Journal Compatibilité du matériel... poids des consommateurs ?

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes : aucune
1
13
juil.
2004
Amis linuxéfèrenautes,

Tout les linuxiens le savent (ou ne vont pas tarder a l'apprendre), l'un des gros problèmes pour Linux est l'installation sur du mauvais matériel. Par ce terme je représente ce qui correspond a l'une ou l'autre des caractéristiques suivantes :
- dont les drivers n'existent pas du tout sous GNU/Linux
- dont les uniques drivers sont des drivers binaires (pour x86 par exemple...au hasard...)
- qui ne respectent pas les normes/standards/spécifications

Or de nombreuses fois j'ai vu la phrase "si on arrête de leur acheter leur x@#!$£, il arrêteront peut-être de la vendre (ou ils fournirons peut-être les specs...)".
Il se trouve qu'en tant qu'utilisateurs et acheteurs de ces matériels informatiques0, il existe des sites web (ciao-fr & co) sur lesquels notre avis peut être entendu, et sur lesquels nous pouvons peser pour l'évaluation de la qualité des produits.

Pourquoi ne pas utiliser ces media pour favoriser le matériel qui "vaut le coup" et faire en sorte (par une mauvaise image+bouche a oreille) que les autre ne se vendent pas ?

P.S: si j'ai dit trop de bêtises dans ce journal, ou que je suis trop naïf, ou utopiste, faites le moi savoir...

P.P.S: "linuxiens" n'est pas reconnu par le dico, "media" non plus.
  • # Boycott

    Posté par  . Évalué à 1.

    Faut faire gaffe quand même, il me semble que le boycott est interdit par la législation française, et ce que tu proposes ressemble à du boycott.

    Un juriste dans la salle pour confirmer l'aspect (il)légal de la démarche?
    • [^] # Re: Boycott

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Je n'ai pas l'impression que cela resemble à un boycott. Il y a une différence entre "n'achetez pas X!" et "j'ai testé X, c'est de la merde car...".
      Sans aller aussi loin, certains sites proposent aux visiteurs de "noter" une page, un article, un disque, une carte mére, une carotte. Si chaque Linuxiens va noter une carte qu'il sait incompatibles aves Linux, la note de celle-ci baissera.
      De même, lors de l'achat de certains appareil ou logiciel, il est demandé de remplir un petit questionnaire. Le renvoyer en cochant "autre" ou "Linux" ou... de façon à bien faire comprendre aux fabricant/éditeurs que nous existont
      Cependant, je reste pessimiste quant à l'efficacité d'un telle chose (même si je le fais).
    • [^] # Re: Boycott

      Posté par  . Évalué à 1.

      Il me semble, mais je suis pas juriste, que le boycott est interdit, quand on dis "n'achetez pas CETTE_MARQUE", alors qu'il est autorisé si l'on dis "n'achetez pas CE_PRODUIT".

      Donc, là, pour le coup, oui, c'est interdit :-/

      faut la jouer finement, comme le dis le post au dessus (http://linuxfr.org/comments/446362.html#446362(...))
      • [^] # Re: Boycott

        Posté par  . Évalué à 2.

        En fait, ouais, en ne disant que "Ce produit n'est pas formidable, je n'en recommande pas son achat", on ne peut pas dire que ce soit du boycott.

        Donc, il faut faire ça intelligemment.

        Par ailleurs, comme cela a été dit dans un autre post, les actions possibles sont assez restreintes actuellement, dans la mesure où le nombre de Linuxiens (quasi 100%) est tout de même assez faible.

        En revanche, avec un peu de patience, les constructeurs développeront d'eux-même des drivers pour Linux. Il faut rappeller que Valve se pose la question du développement de Linux, en code source natif.

        Donc, en ce qui concerne un pseudo-boycott des marques refusant de supporter Linux, je pense qu'il est préférable d'être patient, et de laisser les choses suivre leur cours. Par la suite, si un constructeur refuse de maintenir des drivers Linux, alors que celui-ci atteint de plus en plus d'utilisateurs, une action de grande ampleur sera possible très/plus facilement.

