Journal sondage, enfin, presque....

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
16
août
2006
Voila, je me suis rendu compte il y a pas longtemps que la population geek (masculine, je connais pas assez de geekettes pour generer un pourcentage, mais si on parle juste de fille en general, alors oui, mais c'est une autre histoire) que je frequente est a environ 40% gay ou bi.

Je voudrai savoir si c'est juste un groupuscule fermé ou si ca se retrouve partout...


pour les filles, elles sont toutes bi, et celles qui disent le contraire, c'est qu'elles n'ont jamais essayé :) <- 2nd degré
  • # pas chez moi

    Posté par  . Évalué à 10.

    Les geeks autour de moi sont tous hétéro-sexuels, autant que je sache.
    • [^] # Re: pas chez moi

      Posté par  . Évalué à 10.

      Ici aussi...

      Ca me rapelle une blague un peu idiote (en faisant l'amalgame "geek", "ingénieur")
      qu’est-ce qu’un architecte? un type pas assez gay pour être designer et pas assez macho pour être ingénieur.

      Tom
    • [^] # Re: pas chez moi

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      Si tu connais plus d'une trentaine de geeks y'a peu de chances -_^.
      Enfin, j'aurais dit pareil que toi y'a quelques temps (et je me serais planté, mais faute d'avoir demandé je savais pas).
      De toutes manières, pour un geek être homo ou hétéro dans les deux cas ça veut dire vivre seul donc...
      • [^] # Re: pas chez moi

        Posté par  . Évalué à 0.

        Je te rappelle que je suis geek et que j'ai a la fois un vie sociale/sentimentale/sexuelle avec des vrais gens en chair et en os...

        et tu frequentes aussi des geeks comme moi... euh, mouais, enfin presque :p
    • [^] # Re: pas chez moi

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Parmi ceux qui se disent hétéro, il y a beaucoup d'auto-sexuels.
  • # Disciples d'Onan

    Posté par  . Évalué à 3.

    Avant d'orienter leur choix sexuel, on peut raisonnablement avancer que tout geek(ette) est avant tout disciple d'Onan :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Onan

    Cette 'secte'-là n'a rien d'un groupuscule...
    • [^] # Re: Disciples d'Onan

      Posté par  . Évalué à 5.

      pas besoin d'etre un(e) geek(ette) pour etre adepte de la masturbation...
      et je connais certains geeks qui ne sont pas disciple d'Onan.

      et d'autres bi, avec un(e) copain/copine qui continuent a onaniser souvent...

      la question est plutot :

      vous etes :
      [ ] bi
      [ ] hetero
      [ ] homo
      [ ] obiwan kenobi

      votre entourage de geek est plutot :

      [ ] bi
      [ ] hetero
      [ ] homo
      [ ] obiwan kenobi
  • # Allez ....

    Posté par  . Évalué à 7.

    Tous les geek que je connais autour de moi sont tous mono sexuel ou mano sexuel autant que je sache ....
    • [^] # Re: Allez ....

      Posté par  . Évalué à 8.

      les garcons etant plutot manuels la ou les filles sont digitales, si j'ai bien compris?
  • # DB

    Posté par  . Évalué à 7.

    C'est vrai que j'en connais pas mal qui sont en dual-boot ;-)
  • # non, 100 fois non.

    Posté par  . Évalué à 10.

    Lier passion (l'informatique) et conviction sexuelle est un peu hasardeux AMHA.
    Pour ma part, tout les geeks de mon entourage (et ils sont nombreux) sont tous hétéros.

    Après, on peut partir sur des réflexions hasardeuses, du type que les geeks ont tendance à être très introverti (cliché #1), assez associal (cliché #2) et que de ce fait, l'écrasante majorité de leur cercle d'ami va être composée d'autres geeks (cliché #3). Le milieu des geeks étant majoritairement masculin (cliché #4).
    Toutes ces clichés mis à jour^W^W^W^Whypothèses posées, on en déduit rapidement que les probabilités pour que les personnes avec qui le geek aura un rapport intime soient des hommes sont élevées.
    On peut également partir sur une thèse du type "le geek est intelligent", donc le geek aura plus tendance à refuser les lignes de conduite imposées par les moeurs.
    Après en allant plus loin, on peut aussi décider de dire qu'il y a un gène responsable de l'homosexualité (ou de son absence puisqu'on parle de gène et non d'allèle) qui serait également responsable de l'attrait irresistible pour l'informatique.

