Journal Hadopi et les pastiches

Posté par .
Tags : aucun
3
16
mai
2009
On a vu pleuvoir les pastiches, de Brazil à la guerre des étoiles, et ça continu. Certes ça me fait bien marrer mais ça ne provoque pas (chez moi) le malaise qu'on est droit d'attendre d'une critique.

Le fait que l'on doive doubler les dialogues démontre bien que ces références sont au moins partiellement hors sujet (vous me direz, c'est précisément l'objet du pastiche).

Hier, dans les embouteillages, j'ai écouté une émission sur France Culture. Cinquième volet d'une émission consacrée à l'absurde (hier Ionesco). L'œuvre dont il était question était "le procès" de Kafka (1902).

Cela m'a donné envie de revoir le film éponyme de Welles, inspiré de ce roman. Et franchement, regardez le. Rien à ajouté ni à modifier, le génie de Kafka dans l'abstraction permet de regarder cette fiction comme une critique de l'Hadopi.

Plus particulièrement effrayantes, la scène du tribunal fait penser au procès de TPB et la discussion avec le peintre fait elle penser à... je vous laisse voir ;)

Les nouveaux chemins de la connaissance
Le film de Welles sur Dailymotion
  • # Et sinon quid du respect du droit d'auteur ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Vu que le film à 47 ans, il ne doit pas être dans le domaine publique. Bref ton lien sur dailymotion est il légal ?

    Enfin l'auteur ou les ayants droits ont t'ils autorisé sa diffusion ? Juste parce que critiquer la lois Hadopi en balancant des liens de film piraté sur le net c'est pas forcement la meilleurs attitude d'où ma question.

    Après si le lien est légal j'applaudi des deux mains l'initiative de l'auteur ou des ayants droits.
    • [^] # Re: Et sinon quid du respect du droit d'auteur ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Kafka a demandé dans son testament que l'on brule toutes ses œuvres inachevées. Son exécuteur testamentaire ne l'a pas respecté (c'est grâce à ça que cette oeuvre est connue). Tu parles de ce droit? :p

      Plus sérieusement il me semble que ce site supprime à la demande tout contenu illégal si les ayant droits le demande. Là a priori ils ne l'ont pas demandé.

      Mais tu as raison, mettre des liens c'est mal, si je pouvais éditer je supprimerais le lien et le remplacerais par une page pointant vers la recherche Google qui m'a permis de trouver... (rassure moi, Google c'est toujours légal?)
      • [^] # Re: Et sinon quid du respect du droit d'auteur ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Mais tu as raison, mettre des liens c'est mal, si je pouvais éditer je supprimerais le lien et le remplacerais par une page pointant vers la recherche Google qui m'a permis de trouver... (rassure moi, Google c'est toujours légal?)

        Tu montres par ton écrit que tu te contrefous de la loi (car tu cherches à toujours fournir l'information illégale), du droit d'auteur, désolé mais je ne te suis pas : la loi, le droit, est un fondement de la démocratie.
        Tu souhaites faire la publicité d'un lien illégal "parce que les ayants-droit n'ont pas encore passé la toile entière et fait un mail à tout les sites", hum drôle de définition de respect de la loi, des droits de chacun.
        Sinon, pour info, Google est toujours légal, mais fournir la requête Google à faire non, la fourniture d'un moyen d'accéder à du contenu illégal, y compris par Google, est illégal (j'ai la flemme de retrouver l'affaire jugée cette année sur le sujet).

        Bref, le respect des licences est un fondement du libre, et toi tu le piétines et en est fier même, hum.

        PS : en réalité, ça ne me dérange pas trop ce lien, il faut parfois violer pour que la loi change. C'est par contre le fait de ne pas avoir conscience que c'est illégal, de ne pas l'assumer, qui me gêne.
        • [^] # Re: Et sinon quid du respect du droit d'auteur ?

          Posté par . Évalué à 7.

          Dans le raccourci Google, tu as peut-être aussi des liens vers des site légaux.
          Et sinon,citer le nom d'une oeuvre de Kafka, c'est pas la "fourniture d'un moyen à accéder à du contenu illégal" ? Après tout, je peux mepréciser sur YouTube ou sur la mule pour chercher.

          Où s'arrêtere l'arbitraire ?
          Y' quelque chose de pourri dans ce système.


          Bref, le respect des licences est un fondement du libre, et toi tu le piétines et en est fier même, hum.

          Ah oui, la fameuse référence aux licences libres
          Si je mets un lien vers un LL, je donne le moyen de pirater la licence, car ca n'empêche personne de récupérer le soft le modifier et le redistribuer sans dire à personne, non ?
          Et si l'illégalité ca consistait à sanctionner le contrevenant à la licence simplement.

          Si je fournis un lien youtube (en précisant que son contenu est peut-être illégal ounpas d'ailleurs), c'est à ceux qui le visionne d'assumer leur responsabilités ainsi qu'au posteur du contenu.

          Sinon , y'a plus de limites à l'arbitraire
          et c'est comme ca qu'on en arrive à fermer PirateBay.

          On n'est pas si loin de "Minority Report" que ça.


          Ton jugement, ca serait pas une jurisprudence qui s'appuie sur un flou juridique , i.e.une décision arbitraire qui s'appuie sur des lois ambigües

          C'est beau la jurisprudence. Ca évite d'amender les lois qui devraient l'être, comme ca, on a le temps de faire revoter des lois qui ne sont pas passer jusqu'à ce qu'à ce que le gvt soist satisfait ou d'en empiler à tire larigiot pour faire plaisir à son électorat.

          Oui, c'était mon coup de gueule du jour :)
          • [^] # Re: Et sinon quid du respect du droit d'auteur ?

