Journal livre en licence libre

Posté par  .
Étiquettes : aucune
-11
31
août
2008
Salut à tous et à toutes :)

J'ai comme projet d'écrire un livre, et je souhaiterais le mettre à disposition de tous gratuitement. Je voudrais par contre que ce livre soit protégé dans son contenu. Que me conseillez-vous comme licence libre pour cela ?

En vous remerciant,

Christophe
  • # Protégé contre?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    Tu veux le protéger contre quoi?

    Car la, comme ça, je te propose soit :
    - De le mettre dans le domaine public : c'est une licence libre, ça protège contre rien mais tu n'as pas précisé ton besoin de protection, donc rien devrait être suffisant
    - De ne pas le diffuser du tout : ça protège contre tout (et comme la question de licence ne se pose pas, ben ca peut correspondre à ton besoin de licence libre)

    Sinon, je ne vois pas ce qu'apporte ce "journal", puisque c'est une question, sans aucune information...
  • # CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

    Posté par  . Évalué à 2.

    Cela semble correspondre à ce que tu recherches, si ce que tu souhaites est bien de protogé contre la modification du contenu.
    Après, à voir pourquoi le ND (pas de modification), cela ferme les portes à certaines diffusions dans des millieux libriste (cette close la rendant non-libre), empèche les travaux de traduction, de récupération d'extrait etc.

    Je remarque, que souvent, les artistes sont bien plus accroché à la propriété intellectuelle de leur œuvre que les développeurs.

    En effet, en cas de modification, tu es toujours cité comme l'écrivain d'origine (le BY), et le fait qu'il est modifié est forcément signalé (en cas de changement de sens de l'œuvre).

    Ensuite, comme dit plus haut, avec la nouvelle interface de LinuxFr 2.0, les forums gagnant en plus en visibilité, ton journal y aurait été plus à sa place.
    • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      si ce que tu souhaites est bien de protogé contre la modification du contenu.

      ...Donc pas libre.
      Libre, c'est aussi le droit de modifier, sinon ce n'est pas libre, c'est seulement gratuit!
      • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

        Posté par  . Évalué à 2.

        « Après, à voir pourquoi le ND (pas de modification), cela ferme les portes à certaines diffusions dans des millieux libriste (cette close la rendant non-libre), »
        C'est exactement ce que j'ai marqué.
    • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      C'est un grand classique le "J'aimerais faire du libre mais sans qu'on puisse réutiliser commercialement mon travail". ça ressort régulièrement sur tous les forums libristes.

      Après, le choix de la licence est toujours du ressort de l'auteur et il n'a pas à se justifier. Je place certains de mes textes sous licence CC BY-ND par choix personnel et personne n'a à me dicter ma conduite. Mais je n'ai pas la prétention de faire du libre. C'est un choix.
    • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Je remarque, que souvent, les artistes sont bien plus accroché à la propriété intellectuelle de leur œuvre que les développeurs.
      Un livre n'est pas forcément l'oeuvre d'un artiste: http://www.amazon.fr/Linux-%C3%A0-Z-pour-Nuls/dp/2754008535/(...)

      Ou même (je sais, c'est sujet à discussion): http://www.amazon.fr/gp/product/2355360103/ref=amb_link_7738(...)

      Je te rejoins sur ta réflexion comme quoi les auteurs (artistes ou pas donc) sont accrochés à une sorte de "touche pas à mon oeuvre, c'est mon sang, ma chair". J'ai lu un témoignage, je ne sais plus où, d'un (pseudo) artiste qui affirmait qu'une Oeuvre modifiée n'est plus une oeuvre.
      Heureusement il y a de (vrais) artistes qui ne se prennent pas pour le nombril du monde.

      Je crois que cette idée est relativement récente. Les grands musiciens classiques (enfin, grands... disons plutôt qu'ils sont hyper connus, je ne sais pas estimer leur valeur artistique), les grands peintres, etc, n'avaient je crois pas du tout ce genre de chose à l'esprit. Plus récement, Picasso et Dali étaient tout à fait en dehors de ce schéma.
      • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

        Posté par  . Évalué à 2.

        Cela est sujet à débat intéressant, parce que effet, par rapport à ce que disait cet « artiste ».
        Imagine que quelqu'un ressorte une copie de la Joconde en blonde, Serai-t-elle considéré elle-même comme une œuvre à part entière ?
        C'est un phénomène qu'on peut voir aussi avec tout les remix actuels. Sont-ce des œuvres ?
        • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

          Posté par  . Évalué à 6.

