Heintz olivier a écrit 2 commentaires

  • [^] # Re: compta?..

    Posté par . En réponse à la dépêche Sortie de la version 0.7 de la solution ERP Neogia. Évalué à 1.

    La partie double n'est pas exprimée dans le modéle objet mais dans les règles métiers (ce qui correspond aux services dans ofbizNeogia).
    L'objet GlEntry correspond à une ligne d'écriture et l'objet AcctgTransactionItem correspond à l'écriture, c'est lui qui a un statut (AcctgTransactionStatus) qui exprime si l'écriture est équilibrée ou non (WIP, BALANCED, FINALIZED).

    Je reconnais que le modéle UML n'est pas documenté.

    IntegrationEntry suit le même principe mais pour les écritures générées à partir des règles de gestion, il y a un traitement qui permet de les transformer en GlEntry (avec ou sans cumul) pour qu'elles soient dans la compta.

    PS pour la culture : l'association 1-n entre GlEntry et NGlAccount permet de définir l'ensemble des comptes (1 compte comptable et (0-n) compte analytique) de l'écriture.
  • [^] # Re: compta?..

    Posté par . En réponse à la dépêche Sortie de la version 0.7 de la solution ERP Neogia. Évalué à 1.

    Quand on parle de comptabilité générale, cela veut dire comptabilité en partie double, avec obligation de tracabilité (pas de modification d'écritures validé), gestion d'un plan compte, journaux, gestion de période, gestion de compte tiers, clôture, ...
    Aprés,
    quoi mettre dans quel compte, ou comment faire la correspondance entre un événement de gestion en écriture comptable, et quels états sortir à quel moment
    cela dépend de la norme comptable et du pays.
    Avec Néogia, le module compable remplie toutes les obligations d'un comptabilité générale, et le jeux de donnée de démonstration existe pour une comptabilitée française.

    Par ailleurs, il inclus aussi la gestion de la comptabilité analytique et la génération d'écriture en fonction des événements de gestion. (les régles de génération étant paramétrable).