Journal Des Fortunes DADVSI

Posté par  .
Étiquettes :
0
24
déc.
2005
Si le sujet ne prête pas forcément à rire, les divers débats, spécialement ceux de l'assemblée nationale, sont truffés de moments mémorables et particulièrement drôles qu'il serait dommage d'oublier.

Alors dans le dépôt subversion des fortunes (entre autre) mandriva, j'ai ajouté un fichier dadvsi, pour y mettre les commentaires les plus mémorables de cette aventure.

Si vous en avez d'autre à soumettre, il suffit de m'envoyer un mail (nanardon at nanardon.homelinux.org), je me ferais un plaisir de compléter la collection.

Le contenu est visible ici:

http://nanardon.homelinux.org/cgi-bin/viewcvs.cgi/trunk/fr/d(...)
  • # Nanar = flemmard

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

    Bon pour ceux que ca interesserait et comme nanardon a trop la flemme pour poster (y en a j'te jure :p)
    Enfin bref pour ceux qui voudrait le svn entier des fortunes enregistrée par nanardon c'est:
    svn co http://nanardon.homelinux.org/svn/fortune/
  • # Des méthodes proprement scandaleuses

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    <humour>
    On reconnait la bien la méthode de la secte lea/plf, visant à jeter le discrédit sur une action charitable et noble par le biais de la moquerie.

    On se souvient du projet octoz qui a déja eu à faire les frais de la bien pensance quasi soviétique de cette organisation secréte, abattu sous une censure castratrice qui n'a pu qu'éloigner les talentueux codeurs qu'un projet de cette envergure aurait pu élever au rang de nouveau linus torvalds.

    Une action typique des méthodes anarcho-communo-libérales du plf, qui distribue des logiciels de terroristes visant à déstabiliser l'ordre mondial actuel afin d'instaurer une dictature sur les ruines fumantes du monde moderne. </humour>
  • # mieux

    Posté par  . Évalué à 10.

    http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?page=1&id_(...)

    <<
    Mandriva à Matignon
    Oui, Mr. Hérubel a reçu les représentants de l'industrie du libre.

    Commentaire lors de cette réunion du conseiller du premier ministre, qui de toute évidence a bougrement étudié le sujet et bien préparé sa réunion :
    " Vous comprenez, on a rédigé cela [la loi DADVSI] il y a deux ans, et à l'époque le logiciel libre n'existait pas."

    Il fallait oser quand même !

    >>

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.