        ++
        Xender
    • [^] # Re: Boycott

      Posté par  . Évalué à 3.

      Je ne suis pas juriste, mais il me semble que c'est faux. Le problème a été plusieurs fois levé ici même, et tout ce qu'on a trouvé d'approchant, c'est que le diffamation est interdite.
      Et jeboycottedanone avait été condamné pour une histoire d'utilisation de marque et de logo.
  • # Bof...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Je serais d'accord aussi, mais je ne pense pas que nous puissions opposer une force de frappe suffisante... Que sont quelques "utopiste" face à l'armada de windowsiens? Les tests vont continuer, encore et encore, à ne prendre en compte que l'utilisation sous Windows du produit, les test sous Linux seront rare... Les choses commencent à changer, mais je n'ai pas l'impression qu'un boycott de la part des Linuxiens va les faire plier.
    De plus, la plupart des linuxiens savent ce qu'ils achétent et font attention. Sauf pour quelqu'un débutant sous Linux: son PC ayant été pensé pour windows, il risque d'avoir des surprises en installant sa premiére distrib...
    Seul point positif: les linuxiens sont encore souvent des informaticiens confirmés*, et on les écoutera plus que le clampin de base. Mais moins que le vendeur informatique AMHA.
    Je pense que cela se fera petit à petit: un linuxiens convaint 2 amis qui à leur tour...
    Pour le coup des drivers binaires je ne sais qu'en penser. Leurs secrets de fabrication sont-ils aussi précieux? Je l'ignore...

    * je passe pour un con auprés de certains parce que je reste bloqué lorsqu'un windows a un probléme (tout le monde sait qu'il faut réinstaller, mais je persiste à vouloir trouver moins... brutal)
    • [^] # Re: Bof...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      > Que sont quelques "utopiste" face à l'armada de windowsiens? Les tests vont continuer, encore et encore, à ne prendre en compte que l'utilisation sous Windows du produit, les test sous Linux seront rare...

      Il sonts des consommateurs commes les autres qui peuvent:
      - noter les produits,
      - ajouter des commentaires sur les sites de consommateurs,
      - et même participer et proposer des sondages :-)
      (tout ça en fonction desdits sites, évidemment).
      • [^] # Re: Bof...

        Posté par  . Évalué à 3.

        Pour ma part, j'exerce ce droit, qui je le pense va au moins permettre de faire remonter le problème aux oreilles de certains utilisateurs de windows.

        Je me suis lâché sur ciao.fr a propos du matériel Canon (scanners en tête), et j'espère que d'autres le feront après moi pour faire chutter la note de ces produits incompatibles. C'est un moyen de pression, et je compte bien en user.

        Pour les sceptiques, je ne sais pas si je pourrai les convaincre de sauter le pas, mais il me semble que nous pouvons très rapidement faire chutter la note de certains produits non-compatibles, et avec elle faire chutter la cote de popularité de certaines marques. Le bouche à oreille marche plutôt bien; en bien (cf free depuis ses débuts), mais aussi en mal (cf perenoel.fr). Si seulement 1 linuxien sur 2 use de ce droit, on doit pouvoir être pris au sérieux, puisque la vague touchera fatalement les utilisateurs de windows, ainsi on ne peut plus seulement compter en part de marchés...

        Donc tous à vos claviers !! Et débusquez moi ces fameuses incompatibilités! (Et aussi encouragez le matériel compatible)

        ++
        Paulin
    • [^] # Pas d'accord!

      Posté par  . Évalué à 1.

      la plupart des linuxiens savent ce qu'ils achétent et font attention. Sauf pour quelqu'un débutant sous Linux:

      Je ne suis pas d'accord. Il est très difficile de connaître le matériel compatible linux:
      - parce que le nouveau matériel sort rapidement.
      - parce que les pilotes sont développés au fur et à mesure.