            Posté par . Évalué à 0.

            je peux mepréciser me précipiter sur YouTube ou sur la mule pour chercher.

            Faudrait que je me relise avant de dégainer, moi !
            • [^] # Re: Et sinon quid du respect du droit d'auteur ?

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est beau la jurisprudence. Ca évite d'amender les lois qui devraient l'être, comme ca, on a le temps de faire revoter des lois qui ne sont pas passerées jusqu'à ce qu'à ce que le gvt soist satisfait ou d'en empiler à tire larigiot pour faire plaisir à son électorat.

              Ouille, ouille, ouille !
              Je le ferais plus promis o:)
              Quoique
        • [^] # Re: Et sinon quid du respect du droit d'auteur ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Tu souhaites faire la publicité d'un lien illégal "parce que les ayants-droit n'ont pas encore passé la toile entière et fait un mail à tout les sites", hum drôle de définition de respect de la loi, des droits de chacun.
          Sinon, pour info, Google est toujours légal, mais fournir la requête Google à faire non, la fourniture d'un moyen d'accéder à du contenu illégal, y compris par Google, est illégal (j'ai la flemme de retrouver l'affaire jugée cette année sur le sujet).

          (...)

          C'est par contre le fait de ne pas avoir conscience que c'est illégal, de ne pas l'assumer, qui me gêne.


          Il me semble que tu t'emballe pas mal pour "rien". Moi aussi j'ai vu passé ce jugement (jurisprudence, je n'en suis pas persuadé) et si mes souvenirs sont bon, si le mec est tombé c'est essentiellement car il touchait des recettes publicitaires (comme l'affaire TPB quoi)... Donc ici cette "jurisprudence" ne s'applique pas.

          Secundo, toi usagé d'internet, comment vas tu faire pour déterminer de manière certaine si un "lien est légal ou pas"? En effet, Youtube (mais je pense que pour Daillymotion c'est la même chose) verse une patente pour pouvoir diffuser légalement des œuvres protégées. Ce n'est que lorsque nos sites internet se verrons décerner le tampon "Hadopi ready", que nous serons capable de discerner ce qui relève de l'infâme pillage de la diffusion légale.

          Ha tu m'as convaincu! Vivement qu'elle soit appliquée cette loi

          PS: j'ai censuré le passage sur le droit d'auteur et le logiciel libre parce que ça m'avait fait marrer dans la bouche d'un député UMP mais ici c'est moins risible. La GPL n'est pas une réaction aux abus du droit d'auteur? Et la notion de droit d'auteur dans le LL (qui est certes très forte) n'est-elle pas une protection contre les risques d'appropriation ;)
      • [^] # Re: Et sinon quid du respect du droit d'auteur ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Non mettre des liens n'est pas mal c'est mettre des liens vers du flashtoutpourri qui est mal !!! ;-)

        S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

      • [^] # Re: Et sinon quid du respect du droit d'auteur ?

        Posté par . Évalué à 1.

        (rassure moi, Google c'est toujours légal?)
        Pas en Suède en tous cas, puisqu'un site célèbre a été condamné pour sa fonction de recherche qui permettait l'accès à des torrent qui permettaient le téléchargement de fichiers sous droit d'auteur dont la diffusion n'a pas été autorisée par ce biais.
    • [^] # Re: Et sinon quid du respect du droit des personnages ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      En tant que personnage principal je suis tout à fait prêt à céder mes droits pour la bonne cause ;)
      (et parce qu'au delà de la question de la légalité, j'estime que c'est tout à fait légitime de diffuser une œuvre pour laquelle les acteurs/auteur/réalisateur/etc sont mort depuis un moment... comme dirait l'autre s'il y a des ayants-droit c'est qu'il y a des ayants-pas-droit... et là il s'agit bien d'un style de procès qui frise l'absurde)

      Sérieusement, c'est pour cette raison que j'ai choisi ce pseudo... il n'y a pas que pour l'Hadopi qu'on est dans l'absurde, c'est vrai dans plein d'autres situations : brevets logiciels, ogm, sarkozisme, etc
      D'ailleurs puisqu'on parle littérature, j'aurais pu choisir Winston Smith ou Bernard Marx ;)
    • [^] # Re: Et sinon quid du respect du droit d'auteur ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Vu que le film à 47 ans

      J'ai une question. Je lis souvent qu'un film tombe dans le domaine public 70 ans après sa création; ça tombe bien, j'adore les films des années 30-40.

      Néanmoins, et après recherches, j'ai lu qu'un film est une oeuvre collaborative et que dans ce genre de situation, l'oeuvre tombe dans le domaine public 70 ans après la mort du dernier collaborateur.
      Auquel cas, aucun espoir de voir un film de mon vivant tomber dans le domaine public..

      Quelqu'un a un lien vers un texte officiel?
    • [^] # Re: Et sinon quid du respect du droit d'auteur ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      L'age du film n'a pas grand chose à voir dans ce cas là. D'après Wikipedia:
      No copyright was ever filed on The Trial, which resulted in the film being a public domain title.

      Cela semble vrai pour les USA, reste à savoir si c'est également vrai pour le reste du monde, mais, vu le nombre de version d'un autre film dans le même cas (Night of the Living Dead (Romero, 68)), j'aurais tendance à penser que c'est bon aussi en France.
  • # Quelques conseils anti Hadopi

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

  • # Quand un musicien vend un CD... vierge

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    En procès avec EMI, qui lui refuse le droit de publier son dernier album, le DJ new-yorkais Danger Mouse va commercialiser un CD vide pour que ses fans y gravent les chansons récupérées gratuitement sur le web. Un cas qui illustre le fossé grandissant entre artistes et majors de la musique. ...
    http://www.lefigaro.fr/medias/2009/05/18/04002-20090518ARTFI(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.