          Mais vous etes fou Monsieur ?

          Et pourquoi pas la joconde avec une moustache et un sigle du genre L.H.O.O.Q ????


          et on appelera ca une oeuvre peut etre ?? :)

          Et le comble , j'aurais plus qu'a signer avec un nom de fermier et on dira que je suis un artiste , genre Duchamp , allez Marcel en route vers la gloire ... Comme quoi c'est pas Sorcier de devenir célèbre :)

          ps : Cette contribution est libre , mais quand meme pas tout a fait , parce que je la met sous licence CC BY-SA-ND , mais on va faire comme si c 'était le cas hein
          • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Ça correspondra a un fork coté logiciel : n'importe qui peut en faire, mais personne ne le confondra avec l'original, vu qu'il faut préciser que c'est une modification et citer l'auteur original ...
      • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

        Posté par  . Évalué à 3.

        Perso, je pense que chaque œuvre engage son/ses auteur(s), qu'il s'agit de quelque-chose de plus personnel que n'importe quelle ligne de code, et celui qui veut changer le message n'a qu'à faire sa propre œuvre...

        Il n'y a qu'à voir aux USA, les abus du droit de modification octroyés aux extrémistes religieux (sans que les auteurs n'aient quoique ce soit à dire) qui distribuent des versions "assainies" des films.

        Pour autant, il ne faut pas empêcher non plus tout type de dérivatif (parodie, extrait, analyses et essais, ...), mais pas permettre à tous les egocentriques de la terre de retoucher des oeuvres qu'ils n'auraient en général pas été foutus de créer et d'ensuite les redistribuer au même titre que l'original.
        • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

          Posté par  . Évalué à 7.

          < et celui qui veut changer le message n'a qu'à faire sa propre œuvre...

          C'est ce qui se passe dans la réalité. Les idées sont, bien heureusement, totalement libres et c'est le processus même de l'art. Une oeuvre plastique, musicale, etc, ne vient pas de "nulle-part", elle intègre tout ce qui a été fait auparavant par d'autres créateurs.
          La peinture de Picasso doit énormément à l'art Ibérique, celle de Jackson Pollock doit beaucoup aux peintures sur sable des indiens de la côte ouest des USA. Le jazz vient du blues et le blues vient de la musique importée aux US par les esclaves africains. Les peintres cubistes se sont inspirés de la démarche de Cézanne. Etc......

          "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

          • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

            Posté par  . Évalué à 2.

            La peinture de Picasso doit énormément à l'art Ibérique

            Et moi qui pensait que c'était à l'art primitif rituel africain (masque etc ..)
            • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

              Posté par  . Évalué à 1.

              < Et moi qui pensait que c'était à l'art primitif rituel africain (masque etc ..)

              Tu n'as pas tort.
              D'après les biographes, quand Picasso a a peint "Les demoiselles d'Avignon", premier tableau en complète rupture avec ses oeuvres précédentes, il n'avait pas eu connaissance de l'art africain (oui, "art", même si les masques ne sont pas conçus en tant que oeuvres d'art mais en tant que objets rituels) mais avait vu des sculptures ibères. Par la suite, il découvrit les masques africains.

              "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

          • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Il y a une différence entre s'inspirer d'œuvres ou d'un courant artisitque pour inventer du nouveau et reprendre des œuvres telles quelles et les modifier légèrement.

            Une oeuvre ne vient pas de numme part, mais elle est une formulation d'une expérience personnelle (ou collective). Etant donné que cette expérience fait partie de la personne qui a produit l'œuvre, cette dernière devrait avoir droit au respect et être protégée contre les actes de dénaturation.

            Que chacun puisse rester maître de son discours sans qu'un tiers ne lui mette d'autres mots dans la bouche.
            • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

              En gros tu proposes d'annihiler le domaine public donc, tout ça pour ne pas froissé l'égo démesuré de certains auteurs.

              De toute manière ton argumentation est ridicule, puisque la conception d'œuvres dérivés, aussi proches soient-elles, ne change en rien l'œuvre original. Si maintenant par «mette d'autres mots dans la bouche» tu entends truquer un discours en le faisant passer pour l'original, il s'agit là d'usurpation d'indentité ou encore faux et usage de faux, qui sont des problème distincts de celui du droit d'auteur.

