Journal Le crash du Sukhoi en Indonésie

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
-5
13
mai
2012

Ave

Vous avez peut-être remarqué cet avion russe de marque Sukhoi, le Superjet 100, qui a disparu des écrans radar pendant son vol de démonstration inaugural en Indonésie ? En fait il a percuté la paroi verticale du volcan Salak, à 80 kms de son point de départ.
http://www.air-journal.fr/2012-05-11-le-crash-du-sukhoi-souleve-beaucoup-de-questions-549192.html

Bon, pas de chance, et puis je lis sur le Herald Tribune
http://www.nytimes.com/2012/05/10/world/asia/russian-aircraft-vanishes-from-radar-during-promotional-flight.html

extrait

As the Superjet entered production, the Russian television station NTV reported that 70 employees at the manufacturing plant had obtained fake engineering diplomas by bribing a local technical college. Sukhoi said they were not directly involved in assembling the planes.

Une traduction rapide : 70 employés à la production avaient des faux diplômes d'ingénieurs. Sukhoi dit qu'ils n'étaient pas directement impliqués dans l'assemblage des avions.

Je comprends enfin à quoi servent les spams pour obtenir des MBAs et autres diplomes !

  • # Pas très intéressant comme info

    Posté par  . Évalué à 0.

    Pour moi, la formation d'un ingénieur commence après l'obtention de son diplôme… Donc
    1. ils étaient peut-être, ou pas, associés à la fabrication du truc qui s'étaient planté
    2. ils étaient peut-être, ou pas, incompétents.

    Attendons un peu avant de conclure quoi que ce soit.

    • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

      Posté par  . Évalué à 10.

      Pour moi, la formation d'un ingénieur commence après l'obtention de son diplôme

      Wahou, je viens de perdre cinq ans de ma vie pour rien. En fait j'aurai même du arrêter les études à 16 ans.

      Après, certes tu dois te spécialiser, mais ta formation elle a eu lieux.

      • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

        Posté par  . Évalué à 0.

        Wahou, je viens de perdre cinq ans de ma vie pour rien. En fait j'aurai même du arrêter les études à 16 ans.

        Le problème que cela pose souvent, vient au niveau du titre. Car pour moi ingénieur est un titre comme le docteur.

        J'en vois très peu dire plus simplement « j'ai une [licence|master|doctorat] » quand on leur demande et trop crier « je suis ingénieur ». C'est aux autres de juger de ses compétences et ça se voit rapidement.

        • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

          Posté par  . Évalué à 2.

          J'en vois très peu dire plus simplement « j'ai une [licence|master|doctorat] » quand on leur demande et trop crier « je suis ingénieur ».

          Je ne comprends pas. J'ai un titre d'ingénieur, mais je dois dire que j'ai une licence et surtout pas « je suis ingénieur » ? C'est complètement idiot.

          • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

            Nan je pense qu'il parle des ingés qui se la pètent dès qu'on demande dans la salle quels sont les diplômes de chacun.
            Genre les ingés, trop fiers de leur "titre", sautent sur n'importe quelle occasion de montrer qu'ils sont l'élite, et que les BTS sont les loosers de 2nde zone.

            C'est bien triste son avis sur les ingés…

            Pour revenir sur le débat:

            La formation d'un "ingénieur" commence bien sûr avant d'aller sur le terrain. Je dirais que la prépa joue un rôle essentiel là dedans, parce qu'elle met vraiment l'accent sur faire les choses bien, et punit tout travers.

            Je suis convaincu que faire la démonstration complète d'un théorème ardu en Khôlle, se faire basher s'il manque une hypothèse, prendre des ramasses pendant 2 (voir 3) ans quand on oublie un truc, ce sont les choses qui font qu'un ingénieur ne va pas s'arrêter au premier boulon qui tient, mais chercher à s'assurer que ça tienne dans tous les cas.

            Bref, un ingé qui n'a pas été martyrisé sur son manque de rigueur pendant ses études, avant d'être embauché, c'est le promettre à des erreurs monumentales. Et des erreurs, sur le terrain, ça coûte cher.

            Je me souviens de mon colloc, qui a été assigné à la réfection d'une turbine sur le Rhône même pas 1 an après son embauche, et qui était halluciné d'avoir à faire attention à tous les petits détails. Un ouvrier a déclenché un incendie à 10m sous terre, dans les tubes où l'eau passe, en soudant un truc. Heureusement, mon pote avait insisté (et donc ralenti le chantier) pour installer des aérateurs pour évacuer une éventuelle fumée, ce qui a sauvé de l'asphyxie un bon paquet de gens.