      Cela fait 1 an que je suis sous linux et j'ai bien trimé pour faire marcher mon matos. Maintenant j'envisage d'acheter un portable, au Japon, mais lequel choisir?

      Serait-il possible de recenser ici les liens vers les sites internet (sérieux) traitant de compatibilité avec linux?


      La pseudo page de mandrake ne m'ayant pas vraiment convaincu...
      • [^] # Re: Pas d'accord!

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

        si tu est près a faire le saut achète un ibook, c'est pas cher, performant et ça a une bonne autonomie...

        sinon tappe chez dell ou acer je sais plus bien, l'un des deux fait des pc compatible linux (regarde les option pour les OS possibles)...
    • [^] # T'es sûr?

      Posté par  . Évalué à 2.

      les linuxiens sont encore souvent des informaticiens confirmés

      J'ai passé toute ma famille sous linux...
      Donc ça fait :
      1 informaticien
      3 non informaticiens

      Et puis pour faire tourner une knoppix- ou une kaella ;) -il n'y a vraiment pas besoin d'être un informaticien.

      GNU/Linux attient maintenant la masse critique et c'est maintenant qu'il faut convaincre les constructeurs de faire du compatible.
      - En notant mal les produits incompatibles avec le noyau linux
      - En réclamant auprès des services client
      - En interrogeant les vendeurs sur la compatibilité avec GNU/linux...

      On n'est pas tous capables de programmer un pilote mais on a tous de la voix et on se doit de s'en servir.

      Pourquoi ne pas se pointer chez le vendeur avec son CD knoppix et demander à faire un test de compatibilité? D'ailleurs existe-t-il une distribution "live" orientée test de compatibilité, avec des programmes spécifiques pour la carte vidéo, le son, le modem...?

      A bon entendeur...
  • # Boycott (suite)

    Posté par  . Évalué à 4.

    C'est tentant, mais je ne pense pas que cela soit une bonne idée (pour le moment en tout cas).

    Le marché du linuxéiste est encore trop peu développé par rapport à la distribution de masse sous Windows. Donc, au pire, un constructeur peut ne pas gagner quelques parts supplémentaires, mais cela ne l'empêchera d'atteindre ses objectifs (Windows). Si derrière cela les linuxéistes désertent complètement sa marque, il n'y a vraiment plus de raisons pour qu'il développe des pilotes pour notre système.

    Ce qu'il faut au contraire c'est continuer à exiger soit un pilote, soit les spécifications du protocole pour le faire l'appareil que l'on a acheté, d'abord parce que c'est un minimum légal (trop de fabricants se retranchent derrière le « nécessite Windows XP ») et ensuite pour que cela (re)devienne une notion normale chez tous les industriels de l'informatique.

    Rien n'empêche en revanche de favoriser certains magasins qui sélectionneraient du matériel pour toi ( http://linuxfr.org/~fredix/14451.html(...) ).
  • # Support de plusieurs plateformes.

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Il y avait un projet de loi passé un temps (mais je sais plus si c'était en France ou aux US - ca m'étonerai que ca soit aux US) qui projetait de forcer les fabricants de matériels de fournir des drivers pour obligatoirement plus d'une machine.
    Ca serai pas mal du tout de remettre la proposition au gout du jour car le nombre de systèmes intéressant (commercialement parlant) ne sont pas nombreux ya Window$, MacOS et Linux : les choix sont restreints la compatibilité du matos en profiferai.

    Dans le même genre, on pourrai imaginer une loi qui forcerai les matériels communs à respecter les normes d'interfaçage pour éviter un maximum les drivers (je repense notament à un certain graveur de CD qui "explosait" sous Linux à la première utilisation car la société - LG pour ne pas la nommer - n'était pas foutu de faire un graveur IDE compatible avec les adressages standards.

    Un jour libre ?

    • [^] # Re: Support de plusieurs plateformes.

      Posté par  . Évalué à 3.

      En fait, demander à ce que les fabricants de matériel soient obligés de fournir les specs... libre à eux d'aussi proposer des pilotes pour les systèmes les plus en vogue.

