• # mouais...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

    Les geeks oublient trop souvent que pour 95% des utilisateurs, internet s'utilise 20 minutes par jour et google permet juste de trouver rapidement des infos sur le film du soir dont le résumé est trop bref dans le programme télé.

    Faut sortir parfois.
    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par  . Évalué à 4.

      Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

      • [^] # Re: mouais...

        Posté par  . Évalué à 6.

        et si la croissance continue pas, combien de temps cela sera dans 5 ans?

        tu sais, si ca devient trop, ya un moyen simple d'empecher google de rentrer chez soi : debrancher la prise electrique du pc (ca marche aussi avec les mac).
        generalement, il la ramene plus trop et t'es libre de faire ce que tu veux sans etre espionne. Tu peux meme sortir et parler avec des gens (avec ta bouche et tes cordes vocales).

        en moins radical, tu peux aussi debrancher le cable reseau (eteindre le routeur wifi pour ceux qui n'ont pas de cables reseaux, et je les envie).

        'fin bref, ca me fait marrer ces theories du complot sur le reseau menant a la fin du monde.
        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par  . Évalué à 3.

          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

          • [^] # Re: mouais...

            Posté par  . Évalué à 3.

            5) Obi wan kenobi

            kamoulox!!!
    • [^] # Re: mouais...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      qu'on on tient des propos aussi péremptoires, il est bon d'indiquer quelques références.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # dommage...

    Posté par  . Évalué à 6.

    Dommage que ce soit en anglais, j'ai beau faire un effort d'écoute, je suis loin de comprendre même la moitié du film... (et j'ai fais presque 10 ans d'anglais).
    • [^] # Re: dommage...

      Posté par  . Évalué à -10.


      Dommage que ce soit en anglais


      je trouve ça lamentable comme commentaire !

      "Dommage que ce soit pas dans ma langue à moi que je parle nativement" je ne veux pas généraliser mais le culte de la francophonie française empêche certains français de s'ouvrir sur l'exterieur.

      Tout ce que je peux te dire c est dommage pour toi ...


      (et j'ai fais presque 10 ans d'anglais).

      Comme quoi le système d'apprentissage d'une langue étrangère dans le cursus scolaire n'est pas très performant, on devrait rajouter un bac d'anglais en première ...
      • [^] # Re: dommage...

        Posté par  . Évalué à 10.

        je trouve ça lamentable comme commentaire !


        Ah bon, il est lamentable d'exprimer le fait qu'il est dommage que soit en anglais, car cela empeche la compréhensiuon ? Eh bien tu as un point de vue étrange.

        "Dommage que ce soit pas dans ma langue à moi que je parle nativement" je ne veux pas généraliser mais le culte de la francophonie française empêche certains français de s'ouvrir sur l'exterieur.

        Tout ce que je peux te dire c est dommage pour toi ...


        Il n'est pas donné à tout le monde de comprendre sans difficulté une langue étrangère. C'est quelque chose de très difficile, et tout particulièrement ici la compréhension orale de l'anglais. Je comprends assez bien l'anglais écrit, mais à l'oral c'est extrèmement difficile. Pour parfaire une telle compréhension, la plupart du temps il est nécessaire de faire des voyages en pays anglophone... et ce n'est pas non plus donné à n'importe quelle bourse...

        Par ailleurs on peut très bien être très attaché à la francophonie, et être très ouvert aux autres cultures etrangères. Je rentontre régulièrement des personnes de ce genre.

        Comme quoi le système d'apprentissage d'une langue étrangère dans le cursus scolaire n'est pas très performant, on devrait rajouter un bac d'anglais en première ...


        Ce n'est peut être pas le systeme scolaire qui est en cause, mais simplement qu'il faut sortir de cette idée stupide qui laisse croire à tout le monde que l'anglais serait facile. De plus, il y a autre chose que l'anglais dans le monde, et il n'est pas interdit à quelqu'un d'apprendre à l'école uniquement l'allemand et l'espagnol. Tu semble insister sur l'importance de s'ouvrir sur l'extérieur, et dans ce cadre, il faut peut etre sortir de cette manie du 100% anglais, et justement s'ouvrir à autre chose.

        Si cette vidéo avait été par exemple en italien ou en allemand, on aurait vu sans aucun doute des commentaires qui s'en seraient plaint... Je trouve personnement très désagréable, sans généraliser outre mesure, que dans le communauté du libre, les gens ne se posent même pas la question de savoir si leur interlocuteur peut parler/comprendre l'anglais. J'en ai encore été témoin cette semaine aux RMLL ou un conférencier a demandé au public si quelqu'un ne comprenait pas le français (ce qui était le cas d'une personne parmis la trentaine de présents), et a donc fait sa conf en anglais, sans même demander si quelqu'un ne comprennait pas l'anglais...

        Alors c'est bien joli de militer pour l'usage sans discrimination des logiciels, mais la compréhension sans discrimination est également un enjeu important pour donner accès à la connaissance au plus grand nombre, et pas seulement à ceux ayant fait suffisement d'études et ayant dépensé assez d'argent pour comprendre suffisement bien l'anglais.
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par  . Évalué à 1.

          bah le fait est que l'anglais est la langue "natale" de l'informatique en generale.
          et aussi le moyen le plus simple de se faire comprendre par un quidam moyen sous nos longitudes.

          Apres je connais pas la personne qui a redige le commentaire initial, mais je suis toujours sidere de voir des ingenieurs pas foutu d'aligner 3 mots d'anglais, et pas foutus d'en ecrire 4 sans faire de fautes monstrueuses ou d'inventer des mots voire carrement d'inventer des irregularites dans les verbes.
          Tout comme je suis sidere de voir que nos politiciens (pourtant cense faire partie de l'elite) parlent tous anglais comme des vaches espagnoles.

          'fin bref, je trouve aussi bizarre de pretendre etre instruit et ne pas etre capable de comprendre un discours anglais prononce lentement et articule proprement (ce qui est le cas de la presentation donnee par exemple).
          Cette derniere reflexion ne s'adresse pas a la personne qui a redige le commentaire initial dont je ne sais absolument rien, je le repete.
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.


            Apres je connais pas la personne qui a redige le commentaire initial, mais je suis toujours sidere de voir des ingenieurs pas foutu d'aligner 3 mots d'anglais, et pas foutus d'en ecrire 4 sans faire de fautes monstrueuses ou d'inventer des mots voire carrement d'inventer des irregularites dans les verbes.
            Tout comme je suis sidere de voir que nos politiciens (pourtant cense faire partie de l'elite) parlent tous anglais comme des vaches espagnoles.