            TL;DR: La rigueur, c'est vraiment un truc indispensable pour un ingénieur. Et ça ne s'apprend pas sur le terrain.

            • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

              Posté par  . Évalué à 3.

              un ingénieur ne va pas s'arrêter au premier boulon qui tient, mais chercher à s'assurer que ça tienne dans tous les cas.

              Après dans l'industrie, on va vous apprendre que l'ingénieur qui conçoit le boulon n'est pas le même que celui vérifiant qu'il est bien conçu, conformément aux spécifications et normes en vigueur.

            • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

              Posté par  . Évalué à 8.

              Nan je pense qu'il parle des ingés qui se la pètent dès qu'on demande dans la salle quels sont les diplômes de chacun.
              Genre les ingés, trop fiers de leur "titre", sautent sur n'importe quelle occasion de montrer qu'ils sont l'élite, et que les BTS sont les loosers de 2nde zone.

              C'est drôle parce que j'ai quand même vachement ressentis ça en lisant ton commentaire. Tu le verras dans mes remarques ci dessous (et ci je me suis trompé je m'en excuse), mais grosso modo, tu explique que la formation d'ingé est nécessaire pour être un ingé .


              Je suis convaincu que faire la démonstration complète d'un théorème ardu en Khôlle, se faire basher s'il manque une hypothèse, prendre des ramasses pendant 2 (voir 3) ans quand on oublie un truc, ce sont les choses qui font qu'un ingénieur e va pas s'arrêter au premier boulon qui tient, mais chercher à s'assurer que ça tienne dans tous les cas.

              La tu décris le fonctionnement des prépas, pas des écoles d'ingé (et encore moins des facs)…

              Perso je suis convaincu qu'il n'y a pas besoin de considérer les élèves comme des gamins qui doivent être encadré (et ressortir des démonstration par coeur), mais les apprendre à se démerder tout seul.

              Bref, la fac est à mon sens un bien meilleur apprentissage pour comprendre le taff d'ingé, que la prépa. Car en fac, on te dis "on veut obtenir ça, démerde toi". On te fais pas apprendre par coeur des trucs on te demandant d'apprendre par coeur la façon du prof.

              Bref, un ingé qui n'a pas été martyrisé sur son manque de rigueur pendant ses études, avant d'être embauché, c'est le promettre à des erreurs monumentales. Et des erreurs, sur le terrain, ça coûte cher.
              TL;DR: La rigueur, c'est vraiment un truc indispensable pour un ingénieur. Et ça ne s'apprend pas sur le terrain.

              Si ça s'apprend aussi sur le terrain. Quand tu as fait trois fois une connerie parce que tu n'a pas fait assez attention, et que tu as passer 4h a réparer ta connerie, ben après tu la fait plus….

              Ensuite, tu n'embauche pas un type sortie de l'école sur des trucs à très haute valeur ajoutés, donc les erreurs ne coutent pas si cher. Et si c'est un peu trop touchy, tu met un ingé plus qualifié en support.

              Par contre là où je suis impressionné c'est qu'on confie la sécurité des personnes à une recrue qui sort tout juste de l'école.

              Faire un bon ingénieur, c'est certes, avoir de la rigueur, avoir une formation (et encore), mais savoir se démerder, et avoir de l'expérience. L'expérience ça s'apprend en pratiquant, et faisant des what if, en faisant de la veille techno, en s'intéressant à des sujets annexes etc…

              Croire que parce qu'on est fraichement sortie de l'école (où on a appris une pseudo rigueur et l'apprentissage par coeur mais guère plus) on est forcément mieux que celui qui n'est ingé de fonction "qu'au bout de 20 ans de taff", (qui n'a donc pas de diplome d'ingé ), mais qui a commencé à bosser à 17 ans et qui a été dans ce domaine toute sa vie c'est allé au devant de déconvenue.

              • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                Posté par  . Évalué à 6.

                si tu crois qu'en prépa, il s'agit juste d'apprendre par coeur, tu te trompes lourdement.

                je ne pense pas que vous parliez de la même sorte de rigueur en fait. Il y a la rigueur dans la mise en oeuvre (attention aux détails, gestion des versions, suivi de bug, indentation, commentaires), et la rigueur intellectuelle pendant l'élaboration d'un algorithme (couverture du problème, terminaison, vérification des cas limites, …)
                C'est sur la rigueur intellectuelle que la prépa m'a apporté. Quand je met en place une solution, je "sais" qu'elle couvre l'intégralité du besoin exprimé et qu'elle y répond correctement. (ici, je "sais" = je m'en suis convaincu)

                Croire que parce qu'on est fraichement sortie de l'école (où on a appris une pseudo rigueur et l'apprentissage par coeur mais guère plus) on est forcément mieux que celui qui n'est ingé de fonction "qu'au bout de 20 ans de taff", (qui n'a donc pas de diplome d'ingé ), mais qui a commencé à bosser à 17 ans et qui a été dans ce domaine toute sa vie

                je crois que personne ne dit ça … à part peut-être le jeune ingénieur fraichement diplômé, mais ça lui passera :-)

              • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                Posté par  . Évalué à 2.

                Si ça s'apprend aussi sur le terrain. Quand tu as fait trois fois une connerie parce que tu n'a pas fait assez attention, et que tu as passer 4h a réparer ta connerie, ben après tu la fait plus….

                C'est vrai qu'une fois que tu as mis le Titanic dans l'iceberg, t'en fais plus des conneries. Si l'ingé apprend à être rigoureux après ses études, c'est que sa formation n'est pas complète. C'est un peu comme mettre un soft buggé en prod. Je dis ça, hein, j'ai un bac +2 et justement, j'ai souffert de ce manque pendant pas mal de temps.

                J'ai souvent cette expression au taf quand je vois certaines bourdes : heureusement qu'on bosse pas dans le nucléaire !

                Et puis quand j'y pense, je me dit que si ça se trouve, dans le nucléaire …

                Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

              • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                Posté par  . Évalué à 1.

                La tu décris le fonctionnement des prépas, pas des écoles d'ingé (et encore moins des facs)…

                Ben justement, avant le cursus ingé tu dois suivre le cursus prepa (intégrée ou non), qui comme son nom l'indique t'y prépare.

                Quant aux facs, je ne vois pas le rapport car à ma connaissance elles ne forment pas d'ingénieurs. Un ingénieur ne doit-il pas être formé en école d'ingénieur, logiquement ?

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                  Posté par  . Évalué à 3.

                  avant le cursus ingé tu dois suivre le cursus prepa (intégrée ou non)

                  pas nécessairement. Certaines écoles d'ingénieur permettent à d'autres filières d'intégrer en première (voire en deuxième année) du cycle d'ingé. En tout cas, c'était le cas il y a une dizaine d'année.

                  • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                    Posté par  . Évalué à 1.

                    Mais c'est sur concours, tout comme les prépas.

                    Si tu passes avec succès ce concours, c'est que tu as déjà les compétences que donnent les prépas, donc ça revient au même.

                    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                    • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                      Non, les DUT, licences et BTS peuvent rentrer sur dossier dans la plupart des écoles d'ingé et donc sans concours.

                      D'un autre côté, j'ai du mal à croire qu'une personne fasse un BTS, DUT ou licence en préparant les concours de classes préparatoires en parallèle…

                • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                  Posté par  . Évalué à 1.

                  Quant aux facs, je ne vois pas le rapport car à ma connaissance elles ne forment pas d'ingénieurs. Un ingénieur ne doit-il pas être formé en > école d'ingénieur, logiquement ?

                  Et tu balayes d'un coup les gens qui sortent de la fac avec un DESS (ou Master II comme disent les djeuns) … L'élitisme de certains diplômé de grandes écoles m'étonnera toujours.

                  • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    Un DESS, c'est pas un diplôme d'ingénieur.

                    C'est pas une histoire d'élitisme vu je ne préjuge pas des compétences, je dis juste que pour avoir un diplôme d'ingénieur faut passer par une école d'ingénieur, c'est un fait.

                    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                    • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                      Posté par  . Évalué à -1.

                      Un DESS, c'est pas un diplôme d'ingénieur.

                      J'ai un DESS et suis ingénieur …

                      • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                        Posté par  . Évalué à 6.

                        Ingénieur diplômé ?

                        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                        • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                          Posté par  . Évalué à 1.