              En gros je pense que ton discours est un ramassis d'amalgames qui ne tiens pas debout en plus de faire l'apologie de la censure.
              • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

                Posté par  . Évalué à 1.

                En gros tu proposes d'annihiler le domaine public donc, tout ça pour ne pas froissé l'égo démesuré de certains auteurs.

                Non, merci de ne pas faire des raccourcis injurieux à deux balles.

                C'est quoi cette haine viscérale des auteurs?

                Mon argumentation concerne l'approche copyleft du logiciel libre appliquée à l'art, que j'ai cru voir présenté comme étant une solution souhaitable.

                Et franchement, si dans mes propos tu vois une apologie de la censure, tu devrais aller te faire soigner.
                • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                  Je ne crois pas être injurieux, bien qu'incontestablement assez agressif dans mon propos.

                  Je ne hais pas les auteurs. Je suis par contre scandalisé par les droits déséquilibré dont ils jouïssent aujourd'hui par rapport au public. Comprends bien que je suis également scandalisé en tant qu'auteur.

                  Peut être que tu ne te rends pas compte des implications de tes propos, mais tu proposes bien de faire disparaître le domaine public. Si j'ai envie de refaire une joconde en skin-head, pour exprimer que la peinture c'est «no-futur», m'en empêcher c'est censurer ma liberté d'expression. Que l'auteur de l'œuvre original soit mort ou vivant ça ne fait pas beaucoup de différence.

                  Maintenant je ne dis pas que les auteurs ne devrait pas pouvoir vivre de leur travail, mais la moindre des choses serait de fixer une limite au rapport travail effectuer/gains perçus avant que l'œuvre ne tombe dans le domaine public. Et bien entendu également remettre en place une valeur temporel d'expiration réaliste.
                  • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

                    Posté par  . Évalué à 3.

                    Je ne prone absolument pas la disparition du domaine public, et la durée du droit d'auteur actuelle me rend malade. Personnellement, je trouve que le droit d'auteur ne devrai pas dépasser les 40 années.

                    M'occupant de temps en temps d'activités culturelles dans mes loisires, je me suis déjà heurté amèrement à des problématiques d'exclusivité sur des œuvres...

                    Je n'ai rien contre non-plus une exploitation gratuite d'œuvres pas encore dans le domaine public, le recyclage d'art quand ils 'agit vraiment d'en faire une matière première, ça ne me dérange pas...

                    La clause peut sembler un peu dure, mais il ne faut pas perdre de vue qu'elle ne peut s'opposer aux libertés garanties par la loi.

                    Je serais curieux par exemple, de voir le verdict d'un procès d'un auteur sur base de la clause "ND" contre quelqu'un qui aurait utilisé le droit de citation.
                    • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

                      Posté par  . Évalué à 2.

                      "La clause peut sembler"
                      =>
                      "La clause ND peut sembler dure"

                      (décidément on peut de plus en plus voter pour tout et n'importe quoi ici, mais repasser sur une typo, nada)
        • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          ça tombe bien, en droit français, dans les droits moraux il y a le droit au respect de l'œuvre : quand bien même l'auteur a autorisé les modifications, personne ne peut prétendre que c'est celle de l'auteur original s'il a effectué des modifications substantielles (et il reste l'original pour démontrer le contraire).
          Au besoin il y aurait possibilité de faire appel à la diffamation ou à la calomnie, à la fraude ou la malhonnêteté si de l'argent s'est fait sur le dos de l'auteur : tout ceci étant traité hors du droit d'auteur.

          Les abus dont tu parles, sont plutôt le fait des distributeurs indélicats avec les auteurs dont ils ont récupéré une partie des droits et qui souhaitent notamment pouvoir le distribuer dans certains contextes... (sans s'embêter parfois avec l'opinion de l'auteur).

          Tu peux consulter Droit_d'auteur et Droit_moral qui te donneront quelques pistes complémentaires, ainsi que le dernier paragraphe de http://home.twcny.rr.com/nerode/neroden/fdl.html
      • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

        Posté par  . Évalué à 3.

        " Je crois que cette idée est relativement récente. "

        C'est là que tu te trompes. Dürer ayant fait un voyage de plusieurs mois d'Allemagne vers Venise au début du XVIem pour défendre ses droits d'auteurs sur ses gravures largements copiés à l'époque.
        • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          J'aimerais bien tes références. À t'entendre on croirais que le droit d'auteur est quelque chose de naturel qui va de soit, alors qu'au XVIem siècle, d'après ce que me dit wikipedia (mais sans citer de source) "l'auteur obtenait sous forme d'un « privilège » royal un monopole d'exploitation, qui pouvait couvrir aussi bien une invention qu'une conception artistique".