    Non, en gros, j'pense que le sujet de ton journal est merdique, et que tenter d'établir un lien entre la sexualité et les passions est complétement débile.
    C'est un peu comme le site qui recense quelle musique est écoutée par tel utilisateur de tel distro/player/... on crée des relations de causalité là ou il n'y en a pas (AMHA toujours).
    • [^] # Re: non, 100 fois non.

      Posté par  . Évalué à 5.

      je cherche pas une cause a effet ou une relation quelconque.

      c'est juste une question que je me posais, et je voulais savoir si mon cas etait ou pas un exception, juste pour avoir une idée, si je cible la population geek, c'est parce que je la connais, pas pour faire un liens debile... je reflechi un minimum

      je n'ai rien a battre de la sexualité des gens, ils font ce qu'ils veulent tant qu'ils se sentent bien et je ne fais pas d'amalgame geek = bi ou geek = homo,
    • [^] # Re: non, 100 fois non.

      Posté par  . Évalué à 2.


      tenter d'établir un lien entre la sexualité et les passions est complétement débile


      C'est pourtant ce que fait la psychanalyse, avec les 'concepts' de libido et de sublimation etc. ...

      Mais il est vrai que la psychanalyse est débile alors... Lire à ce sujet (attention long, mais ça vaut le coup) :

      http://www.pseudo-medecines.org/articles.php?lng=fr&pg=2(...)
    • [^] # Re: non, 100 fois non.

      Posté par  . Évalué à 6.

      les geeks ont tendance à être très introverti (cliché #1), assez associal (cliché #2) et que de ce fait, l'écrasante majorité de leur cercle d'ami va être composée d'autres geeks (cliché #3). Le milieu des geeks étant majoritairement masculin (cliché #4).

      Ce seraient des clichés si c'était appliqué aux informaticiens, appliqué aux geeks c'est une définition, à part peut-être le dernier point. On n'a pas des gens qui se balladent dans la nature et qui sont tatoués "geeks" et qu'on observe. Parmis tous les gens, ceux qu'on appelle (ou qui s'appellent) geeks, c'est ceux qui sont introvertis, associaux et "intelligents", voir par exemple:

      3. A student who is socially inept and a misfit in his class, especially one who is an intellectual;
  • # Tu sais quoi ?

    Posté par  . Évalué à 0.

    OSEF :)
  • # Pas a priori...

    Posté par  . Évalué à 9.

    A priori, pas plus chez les geeks que chez les autres. Mais je peux pousser mon enquête. Comment dit-on "Es-tu homosexuel" en suédois ?

    (Ah par contre, dans mon bureau, j'ai remarqué que 50% des geeks étaient suédois, vous aussi ?)
  • # bah ...

    Posté par  . Évalué à 8.

    En tout cas d'après un sondage sérieux : 100 pourcents des geeks homosexuels qui ont gagné au loto avaient joué
  • # Et toi?

    Posté par  . Évalué à 3.

    C'est peut-être parce que tu es gay ou bi que tu fréquente des gays ou bi, parmis lesquels tu aura trouvé un groupuscule de "geeks".

    Ceci dit, ton analyse expliquerait le nombre de fakes sur divers sites de "mise en relation"?
    • [^] # Re: Et toi?

      Posté par  . Évalué à 10.

      En wifi les geeks sans fil.
    • [^] # Re: Et toi?

      Posté par  . Évalué à 2.

      Je veux bien que je sois bi, mais je ne cherche pas a frequenter ce genre de milieu, je frequente juste des gens sympa, leur sexualité n'a aucun rapport dans mon comportement avec les gens, bon, j'admets que j'aurai du mal a frequenter un pedo-zoophyle ou de ce genre la, mais je ne cherche pas particulierement des frequentations gay ou bi
      • [^] # Re: Et toi?

        Posté par  . Évalué à 1.


        Je veux bien que je sois bi, mais je ne cherche pas a frequenter ce genre de milieu


        Alors là, sache que que tu le veuille ou non, ça a un grand impact.
        Plusieurs essais sociologiques traitent le phénomène, et ce prisme permet de mieux comprendre les variations "ethniques" des populations urbaines, notaments aux états unis, où sont apparus du jour au lendemains des getthos noirs...