      Snark
  • # Le matos supporté par Linux c'est mieux...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    Le matos supporté par Linux c'est mieux et pour plusieurs raisons.

    Un matos supporté par Linux est par nature un matos qui respecte les standards. ET si un matos supporte les standards, il fonctionnera aussi mieux sous les autres OS.

    Sauf cas particulier (ATI et NVidia), les matos propriétaires aux specs secrètes qui ne fonctionne que sur un seul OS sont des matos dont la durée de vie est courte (limité à la durée de vie de l'OS supporté lors de la vente) et dont les pilotes sont généralement de faible qualité et peu maintenu.

    Exemples, les matos supportant l'usb mass-storage fonctionne bien mieux (y compris sous win) que leur équivalent avec des protocoles non standard.

    En gros, il s'agit moins pour les constructeurs de sortir des pilotes _pour_ Linux, que du faire du matos de qualité respectant les standards.
    • [^] # Re: Le matos supporté par Linux c'est mieux...

      Posté par  . Évalué à 4.

      Tout-à-fait d'accord.
      D'autant plus que si le matos respecte les standards on aura plus de chance d'avoir un pilote _libre_ en plus du pilote propriétaire linux fourni par le constructeur.

      Et pour en revenir à la manière de donner un avantage aux marques distribuant du matériel respectant les standards et/ou utilisable sous Linux, je me disais qu'un bel autocollant sur la boîte certifiant que le matos respecte les standards et fonctionne avec des pilotes génériques pourrait faire pas mal d'effet. Si l'autocollant est bien gros et facile à obtenir (pour que les marques en ayant le droit l'utilisent vraiment) je crois que ça pourrait vraiment inciter les consommateurs, et donc les marques.
      Car aujourd'hui il existe tant de périphériques pour PC que les incompatibilités sont légions, même sous Windows, donc les consommateurs pourraient vraiment être tentés par un tel label.

      Bon, c'était juste une idée qui me passait par la tête, je me doute bien que dans la vraie vie c'est plus compliquer que ça...

      Excusez l'absence d'accents dans mes commentaires, j'habite en Australie et n'ai pas de clavier francais sous la main.

      • [^] # Re: Le matos supporté par Linux c'est mieux...

        Posté par  . Évalué à 5.

        Ce serait une bonne chose, mais je ne pense pas que ça aurai l'effet souhaité.
        Pour beaucoup d'utilisateur, un pilote générique est un pilote de faible qualité fait pour fonctionner partout, un peu comme un pilote VESA).
        Les utilisateurs ont une vision des binaires autres que nous.
        Pour eux, les binaires sont un gage de qualité. Si c'est tenu si secret, c'est qu'il doit y avoir des choses exeptionnelles à l'interieure que les autres ne doivent pas savoir.
        Je pense donc que ça aurait l'effet inverse.

        On a des critères radicalements opposés des utilisateurs de Windows.
        Un exemple : l'autre jour je regardais un test d'un ordinateur sur un magazine non Linux, et je vois dans les défauts : une offre logiciel pauvre. Pour nous, c'est clairement un avantage, et là ça faisait même baisser la note.
        Il faut donc penser, qu'un utilisateur de Windows qui ne s'implique pas beaucoup dans l'informatique verra peut-être les choses de façon complètement opposée.

        Par contre, c'est vrai qu'une loi obligeant les fabriquants à fournir les spécifications technique de leur matériel (juste ce qu'il faut pour pouvoir créer des pilotes, pas forcément les plans complets) serait une bonne chose. Mais est-ce possible, même si les politiques français / européen en avait le désir.
        En effet que se passerait-il si un tel chose devait se passer ? la loi serait toujours la même aux états-unis où sont fabriquer ses cartes.
        Accèpteraient-Elles de "jouer le jeux" ?
        Quelle est pour elles la force du marchée Européen ?
        Pouraient-elles s'en passer ?
        Ou bien tout s'implement, les pressions américaines seraient telles que la loi serait mis aux oubliettes.

