Journal La communauté affirme la GPL face à Skype... mais...

Posté par .
Tags : aucun
0
9
mai
2008
Vous connaissez tous certainement l'immonde skype: un système de téléphonie IP complètement propriétaire.
skype perds son procès face à la GPL.
D'abord un petit rappel, pourquoi skype et pas des logiciels de voix sur IP standards (je passe sur la puissance Marketing) avec les protocoles ouverts et libres qui existent.
Il tire son avantage des défauts d'IPv4. En effet, le seul moyen raisonnable de rendre universel la voix sur IP via IPv4 est d'utiliser des serveurs orientés bande passante pour compenser les clients qui sont derrières un NAT (Network Address Translation), aka tous les gens qui partagent leur connexion internet. En effet,
les canaux de voix devraient être créés directement entre les deux programmes clients... or si ces derniers sont derrières un NAT, pas possible à part avec des hacks tous sales. Donc rendre la voix sur IP universelle via IPv4 provoque une dépendance dure sur la présence de serveurs costos. Grâce à IPv6 qui distribue par défaut des adresses IP publiques aux gens qui partagent leur connexion internet, cela casse la dépendance sur ces serveurs costos car les canaux de voix peuvent être montés directement entre les deux programmes clients. Bien sûr on peut faire ça en IPv4... quand les FAIs fourniront des adresses IPv4 publiques aux ordinateurs qui partagent une connexion internet et que le NAT aura significativement disparu... ça me rappelle un parfum d'IPv6...

Piqûre de rappel sur les contournements de la licence GPL destinée aux contributeurs soucieux du vol de liberté de son code:
Il est vrai que skype fournit des binaires pour les PC tournant sous Linux (32 bits seulement). Et miracle: leur interface utilise Qt4 qui est sous GPL! Et bin elle est passée où la protection de la liberté du code assurée par la GPL, hein?
Et bien c'est le principe du code GPL dont les droits sont détenus par un et un seul auteur... en effet, celui-ci à le droit de mettre le code dont il a les droits sous toutes les licences qu'il veut, ici propriétaire et GPL (cf MySQL). Contribuer oui, mais contribuer sans lâcher tous ses droits n'importe comment...
  • # What you say?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Quelqu'un peut traduire ?

    Je n'ai absolument rien compris !!!
    • [^] # Re: What you say?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je crois comprendre que le monsieur râle car Skype utilise du Qt sans fourni ces sources !? Mais ça me parait pas logique donc je dois pas comprendre...
  • # Je comprends pas...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Skype n'avait pas acheté une licence Trolltech pour pouvoir faire ce qu'ils voulaient avec ?
    • [^] # Re: Je comprends pas...

      Posté par . Évalué à 10.

      La violation de la GPL pour laquelle Skype a été condamné n'a rien à voir avec QT. En effet, QT est aussi disponible avec une autre licence, payante, qui autorise à l'utiliser pour faire du proprio (à part Skype, il y a aussi Opera qui fait du QT proprio)

      Non, le problème est lié à un téléphone Skype tournant sous Linux, et pour lequel les sources n'étaient pas fournies.

      Voir cet autre journal pour plus d'info : http://linuxfr.org/~eastwind/24991.html
  • # costos ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Que sont ces serveurs costos ?
    Disposeraient-ils d'un nouveau système d'exploitation encore inconnu : CostOS ?
    Ou bien seraient-ils hébergés sur une ile grecque quasiment inconnue entre naxos et paros ?
  • # En gros tu n'as rien compris

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ca fait le malin en liant un article en anglais, mais ouch on voit que tu n'as... Rien compris. Mais rien de rien.
    * Skype a été condamné pour ne pas avoir fournit le code source de NetFilter. Aucun rapport avec Qt.
    * Qt est licenciable sous 2 licences : une GPL, et une proprio. Ils utilisent la version prorpio, donc tu ne peux rien dire.
    * IPv4 et IPv6 sont plus que libre : ils sont libres de droits. Quiconque peut les utiliser pour ce qu'ils veulent, c'est même l'objectif.

    Piqûre de rappel sur les contournements de la licence GPL (bla bla bla)

    Dans le cas de Qt, il n'y a pas contournement de GPL, puisque Qt peut être licencié en autre chose que GPL.