            Moi c'est plutôt le niveau général de francais dans ce milieu là (je parle pour ceux dont c'est la langue maternelle) qui me consterne.
            Déjà qu'ils sachent causer (et surtout écrire) francais, et après on recausera de l'anglais et des autres langues étrangères.
            Personnellement, je suis plus choqué par les fautes de francais que par le niveau déplorable en anglais.
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par  . Évalué à 10.

            bah le fait est que l'anglais est la langue "natale" de l'informatique en generale.
            It's not a feature, it's a bug.
            Voue a l'extinction si on vivait dans un monde ideal.
            Derriere les machines, il y a des hommes, et la seule langue qui leur est naturelle est leur langue maternelle. Quand c'est l'anglais, tant mieux, mais c'est rarement le cas. Heureusement certains l'ont compris et qu'on a une armee de traducteurs dans le libre, des projets passionants pour faire vivre des petites langues comme le catalan ou le gallois, google qui est un modele de multi-linguisme, ...


            et aussi 1) le moyen le plus simple de se faire comprendre par un quidam moyen sous nos longitudes.

            Apres je connais pas la personne qui a redige le commentaire initial, mais je suis toujours sidere de 2) voir des ingenieurs pas foutu d'aligner 3 mots d'anglais, et pas foutus d'en ecrire 4 sans faire de fautes monstrueuses ou d'inventer des mots voire carrement d'inventer des irregularites dans les verbes.

            Tout comme je suis sidere de 3) voir que nos politiciens (pourtant cense faire partie de l'elite) parlent tous anglais comme des vaches espagnoles.

            'fin bref, je trouve aussi 4) bizarre de pretendre etre instruit et ne pas etre capable de comprendre un discours anglais prononce lentement et articule proprement


            Bel example de dissonance cognitive.
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Dissonance_cognitive(...)

            On resasse a longueur de temps autour de toi un mythe ("l'anglais est facile"), presente comme une evidence qui sert de base a un programme politique ("toute le monde doit apprendre l'anglais") presente comme etant quelquechose de "naturel", comme la seule solution pragmatique possible. Alors tu y crois, comme tout lemonde. Cf ton 1)

            Pourtant tu fais directement des experiences derangeantes qui ne cadrent pas du tout avec ce mythe 2), 3) et 4). Fort de ces observations, vas-tu remettre le mythe en cause ? Non, ces dissonances entre la theorie et la realite sont desagreables. Comme le dit wikipedia, tu évites le message, l'interprétes pour diminuer la portée du message, jusqu'à remettre en cause sa crédibilité. Cela donne : << quand meme ils ne sont pas normaux ces politiciens, ils font partie de l'elite, c'est pas normal qu'il parlent anglais comme une vache espagnole quand meme >>

            Et si tout simplement le mythe etait faux ?
            Il ne faut quand meme pas chercher bien loin pour trouver des raisons qui font qu'il y a tant d'echec et de frustration parmi ceux qui essayent d'apprendre l'anglais. Voire le tableau dans wikipedia :

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Caract%C3%A9ristiques_compar%C3%A9es_d(...)

            Reagissez !
            Lernu !
            • [^] # Re: dommage...

              Posté par  . Évalué à 1.

              heuuuu

              joli argumentaire mais completement a cote de la plaque.
              le fait que je sois sidere par les ingenieurs qui ne parlent pas anglais n'implique que tous les ingenieurs ne parlent pas anglais.
              ca c'est le point 2 qui est sensiblement le meme que le point 4.

              pour le point 3..
              barf, t'as pas tord, mais de la a dire que t'as raison...
              • [^] # Re: dommage...

                Posté par  . Évalué à 10.

                Les trois argument n'en sont qu'un seul en fait, je les dissociait pour que ca fasse plus impressionant :-). On peut le formuler ainsi :

                Il y a des tas de gens intelligents (politiques, ingenieurs, chercheurs, Bouil< qui a lance le troll...) ayant faits des efforts importants pour apprendre l'anglais et pour qui le resultat est mediocre. Donc si on accepte le fait accompli que dans la competition mondiale, parler un anglais de haut niveau est un pre-requis, pas besoin de vous faire un dessin pour en deduire que

                1) ca va nous couter un fric fou pour essayer de mettre tout le monde a niveau. Tres concretement, il y a un rapport qui chiffre a au moins 17 milliards par an la somme qu'economise l'angleterre grace a la predominence de l'anglais. Le fameux "cheque britannique" dont on fait tout un fromage, c'est beaucoup moins.

                2) la France se fait mechament avoir, parce que meme en y depensant tout ce fric, il y aura plus d'echecs que de succes, autant de gens intelligents qui seront ecartes de l'elite mondiale. Les anglophones natifs et leur culture, leur medias, leur industries, ... sont mechamment avantagees.


                Quand on a pris conscience de tout cela, le pragmatisme dont se reclame "Narmer" a bon dos, moi j'apelle ca jouer les moutons de Panurge. Sur le plan national il faut arreter les complexes et relancer l'usage du francais, je suis tout a fait d'accord avec Sylvain Briole. Sur le plan international, il faut montrer qu'il y a d'autres solutions que le tout-anglais. Non je ne suis pas naif au point de croire au tout-francais, mais on peut trouver d'autres solutions en commencant a l'echelle europeenne.

                Comment se depatouiller dans une europe a 22 langues officielles, sans compter les langues regionales ?
                D'apres F. Grin, l'Union Européenne peut choisir entre 6 "régimes linguistiques", qu'il nomme: monarchique (ex: "tout anglais"), synarchique ( tout le monde apprend une langue tierce, par ex. l'espéranto), oligarchique (tout le monde parle francais ou anglais ou allemand), panarchique, hégémonique et technocratique.

                Pour les details, voir cet article que j'ai trouve passionant
                http://www.russieonline.freesurf.fr/grin.htm(...)
                http://parole_a_tous.blog.lemonde.fr/parole_a_tous/2005/06/un_rappo(...)


                PS : Je n'ai rien contre l'anglais. Je travaille avec des anglais au boulot et sur des projets libres.
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par  . Évalué à 5.

            Mais si ils parlent bien anglais...
            Version prononçable : Wind, tze yes, need the no tou win, egainessete tze no
            Version normale : Win, the yes, need the no to win, against the no
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par  . Évalué à -4.

          Moissez moi si ça vous chante , I don't care .


          Ah bon, il est lamentable d'exprimer le fait qu'il est dommage que soit en anglais, car cela empeche la compréhensiuon ? Eh bien tu as un point de vue étrange.