        À votre avis, pourquoi les fabricants de carte graphique refusent de délivrer leur spécifications ? pression de microsoft ? c'est moins cher de tenir une technologie secrete que de déposer des brevets pour la protéger ? autre ?
        • [^] # Re: Le matos supporté par Linux c'est mieux...

          Posté par  . Évalué à 3.

          À votre avis, pourquoi les fabricants de carte graphique refusent de délivrer leur spécifications ? pression de microsoft ? c'est moins cher de tenir une technologie secrete que de déposer des brevets pour la protéger ? autre ?

          Je pense que c'est avant tout une question de culture.

          Il faut se rendre compte que nous sommes tous, ici sur linuxfr et dans la communauté du logiciel libre en général, habitués à mettre notre savoir et nos réalisations en commun, et qu'en plus on a une GPL pour définir clairement ce qu'on a le droit de faire avec. Mais je me souviens qu'avant de découvrir Linux et toute sa famille, lorsque je programmais sous DOS et sur d'autres machines, je gardais jalousement mes sources dont j'étais si fier :-)

          D'autre part, je suis allé à la FNAC récement et me suis aperçu que même au rayon informatique, il y a encore des gens qui n'ont jamais entendu parler de Linux !

          Toutefois, il est vrai que la majorité de la technologie des fabricants de périphériques se trouve dans le boitier de l'appareil et pas dans le pilote. Je me souviens qu'a l'époque (1985), j'avais les spécifications de mes interfaces (registres hardware, etc.) bien proprement consignées dans la notice. Il est possible également que ce soit révélateur d'un autre phénomène, dont le winmodem est l'ambassadeur: Les différents matériels proposés doivent probablement être de moins en moins performants et la majorité du traitement de l'information doit être accompli logiciellement et par le pilote. Cela pourrait être une explication ...
  • # commencer par soi même

    Posté par  . Évalué à 2.

    tu devrais alors ecrire un mail a tous les participants de:

    http://linuxfr.org/~ploum/14494.html(...)

    car de tous je suis le seul a avoir une carte graphique 3D avec des drivers libre :), oui oui je me vante. Car je pense comme toi, si cela ne se vend pas il feront un petit effort.

    moi je fait un effort mettre une matrox dans toutes les configs que je fourni, parents, amis, soeur etc..... comme cela je ne suis pas embété par ces fameux drivers pas libre. et je contribue a ne pas donner des sous a nvidia et ati

    pour le modem 56k, j'ai trouvé une solution que je vais testé vu que cela n'existe plus des modems sur le port serie, un adaptateur pcmcia/pci puis une vulgaire carte modem pcmcia qui sont supporté nativement par linux :).

    pour la questoin du prix car cela a un cout quand même, he bien je me souvient parfaitement avoir travailler pendant 2 mois dans des champs de mais pour pouvoir acheter 2x4Mo de memoire vive, et je me souviens du temps ou un disque dur de 10Mo coutait 10 000 franc, oui oui.

    donc je fait la par des choses et je prefere avoir un noyau propre que deguellasse, le surcout est vraiment VRAIMENT negligeable par rapport a la liberté procurer.

    pour les jeux en 3D, ma matrox me suffit largement pour tous les jeux qui existe sous linux, sauf UT qui refuse de demarrer. sinon quake 1 2 3, enemy territory, et tous les jeux opengl marche suffisament bien.

    d'ailleurs je compte pendant ces vacances trouver un moyen d'overcloker cette carte pour quelle ai vraiment de bonnes perfommance et convaincre tous ces nvidiaeux avec un drivers pas libres de changer
    • [^] # Re: commencer par soi même

      Posté par  . Évalué à 0.

      Je crois que le problème n'est pas tant d'avoir une pilote libre que d'avoir son matériel supporté.

      En ce sens, nVidia se permet d'offrir aux acquéreurs de son matériel un support et des performances équivalentes que ce soit sous Windows ou sous Linux.