    Contribuer oui, mais contribuer sans lâcher tous ses droits n'importe comment...

    Dans le cas de Qt, ton code ne serait pas intégré à Qt, donc non utilisé par Skype. Donc ça ne change rien, ton combat n'aura pas fait avancer les choses, et ton code sera perdu.

    Une licence, un code, c'est une question de compromis : parfois la GPL est bien, parfois vaut mieux la LGPL, parfois vaut mieux la BSD.
  • # STUN?

    Posté par . Évalué à 3.

    Et STUN alors?, ça résous pas mal de problèmes causés pas les NATs, sauf dans certaines architectures qu'on rencontre plutôt dans des réseaux d'entreprises. Sachant que Skype est supposé être utilisé essentiellement par des particuliers plutôt que dans des milieux professionnels qui ont d'autres solutions, pour les problèmes de confidentialité qu'on lui connaît, il n'y a pas de réelle raison technique poussant à l'utiliser plutôt qu'un autre solution.
    • [^] # Re: STUN?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Sachant que Skype est supposé être utilisé essentiellement par des particuliers plutôt que dans des milieux professionnels qui ont d'autres solutions, pour les problèmes de confidentialité qu'on lui connaît

      Le but de Skype est d'être utilisé partout. Skype (la société) s'en fout que tu mette en danger ta boite, tant que tu utilises Skype (le logiciel).
      L'avantage de Skype (et GTalk aussi...) est que l'utilisateur s'en fout complet da sa configuration, tant qu'il réussi à toucher le réseau par un bout ou un autre... Donc l'utilisateur va préférer Skype à un truc super aux normes mais qui marche que 9 fois sur 10 (le 1 fois sur 10 qui marche pas étant de trop).

      Perso, j'ai utilisé GTalk (j'en parle car ça revient un peu au même que ton arugumentation) car c'était le seul logiciel de messagerie instantanée qui passait la barrière de mon entreprise (limité à HTTP(S), et interdisant les sites passerelle genre meeboo). Google a pensé à moi, et même si il marque un mauvais point en étant pas libre, il gagne un gros point en étant utilisable (les soft open-source peuvent marquer des points tant qu'ils veulent, mais si ils sont inutilisables ça ne sert pas à grand chose...)
      Le jour ou la communauté du libre comprendra que l'utilisateur veut que ça marche (et n'a rien à faire du comment, des "bonnes pratiques"), le libre sera mieux vu par les utilisateurs. En attendant le proprio se fait un plaisir de prendre le terrain abandonné par le libre, avec des protocoles proprio...
      • [^] # Re: STUN?

        Posté par . Évalué à 2.

        GTalk utilise la lib Jingle, qui est libre, et basée sur un standard XEP presque accepté (http://www.xmpp.org/extensions/xep-0166.html) ;)
        Et cette lib est de plus utilisée dans les clients libres Psi et Gajim (version de dev pour les 2, mais ça avance bien), et aussi Kopete. :)
        Donc c'est mieux que Skype, et contrairement à ce que t'avances, là le libre et les standards ouverts sont gagnants. ;)
        • [^] # Re: STUN?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Toi t'as pâs téléphoné avec ... C'est bien, mais pas top.

          Je suis pas un fana de Skype et je l'ai évité longtemps, mais force est de constater qu'il est très bon en réduction d'écho et en qualité du signal.

          Jingle(du moins la version implémentée par Gtalk) /Skype, c'est un peu la même chose que talkie walkie/téléphone portable. Ca fait en gros la même chose, mais yen a un des 2 qui est bien plus agréable pour converser ...

          Soit dit en passant on attend des clients à large diffusion basés sur Jingle depuis largement 2 ans, et je suis toujours étonné de n'en voir qu'en version de dev ou presque :/
      • [^] # Re: STUN?

        Posté par . Évalué à 2.

        le jour où l'utilisateur comprendra que si son entreprise décide de mettre une "barrière" ou interdire des "sites passerelles", c'est son droit le plus strict et qu'il est là pour bosser, les bidouilleurs et le libre seront mieux vu des décideurz.
        • [^] # Re: STUN?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ta logique me laisse perplexe.
          (je ne vois pas le rapport entre le libre bien vu et les utilisateurs vis à vis de leur employeur).