          It is not the fact that the movie is in english that prevent its understanding, it is more the fact that YOU DON'T UNDERSTAND ENGLISH ! As it is not "francophone" this is not understandable. This is what I wanted to make understand.

          Je traduit on ne sait jamais : "le fait que la video soit en anglais n'en empêche pas la compréhension. C'est juste que tu ne la comprends pas."


          Il n'est pas donné à tout le monde de comprendre sans difficulté une langue étrangère. C'est quelque chose de très difficile, et tout particulièrement ici la compréhension orale de l'anglais. Je comprends assez bien l'anglais écrit, mais à l'oral c'est extrèmement difficile. Pour parfaire une telle compréhension, la plupart du temps il est nécessaire de faire des voyages en pays anglophone... et ce n'est pas non plus donné à n'importe quelle bourse...


          je corrige : Il n'est pas donné à tout francophone de comprendre sans difficulté une langue autre que le français.
          Là ou je dit que le système d'apprentissage de l'anglais est pourrave, c'est justement parce qu'après dix ans d'anglais tu ne comprends toujours pas cette vidéo. Je suis né en parlant le français et c'est parce que j'ai constaté que dans l'informatique l'anglais prédominait que je m'y suis mis à fond (ja lu des bouquin de programmation tout en anglais, discuté avec des personnes anglophone etc etc) et tout ça sans forcement partir en australie, à londres ou à New York, j'ai appris ici !!

          C'est une question de stratégie ! tu peux toujours pleurnicher parce que tu ne comprends pas l'anglais mais d'autre francophone le comprenne très bien et ils ont un avantage indéniable sur toi, c'est comme ça ! Soyez pragmatique au lieu de vous plaindre :-/ Quand j'étais en SSII j'ai obtenu des mission super intéressant en milieu international par rapport à d'autres ingénieurs directement disqualifié parce que leur anglais était merdique.


          De plus, il y a autre chose que l'anglais dans le monde, et il n'est pas interdit à quelqu'un d'apprendre à l'école uniquement l'allemand et l'espagnol. Tu semble insister sur l'importance de s'ouvrir sur l'extérieur, et dans ce cadre, il faut peut etre sortir de cette manie du 100% anglais, et justement s'ouvrir à autre chose.


          Là je reprends mon argument sur le pragmatisme, regarde bien cet exemple:
          Linus Torvald parle anglais
          Richard Stallman parle anglais
          Bill Gates parle anglais
          etc
          etc

          Et toi tu te dis qu'il n'y a pas que l'anglais ! Et bien je t'invite à écrire la documentation de tes logiciel en italien !


          Alors c'est bien joli de militer pour l'usage sans discrimination des logiciels, mais la compréhension sans discrimination est également un enjeu important pour donner accès à la connaissance au plus grand nombre, et pas seulement à ceux ayant fait suffisement d'études et ayant dépensé assez d'argent pour comprendre suffisement bien l'anglais.


          Je sais qu'on est sur linuxfr mais sache tout de même que si les ingénieurs français veulent écrire des lignes de codes en faisant des alexandrins et des liaisons, les ingénieurs indiens, chinois, russes parlent en plus de leur langues natales l'anglais ce qui fait qu ils sont bcp plus compétitifs, je pense vraiment que cet "institution" la francophonie vous fait plus de mal qu'autre chose. Pour moi c'est du gargarisme voire de la masturbation... intellectuelle pardon.

          Je m'arrête là, je préfère laisser les rêveurs se réveiller .... ça va être dur.
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par  . Évalué à 10.

            je corrige : Il n'est pas donné à tout francophone de comprendre sans difficulté une langue autre que le français.


            Encore une autre idée reçue... Il n'y a pas que les français qui ne parlent pas bien anglais. Mais bon, c'est la mode, de croire que ceux qui ne parlent pas bien anglais sont l'exception , et que seuls les francais sont des quiches.

            J'ai vu cette information récement :

            Une grande multinationale américaine vient d'équiper l'intranet de sa filiale au Japon d'un système de traduction automatique de l'anglais vers le japonais. En effet, beaucoup d'employés, qui ne parvenaient pas à comprendre le sens des textes leur étant communiqués, employaient fréquemment les robots de traduction de l'internet, risquant ainsi de laisser fuir des informations sensibles ou confidentielles... Les responsables japonais de la firme estiment que grâce au nouveau système de traduction automatique, qui rend les textes originaux compréhensibles à 75%, un grand progrès a été fait... Et pourtant, tout enseignant vous dira que comprendre seulement les 3/4 d'un énoncé c'est très handicapant! On peut facilement en déduire que sans robot de traduction, les employés japonais comprenaient bien moins de 70% des textes en anglais!


            "On ne répétera jamais assez qu'en matière linguistique, les principaux ressorts pour enraciner la domination de quelques-uns au détriment de tous les autres sont la culpabilisation et la désinformation. Bien des français sont persuadés que la langue de l'oncle Sam n'a plus de secrets pour la quasi totalité des Nippons."[1]

            Tu as peut etre discuté avec de nombreuses personnes en anglais, de tous pays ? Et c'est cette raison qui te laisse croire que "tout le monde" parle anglais ? Détrompes toi ! Tu filtres les gens, et du coup tu es en contact avec une faible partie, une sorte d'élite anglophone. Et de plus, toi qui te prévaut de bien savoir parler anglais, tu tombera de très haut quand tu devra discuter avec un anglophone natif lors d'un conflit ou lors d'une négociation... Tu va y laisser des plumes.

            [1] http://parole_a_tous.blog.lemonde.fr/parole_a_tous/2005/07/les_japo(...)
      • [^] # Re: dommage...

        Posté par  . Évalué à 10.

        A mon avis c'est ton commentaire qui est lamentable. Si tu aimes tant l'anglais que cela je ne vois pas pourquoi tu parles encore français! Je parle un peu anglais mais je n'aimerai pas qu'il n'y ait que de l'anglais sur le web. Je ne vois pas ce qu'il y a de honteux à aimer sa langue natale!

        L'anglais n'est pas évident à apprendre. C'est une langue trop complexe pour cela, qui se maitrise relativement facilement à l'écrit (et encore un bouquin de grammaire anglaise est trop fois plus gros que la même version en allemand...) mais qui est très complexe à l'oral. L'investissement pour bien maîtriser cette langue est énorme pour un résultat imparfait.

        Il me semble que le manque d'ouverture se voit beaucoup plus du côté des anglophiles qui ne se posent même pas la question. Dénigrer ceux qui ne comprennent pas l'anglais c'est sûr que c'est faire preuve d'ouverture d'esprit!