          De plus il s'agit à l'époque de monopoles d'une durée de 12 ans, renouvelables une fois, on est loin des 70 ans postmortem établie aujourd'hui par la magie de disney.
      • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        Picasso, Dali, Mozart et consort signaient simplement leurs travaux (=ouvrage=oeuvre), et Duchamp faisait du ready-made !
        Pourquoi toujours vouloir protéger ce que l'on veut laisser aux autres ? sinon ce n'est pas un don.
        Donner de la liberté à son "oeuvre" c'est aussi accepter qu'elle vieillisse, donc qu'elle devienne autre chose. Les bluesmen ont toujours fait ça : réutiliser le travail des autres, personne ne s'en offense il me semble.
        Courage à toi en tous cas, car l'écriture est peut-être le plus difficile des arts.
        A bientôt de te lire.

        « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

      • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

        Posté par  . Évalué à 0.

        "J'ai lu un témoignage, je ne sais plus où, d'un (pseudo) artiste qui affirmait qu'une Oeuvre modifiée n'est plus une oeuvre.
        Heureusement il y a de (vrais) artistes qui ne se prennent pas pour le nombril du monde."

        Je vois pas en quoi vouloir protéger son œuvre est se regarder le nombril. Fait une œuvre, c'est énormément de travail souvent, et savoir que n'importe qui peut prendre les images sources (je parle pour la vidéo) alors que ça a necessité des ressources materiels, humaines, et financière pour en faire un truc différent qui pourrait gater le sens initial par "éclaboussure" sémantique, e bien je comprend qu'on puisse se prononcer contre le libre sur l'art.

        J'avais écris dans ces colonnes qu'une re-édition artistique via un contenu libre tenait plus de la performance que d'un produit libre artistique nouveau. On ne m'a jamais donné d'exemple précis d'une œuvre libre audiovisuelle dont le "caractère" libre avait fait pousser d'autre œuvre dont l'indépendance artistique et informative était flagrante.
    • [^] # Re: CC BY-SA-ND mais pourquoi ?

      Posté par  . Évalué à 3.

      En fait, la licence BY-SA-ND n'existe pas puisque ND=>SA.
  • # Protection

    Posté par  . Évalué à 10.

    Moi pour protéger mes livres, je mets une plaque rigide au fond de mon sac et les emballe souvent d'un sac plastique, pour quand il pleut trop.
    • [^] # Re: Protection

      Posté par  . Évalué à 6.

      en fait je souhaite que l'oeuvre puisse être réutilisée mais dans un mode de complément ou de proposition de modifiation. C'est un travail sur la psychologie et je ne veux pas que des âmes manipulatrices puissent l'utiliser pour "recruter" si vous voyez ce que je veux dire.

      Donc un truc ou l'original doit rester l'original mais que des compléments puissent se faire.

      Par contre j'ai du mal à comprendre certains sarcasme sur le journal. tout le monde ne baigne pas dans le libre et n'a pas les connaissances, j'aimerai de votre part plus de pédagogie et de compréhension par rapport à mon manque de connaissance.

      maintenant je vous remercie pour les éclairages.
      Christophe
      • [^] # Re: Protection

        Posté par  . Évalué à 2.

        Je ne connais pas extrêmement bien les licences mais j'ai un peu lu sur le sujet ces derniers jours.

        Le problème, c'est que si dans la définition "classique" de la licence libre, tout le monde peut modifier une œuvre sans accord express de l'auteur et sous réserve que la modification soit publiée sous la même licence.

        Dans ce cas là, j'ai personnellement sélectionné :
        * CC-BY-SA : http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr
        * ArtLibre : http://artlibre.org/licence/lal/

        ArtLibre, selon les points 2.2 et 2.3, stipule que celui qui modifie l'oeuvre doit indiquer l'auteur et le lieu où trouver l'oeuvre initiale. De plus, il doit noter qu'il a modifié l'oeuvre (mais n'est pas obligé d'en donner les détails).