                          Être ingénieur c'est avoir un master en ingénierie. Beaucoup d'anciens DESS donnaient ce titre, donc le diplôme d'ingénieur (j'en suis). Aujourd'hui on est passé à la norme Licence/Master/Doctorat. Les écoles d'ingénieurs donnent des masters en ingénierie, pas plus. Les cursus sont tellement semblables que les écoles d'ingénieurs et les universités se regroupent (Paris Tech par exemple). Enfin, les universités créent des écoles d'ingénieurs (titre officiel) auxquelles on accèdent sans forcément passer par les classes prépas.
                          Ton schéma "ingénieur par les écoles d'ingénieurs et les chercheurs par la fac" est obsolète depuis 10 ans au moins !

                          • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                            Posté par  . Évalué à 2.

                            Je ne connaissais pas, c'est très intéressant ce cursus !
                            La question porte plus sur la reconnaissance du titre, plutôt que sur la qualité de la formation. Toute personne ayant déjà été confrontée à un "chargé de recrutement" ne trouvant pas l'école dans une liste ("l'ENSERB n'existe plus !") ou dont le nom de famille est un prénom saura de quoi je parle.
                            Sinon, le "master en ingénierie" est-il "mieux" que le "master en science" pour se faire embaucher ?

                    • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                      Posté par  . Évalué à 4.

                      J'ai un diplôme d'ingénieur délivré par une fac. Ben quoi ? Ah oui c'était pas en France.

                      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                  Posté par  . Évalué à 1.

                  Les écoles prépa te préparent à passer des concours pour rentrer dans des écoles d'ingés. Tu apprends quelques petites choses qui pourront servir plus tard, mais rien d'exceptionnel qui te différenciera, à ton arrivée sur le marché du travail (qui plus est, après quelques années d'expériences), d'un ingénieur qui ne serait pas passé par là.
                  Les écoles d'ingénieurs ne sont pas les seules à créer des ingénieurs, puisque la fac le fait depuis des années !

            • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

              Posté par  . Évalué à 2.

              TL;DR: La rigueur, c'est vraiment un truc indispensable pour un ingénieur. Et ça ne s'apprend pas sur le terrain.

              Foutaise.

        • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

          Posté par  . Évalué à 7.

          Car pour moi ingénieur est un titre comme le docteur.

          Vrai et faux.
          Tu le diplome d'ingénieur, que tu obtiens après avoir étudié dans une école d'ingé, et tu as la fonction d'ingénieur, que tu as suivant ton taff et tes responsabilités.

          En france, être ingénieur regroupe ces deux aspects. Je suis ingénieur (j'ai la fonction), mais je ne suis pas le diplome d'ingénieur (j'ai un master, pas un diplome d'ingénieur).

          • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

            Posté par  . Évalué à -2.

            … après avoir étudié payé ton ecole d'ingé …

            entre un ingé et un BTS il y a 2 ans de stage de différence. Prend n'importe qu'elle BTS dans le domaine d'activité, paye le comme un ingé il fera le travail d'un ingé.

            • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

              Posté par  . Évalué à 3.

              … après avoir étudié payé ton ecole d'ingé …

              La très grande majorité des écoles d'ingé sont publiques…

              entre un ingé et un BTS il y a 2 ans de stage de différence. Prend n'importe qu'elle BTS dans le domaine d'activité, paye le comme un ingé il fera le travail d'un ingé.

              Et les stages, tu payes pour les avoir aussi ?

            • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

              Posté par  . Évalué à 10.

              Prend n'importe qu'elle BTS dans le domaine d'activité, paye le comme un ingé il fera le travail d'un ingé.

              Non. Tu formules une généralité (donc ?) complètement fausse.
              Certains BTS feront le travail d'un ingé, et même certains BTS feront mieux que certains ingés, c'est sûr (j'en connais). Mais de là à dire que n'importe quel BTS fera le travail d'un ingé pour peu qu'on lui en donne le salaire, ça ne cadre pas avec ce j'ai pu observer.

              • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

                Posté par  . Évalué à 5.

                Un cursur BTS est une formation essentiellement axée sur le "pratique".
                Un cursus d'ingénieur est une formation essentiellement axée sur le "théorique".

                Le mec qui a un BTS sait quel boulon il doit mettre pour que ça tient. Le mec qui a un diplôme d'ingé est capable de calculer les caractéristiques du boulon nécessaire sans savoir a priori lequel il faut.