      J'ai une ATI Radeon 8500, une Matrox G400 Max et une GeForce Ti4200, et il n'y a pas photo, le support Linux d'ATI, c'est clairement de la merde, la Matrox est certes pas mal, mais clairement limitée aujourd'hui niveau 3D, et la GeForce est bluffante !

      Alors certes, des pilotes libres ce serait mieux, mais on ne va pas faire la fine bouche non plus, le fait de supporter officiellement Linux, c'est déjà un premier pas remarquable de la part d'un fabricant de la taille de nVidia. Et puis, jusqu'où peut-on réclamer du "Libre" ? quid des firmwares embarqués dans le matériel ?

      Je rappelle que les pilotes de cartes graphiques sont aujourd'hui étroitement liés au matériel, qui lui est couvert par des brevets... Bref, l'attitude de nVidia est remarquable, et je pense que ce sont ces boîtes là, qui une fois que le marché du Libre sera représentatif et que donc toutes les marques supporteront Linux, qui les premières proposeront des pilotes Libres, pour justement se démarquer de la concurrence !
      • [^] # Re: commencer par soi même

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        > Je rappelle que les pilotes de cartes graphiques sont aujourd'hui étroitement liés au matériel, qui lui est couvert par des brevets...

        Ben voyons. Les bus PCI, PCI-X, la RAM, la SDRAM, les PIV, les Opteron sous aussi couvert par tous un tas de brevets et ça empéche pas le noyau linux (et *BSD) d'être libre pourtant le noyau linux est lui aussi étroitement lié au matériel.

        Le comportement de NVidia n'a absolument rien de remarquable, bien au contraire. La seul raison qui les pousse à faire des pilotes pour linux, c'est la pression des gros industrielle qui les pousse au cul pour faire des pilotes afin d'avoir leur stations de calcul et d'imagerie sous linux qui fonctionne.

        Je t'invite à aller sur cette page http://www.nvidia.com/object/linux.html(...) et à lire le document PDF "NVIDIA Linux Advantage" si tu veux connaitre leur véritable motivation. C'est pas pour faire plaisir à l'utilisateur de base de Linux !

        Franchement, l'attitude de NVidia n'a franchement pas à être applaudi !
        • [^] # Re: commencer par soi même

          Posté par  . Évalué à 1.

          Ben voyons. Les bus PCI, PCI-X, la RAM, la SDRAM, les PIV, les Opteron sous aussi couvert par tous un tas de brevets et ça empéche pas le noyau linux (et *BSD) d'être libre pourtant le noyau linux est lui aussi étroitement lié au matériel.


          Que le noyau reste libre est une chose, mais comme l'a justement rappelé récemment Linus, il ne voit aucun inconvénient à ce que des modules non libres en charge du matériel viennent se greffer au noyau. Et pour en revenir au support matériel de Linux, j'ai un stock de matos incroyable dans des cartons ici qui ne passe pas avec Linux.

          Franchement, l'attitude de NVidia n'a franchement pas à être applaudi !


          Non c'est vrai, on ferait mieux de leur cracher à la figure pour oser nous pondre un pilote non libre alors que tout le monde le sait, Linux c'est l'avenir de l'informatique, de la paix de la monde et la fin de la famine. Et puis on devrait applaudir tous les autres qui n'en ont rien à talquer de Linux et qui ne prennent même pas la peine d'offrir ne serait-ce qu'un semblant de pilote.

          Moooi, j'ai un système qui tourne pas trop mal, avec la 3D, et pour l'instant, si ET tourne aussi bien sous Linux que sous Windows, c'est grâce à nVidia, et pas à XFree ou X.org ! Et Monsieur Tout Le Monde, si tu lui annonces que sa carte 3D à 300 € ben sous Linux elle fera que de la 2D avec peine, ben tu pourras remballer ton Linux dans sa boîte... Ben oui, c'est comme ça !

          Pour terminer, je t'invite juste à jeter un coup d'oeil sur les cartes graphiques présentes dans les stations graphiques SGi, à mon avis, tu ne trouveras point de ATI ou nVidia... mais plutôt du Infinite Reality 4 !
          • [^] # Re: commencer par soi même

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            > Que le noyau reste libre est une chose

            Non, ce n'est pas une chose, c'est la GPL !