        CC-BY-SA 3.0 a cette clause qui pourrait t'intéresser : "You must not distort, mutilate, modify or take other derogatory action in relation to the Work which would be prejudicial to the Original Author's honor or reputation." (le texte complet, en anglais, est disponible ici : http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/legalcode )

        Après, si tu souhaites donner ton accord pour toute modification, tu devras t'orienter vers quelque chose comme CC-BY-ND ( http://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/fr/ ) et dans ce cas, une personne qui souhaiterait modifier ton travail ou y contribuer serait obligé de te demander le droit. Par contre, ce n'est pas considéré comme une licence libre (puisqu'il n'y a plus la liberté de modification justement).

        Pour davantage d'informations, tu peux aller voir http://www.venividilibri.org/ .

        Quant aux sarcasmes, disons simplement que tu aurais peut-être pu poster sur le forum ;)
        • [^] # Re: Protection

          Posté par  . Évalué à 2.

          Ou alors, une licence type Art Libre avec une clause supplémentaire, obligeant à être encore plus explicite sur le fait que l'œuvre a été modifiée.
          Le problème, c'est qu'il vaut mieux être bien rôdé question droit pour se prononcer sur les implications légales d'un bricolage ad hoc.
          • [^] # Re: Protection

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

            Pas besoin d'imposer de préciser que l'oeuvre a été modifiée, le droit d'auteur s'en charge : les modifications ont une attribution aussi.
            Pour les remontées de corrections, précisions... dès lors qu'une version sera publiée en libre, un diff permettra d'en bénéficier et sinon il est toujours possible de préciser le contexte de distribution et demander sympathiquement à avoir des remontées (plutôt que de l'imposer dans la licence, ce qui la rendrait non-libre vu que ça ne résiste pas au problème de l'île déserte, quand l'auteur devient injoignable pour une raison x ou y...).

            Des infos complémentaires sur les licences à http://faq.tuxfamily.org/Licence/Fr
            (questions souhaitées pour clarifier au besoin).

            et comme de bien entendu, en:IANAL ;-)
      • [^] # Re: Protection

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        À mon humble avis tu prends le problème par le mauvais bout avec ta réflexion de ne pas laisser possibles les extensions néfastes. C'est comme dire qu'il faut mettre tout l'internet sous surveillance parcequ'il peut être utiliser par de méchants nazis pédophiles. Bien sur il y en a, mais même avec internet sous surveillance, et même sans internet, il y en aurait aussi. Dans tout les cas c'est une action qui n'aurait pas une influence significative sur le phénomène.

        Si quelqu'un veut un livre pour apprendre à manipuler les gens, il y a déjà de quoi faire (propaganda pour le premier qui me passe par la tête, écrit par le neveu de Freud). Et même ton livre, tu auras beau le présenter dans un style aussi tout-le-monde-il-est-beau que tu veux, si quelqu'un veux en utiliser le contenu pour des actions néfastes, ce n'est pas la licence de ton livre qui l'en empêchera, je t'assure.

        Si tu t'inquiètes du sort des personnes influençables, écrit un livre sur comment reconnaître et éviter ce genre de manipulation, voir encore mieux, comment aider quelqu'un à sortir d'un endoctrinement.

        Nos œuvres ne doivent pas être un moyen de contrôler le monde pour le forcer à aller sur le chemin qu'on pense bon.
      • [^] # Re: Protection

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.


        en fait je souhaite que l'oeuvre puisse être réutilisée mais dans un mode de complément ou de proposition de modifiation. C'est un travail sur la psychologie et je ne veux pas que des âmes manipulatrices puissent l'utiliser pour "recruter" si vous voyez ce que je veux dire.


        Donc, si je comprend bien, tu veux que ce soit libre mais tu ne veux pas que l'on puisse l'utiliser à mauvais escient, selon ta propre définition de "bien" et de "mal" ?

        Par contre j'ai du mal à comprendre certains sarcasme sur le journal.

        Ben voilà. Comme toi, des centaines de nouveaux venus ont découvert le libre. Ils se sont dit : "C'est génial le libre, je veux faire du libre. Mais bon, je veux pas qu'on puisse réutiliser mon travail d'une façon que je n'aime pas".

        En gros, comme beaucoup, tu n'as pas encore bien compris le libre. Faire du libre implique aussi qu'on puisse réutiliser ton travail pour un usage qui ne te plait pas. Les terroristes peuvent utiliser Debian pour préparer leurs attaques. Les vilains capitalistes peuvent utiliser OpenOffice pour faire la liste des 10.000 emplois à délocaliser en Chine. Les vilains éditeurs peuvent reprendre les documentations sous licence libre pour en faire un bouquin vendu très cher sans verser le moindre centime.

