• # Résumé

    Posté par  . Évalué à 1 (+6/-6).

    Un lanceur d’alerte révèle de nouvelles informations sur l’incident qui a conduit à l’arrêt du réacteur EPR de Taishan. De graves défauts sur le combustible pourraient se retrouver sur tous les EPR. L’Autorité de sûreté nucléaire est interpellée.

    • [^] # Plus précisément

      Posté par  . Évalué à 3 (+5/-4).

      L’arrêt du réacteur 1 de Taishan (la centrale en compte deux) est dû à des ruptures des gaines du combustible nucléaire plongé au cœur du réacteur. Selon l’informateur de la Criirad, ces dégradations « sont dues principalement à des vibrations anormales des assemblages de combustible nucléaire ». Ces vibrations seraient liées à « un défaut de conception de la cuve de la filière EPR ».

      Donc derrière le problème du combustible se cache un sérieux défaut de conception de la centrale elle même.

  • # Une seule source entièrement écrite au conditionnel

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+11/-2).

    La seule source sur cette histoire est cette lettre de la CRIIRAD – dont Reporterre n’a pas eu de mal à obtenir la copie, puisque c’est l’un des premiers liens sur le site de la CRIIRAD.

    Cet organisme pas spécialement neutre sur le sujet du nucléaire (même s’il a été plutôt sérieux par le passé), et intégralement rédigé au conditionnel (ce qui est à porter à leur crédit). En fait, l’article de Reporterre n’apporte rien de plus que sa source, et a au moins le mérite de rester lui aussi au conditionnel, contrairement à celui du Parisien.

    Bref, pour l’instant on ne sait pas grand-chose, attendons les réponses.

    La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

    • [^] # Re: Une seule source entièrement écrite au conditionnel

      Posté par  . Évalué à 0 (+3/-4).

      Objectivement, l'incident date de Juin. La centrale a été stoppée fin Juillet. Ce qui laisse de nombreux mois pour analyser l'incident. Les explications probables ne doivent plus être très nombreuses.

      Bien entendu, l'analyse complète de la situation va prendre du temps. Mais s'enfoncer dans la construction des EPR en Angleterre (Hinckley Point) est-il sérieux face à un incident dont la portée pourrait être systémique ?

      • [^] # Re: Une seule source entièrement écrite au conditionnel

        Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

        Tout est dans le conditionnel. Tant qu'on n'a pas d'analyse, on peut supposer ce qu'on veut. La source de la CRIIRAD c'est quoi, c'est qui ? Même si la source est fiable, il faut tout de même savoir si c'est raisonablement exact avant de décider. (je me mets seulement dans la peau des décideurs)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.