            > mais comme l'a justement rappelé récemment Linus, il ne voit aucun inconvénient à ce que des modules non libres en charge du matériel viennent se greffer au noyau.

            Tu peux me ressortir cette citation ? Il tolère les modules proprio mais refuse d'en faire le support technique. La seule chose qui l'indifère ce sont les firmware, ce qui n'a rien a voir avec les modules.

            > j'ai un stock de matos incroyable dans des cartons ici qui ne passe pas avec Linux.

            Fait un mail aux constructeurs, peut être que tu pourras les ressortir du carton.

            > Moooi, j'ai un système qui tourne pas trop mal, avec la 3D, et pour l'instant, si ET tourne aussi bien sous Linux que sous Windows, c'est grâce à nVidia, et pas à XFree ou X.org !

            ha bon ? Et si tu vire XFree ou Xorg, tu l'as toujours ta fameuse 3D ?

            > Monsieur Tout Le Monde, si tu lui annonces que sa carte 3D à 300 € ben sous Linux elle fera que de la 2D avec peine, ben tu pourras remballer ton Linux dans sa boîte

            La question est de savoir si un OS doit s'adapter à du matos ou si le matos doit s'adapter à l'OS.
            Perso, je pense plutot à l'inverse. J'ai pas choisi Linux parce que tel ou tel matos fonctionne dessus, mais parce que GNU/Linux répond à mes besoins et à mon cahier des charges (sécurisé, multi-utilisateurs, performants, multitaches, stable, ...) et que les applications que 'lon trouve sur ce système ne sont pas sujet à tous les virus que l'on trouve sur internet.
            Aprés, j'achète le matos qui fonctionne.

            Si tu suis ton raisonnement, achète un Apple Macintosh parce que c'est joli et ensuite appelle Microsoft en les engueulant parce que Windows ne tourne pas dessus !

            > Pour terminer, je t'invite juste à jeter un coup d'oeil sur les cartes graphiques présentes dans les stations graphiques SGi, à mon avis, tu ne trouveras point de ATI ou nVidia... mais plutôt du Infinite Reality 4 !

            Je comprends pas pourquoi tu balances cette phrase hors contexte.. mais soit.
            Si SGI utilise du Infinite Reality 4 c'est que leur architecture matèrielle leur permet d'en mettre plusieurs en parallèle sans déterioration des performances. Idéal pour faire de l'immersion.
            Sur les PC actuel, on n'a qu'un seul bus AGP, si on veut plusieurs cartes graphiques, on ne peut que rajouter des vielles cartes PCI.
            Avec l'avénement du PCI-Express, je ne doute pas que l'on trouve des cartes mères offrant la possibilité de mettre 3 ou 4 cartes graphiques ATI ou NVidia pour 10 fois moins cher que les solutions SGI. Mais cela n'a rien a voir avec le fait que ATI ou NVidia vont ouvrir les specs de leur carte, donc je ne vois vraiment pas pourquoi tu en parles !
      • [^] # Re: commencer par soi même

        Posté par  . Évalué à 0.

        >J'ai une ATI Radeon 8500, une Matrox G400 Max et une GeForce Ti4200


        le probleme pour moi c'est que tu n'as pas que une G400 g200 ou une g550.

        car le probleme comme tu le dis si bien, pour avoir un materiel supporté c'est mieux d'avoir les sources quand meme.
    • [^] # Re: commencer par soi même

      Posté par  . Évalué à 5.

      A ma connaissance, les cartes graphiques NVidia & ATI sont aussi supportées (pour la plupart) au travers de drivers libres, non ?

      Sur mes machines, j'ai principalement de l'ATI (3 ATI rage, 7500 mobility et 8500LE & 1 NVidia Geforce DDR première génération) et les modules DRI fonctionnent très bien, même pour l'accélération 3D (modules ati, radeon et nv je crois)
      Sans doute pas avec le même niveau de performances que les drivers binaires fournis par les constructeurs mais suffisamment pour mon usage actuel.