          Sinon, pour info, les IM sont comme les mails il y a 10 ans : il y a 10 ans, le mail était vu comme une futilité, un gros trou de sécurité pour l'entreprise ("ah mes secrets industriels" etc...), et les gens contournaient les protections de l'entreprise pour pouvoir augmenter leur productivité. L'E-mail? "Mais vous n'avez qu'à utiliser le courrier postal comme tout le monde monsieur) Aujourd'hui, le mail est l'élément de base d'une entreprise.

          Pour les Instant Messaging, même scénario 10 ans plus tard. Aujourd'hui, il faut bidouiller pour communiquer avec ses fournisseurs (ou clients suivant ce qu'on est) par IM, alors que l'IM sert au niveau professionnel pour préciser des choses au niveau specs avec son fournisseur, faire des validations etc. (plus rapide qu'un mail, qui était lui-même plus rapide que la poste pour rappel, cf paragraphe plus haut)

          L'histoire est un truc qui se répète... l'IM fera partie comme le mail et le téléphone des outils indispensables dans 10 ans, en attendant il faut obéir à son entreprise ("plus de productivité") en lui désobéissant ("contourner les saloperies mises en place")

          De plus, ne te leurre pas : ce n'est pas en interdisant que les gens n'auront plus envie de le faire... Tu leur fais juste perdre du temps pour la configuration (temps perdu pour travailler...)
          • [^] # Re: STUN?

            Posté par . Évalué à 1.

            pour info mon premier compte mail date de 1991 et mon compte ICQ de 1996 (je ne compte pas les séances de talk à travers l'Atlantique, je suis grand seigneur)

            alors tes "il y a 10 ans" pontifiants, je m'assois allègrement dessus, tu vois. historiquement, des patrons ont été les prescripteurs de ce type d'outils pour avoir en permanence leurs gentils employés sous la papatte, pour leur transmettre toutes leurs bonnes idées.

            maintenant, libre à toi de garder des oeillères sur tes yeux et ne pas voir les problèmes liés à ces outils - et je ne parle pas de sécurité pure, là, mais d'interruption permanente dans ton travail, d'absence de toute traçabilité...

            quand à ton : "De plus, ne te leurre pas : ce n'est pas en interdisant que les gens n'auront plus envie de le faire... ", si je l'applique à la pédophilie, tu me fais peur d'un coup...
            • [^] # Re: STUN?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              «quand à ton : "De plus, ne te leurre pas : ce n'est pas en interdisant que les gens n'auront plus envie de le faire... ", si je l'applique à la pédophilie, tu me fais peur d'un coup...»

              Bah en même temps c'est vrai, interdire la pédophile de la fait pas disparaître. Je dirais même que dans une certaine mesure, en faire un taboux absolue provoque un effet pervers, les personnes ayant ce genre de tendance n'iront sans doute jamais demander un soutiens psychologique.
            • [^] # Re: STUN?

              Posté par . Évalué à 2.

              Tant que tu ne l'appliques pas au nazisme... ah et merde, j'ai marché dedans !
              • [^] # Re: STUN?

                Posté par . Évalué à 3.

                Je me demande si le point Godwin s'applique à la pédophilie.

                Tout bien réfléchit je pense que oui.
                • [^] # Re: STUN?

                  Posté par . Évalué à 4.

                  ok, appellons ça un point Boussier.
                • [^] # Re: STUN?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Bien sur qu'il s'applique. Le point est attribue'/atteint quand une analogie est faite avec un objet "universellement" reconnu comme detestable.

                  En revanche, dans le cas present, non. Dire "nazi" ou "pedophile" n'attribue pas le point. Il faut voir son utilisation. "les nazis mangeait du gruaut tous les matins", c'est aucunement probematique. "Je ne discute pas avec les connards de nazis dans ton genre" c'est 100% succes (d'autant plus que ca peut etre une attaque personnelle alors que la personne qui subit le reproche peut utiliser un developpement arguementatif juste et reflechi, qui n'est simplement pas du gout de celui qui cede a la tentation)
                  • [^] # Re: STUN?