        J'avais même lu un article d'un sociologue qui avait crée un modele de ville informatique avec des agents pour chaque individu peuplant cette ville. Chaque agent avait une couleur (ou une caractéristique particulière communautaire) et fonctionnait avec des règles simples du style :
        -Je m'installe dans une maison si je trouve dans mon voisinage x personnes de ma couleur
        -Je déménage si je ne trouve plus x personnes de ma couleur dans mon voisinage.
        -Je déménage au bout de y itérations


        Je ne me rappelle plus les chiffres (je ne trouve pas la référence de cette étude), mais il est apparu que même avec un x très très bas,
        la ville se polarisait en getthos.

        Et l'auteur de conclure que même en ayant peu de connaissances partageant ses opinions/caractéristiques, on est amené à recréer des communautés.

        PS : j'ai retrouvé le (un des) modèle
        http://community.ofset.org/wiki/Mod%C3%A8le_de_Schelling_ave(...)
        j'étais un peu approximatif, c'était pas tout à fait le même projet, mais l'idée était là :)

        Bref, qui se ressemble s'assemble, c'est modélisé ;)
      • [^] # Re: Et toi?

        Posté par  . Évalué à 2.

        Sans chercher à trainer dans "un genre" de milieu, tu dois quand même tendre à créer des affinités et des sympathies avec les gens qui te correspondent le mieux (intellectuellement et autre, le physique et l'attirance, bi ou pas, quoiqu'on en dise, ca entre en compte)? Il est probable que tu va être plus attiré par un gay ou un bi, même sans savoir qu'il l'est... C'est une question de sensibilité, d'affinités et de culture, ca.
        Pour affirmer que la communanuté geek est composé de 40% de bi ou gay, il te faut avoir une vision extérieure et neutre. Là, tu fais une affiramtion sur tes fréquentations, pas sur la représentativité de la population geek.
        • [^] # Re: Et toi?

          Posté par  . Évalué à 1.

          j'affirme pas, je constate
          je dit pas que :"40% des geeks sont bi ou homo"
          je dit : "je constate que dans mon entourage, les geeks sont environ 40% bi ou homo"

          mon entourage general quant a lui a plutot une proportion de 70% hetero, enfin je pense... je suis pas sur a 100%

          et comme dit plus haut (ou plus bas) je ne recherche pas la compagnie d'une certaine categorie de gens, apres, si le milieu "relativement intellectuel" est plus propice a abritter des personnes bi ou homo, ca j'en suis pas responsable... je sors de fac de sciences et emigre en fac de lettre, je vous dirai ce qu'il en est labas !
  • # Attends je demande aux geeks que je connais...

    Posté par  . Évalué à 1.

    Infernal Quack tu es bi ou homo ?
    • [^] # Re: Attends je demande aux geeks que je connais...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Je suis bi, bivalve comme toute moule normalement constituée.

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # j'ai remarqué aussi...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    ... que parmis les homosexuels que je connais, il y a un grand pourcentage d'informaticiens qui parlent espéranto...

    Qui se ressemble, s'assemble...

    C'est drôle car mes parents fréquentent plutot des gens d'une cinquantaine d'années et dont les enfants ont fait des études universitaires...
  • # peut-être...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    sans porter de jugement de valeur, je pense que :

    A) Les geeks sont principalement issus et fréquentant un milieu 1) intellectuel et 2) urbain.

    (je pourrais justifier ces deux affirmations mais c'est juste une impression statistique, pas une généralité)

    Or, selon les statistiques :

    B1) Il y a plus d'homosexuels en milieu urbain qu'en milieu rural (je sais plus où j'ai lu ça mais ça c'est une statistique observée et sociologiquement expliquée)

    B2) Les homosexuels s'affichent plus dans les milieux intellectuels car ils sont plus facilement acceptés (pour ne pas dire qu'ils sont même limite "tendance"). Dans d'autres milieus, les homosexuels peuvent être plus discrets.


    Si tu mêles A et B, tu peux en déduire que, statistiquement, il y a plus de chances de rencontrer un homosexuel parmi les geeks que parmi des éleveurs de fromage du Larzac.

    Mais bon, ça ne veut rien dire et, personnellement, je me fiche pas mal des orientations sexuelles des gens que je ne drague pas dont je n'ai aucune valeur d'échantillon pour démontrer ça.