        Et ça te choque tant que cela que certains ne parlent pas anglais? Je te signale que l'anglais contrairement à ce que croient certains n'est pas la langue universelle. Elle est parlée à peu près par une faible portion de la population mondiale et réellement maîtrisée par une portion beaucoup plus faible.

        La véritable ouverture serait d'offrir des versions en français, allemand, espagnol... Pas évident mais vu que beaucoup de logiciels libres sont déjà traduits dans de nombreuses langues, la tâche n'est pas impossible.

        Croire qu'il suffit d'offrir une version en anglais pour que tout le monde comprenne est à mon avis regarder le monde avec des oeillères.
        • [^] # Certe...

          Posté par  . Évalué à 4.

          Mais j'ai l'impression que la polémique ne sert pas à grand chose.

          Au lieu de ça, et puisqu'il semble y avoir anglophones ici, ce serait sympa un résumé en français pour ceux qui (comme moi par exemple :-°) n'ont rien compris... ou si peu.

          Voilà, je suis sûr qu'il y a des personnes intéressés par le sujet cette vidéo et qui aimeraint en savoir plus.
    • [^] # Re: dommage... [réponse HS]

      Posté par  . Évalué à 10.

      (et j'ai fais presque 10 ans d'anglais).

      Regarde des films et des séries américains / british sans sous-titres, je te garantis que ça va améliorer ta compréhension.
    • [^] # Re: dommage...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Je vous raconte ma petite expérience personnelle. Je n'en tire aucune conclusion.

      J'ai participé à une mission scientifique de l'ESA à Bordeau, avec des jeunes entre 20 et 30 ans, scientifiques ou ingénieurs pour la plupart, de plusieurs pays européens : France, Belgique, Suède, Italie, Angleterre, Pays de Galles, Espagne, Allemagne, Hollandais et j'en passe peut-être.

      Et bien évidemment, tout se faisait en anglais. Les italiens étaient les pires, surtout au niveau de l'accent. Les Suédois étaient les meilleurs, on aurait pu les prendre pour des anglophones de naissance.
      Les anglais étaient très sympas et non seulement comprenaient lorsqu'on faisait des fautes vraiment grosses mais surtout s'appliquaient à parler lentement et sans accent. Les gallois aussi, parce que leur accent, c'est pas de la tarte. Faut dire que leur langue maternelle c'est le gallois.

      Bref, l'ambiance était vraiment super. C'était super intéressant et j'ai passé deux semaines de folie, parlant plus anglais que français alors que j'étais en France.
      On formait un très bon groupe, de toutes nationalités.

      Deux exceptions cependant : les Allemands restaient forts entre eux. Pas méchant, mais visiblement très nationalistes, décorant leur expérience de drapeaux allemands. Sympas si tu allais vers eux, mais ne faisant pas le premier pas.

      Seconde exception : les français, qui n'ont tout simplement pas été à un seul moment dans le groupe, qui n'ont pas fréquenté une seule personne extérieure à leur groupe pour une simple raison : ils ne comprenaient rien. Mais vraiment vraiment rien ! J'ai pas l'impression d'avoir jamais réellement étudié de l'anglais et j'estime que pour ne rien comprendre à ce point là, il faut le vouloir. Après deux semaines en Espagne, je parle espagnol mieux que eux ne parlaient anglais !


      Voilà. Je vous livre mon histoire, je n'ai pas la prétention d'en tirer des conclusions. A chacun de se faire son opinion et, qui sait, de se remettre peut-être un jour en question...
      • [^] # Re: dommage...

        Posté par  . Évalué à 5.

        Mais vraiment vraiment rien ! J'ai pas l'impression d'avoir jamais réellement étudié de l'anglais et j'estime que pour ne rien comprendre à ce point là, il faut le vouloir. Après deux semaines en Espagne, je parle espagnol mieux que eux ne parlaient anglais !


        [MA VIE pour les flemmards aller à CONCLUSION]

        pour aller dans ton sens, mais peut être à un autre niveau (plus bas :) ), lors de mes nombreux sejour en Allemagne, la plupart des francais qui m'accompagnaient faisait de la résistance au contact linguistique.
        J'ai aussi fais un stage au EU (2002) avec un binome pendant 2 mois et il n'a pas sorti un mots d'anglais, par contre il me donnait des conseils pour bien parler :D, c'est trés agacant. Et un exemple plus recent je suis parti au Brésil en 2003 sans en connaitre la langue et au bout de 3 mois j'arriver a debattre de sujet de d'autre et surtout payer moins chère des billets d'avion.

        dernier exemple actuellement je dois aller sur des navires de commerce pour depanner des systemes de detection de gaz en binome ou en trinome. Et là c'est le drame :).

        [CONCLUSION]

        Bon tous cela pour dire que je pense que le francais a vraiment peur que d'autres francais ce moque de l'accent ou du peu de vocabulaire. Et prefere le silence que subir cela. C'est dans nos moeurs, combien de fois effectivement j'ai pu entendre des inepties. Même à propos d'étranger parlant francais. A force d'avoir le meilleur systeme educatif du monde, le meilleurs service de santé du monde, la plus belle ville du monde, ben je crois que c'est difficile d'être nul quelque part et de l'assumer.
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par  . Évalué à 3.

          vu ta conclusion, généraliser à outrance est une maladie française également
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par  . Évalué à 5.

            généraliser à outrance est une maladie française également

            Oui, enfin, il ne faut pas généraliser !
      • [^] # Re: dommage...

        Posté par  . Évalué à 2.

        Une petite blague sur le sujet :

        "Tu sais comment on appelle une personne qui parle 3 langues ?"
        " - une personne trilingue"
        "Tu sais comment on appelle une personne qui parle 2 langues ?"
        " - une personne bilingue"
        "Tu sais comment on appelle une personne qui parle 1 seule langue ?"












        " - un français"

        Sinon, un conseil pour améliorer la compréhension orale : regarder des films en vo quand ils sont anglophones, avec les sous titres anglais au début. C'est comme ça que j'ai vraiment progressé. Et on apprend un tas d'expressions vachement utiles (par exemple les 1001 façon d'utiliser le mot f*** :p )
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par  . Évalué à 6.

          "Tu sais comment on appelle une personne qui parle 1 seule langue ?"


          Ah bon, j'aurai plutot dit un américain... C'est vrai, à quoi ça leur sert d'apprendre une autre langue, pusique "tout le monde" apprends la leur. Et pendant qu'on apprends leur langue, eux font des sciences ou autre chose...

