Journal France Culture: Quelles sont les limites de la biométrie ?

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
14
sept.
2007
Ce vendredi Michel Alberganti arganisait un débat à propos de la biométrie en présence des invités suivants:
  • Eric Barbry. Avocat à la cour, Directeur du Pôle Communications électroniques & Droit du cabinet Alain Bensoussan.
  • Maxime Seligmann. Médecin, spécialiste en immunologie, ancien chercheur à l'Inserm et professeur, rapporteur du CCNE sur la biométrie.
  • Sophie Vulliet Tavernier. Directrice des affaires juridiques internationales de la CNIL.


  • Plus d'info sur le site de l'émission: http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/(...)
    (Le podcast est disponible une semaine)
    • # Haa ?

      Posté par  . Évalué à 3.


      Quelles sont les limites de la biométrie ?


      <Big Brother Mode >

      Haaaa ? Des limites ? il y a des limites ? Ca sert à quoi ça encore ?

      </ Big Brother Mode >
      • [^] # Re: Haa ?

        Posté par  . Évalué à 7.

        Les limites ? C'est pas le truc qu'il faut toujours chercher à dépasser pour être le meilleur ?

        j'ai bon ? O:-)
    • # Podcast?

      Posté par  . Évalué à 3.

      Pas trouvé le podcast: le lien dans l'article renvoie sur une page qui liste les podcast dispo mais soit j'ai des difficultés de lecture soit il y est pas celui là... Il y aussi un lien en .ram sur la page de l'article, mais je touche pas à ca.

      Par contre leur serveur bien en téléchargement: 1.62 MB/s de moyenne sur le download d'un mp3 ca le fait.

      Un petit résumé de ta part sur ce qui ressort de l'émission aurait été bienvenu.
      • [^] # Re: Podcast?

        Posté par  . Évalué à 1.

        J'ai downloadé le podcast mais c'était encore celui de la semaine précédente. Et comme, je n'ai pas écouté le direct, je n'ai pas de résumé.
    • # Bout de commencement de début de résumé partiel et partial.

      Posté par  . Évalué à 3.

      Techniquement :
      - la technologie est prête, que ca soit par biométrie (empreintes digitale, ADN, irisse de l'oeil, etc...), mais aussi RFID, téléphone portable.
      - techniquement l'identification peut se faire à l'insu de la personne.

      Ethiquement :
      - la biométrie supprime la distinction entre "l'identifiant" et "ce qu'on identifie" : il n'y a plus l'acte de donnée sa carte d'identité, en même temps "tout le monde s'en fout".
      - manque d'éducation des gens.
      - le nombre des fichiers donnant des informations sur une identité est importants et augmentes.
      - le besoin de sécurité implique besoin de centraliser les fichiers. La CNIL fait au cas par cas, avec ses moyens limité.
      - A l'heure actuel pas trop de débordement recensé.

      Exemple :
      - La CNIL a interdit à un hôtel d'utiliser des empreintes digitales pour entrer dans les chambres.
      - Un employé aurait trouvé pratique d'utiliser son empreinte digitale plutot que son badge pour avoir accès à l'assenceur : il avait oublier son badge donc pas d'assenceur.
      - et pleins d'autres.

      (allez ecouter plutôt que lire mon commentaire).

    Suivre le flux des commentaires

    Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.