                Et on peut parler des différences de niveau scolaire du fait du processus de sélection en France qui privilégie les filières scientifiques et les études longues par rapport au reste.

          • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

            Posté par  . Évalué à 3.

            Y'a le DPE, et on dit "ingénieur diplomé d'état". Pour la fonction, on utilise le terme d'"ingénieur d'études". Cette possible confusion en arrange certains et c'est dommage. Après on entend dire qu'il faut 3 ans après le BAC pour être ingénieur informaticien ou même architecte.
            Ceci dit, le diplôme n'est pas une garantie de compétence et je connais des BTS/IUT et même des autodidactes avec un niveau technique largement supérieur à des ingénieurs diplomés.

      • [^] # Re: Pas très intéressant comme info

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        J'ai aussi un diplôme d'ingénieur que j'ai eu en 2006, et oui, 95% de ce que j'ai vu en cours ne me sert à rien au quotidien, voire pire, m'a donné des habitudes contre-productives pour l'entreprise.

        Tu n'as pas perdu 5 ans pour rien, ça t'as permis d'apprendre des choses, même si elles sont obsolètes, de rencontrer des gens, et de te préparer plus correctement que l'université à travailler en entreprise.

  • # Trois choses sont étonnantes

    Posté par  . Évalué à 2.

    Trois choses me scient :
    - ils embauchent des gens incompétents en grand nombre sans s'en rendre compte ;
    - de nombreuses personnes travaillant sur le site de production ne sont pas directement impliquées dans la production ;
    - cet avion a quand même volé avant de se planter.

    • [^] # Re: Trois choses sont étonnantes

      Posté par  . Évalué à 1.

      On ne peut pas affirmer qu'ils étaient incompétents. D'ailleurs si personne ne s'en est rendu compte…
      Ensuite, l'avion est produit à l'étranger, seul l'assemblage est effectué en Russie.

    • [^] # Re: Trois choses sont étonnantes

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      • ils embauchent des gens incompétents en grand nombre sans s'en rendre compte ;

      A ce niveau, c'est plutôt les RH qui sont incompétents, les mecs qui se sont fait embauché n'ont rien à se reprocher. 'fin, ça doit être partout pareil.

      • [^] # Re: Trois choses sont étonnantes

        Posté par  . Évalué à 4.

        • ils embauchent des gens incompétents en grand nombre sans s'en rendre compte ;

        Je dirais qu'ils embauchent des gens incompétents et s'en rendent compte, parce que les gens compétents ça coute trop cher. Dans certains domaines ça ne se voit pas trop, mais dans d'autres, ça ne pardonne pas.

      • [^] # Re: Trois choses sont étonnantes

        Posté par  . Évalué à 3.

        Premièrement dans une boite qui fonctionne correctement, les RH ils servent uniquement de secrétariat. Savoir si il faut embaucher un mec ou pas, c'est délégué. Ils devraient/doivent vérifier diplomes, cursus & co. Si pour une partie du cursus c'est assez facile, pour les diplômes c'est pas la même affaire.

        Deuxièmement, tu penses qu'un mec qui ment sur son parcours n'a rien à se reprocher ? En France c'est un motif de licenciement.

        • [^] # Re: Trois choses sont étonnantes

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Deuxièmement, tu penses qu'un mec qui ment sur son parcours n'a rien à se reprocher ? En France c'est un motif de licenciement.

          Un motif… injustifié ou pas. Apparemment ça dépend si l'absence du diplôme est une preuve d'incompétence de la personne pour le poste ou pas.
          Cela dit, je n'approuve pas la pratique.

        • [^] # Re: Trois choses sont étonnantes

          Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 13/05/12 à 20:20.

          Si pour une partie du cursus c'est assez facile, pour les diplômes c'est pas la même affaire.

          En quoi est-ce plus difficile si les diplômes en question sont censé avoir été délivrés en France ? Pour les diplômes universitaires tu appelles le secrétariat de la fac… Pour les ingénieurs tu peux vérifier en ligne sur le Répertoire national des Ingénieurs.

          • [^] # Re: Trois choses sont étonnantes

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            D'un autre coté, je n'y suis pas, et pas mal de potes non plus !
            si tu te bases sur cet annuaire c'est mal barré ..