          D'ailleurs que les militaires en Irak ne parlent en général pas l'arabe, et tirent donc dans le tas quand les gens comprennent pas leur sommations... en anglais... Ils doivent le faire exprès ces irakiens, de pas parler anglais, quel manque de bonne volonté...
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            Je suis tout à fait d'accord.

            Pour en cotoyer quotidiennement "à l'étranger" (je vis dans une ville qui jouxte une grosse base européenne des Etats-Unis d'Amérique), les seuls qui s'aventurent "à l'extérieur" (comprendre : hors des barbelés où sont parqués leurs chérubins pour éviter qu'ils ne s'enrhument au contact des européens) parlent relativement rarement autre chose qu'une langue anglaise fortement teintée d'accents d'outre-Atlantique.
            Les seuls qui s'en tirent plutôt pas mal sont les officiers qui ont décidé de vivre hors des bases, au milieu de la population autochtone. Mais ceux-là sont aussi souvent ceux/celles qui ont épousé un(e) autochtone.
      • [^] # Re: dommage...

        Posté par  . Évalué à 2.

        je plussoye vigoureusement.

        en effet, ayant eu une expérience erasmus de 5 mois aux pays-bas, j'ai été obligé de parler anglais. j'avais déjà un niveau correct en arrivant, principalement dû au fait que je regardait films et séries TV en VO avec des sous titres en anglais ou pas de sous titres. bon, meme ainsi, une conversation soutenue en anglais de plus de 20 minutes (notamment avec un colloc british) ca donne des mal de crane. mais on s'habitue, au bout d'une semaine, plus de problèmes...

        celà dit, meme au bout de 5 mois, mon niveau d'anglais oral restait bien en deçà de celui des hollandais, des scandinaves, et dans une moindre mesure des allemands.

        pour reprendre ce qui a été dit plus haut, effectivement on est "pas les seuls à etre des quiches". il y a aussi les espagnols et les italiens. alors langues latines, tout ca, loin des racines anglo saxonnes tout ca, peut etre. mais on peut, comme ça a été fait plus haut débattre des heures sur le système éducatif et rajouter 15h d'anglais par semaine aux élèves ca changera pas grand chose. car pourquoi les hollandais ou les scandinaves sont ils si forts en anglais? c'est pas parce qu'ils en font 20h par semaine à l'école, non, c'est juste parce qu'il n'y a pas de doublage à la teloche. et qu'en plus la "production culturelle" de leurs pays est très faible. donc quand ils regardent un film, une série, voire des reportages, c'est quasi-exclusivement en anglais sous titré. et ce dès leur plus jeune age. or, les français, les espagnols, les italiens, ont tous une "masse critique" de population qui fait que doubler les films/séries etc.. est rentable (les allemands aussi, mais ils pensent que "l'anglais c'est cool" et ont moins ce problème, en tout cas pas les jeunes). et c'est un cercle vicieux. si du jour au lendemain on supprime le doublage, la frequentation des salles de cinoche, l'audimat de tf1 et les achats de dvd vont chuter drastiquement.

        pour réagir sur ce qui a aussi été dit ailleurs:
        -oui, l'anglais est facile. comparativement a un paquet d'autres langues en tout cas, à commencer par le français l'espagnol ou l'italien. tu veux mettre un verbe au futur ou au conditionnel tu rajoutes un mot. tu as une conjugaison unique pour toute les personnes pour la plupart des verbes, etc... ce qui m'a fait le plus rire, c'est celui qui a dit "l'anglais écrit ca va, mais à l'oral bonjour".ah, ah. bon déjà les contractions qu'ils font quand ils causent, beaucoup sont écrites (don't, can't etc..). ensuite, il faut se poser 2 minutes et comprendre que de toutes façons le français c'est peut etre bien la pire langue pour ça (ce qui donnerait: ensuite faut s'poser 2 minutes et comprend' que t'façons l'français c'est p'tet' bien la pire langue pour ça :-)). je bossais avec des roumains qui s'exprimaient tres bien en francais. quand je causais avec des potes francais ils ne comprenaient PAS UN MOT.
        -oui, l'anglais est la langue internationale. on peut etre contre, y voir un impérialisme américain, ça ne change rien, c'est comme ça. quand tu veux te faire comprendre de quelqu'un qui ne parle pas francais, ta meilleure chance reste l'anglais. les publications scientifiques sont en anglais, etc... certains ont une nostalgie du français en tant que grande langue internationale. mais ce ne sera plus le cas. surtout que c'est beaucoup plus compliqué et chiant à apprendre que l'anglais (cf plus haut).

        voilà, c'est un peu long peut-etre mais je tenais à troller^W réagir la dessus.

        ps: qu'on ne me colle pas l'étiquette d'"anglophile" ou autre mot débile que j'ai pu lire svp, et je ne suis pas non plus d'accord avec l'abruti qui trouvait scandaleux qu'on ne comprenne qu'à moitié un reportage de la BBC, qu'on se comprenne bien. j'aime beaucoup le français mais les faits sont là.
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par  . Évalué à 2.

          ce qui m'a fait le plus rire, c'est celui qui a dit "l'anglais écrit ca va, mais à l'oral bonjour".ah, ah.

          Ben si autant de gens le disent c'est qu'il doit bien y avoir un fond de vérité.

          Je ne crois pas que les difficultés de comprehension de l'oral soit (uniquement) liées aux contractions et expressions particulières. Quand je regarde une série en VO, le problème n'est pas que je ne comprends pas le sens des mots, mais tout simplement que je ne discerne qu'un mot sur dix, et encore, avec l'aide du contexte :) Il me semble avoir lu un article qui disait que le français couvre une gamme de fréquences beaucoup plus réduite que l'anglais et que notre oreille n'est pas formé, à la base, pour discerner correctement tous les sons de la langue anglaise (un truc dans le genre). Comme dit précedement, regarder des série en VO avec sous-titre en anglais semble être un bon moyen pour former son oreille.
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par  . Évalué à 2.

            Ben si autant de gens le disent c'est qu'il doit bien y avoir un fond de vérité.

            Donc, si plein de gens disent la même chose, alors c'est vrai ?

            Bon, alors répétez tous après moi : « Microsoft fait tout pour promouvoir la GPL ! »

            Sinon, après cette bonne tranche de rigolade, et en ce qui concerne les fréquences de base, c'est Alfred Tomatis* qui en a parlé le premier. La différence entre l'anglais (britannique) et le français n'est pas la largeur mais la hauteur : l'anglais est plus aigu et il est plus facile de descendre que de monter. Par contre, le russe est l'une des langues à la gamme la plus large. Quant à l'états-unien, il est nasal et, pour simplifier, serait de l'anglais prononcé à l'indienne (on retrouve des modifications similaires du français parlé dans la belle province).