        (un exemple qui m'a marqué c'est un gars qui voulait écrire un bouquin collaboratif sur le libre, qui voulait que le livre soit libre car c'est trop cool le libre mais qui refusait tout utilisation commerciale car ce serait franchement dégueulasse qu'un éditeur se fasse des sous sur son dos. Tu saisis l'analogie avec ta situation et le discours paradoxal ?)

        C'est ça le libre justement. Parce que le bien et le mal sont parfaitement relatifs. Et dire "Je veux faire du libre tout en interdisant que.." et bien ce n'est plus du libre.

        Beaucoup se sente "obligés" de faire du libre mais veulent quand même restreindre et se donnent bonne conscience en tentant de trouver les licences libres les moins permissives possibles. C'est juste parce que "libre" est aussi un phénomène de mode.

        Tu as plusieurs solutions :

        - Soit tu veux à tout pris faire du libre et tu acceptes les contraintes qui vont avec. Pour un texte, une licence CC-By (ou CC-By-SA) me semble appropriée. Éventuellement une la GFDL (voir wikipedia).

        - Soit tu veux une série de contraintes bien précises et tu choisis la licence appropriée mais sans penser au libre. Si ça se trouve, le résultat de tes contraintes sera libre mais c'est pas dit et ça ne doit pas être un critêre de choix (sinon tu es dans le cas ci-dessus)

        - Soit tes contraintes sont vraiment très fortes et tu ne diffuses tout simplement pas sur le web car, en pratique, il y a 99% de chances que tu ne découvres jamais une violation de licence.
  • # Squeak by Example en Creative Commons Attribution-ShareAlike

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

    …tout est dans le titre, sauf http://squeakbyexample.org/.

    On vend le bouquin en conférence ou en ligne en impression à la demande, et le PDF est disponible gratuitement. La première version est sortile il y a un an, en on a déjà une traduction française faite par des membres de la communauté :)
  • # In Libro Veritas

    Posté par  . Évalué à 2.

    Bonjour,

    Une fois le livre protege, tu voudras peut-etre l'editer. Si tu veux que ton livre soit libre, tu ne trouveras pas beaucoup d'editeurs.
    Celui-ci edite deja quelques ouvrages libres : http://www.inlibroveritas.net/

    Mais pour revenir a ton sujet, comment proteger ton oeuvre, il y a sur ce site des questions frequentes dont les reponses peuvent servir de complement d'information : http://www.inlibroveritas.net/questions-frequentes.html

    Voila, si ca peut aider...

    Le bonjour chez vous,
    Yves
    • [^] # Re: In Libro Veritas

      Posté par  . Évalué à 3.

      Merci à tous pour toutes ces infos. effectivement je ne connais pas encore assez les contraintes du libre, et je vais donc me documenter un peu mieux sur cet aspect.

      Au final ce n'est peut être pas adapté à ce que j'écris :) C'est vrai que les auteurs de livres ont un certain égo par rapport à leur oeuvre. Est-il dépassable à terme je ne sais pas. Reste qu'un auteur doit vivre de ces oeuvres. Dans le domaine du logiciel c'est plus adapté à mon sens car il existe tout le service autour du libre du fait des millions de contributions. Sur un bouquin c'est plus complexe car il n'existe pas de service autour, le marché n'est pas structuré de la même manière.

      Merci pour cet éclairssissement.
      a+
      Christophe
      • [^] # Re: In Libro Veritas

        Posté par  . Évalué à 2.

        un auteur doit vivre de ces oeuvres

        Non malheureux !
        Ne te prend pas pour JK Rowling ou Amelie Nothomb ! (zut, je n'ai pas de nom d'auteur masculin contemporain qui vit de ses oeuvres qui me vienne a l'esprit)
        Un livre, c'est quelques milliers d'exemplaires a quelques dizaines d'euros, dont tu ne tireras peut-etre qu'un euro par vente. Fais le calcul : c'est un peu de beurre durement gagne pour les epinards, mais pas plus !

        Un auteur doit etre fier de ses oeuvres. Rien de plus. Pas meme la posterite !

        Bon, sinon, j'en profite pour ajouter un autre editeur que j'avais oublie : http://www.lulu.com/

        Le bonjour chez vous,
        Yves

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.