            • [^] # Re: Trois choses sont étonnantes

              Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 14/05/12 à 17:03.

              Si tu réclames un titre délivré par une des 160 écoles membres du CNISF alors ton nom y est forcément (sinon deux possibilités : 1) tu es jeune diplômé et la base n'est pas encore mise à jour ou 2) renseignes-toi auprès de ton association d'anciens élèves pour savoir quel est le problème). Si tu es diplômé d'une des 71 écoles non membres alors ton école n'apparait pas dans la liste et du coup la seule conclusion est « on ne peut pas vérifier partir du répertoire en ligne ». Tu retombes alors dans le cas par défaut, où le recruteur décroche son téléphone et appelle le secrétariat de ton école. Ça reste que c'est pas très compliqué de vérifier les dires d'un candidat sur le sujet.

  • # Pitoyable...

    Posté par  . Évalué à 9.

    J'ai lu des commentaires un peu partout sur le web et je vois que beaucoup en profitent pour se foutre de la gueule des russes et de leur technologie.
    La Russie manque certes de moyens pour maintenir certains de ses équipements souvent vétustes mais pas vraiment de compétences (ça viendra peut-être mais pour l'instant des cerveaux ils en ont encore et des bons).
    Certains abrutis feraient bien de méditer sur les statistiques exceptionnelles du programme Soyouz qui est maintenant le seul moyen sûr d'envoyer des hommes dans l'espace et qui est encore utilisé.

    Il n'est pas prouvé que l'appareil est fautif dans l'accident. De plus, Boeing et Airbus ont aussi eu des crashs, y compris dans des vols de démonstration.
    Par contre la fraude est un vrai problème en Russie, c'est certain.

    • [^] # Re: Pitoyable...

      Posté par  . Évalué à 7.

      Technologie Russe… même pas !

      Cet avion est en grande partie fait en Europe et aux Etats-Unis. Toute l'avionique par exemple (les calculateurs) est fait par Thalès, notre fleuron national !

      Donc avant de se moquer, oui, attendons de voir d'où vient le problème, on pourrait avoir quelques surprises.

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

    • [^] # Re: Pitoyable...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

      Certains abrutis feraient bien de méditer sur les statistiques exceptionnelles du programme Soyouz qui est maintenant le seul moyen sûr d'envoyer des hommes dans l'espace et qui est encore utilisé.

      Juger la compétence actuelle des Russes grâce à un programme qui a 50 ans ou plus, ne me semble pas très pertinent. Par contre, on peut dire que ceux qui l'ont réalisé était très compétent.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Résumé du vol.

    Posté par  . Évalué à 10.

    Ils ont demandé à la tour de contrôle l'autorisation de descendre. La tour de contrôle, qui les voit au radar, leur a dit oui. Ils sont descendus. Pas de chance le nuage cachait un volcan. Et ce serait la faute des diplômes de 70 types de l'assemblage ?

    L'Aribus A320 de démonstration d'Air France s'est aussi planté lors du premier Vol 296 Air France (26 juin 1988). Et tout le monde se souvient du Vol 501 d'Ariane 5. Est-ce que ça remet en cause que ce sont de bons avions ou fusées ? Est-ce qu'on a cherché à faire porter le chapeau à Michu de l'assemblage parce qu'il avait gonflé son CV ?

    • [^] # Re: Résumé du vol.

      Posté par  . Évalué à 10.

      L'Aribus A320 de démonstration d'Air France

      En même temps, quelle idée de vouloir faire voler un abribus… ;-p

    • [^] # Re: Résumé du vol.

      Posté par  . Évalué à -1.

      Est-ce qu'on a cherché à faire porter le chapeau à Michu de l'assemblage parce qu'il avait gonflé son CV ?

      Non, mais disons que ça ne contribue sûrement pas à la qualité des développements et de la production. Donc si c'est un problème trouvé sans cause avec l'incident, il faut quand même le résoudre.

      Rappelons qu'en France, si tu es impliqué dans un accident dans lequel tu n'as rien à te reprocher mais que tu es ivre mort, tu es considéré automatiquement comme --au moins-- co-responsable de l'accident. Et personne ne viendra pleurer sur ton sort…

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par  . Évalué à 4.

        Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

      • [^] # Re: Résumé du vol.

        Posté par  . Évalué à 3.

