• # question classique

    Posté par  . Évalué à 4.

    La question classique serait : «mais à quoi cela sert il dans la vraie vie, avec des serveurs mettant de 2 à 10mn pour, essentiellement, initialiser leurs micrologiciels ?»
    Et la réponse est : «à rien, c'est vrai» :p

    Par contre vue sous l'angle du bon vieux kexec c'est sympa : on est dans la petite optimisation. J'aime (pas ce patch, cette approche en général)
    Reste maintenant le plus important : voir si le jeu en vaut vraiment la chandelle (taille et intrusivité du patch, qualité ..) par rapport au gain réel (archs concernées, pas seulement vitesse)

    • [^] # Re: question classique

      Posté par  . Évalué à 10.

      «mais à quoi cela sert il dans la vraie vie, avec des serveurs mettant de 2 à 10mn pour, essentiellement, initialiser leurs micrologiciels ?»

      10 minutes, tu es gentil. Mais la réponse est dans l'article, pour les VM et surtout pour un certain type de VM. Par exemple, Amazon lance ses fonctions Lambda dans une VM, si tu gagne une seconde de boot (sur déjà un nombre assez réduit, genre quelques) tu gagne une seconde sur l'initialisation de la fonction et sur le temps pour qu'une deuxième instannce prenne le relai en cas de montée en charge.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: question classique

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Sans même aller dans le cas de Lamdda, l’utilisation du cloud fait qu’on passe son temps à lancer et arrêter des machines virtuelles, donc économiser du temps de démarrage du système est super important.
        Par exemple pas mal de gens relancent toutes leurs machines virtuelles pour déployer une mise à jour, plutôt que de faire la mise à jour sur les machines existantes. Réduire le temps de démarrage réduit le temps de déploiement dans ce cas, surtout si on déploie par vagues.

        • [^] # Re: question classique

          Posté par  . Évalué à 3.

          Oui, mais ça a beaucoup moins d'impact, vu qu'on parle du temps de démarrage du kernel qui est déjà très réduit actuellement. Sauf si tu as des chiffres différent, j'ai l'impression que pour la plupart des cas, on est plutôt dans la minute avant d'avoir le service fonctionnelle (je parle bien d'avoir tous les process disponibles, prêts à servir des requêtes), gagner une seconde de temps de boot de kernel est assez négligeable.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.