      Avec cette solution, j'avoue que mes essais WineX ont été infructueux pour les jeux Win$$ (je n'ai pas beaucoup creusé) mais de toutes façons, je ne suis pas persuadé que le joueur fasse le bon choix avec un PC : autant prendre une console (exception faite de jeux sans équivalent sur console). Dans ce cas au moins, la perennité de la plateforme est intéressante contrairement à un PC.
      Par ailleurs, quitte à faire LE choix du Libre, autant s'abstenir d'une couche d'émulation pour faire tourner des logiciels proprio'...

      Pour finir, je suis passablement étonné de ces revendications (pas toi en l'occurence mais d'autres dans ce journal) pour des drivers matériels (proprio) venant de personnes sensibilisées au LL.
      Ca me fait inévitablement pensé à d'autres personnes que j'ai pu rencontrer (une pitoyable majorité en fait) pour qui la préoccupation Linux se limite à savoir comment faire ci ou ça... sans prendre en compte la dimension "éthique" GNU/Linux & LL. Linux est uniquement envisagé du côté purement pratique : gratuit, et non du point de vue éthique : libre. Lorsque ça ne convient pas, on se tourne vers des solutions proprio'.

      Je ne parviens pas à comprendre ce point de vue...
      • [^] # Re: commencer par soi même

        Posté par  . Évalué à 1.

        Linux est uniquement envisagé du côté purement pratique : gratuit, et non du point de vue éthique : libre. Lorsque ça ne convient pas, on se tourne vers des solutions proprio'.
        Je ne parviens pas à comprendre ce point de vue...


        Pourtant, ce n'est pas bien compliqué. Es-tu assez naïf pour croire que les entreprises et les organisations qui migrent sous Linux, ou plus généralement vers des solutions libres, le font par idéologie, par amour du partage ou par éthique ? Est-ce par hasard que ces sociétés font avant tout une étude concernant l'économie qu'impliquerait la migration avant d'envisager sérieusement le réaménagement de leurs structures informatiques ?
        Non, décidément, ce serait se voiler la face que de nier que la popularité croissante des solutions libres, Linux en tête, est en grande partie due à la gratuité... Et il n'y a pas de mal ! Une entreprise est là pour faire de l'argent, elle se moque complètement de la motivation qui est derrière, et, au fond, elle n'a pas tort...
        Pour en revenir au sujet, il en va de même pour les constructeurs de matériel : apparemment, ceux-ci considèrent que l'ouverture et la transparence au niveau des spécifications techniques de leur produit ne seraient pas profitables en terme de rentabilité, ni plus ni moins. Au contraire, c'est sans doute pour certains d'entre eux un moyen d'éviter l'étalage au grand public, et surtout à leurs concurrents, de leur secrets de fabrique. C'est compréhensible, mais à mon humble avis, c'est là un bien mauvais calcul et il faudra encore quelques années pour que ceux-ci commencent à le comprendre...
        • [^] # Re: commencer par soi même

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Tu confonds les motivations d'un individu de base pour qui la gratuité est importante avec celles des entreprises qui migre sous Linux pour qui le passage à Linux n'a rien de gratuit (le prestataire informatique n'a aucune raison de bosser à l'oeil).

          D'ailleurs, si tu lis les appels d'offres des entreprises ou administrations souhaitant migrer sur des solutions Linux, on retrouve souvent une clauses demandant à la SSII qui répond à l'appel d'offres d'afficher ses contributions au Logiciel Libre (C'est une clause qui devrait être obligatoire :-) ). Donc l'aspect éthique de GNU/Linux n'est pas oublié par les sociétés ou administrations et c'est une bonne chose.

          Le fait que des sociétés refuse de livrer les spécifications de leur matériel est surtout un problème de culture. Plein d'autres sociétés mette à disposition les specs de leur matos et ne s'en porte pas plus mal.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.