                    Posté par . Évalué à 3.

                    À mon sens, il s'applique largement ici, car une telle comparaison ne contribue pas à garder un climat serein dans le débat... qui se voit aussitôt pousser des poils. Encore là, c'était gentil.
                    L'autre gros problème, c'est qu'il contribue à cette paranoïa malsaine contre les pédophiles et autres pédonazis. C'est comme ça qu'à force on se retrouve avec un président comme le notre.... (oups, encore marché dedans !)
            • [^] # Re: STUN?

              Posté par . Évalué à 2.

              Les entreprises commencent de plus en plus à utiliser les IM et même parfois IRC.

              C'est quand même plus pratique que de gueuler dans l'open space, ou de se barrer pour aller poser une question à Jacqueline dans le bureau 5 étages au dessus.
              • [^] # Re: STUN?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Pour être honnête, mon (ex-)entreprise a déployé (en "beta" avant que je parte) un IM interne à l'entreprise, elle n'est pas trop frileuse la-dessus (c'est le réseau interne)

                Le problème se pose pour l'IM vers l'extérieur, quand on est plusieurs (en interne) à vouloir communiquer avec un fournisseur (externe).
                Et la les gens ont mis en place des solutions de contournement...
            • [^] # Re: STUN?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Bon, je passe sur "moi je suis un ancien, quand les gens parlent d'en général je donne mon cas particulier d'avant l'heure, l'heure le français moyen n'avait jamais entendu parler d'Internet et de son accès 33.6K" (oui j'ai connu, et j'avais une adresse aussi...), mais je ne peux que réagir à ça :

              d'absence de toute traçabilité...

              Allez un exemple de la vie réelle : en France, le racolage et les maisons closes sont interdits (c'est pas bien). Est-ce que ça n'existe plus? Si, ça existe, et l'état n'a aucun moyen de vérifier qu'il ne se passe pas les pires trucs dans les "sous-terrains", les hotels... Puisqu'il l'a interdit, et ben pas de surveillance.
              En Allemagne, c'est autorisé. Et figure toi que comme c'est autorisé les prostitué ont une assurance maladie, des inspecteurs du travail qui vérifient que tout se passe bien...

              Pour l'IM, c'est pareil : en interdisant tu n'enlèves pas l'utilisation (tu crois ça? Ah ah ah... J'espère que tu plaisantes!), par contre tu t'enlèves la traçabilité... Avec l'IM autorisé, les gens passent sans chercher à bidouiller par le proxy officiel, et hop c'est traçé.
              Ta solution implique la non-traçabilité. On dirait un politicien : en paroles l'inconvénient de ton choix politique devient un inconvénient du choix politique de ton adversaire (balancé comme ça sans démonstration), du tout politicien.
              • [^] # Re: STUN?

                Posté par . Évalué à 5.

                ah ah mais non, tu raisonnnes à l'envers : il y a une interdiction en place, claire nette et précise, pour des raisons à la con c'est possible mais la réunion pour en parler c'est dans 3 semaines, et c'est toi qui passe outre : la non-tracabilité qui apparait alors est de TA faute.

                c'est exactement comme si tu piratais des logiciels "parce qu'il te les faut pour bosser" ou que tu te livrais à des excès de vitesse sur la route "parce que sinon on est jamais arrivé".


                (pis d'abord mon icq chez moi c'était en 28.8)
            • [^] # Re: STUN?

              Posté par . Évalué à 1.

              maintenant, libre à toi de garder des oeillères sur tes yeux et ne pas voir les problèmes liés à ces outils - et je ne parle pas de sécurité pure, là, mais d'interruption permanente dans ton travail, d'absence de toute traçabilité...

              tracabilité tu disais? Ma boite enregistre tout ce que je dis sur msn, yahoo, AOL etc. Donc quand je cause avec nos commerciaux (sur AOL pour les américains et MSN pour le reste du monde, en gros pour simplifier) tout ce que j'écris est gentiment envoyé sur un serveur aux US et enregistré. C'est un serveur norton je crois qui filtre tout ça.
    • [^] # Re: STUN?

      Posté par . Évalué à 3.

