• # excellent !

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    J'ai fait de même pour evolution :

    http://bugzilla.ximian.com/show_bug.cgi?id=59340(...)

    c'est une grande idée.
  • # Bof

    Posté par  . Évalué à 4.

    L'aspect "Un programme pour les gouverner tous" soit utiliser l'explorateur pour tout gérer je trouve ça très peu pratique, un programme dédié avec une interface spécifiquement dédiée à cela seras dans tout les cas plus adapté. Et si c'est juste de la visualisation l'intéret n'est pas évident.

    Note: Je commentait sur la proposition directe, pas sur le fait d'avoir un FS qui soit une BDD et les avantages/inconvénients de cela, c'est vraiment un autre sujet.
    • [^] # Re: Bof

      Posté par  . Évalué à 1.

      Ha mais je suis d'accord, les interfaces "dédiées" sont très pratique... Mais bon, il faudrait pouvoir avoir le choix. Je ne demande pas la disparition des applis, loin de là !
      Mais quand je clique sur un lien mailto dans konqueror, j'aimerais bien qu'il ouvre une fenêtre de composition dans un nouvel onglet par exemple...
      Et puis, un lien vers le dossier contacts ça serait sympa sur le bureau, non ?
  • # KWallet sans mot de passe.

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Une autre fonctionalité plus intéressante est celle-là:
    http://bugs.kde.org/show_bug.cgi?id=78505(...)
    Ne pas devoir rentrer tout le temps un deuxième mot de passe pour ouvrir le KWallet (le premier étant celui de KDM)

    KWallet est un endroit ou sont stockés tout les mots de passe des sites , ou autres programmes.
    Il est protégé par un mot de passe pour éviter que le root, ou quelqu'un qui pirate la machine ne puisse avoir accès à tout les mots de passe d'un seul coup.
    Mais il n'y a rien de tellement important chez moi, et ça m'ennuie de devoir entrer un mot de passe pour un truc qui justement sert à ne pas devoir entrer de mot de passe.

    alors Votez !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.