            (* : je ne veux pas faire de pub à ses instituts, mais j'y peux rien si personne ne la cru ni pris au sérieux quand il a avancé sa théorie, qu'il a pris trente ans d'avance sur les autres et qu'il en a profité pour fonder un institut et assurer la santé financière de sa descendance.)
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par  . Évalué à 2.

          qu'en plus la "production culturelle" de leurs pays est très faible. donc quand ils regardent un film, une série, voire des reportages, c'est quasi-exclusivement en anglais sous titré. et ce dès leur plus jeune age.


          Donc si je comprends bien, tu préconnise ce traitement là, et de plus tu penses qu'une production culturelle faible est un atout ?

          -oui, l'anglais est facile. comparativement a un paquet d'autres langues en tout cas, à commencer par le français l'espagnol ou l'italien. tu veux mettre un verbe au futur ou au conditionnel tu rajoutes un mot. tu as une conjugaison unique pour toute les personnes pour la plupart des verbes, etc... ce qui m'a fait le plus rire, c'est celui qui a dit "l'anglais écrit ca va, mais à l'oral bonjour".ah, ah. bon déjà les contractions qu'ils font quand ils causent, beaucoup sont écrites (don't, can't etc..).


          Premiere chose, non l'anglais n'est pas facile. Et cela, tous les gens qui ont fait trop d'anglais ne s'en rendent pas compte. Ils ne se rendent pas compte de tout le chemin qu'ils ont fait pour arriver a leur niveau d'anglais, aussi médiocre soit il. Et comme il ne faut pas remettre en question le bien fondé de l'anglais comme langue internationnale, il vaut mieux se masquer les yeux et croire que c'est pour une prétendue facilité qu'a cause d'une dominance économique. Alors oui, certainement, l'anglais est plus facile que le français, et que certainement, en comparaison le francais est beaucoup plus difficile. Mais pour un français, l'italien est beaucoup plus facile (600h sont requisent contre 1200h pour l'anglais, à niveau équivalent). Et oui, l'anglais oral est d'une extreme difficulté car la prononciation est completement cahotique et inatendue. Quand on découvre un nouveau mot écrit, rien ne permet de deviner sa prononciation, et réciproquement.

          Certes, avoir une idée du francais en tant que langue internationale est completement idiot, tout autant à mon goût que n'importe quelle autre langue nationale.

          À titre d'amusement, essayez de prononcer correctement ce poème
          http://www.danielsen.com/jokes/toughenglish.txt(...) et redites moi en toute bonne foi que l'anglais est facile comparé à des langues à prononciation régulière comme l'indonésien ou ... l'espéranto.
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par  . Évalué à 1.


            Donc si je comprends bien, tu préconnise ce traitement là, et de plus tu penses qu'une production culturelle faible est un atout ?


            ...
            Non, pas vraiment. J'expliquais juste pourquoi à mon sens les habitants des pays du nord parlent si bien anglais, que ce n'est pas miraculeux. Et de plus, comme nous avons les films doublés, plus une bonne quantité de "produits culturels" bien à nous, ça explique qu'on soit des quiches. C'était pas la peine d'essayer d'extrapoler des conseils de mes propos je faisais juste une constatation.

            Mais si ca t'interesse de savoir ce que je préconise, de la VO un peu plus répandue au ciné et à la télé me parait être une bonne idée en effet. Sans forcément supprimer le doublage hein, mais juste rendre ça plus accessible. En effet pour le moment au ciné, la VO c'est à l'UGC (pour les gros complexes) ou dans les cinés dits "d'art et d'essai", type Utopia. Et à la télé, c'est sur Canal+ (abonnement), les chaines satellites (abonnement), ou Arte (films pas forcément "populaires"). En somme, il faut aller chercher la VO, je trouve ca dommage. Un système de double piste audio comme il en existe sur le satellite avec la VOST par défaut et une manip à faire pour passer en version doublée me paraîtrait être un bon système (sinon la fainéantise l'emporterait et tout le monde regarderait les films en version doublée sans faire la démarche de changer la langue). Ca me parait faisable avec la TV numérique (remarque, peut-être que ça a changé avec la TNT, je ne sais pas j'ai pas regardé la télé depuis).


            Premiere chose, non l'anglais n'est pas facile. Et cela, tous les gens qui ont fait trop d'anglais ne s'en rendent pas compte. Ils ne se rendent pas compte de tout le chemin qu'ils ont fait pour arriver a leur niveau d'anglais, aussi médiocre soit il. Et comme il ne faut pas remettre en question le bien fondé de l'anglais comme langue internationnale, il vaut mieux se masquer les yeux et croire que c'est pour une prétendue facilité qu'a cause d'une dominance économique. Alors oui, certainement, l'anglais est plus facile que le français, et que certainement, en comparaison le francais est beaucoup plus difficile. Mais pour un français, l'italien est beaucoup plus facile (600h sont requisent contre 1200h pour l'anglais, à niveau équivalent). Et oui, l'anglais oral est d'une extreme difficulté car la prononciation est completement cahotique et inatendue. Quand on découvre un nouveau mot écrit, rien ne permet de deviner sa prononciation, et réciproquement.


            Tout à fait d'accord pour la prononciation anglaise, le manque cruel d'accents et autres règles précises de prononciation font que c'est pas forcément évident. C'est pour ça que plus de VO, ca permet de se rentrer toutes ces prononciations à la con dans la tête à peu de frais, tout en se divertissant.

            En ce qui concerne les statistiques de temps d'apprentissage de l'italien, je veux bien te croire, j'avais un colloc italien, j'arrivais a lire des paragraphes entiers de ses bouquins sans connaitre la langue (me servant comme base du francais et de mes connaissances minables en espagnol). Bon, tu m'a donné l'exemple de la langue la plus proche du français. Soit, c'est facile à apprendre. Plus facile que l'anglais pour nous, je te l'accorde aussi. Et donc? On apprends l'italien? Ce que je veux dire c'est que l'anglais EST la langue internationale. C'est établi. On peut rever sur l'esperanto, c'est un echec et/ou un passe-temps de geek. Et ce que je voulais dire par "c'est facile", c'est que bon, ya pire. L'espagnol par exemple, meme si c'est proche du francais, c'est tout aussi ignoble avec les conjugaisons et les regles de grammaire, voire plus. Donc c'est facile à comprendre pour nous, mais ca reste très chaud a écrire et à parler.