    Bon maintenant, si ça se trouve tu fais partie du LUG des faiseurs de fromage du Larzac et je suis complètement à côté de la plaque.
    • [^] # Re: peut-être...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

      Pourquoi insinues tu que les éleveurs de fromage du Larzac ne sont pas intellectuels ? Ils vont comme toi à la boulangerie. Oh bien sur, ils ne sont pas équipés comme toi d'un Nokia T770 lorsqu'ils y vont, mais cela n'en fait pas pour autant des imbéciles.
      • [^] # Re: peut-être...

        Posté par  . Évalué à 2.

        Il a dit qu'il y avait plus d'homosexuels en milieu urbain qu'en milieu rural, pas d'intellectuels. Insinuerais-tu qu'il y a plus d'intellectuels parmis les homosexuels ?
      • [^] # Re: peut-être...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

        je l'aurais parié celle-là. Ton problème vient du fait que tu opposes intellectuel à imbécile et que donc tu fais un jugement de valeur. Tu penses donc que je fais de même et tu te trompes.

        1) on définit par "milieu intellectuel", les cercles d'individus ayant généralement un degré d'instruction très élevé (universitaire, hautes-écoles, toussa). Par opposition, on a par exemple le "milieu ouvrier" et d'autres encore. Après, dire qu'un milieu est mieux qu'un autre, c'est une interprétation que je ne me permettrais pas. Mais ces milieux sont différents. Et, je pense que dans les éleveurs de chèvres, il doit y avoir une proportion assez faible de bac+5, de docteurs en philosophie ou d'ingénieur informaticiens, si tu me permets cette parodie. Et si tu trouves que c'est pas bien de ma part de penser ça, pose toi la question de savoir pourquoi tu crois qu'un bac+5 serait supérieur à un éleveur (car ça, je ne l'ai jamais dit et je ne le pense pas, mais ta réaction prouve que tu l'estimes).

        2) Je n'ai jamais dit que les éleveurs n'étaient pas un milieu intellectuel, j'ai dit qu'il s'agissait d'un milieu rural. Si vraiment cette affirmation te dérange, t'es vraiment mal.

        Franchement, j'en ai assez de me faire chaque fois attaquer non pas sur ce que j'ai dit mais sur ce que les gens pensent que j'ai dit. APPRENEZ À LIRE ! Et bien sûr qu'il y a des tas d'exceptions. Mais je parle d'une tendance générale (relis ce que j'ai écrit).

        En plus, le côté "on-est-tous-égaux-et-les-éleveurs-aussi-peuvent-être-des-intellos" m'énerve profondémment. Bon sang, ça me semble évident qu'un milieu d'éleveur n'est pas, par définition, considéré comme un milieu d'intellectuels. Ils savent faire des tas de choses qu'aucun intello comme moi ne saurait faire mais, en échange, j'estime pouvoir faire des choses que eux ne savent pas faire et c'est ça qui fait la richesse d'une civilisation : la différence de ses milieux, des ses "genres". On a des blancs, des noirs, des femmes, des paysans, des savants. On a pas "des personnes de couleur", "des personnes de sexe féminin", "des habitants de zones rurales" et "des personnes intellectuellement désavantagées".
  • # Hop hop, chacun son tour

    Posté par  . Évalué à 4.

    Moi aussi j'y vais de ma proposition d'explication bidon:

    - Le geek étant associal, il se fiche des convenances et aura moins de problèmes à avouer qu'il est homo. De toutes façons ses amis habitent à 500 km et pensent qu'il s'appelle Laura, et il n'a pas vu sa famille depuis le dernier anniversaire de Mémé, où il a dû sortir de la cave.

    - Turing était homo, et c'est la figure paternelle de combien de geeks parmis nous ? En même temps, ça ne lui a pas trop réussi...
  • # Désolé...

    Posté par  . Évalué à 1.

    <blague idiote à deux cents contenant un "lieu commun" tout aussi peu cher>
    Je pense pas être un groupuscule fermé, mais d'apprendre ça, ca me troue le...
    <fin, peuchère!>

    PS: alors comme ca c'est toi qui nous pique toutes les filles bi?!?
    • [^] # Re: Désolé...

      Posté par  . Évalué à 3.

      (Tant qu'on est dans les blagues à deux balles : )
      Il n'y a jamais de mal à élargir le cercle de ses amis.
    • [^] # Re: Désolé...

      Posté par  . Évalué à 1.

      non, je ne pique pas les filles bi,
      de plus, j'ai une copine donc on va eviter les frasques ailleur... ca aide pas un couple a aller mieux...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.