        Rappelons qu'en France, si tu es impliqué dans un accident dans lequel tu n'as rien à te reprocher mais que tu es ivre mort, tu es considéré automatiquement comme --au moins-- co-responsable de l'accident. Et personne ne viendra pleurer sur ton sort…

        Accident de la route pe, et sans doute pas au pénal amha.
        Sinon tu as des sources sur ce point ?

      • [^] # Re: Résumé du vol.

        Posté par  . Évalué à 3.

        Sauf que si le gars n'avait pas été pas ivre mort, il aurait pu éviter l'accident ou en réduire les conséquences.

        J'ai notamment souvenir d'une connaissance qui avait pris le volant tard le soir après avoir bu, il est entré en collision dans une voiture tout feux éteints sur la bande d'arrêt d'urgence qui a pris feu : à la base il n'avait aucun tort, mais son état d'ébriété l'a empêché d'ouvrir la portière de l'autre voiture et de sortir le gars qui était encore à l'intérieur.

        Résultat, permis retiré, chose qui n'aurait pas eu lieu s'il n'avait pas bu.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par  . Évalué à 3.

          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

          • [^] # Re: Résumé du vol.

            Posté par  . Évalué à 3.

            Ben oui, il n’a pas achevé l’automobiliste pour éliminer un témoin, ou bien mis le feu au véhicule pour détruire ses empreintes.

            Depending on the time of day, the French go either way.

  • # relativisons...

    Posté par  . Évalué à 4.

    Plusieurs choses:

    • Pour l'instant, rien ne dit que l'avion avait le moindre problème. Ça pourrait très bien être une erreur de pilotage, et on en a déjà vues en Russie:
      Vol 493 Aeroflot
      Accident en Juin

    • "Ils n'étaient pas directement impliqués dans l'assemblage":
      aussi vague que "c'est eux qui donnaient les instructions mais c'est pas eux qui serraient les boulons"

    • Sur les faux diplômes:
      Énorme! Mais la vraie question c'est: combien d'autres dans le monde ne se sont pas encore faits choper?

    • [^] # Re: relativisons...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      L'enquête a démontré qu'un enfant de 15 ans (fils du commandant) était à la place du pilote pendant la phase de croisière de cet avion tout neuf.

      Je… Hein ! On n'a pas le droit d'apporter du dentifrice en cabine et les pilotes peuvent amener des enfants en cabine de pilotage ?! Tout va bien…

      « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

      • [^] # Re: relativisons...

        Posté par  . Évalué à 3.

        C'était en 1994, les consignes de sécurité ne devaient pas être les mêmes qu'aujourd'hui.

        Envoyé depuis mon lapin.

        • [^] # Re: relativisons...

          Posté par  . Évalué à 2.

          Oui, enfin pour la présence des enfants en cabine, je doute que ce soit si bien accepté.

          Laisser fiston piloter, je suis absolument certain que non, tu peux pas…

          • [^] # Re: relativisons...

            Posté par  . Évalué à 10.

            Tu as déjà vu un monsieur tout nu ?

            Il se prend pour Napoléon, son état empire.

          • [^] # Re: relativisons...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

            Gamin, j'ai eu le droit de rentrer dans la cabine d'un 747 en plein vol et d'appuyer sur des boutons qui faisait s'allumer et s'éteindre plein de lumières.

            On dira que les règles de sécurité n'étaient pas aussi ridicule qu'aujourd'hui…

            • [^] # Re: relativisons...

              Posté par  . Évalué à 2.

              J'ai l'impression qu'elles étaient ridicules, mais dans l'autre sens…

              • [^] # Re: relativisons...

                Posté par  . Évalué à 3.

                À l'époque il n'y avait pas de boutons "faire tomber l'avion".

                Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                • [^] # Re: relativisons...

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  On peut dire aussi qu'il y avait une chiadée de boutons pour le garder en l'air, et qu'il valait mieux pas se planter…

            • [^] # Re: relativisons...

              Posté par  . Évalué à 1.

              Et… Tu aimais les films de gladiateur ?

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Qui a dit ça?

    Posté par  . Évalué à 1.

    Bon, pas de chance, et puis je lis sur le Herald Tribune
    
    http://www.nytimes.com/2012/05/10/world/asia/russian-aircraft-vanishes-from-radar-during-promotional-flight.html
    
    

    De ton côté, par contre, pas le peine de mentir sur tes diplômes : là il y a flagrant délit ;D.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.