            À titre d'amusement, essayez de prononcer correctement ce poème
            http://www.danielsen.com/jokes/toughenglish.txt(...)(...) et redites moi en toute bonne foi que l'anglais est facile comparé à des langues à prononciation régulière comme l'indonésien ou ... l'espéranto.


            Marrant le poème en effet. Ca renforce ce que tu disais sur la prononciation "c'est comme ça" de la langue anglaise, ce avec quoi je suis bien d'accord.
            Par contre je ne te "redirai" rien concernant l'indonésien ou l'esperanto je ne connais pas ces langues. Même si j'ai quand même ma petite idée sur l'echec de l'esperanto: tout le monde s'en branle, car c'est une langue théorique et comme aucun pays ne fait le premier pas "officiel" pour faire apprendre cette langue et qu'elle est conçue pour la communication internationale, personne ne l'utilise.
            • [^] # Re: dommage...

              Posté par  . Évalué à 3.

              Ce que je veux dire c'est que l'anglais EST la langue internationale. C'est établi. On peut rever sur l'esperanto, c'est un echec et/ou un passe-temps de geek.


              C'est pas très gentil ta seconde phrase. C'est exactement ce qu'on aurait pu dire de GNU/Linux en 1998, l'année où je l'ai découvert. J'y ai cru à cette époque et pourtant... pourtant si la domination mondiale n'est pas encore assurée, on a fait un bout de chemin depuis pas vrai ? Alors moi j'ai envie de te prendre au mot et de te citer ce mail visionnaire de Matthias Enritch rêvant très précisément ce qu'est devenu KDE aujourd'hui et adressant préventivement à ceux qui voulaient l'empêcher de rêver :

              BTW: Usually these postings get a lot of answers like "Use a Mac if you want
              a GUI, CLI rules!", "I like thousands of different widgets-libraries on my
              desktop, if you are too stupid to learn them, you should use windoze", "RAM
              prices are so low, I only use static motif programs", "You will never
              succeed, so better stop before the beginning", "Why Qt? I prefer
              schnurz-purz-widgets with xyz-lisp-shell. GPL! Check it out!", etc. Thanks
              for not sending these as followup to this posting :-) I know I'm a
              dreamer...


              http://www.kde.org/documentation/posting.txt(...)


              Donc voilà, je te prends au mot, on peut rêver, et parfois les rêves deviennent réalité.

              On ne peut pas dire que l'anglais est la solution tant qu'on n'a pas compris quel est le problème. Le problème c'est que avec les moyens de transports, le téléphone et surtout internet on a aboli les l'espace et les frontières entre les hommes, il ne reste plus qu'une muraille énorme, c'est d'abattre les barrières de la langue et de facon équitable. Alors certes l'anglais a une bonne longueur d'avance aujourd'hui, mais l'anglais, comme toute autre langue nationale (francais compris) est incapable d'un tel défi.


              Par contre je ne te "redirai" rien concernant l'indonésien ou l'esperanto je ne connais pas ces langues. Même si j'ai quand même ma petite idée sur l'echec de l'esperanto: tout le monde s'en branle, car c'est une langue théorique et comme aucun pays ne fait le premier pas "officiel" pour faire apprendre cette langue et qu'elle est conçue pour la communication internationale, personne ne l'utilise.

              Tu es en plein dedans.

              La différence essentielle entre l'anglais et l'espéranto, il convient de le rappeler sans relâche, réside dans le fait que l'espéranto n'a pas d'armée, pas de territoire, pas d'état auquel il soit lié, ce qui réduit pratiquement à néant la possibilité d'en faire un outil d'asservissement ou de manipulation idéologique, culturelle etc... (puisque chacun peut s'en saisir, se l'approprier...)

              C'est hélas aussi sa principale faiblesse, puisque les Etats, qui, eux, possèdent territoire, armée et force économique, refusent aveuglément de le soutenir, tout préoccupés qu'ils sont de leur propres pouvoir, expansion et influence.
              Et j'ajoute, évidemment, qu'une autre différence importante réside dans sa régularité, qui loin de nuire à la richesse de cette langue, constitue la base logique qui permet à TOUS de l'acquérir en 5 à 10 fois moins de temps que toute langue "nationale".

              Hazard de l'histoire, l'UNESCO a failli par deux fois faire le premier pas dont tu parles, de nombreux pays y étaient disposés, mais l'un d'eux y voyant un concurrent pour sa langue là où il aurait du y voir un allié a déposé un VÉTO ferme.

              Sauras-tu deviner lequel ? Les cons, ils n'ont pas voulu de l'esperanto, ils auront l'anglais.

              Indice : c'est le pays que les allemands désignent par die Grande Nation
            • [^] # Re: dommage...

              Posté par  . Évalué à 2.

              Ce que je veux dire c'est que l'anglais EST la langue internationale. C'est établi.


              Établi ? Tout comme le latin et le français, et donc pour combien de temps ? Est ce qu'une autre langue de domination prendra cette place la prochaine fois, ou bien enfin quelque chose d'intelligent va se passer ?

              On peut rever sur l'esperanto, c'est un echec et/ou un passe-temps de geek.


              Un echec ? Qu'est ce qui te permet de dire cela ? Vis à vis du nombre de locuteurs il y a un siècle, du nombre aujourd'hui, et de toutes les difficultés que l'espéranto a surmonté (dénigrement, déportation de ces locuteurs lors la la seconde guerre mondiale, ...), je vois plutot jusqu'a maintenant bien autre chose qu'un échec. L'Espéranto a besoin de temps, justement parce que les nations sont frilleuses à son sujet. Les chiffres arabes ont mis 4 siècles a s'imposer sur les chiffres romains... (combien font CCCV fois LIX ? [1])

              [1] http://parole_a_tous.blog.lemonde.fr/parole_a_tous/2004/12/combien_(...)

              Par contre je ne te "redirai" rien concernant l'indonésien ou l'esperanto je ne connais pas ces langues. Même si j'ai quand même ma petite idée sur l'echec de l'esperanto: tout le monde s'en branle, car c'est une langue théorique et comme aucun pays ne fait le premier pas "officiel" pour faire apprendre cette langue et qu'elle est conçue pour la communication internationale, personne ne l'utilise.


              Tu dis d'une part que tu ne connais rien à l'espéranto et donc que tu n'en dira rien, et tu fais le contraire ensuite... Si tu cherches quelque chose d'officiel, la Hongrie enseigne et fait passer à son bac un examen d'Espéranto. Cette langue se situe en troisième position dans les langues choisies par les étudiants pour cette épreuve.