      Pour ceux que cet accronyme dépasse, il s'agit une RFC de l'ietf qui normalise la détection des NATs et permet même à deux utilisateurs de communiquer ensemble (en UDP, pas en TCP) s'ils sont tous les deux derrière un NAT.

      cependant, il y a un cas particulier qui ne marche pas avec STUN, c'est le cas des NAT symétriques. c'est pourquoi TURN et ICE (qui regroupe grosso modo STUN et TURN) on été ecrit par l'ietf. cependant celà demande d'avoir des serveurs dédiés et accessibles quelque-part sur la planète avec suffisement de bande passante pour gérer les utilisateurs qui sont dans le cas des NAT symetriques...

      STUN : http://tools.ietf.org/html/rfc3489
      TURN : http://tools.ietf.org/html/draft-ietf-behave-turn-07
      ICE : http://tools.ietf.org/html/draft-ietf-mmusic-ice-19
      • [^] # Re: STUN?

        Posté par . Évalué à 1.

        cependant celà demande d'avoir des serveurs dédiés et accessibles quelque-part sur la planète avec suffisement de bande passante pour gérer les utilisateurs qui sont dans le cas des NAT symetriques...
        C'est pour ca qu'un truc distribué bien foutu n'est pas forcement une solution bête
      • [^] # Re: STUN?

        Posté par . Évalué à 6.

        Pour ceux que cet acronyme dépasse, j'espère que vous aurez réussi à vous accrocher aux autres en route!
        RFC
        NAT
        UDP
        TCP
        TURN
        ICE
        TURN

        Bon, on est vendredi, j'ai le droit non?!
  • # IPV6 et par feu

    Posté par . Évalué à 1.

    Grâce à IPv6 qui distribue par défaut des adresses IP publiques aux gens qui partagent leur connexion internet, cela casse la dépendance sur ces serveurs costos car les canaux de voix peuvent être montés directement entre les deux programmes clients.
    IPV6 ne veut pas dire qu'il n'y aura plus de parfeu...
    Donc même si ca simplifie les choses, ca veut pas dire que ca marchera dans tout les cas.

    Vous connaissez tous certainement l'immonde skype: un système de téléphonie IP complètement propriétaire.
    Oui, mais propose ton alternative qui marche aussi bien que skype...
    Parce que le commun des mortels ils ont en quasiment rien a tapé que ca utilise des protocoles standard, que c'est libre, ... Ce qu'ils veulent d'abord c'est un truc qui marche (et sans avoir a configurer le truc).
    • [^] # ...

      Posté par . Évalué à 2.

      Tout-à-fait d'accord. Dans le même ordre d'idée, pourquoi utiliser autre chose que Windows et Internet Explorer ? Les normes du W3C, ça sert à rien.
      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 4.

        Tout-à-fait d'accord. Dans le même ordre d'idée, pourquoi utiliser autre chose que Windows et Internet Explorer

        Par ce que d'autres logiciels comme firefox propose des fonctionnalités intéressantes et innovantes : onglet, nombreux plugins, ...

        Pour en revenir a la voip. Si ma copine est dernière un NAT symétrique je peux :
        - changer de copine
        - utiliser le téléphone classique
        - coder un truc qui marche derrière le NAT symétrique
        - utiliser une solution qui marche déjà
        Que vont faire plus de 90 % des gens ?
        • [^] # Re: ...

          Posté par . Évalué à 3.

          "Que vont faire plus de 90 % des gens ?"
          - changer de copine
          • [^] # Re: ...

            Posté par . Évalué à 1.

            oui mais ce ne seras pas volontaire :o)
    • [^] # Re: IPV6 et par feu

      Posté par . Évalué à 2.

      > Donc même si ca simplifie les choses, ca veut pas dire que ca marchera dans tout les cas.
      Non, mais ça marchera dans tous les cas légitimes vis à vis de la politique de celui qui gère le réseau

      > qui marche aussi bien que skype...
      Tu veux dire, qui présuppose que l'admin réseau est soit un dictateur, soit un incompétent, et que ses décisions sont justes bonnes à être foutues dans /dev/null ?
      Tu vas rire, mais les firewalls ne sont pas faits pour être contournés...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.