaire qui donne non seulement une traduction (quand c'est pertinent), mais aussi une rapide explication.

      Moi, je conseille quand même wikipedia pour ça. Mais c'est clair qu'un truc qui se contenterait de 2 lignes d'explication puis d'un lien vers wikipedia serait encore mieux.

      Par ailleurs, le lien donné ci-dessus ne m'inspire pas beaucoup. Beaucoup de traductions viennent directement de nos immortels avec une logique qui n'appartient qu'à eux (même si il y a parfois des bonnes idées).

      Mais aussi, pourquoi tout traduire ? Depuis la nuit des temps, des mots étrangers trouvent leur chemin dans le langage de la rue, et c'est pas un soucis, même si aujourd'hui on se braque quand c'est "encore" de l'anglais.

      C'est préférable de rester perméable à la réalité plutôt que de s'infliger ça :

      Clickjacking
      -> Escrocliquerie
      Cloud computing
      -> Infonuagique

      Déjà, clickjacking est peu usité, même en anglais. Ça ressemble vaguement à du hameçonnage, autant faire une approximation, plutôt que ça. Mais surtout, "carjacking" est rentré dans l'usage aujourd'hui. J'ai entendu personne dire "escrovoiturerie" (et tant mieux, j'aurais dû me mettre à la recherche d'une arme). Je comprends plus facilement clickjacking que escrocliquerie. Et ce sera vrai pour toute personne de moins de 60 ans je pense/crois.

      Et infonuagique ? Sérieux ? La langue officielle doit suivre l'usage. Chercher à créer l'usage à partir d'un concept fumeux, c'est courir à l'échec. Encore et encore.

      • [^] # Re: bitoduc

        Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

        Le Le grand dictionnaire terminologique (GDT) de l'OLF (Office québécois de la langue française) propose "détournement de clic".

        http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26502114

        • [^] # Re: bitoduc

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

          J'adore, c'est le rêve que j'exprimais au dessus…

      • [^] # Re: bitoduc

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-0).

        On peut parler de Digital/Numérique/Électronique ? :o)

        (je suis d'accord avec toi, mais le digital à tout va, il m'arrache les yeux et les oreilles)

        (et avec les doigts, ça fait mal !)

      • [^] # Re: bitoduc

        Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

        "Infonuagique" est défini dans l'ISO17788:2014. Ça fait rigoler tout le monde, ce n'est pas grave. Ce qui est grave, c'est de ne pas connaitre les définitions portées par ce magnifique document.

        • [^] # Re: bitoduc

          Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

          Je subodore que tu sois ironique, mais sans certitude.

          Sur le site de l'ISO, le doc semble uniquement disponible en Anglais. Et c'est de toute manière un doc payant, donc pour que ça serve de référence à une audience large, ça va pas être simple.

    • [^] # Re: bitoduc

      Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

      Mouais, c'est juste une trouduction des termes, avec changement des acronymes alors que c'est inutile :

      • RTFM peut très bien se traduire par Relis Ton Foutu Manuel (on garde le même acronyme)

      • Back office est traduit par Arrière-guichet; pardon mais je ne suis pas plus avancé

      • Bit : Chibi, même si c'est mignon, j'ai jamais vu quelqu'un l'utiliser

      • Deprecated : Ringardisé pardon???? Obsolète est bien meilleur

      Je pourrais continuer longtemps, mais au moins ça m'a bien fait rire

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: bitoduc

        Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

        Deprecated : […] Obsolète est bien meilleur

        Ce sont deux notions différentes. C'est d'ailleurs dommage que le Wiktionnaire ne rende pas cette différence dans le sens informatique.

      • [^] # Re: bitoduc

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        Bit : Chibi, même si c'est mignon, j'ai jamais vu quelqu'un l'utiliser

        Si bit=chibi & cryptocoin=cybersou
        Alors bitcoin = chibi-sou (avec le tiret bien placé, pour ne pas lire chi-bisou)

        Suivre le cours du chibi-sou, ça me donne l'impression d'être un spéculateur de la Terre du Milieu c'est bien plus gratifiant !

        • [^] # Re: bitoduc

          Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

          Héritage d'un sou pour une pièce… mais encore heureux que, dans sa manie de langue fleurie et fourbement poétique, ce ne soit pas des cours de chibikopek ou de chibiradis ;D

    • [^] # Re: bitoduc

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-0).

      J'aime beaucoup REPOS et SAVON ;-)

  • # à l'origine...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

    Hacker's Dictionnary d'Eric Raymond

    http://www.catb.org/esr/jargon/

    http://weblog.mixart-myrys.org/?post/2021/01/Laissez-nous-exister-%21

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.