              Quant au fait que personne ne n'utilise, c'est une affirmation gratuite sans aucun fondement... A titre d'info, la semaine prochaine en Littuanie se déroulera le Congrès International d'Espéranto, et il accueillera nettement plus de personnes que nos RMLL... Et il ne se passe pas une semaine sans une rencontre quelque part dans le monde.

              Sinon, je suis d'accord avec toi, aujourd'hui c'est l'anglais qui est la langue la plus utilisée dans le cadre international, et c'est pas demain que tout va changer d'un coup. Mais cela ne doit pas nous empecher de penser qu'il existe une meilleure solution et de chercher à l'atteindre. Je ne peux pas laisser dire que l'anglais est une langue facile alors qu'il en existe d'autres bien plus facile, sans même parler de l'Espéranto (j'ai d'ailleurs essayé d'éviter d'en parler au début).

              Si beaucoup de personnes ici utilisent des Logiciels Libres, c'est j'espère parce qu'ils pensent que c'est la Bonne Solution (coté éthique) et pas seulement parce que ça marche, tout simplement parce que le logiciel propriétaire aussi, ça marche... Je trouve ça dommage que ces mêmes personnes ne se rendent pas compte que c'est la même chose avec l'anglais, qui fonctionne, mais qui n'est pas la Bonne Solution d'un point de vue éthique.

              PS : En passant, un rapport qui compare les coûts de différentes politiques linguistiques... http://www.russieonline.freesurf.fr/grin.htm(...)
              • [^] # Re: dommage...

                Posté par  . Évalué à 1.

                En fait, comme l'a dit le monsieur qui m'a répondu plus haut, je pense que l'esperanto n'a pas de poids politique réél, ce qui explique qu'il ne s'impose pas. Et s'il te plait ne me tente pas une comparaison avec le logiciel libre, apprendre une langue et changer ses habitudes en matière de logiciels ce n'est pas franchement le meme investissement et ne nécessite pas la meme formation. Si effectivement c'était enseigné dans les écoles de tous les pays en tant que première ou seconde langue, on arriverait a quelque chose. On en revient à un problème politique...

                Quant à mon "personne ne l'utilise", je réitère. Je te lache dans un pays aléatoire (bon, sauf la Hongrie apparemment ;-)). Essayes de te faire comprendre en esperanto, on verra tes chances de succès. C'est ce que je voulais dire par là, pas qu'il n'y avait personne sur la Terre qui savait le parler.

                Ne vois pas dans mes propos du dénigrement de l'esperanto, je respecte tout à fait cette langue qui part d'une excellente initiative, j'essaye juste d'etre un minimum réaliste.

                (quant au fait que je "parlais sans savoir" sur l'esperanto, le fait de ne pas connaitre la langue elle même ne me permets pas de discuter sur sa facilité, mais ne m'empeche pas d'avoir une opinion sur sa percée)
                • [^] # Re: dommage...

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  Quant à mon "personne ne l'utilise", je réitère. Je te lache dans un pays aléatoire (bon, sauf la Hongrie apparemment ;-)). Essayes de te faire comprendre en esperanto, on verra tes chances de succès. C'est ce que je voulais dire par là, pas qu'il n'y avait personne sur la Terre qui savait le parler.


                  Si j'ai droit a simplement un petit livre de poche (pasporta servo), alors mes chances sont assez grandes ;-)
        • [^] # Re: dommage...

          Posté par  . Évalué à 2.

          car pourquoi les hollandais ou les scandinaves sont ils si forts en anglais? c'est pas parce qu'ils en font 20h par semaine à l'école, non, c'est juste parce qu'il n'y a pas de doublage à la teloche. et qu'en plus la "production culturelle" de leurs pays est très faible. donc quand ils regardent un film, une série, voire des reportages, c'est quasi-exclusivement en anglais sous titré. et ce dès leur plus jeune age


          il y a ca certe, mais j'ai ouîe dire que le spectre auditifs etais plus large pour certaine langue, ce qui rend une comprehension plus aisée ainsi que la prononciation. Par ex le spectre de la langue francaise:

          0________|_________________

          et le spectre du hollandais:

          0___|--------------------------------|______

          comme le montre ce dessin en ASCII le francais devras faire vraiment beucoup d'effort pour elargir son spectre alors que pour le hollandais rien a faire. Ceux qui ont deja entendu du hollandais reconaitrons que c'est une langue pas facile à entendre. Le russe a aussi un spectre trés large.

          mes 2 cent
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par  . Évalué à 1.


            Ceux qui ont deja entendu du hollandais reconaitrons que c'est une langue pas facile à entendre.


            Tu m'étonnes.
            Durant mon séjour là-bas, j'ai pris des cours de hollandais et c'est assez ignoble. Déjà ça sonne vraiment moche avec moult raclement de gorge à la clé, et c'est plein de sons très étrange à apprendre (les doubles voyelle notamment). Donc bon vu qu'ils parlaient tous super bien anglais, j'ai vite laché l'affaire et me suis contenté du minimum vital (surtout comprendre ce qui est écrit en fait).
            < /mavie >
          • [^] # Re: dommage...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            On dit du "néérlandais" ;-) Le hollandais, c'est l'habitant de la Hollande, qui est une région des Pays-Bas. (par extension abusive, le hollandais est aussi l'habitant des pays-bas).

            Les belges francophones ont, normalement, les mêmes désavantages que les français par rapport à l'anglais. Pourtant, force est de constater qu'on parle beaucoup mieux l'anglais. (mais pas super le néérlandais).

            En fait, le néérlandais est très difficile, ce qui rend l'apprentissage de l'anglais plus aisé.

            Mais rien ne sert de chercher dans les fréquences et compagnie..

            Le français est compliqué pour une simple raison : il n'y a pas de règles, juste des exceptions ! (c'est, quand on y pense, incroyable d'avoir besoin d'un besherelle !)

            Le néérlandais, bien que plus logique, est compliqué car il y a aussi beaucoup d'exceptions (les temps primitifs) et des règles peu intuitives pour nous: double infinitif, rejet du verbe en fin de phrase, etc...

            L'anglais est considéré comme facile car il y a peu d'exceptions et peu de conjugaisons.

            Mais même si l'anglais était aussi facile, je ne pense pas que ça changerait qqch. Les français sont, selon mon expérience, tellement chauvins et renfermés sur eux-mêmes que je les vois mal apprendre avec enthousiasme une langue étrangère.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.