Journal Accord de libre-échange UE-Japon JEFTA, et droit d'auteur

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
41
21
juil.
2018

Dans les actus récentes, la signature le 18 juillet 2018 de l'accord de libre-échange entre le Japon et l'Union européenne (Japan-EU Free Trade Agreement – JEFTA). Ça évoque le chocolat, le vin, le fromage, la viande, les pâtes, mais aussi les chaussures et les pièces auto, et probablement d'autres denrées alimentaires ou pas.

Mais ce qui a attiré mon attention, ou pour être précis ce que je cherchais et m'attendais à y trouver (c'est la mode dans les accords bilatéraux), c'est ceci : "L'accord vise également à une extension des droits d'auteur au Japon de 50 ans à 70 ans après la mort de l'auteur, ainsi qu'à une extension des droits d'auteur au Japon aux performances musicales publiques". (Source wikipédia, qui référence techdirt qui évoque CETA, TAFTA, JEFTA, ACTA, etc.)

Bref encore un exemple de l'extension de la durée des droits d'auteur, dans la lignée du Mickey Act américain et de bien d'autres depuis.

  • # revue de presse rapide

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Sur une petite trentaine d'articles en ligne sur l'accord, j'ai noté des critiques concernent le secret de la négociation, le nivellement supposé par le bas des règles sociales et environnementales, un éventuel non respect de l'accord de Paris sur le climat, etc. Mais rien sur la réduction du domaine public et l'extension du droit d'auteur.

    • [^] # Re: revue de presse rapide

      Posté par . Évalué à 7.

      Il faut avouer que le droit d'auteur est de moindre importance face à l'accord de Paris, les règles sociales et environnementales, et même au secret de la négociation, qui, même s'il n'est que de la forme, conditionne justement tout le reste de l'accord.

      Ceci dit, c'est intéressant de voir qu'effectivement, « l'Occident » impose sa vision des choses. Enfin, j'imagine que ça ne déplaît pas non plus au Japon d'étendre les droits d'auteur.

      Et ça n'a toujours aucun sens de le faire, du point de vue de la société. Évidemment, du point de vue des producteurs, ça a beaucoup plus de sens.

      • [^] # Les ayants tous les droits

        Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 21/07/18 à 22:35.

        Ça reste un cycle : l'Europe met en place le droit d'auteur, puis les États-Unis s'en foutent, puis ils deviennent gros producteurs, puis la Chine s'en fout, puis… Il y a des pays producteurs d'œuvres (enfin ce qui compte c'est les droits associés surtout), les champions de la contrefaçon, etc. Évidemment les producteurs d'aujourd'hui pillent largement le domaine public (et parfois des œuvres non encore entrées dans le domaine public) - Disney, oui c'est à toi que je pense - et luttent activement contre la contrefaçon de masse (après avoir été contrefacteurs de masse par le passé).

        Et autre cycle : on négocie une durée commune, 50 ans, ensuite on l'augmente de son côté, 70 ans, on incite à augmenter via des accords bilatéraux, ensuite on invite tous les autres à l'harmonisation / l'alignement, ensuite on passe à 90 ans, etc.

        • [^] # Re: Les ayants tous les droits

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 23/07/18 à 10:54.

          Et autre cycle : on négocie une durée commune, 50 ans, ensuite on l'augmente de son côté, 70 ans, on incite à augmenter via des accords bilatéraux, ensuite on invite tous les autres à l'harmonisation / l'alignement, ensuite on passe à 90 ans, etc.

          La malice de ce procédé est qu'il ne nécessite de s'y pencher qu'une fois tous les 20 ans, le temps que la plupart aient oublié ce qui avait été fait il y a 20 ans.

  • # Lassitude

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Merci d'avoir pris le temps d'analyser ces accords et de nous faire part des résultats. Je me demande si le fait que ces bêtises n'aient pas été plus commentées ne relève pas d'une forme de lassitude. Aux premières vagues beaucoup se sont levés pour endiguer le phénomène. Mais à force… à quoi bon lutter et s'indigner ? Dans un régime mondiale ploutocratique, comment s'attendre à autre chose ? C'est comme lutter contre la marée avec une pelle et un seau. La nature reprend nécessairement ses droits.

    • [^] # Re: Lassitude

      Posté par . Évalué à 1.

      La ploutocratie est-elle un phénomène naturel ? (la question est sérieuse).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.