Journal ERP5 et Mandriva gère une banque centrale.

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
17
juil.
2008
On ne parle pas souvent d'ERP5, logiciel libre (GPL) concurrent, à son échelle, de SAP.

Et bien il semble que Nexedi (éditeur d'ERP5) et Mandriva aient décrochés un contrat conséquent de déploiement de cet ERP au sein d'une banque centrale pour la gestion d'un système monétaire de près de 80 millions de personnes dans huit pays.
http://www.itrmanager.com/articles/79956/mysterieuse-banque-(...)

On avait parlé d'ERP5 ici :
http://linuxfr.org/2005/06/24/19161.html

L'un des auteurs (au moins!) d'ERP5 avait fait un passage sur LinuxFR, je vous laisse prendre connaissance de ces commentaires.
http://linuxfr.org/~smets/

Félicitations à Nexedi et Mandriva !
  • # Banque d'Angleterre

    Posté par  . Évalué à 5.

    Ca pourrait coller.

    Il existe des "Pounds" en Scotland, Northern Ireland, Isle of Man, Channel Islands, Gibraltar, Falklands, St Helen qui ont une parité avec la GBP.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Sterling_banknotes
    • [^] # Re: Banque d'Angleterre

      Posté par  . Évalué à 3.

      Je ne pense pas que la livre atteingne les 80 millions de personnes. Il n'y a que 60 millions de personnes au Royaume Uni, et ca m'etonnerai que les autres s'ajoutent pour arriver a 20 millions.
  • # C'est une bien bonne nouvelle

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Mais les journalistes disent parfois des choses incroyables.

    Par exemple: ERP5 Banking est utilisé quotidiennement depuis 5 mois par plus de 300 utilisateurs intensifs, et ce sans l'ombre d'un défaut. Il fonctionne grâce à un cluster Linux de 32 noeuds. ERP5 peut exécuter jusqu'à 5000 workflows complexes par heure sur cet environnement, avec une parfaite linéarité dans la mise à l'échelle.

    32 nœuds pour 300 utilisateurs, c'est franchement incroyable. De plus traiter 5000 workflows par heure, ça fait 1.4 workflow par seconde, ça ne m'apparait pas énorme (et si en plus on divise par le nombre de noeud, je vous laisse faire le calcul).

    Il y a aussi le sublime jamais auparavant, un logiciel libre n'avait atteint ce niveau d'application stratégique.. Et Bind ou Apache c'est du poulet ?
    • [^] # Re: C'est une bien bonne nouvelle

      Posté par  . Évalué à 5.

      Les 500 utilisateurs sont sans doute une population test avant le déploiement à grande échelle qui lui nécessitera le cluster.

      Pour les 5000 workflow/h, il y a le mot "jusqu'à" devant. ;-)

      Enfin il parle d'application "stratégique", ce qui veut tout et rien dire mais on peut penser au niveau de criticité de l'appli dans le système économique mondial (?).

      JDCJR.
    • [^] # Re: C'est une bien bonne nouvelle

      Posté par  . Évalué à 3.

      > Il y a aussi le sublime jamais auparavant, un logiciel libre n'avait atteint ce niveau d'application stratégique.. Et Bind ou Apache c'est du poulet ?

      Il parle de Swift, dont un réseau interbancaire de message de règlements (transferts financiers). Au niveau d'une banque centrale, on peut donc imaginer qu'il s'agit des messages concernant des virements financiers inter-pays. Donc, oui, je te confirme, c'est d'un niveau stratégique largement plus important que tout site web. La comparaison avec Bind est tout de même un peu faussée : Bind fait largement moins que les systèmes dont on parle.
      • [^] # Re: C'est une bien bonne nouvelle

        Posté par  . Évalué à 3.

        c'est vrai que bind a l'air de rien comme ça...

        mais si d'ici une minute, tous les bind du monde cessaient de fonctionner, je pense que son côté stratégique serait indéniablement démontré.
        • [^] # Re: C'est une bien bonne nouvelle

          Posté par  . Évalué à 2.

          On est bien d'accord : bien que relativement simple, Bind est critique pour beaucoup de choses. Après, il me semble (pas sûr à 100%) que Swift utilise un autre protocole que TCP/IP et qu'il n'utilise pas la résolution de nom classique (type Bind).
      • [^] # Re: C'est une bien bonne nouvelle

        Posté par  . Évalué à 2.

        Sauf que si bind ne fonctionne pas, les systèmes dont on parle risquent de rencontrer quelques problèmes.
        • [^] # Re: C'est une bien bonne nouvelle

          Posté par  . Évalué à 1.

          Sauf que si bind ne fonctionne pas, les systèmes dont on parle risquent de rencontrer quelques problèmes.
          pas forcément, si le lien est pas basé sur IP mais un autre proto et que la résolution de nom se fait différemment...
          • [^] # Re: C'est une bien bonne nouvelle

            Posté par  . Évalué à 3.

            Même si le lien est basé sur IP, d'ailleurs, du moment que la résolution se fait autrement/pas.
          • [^] # Re: C'est une bien bonne nouvelle

            Posté par  . Évalué à 2.

            Ca marche aussi avec un lien IP.
            Il suffit d'utiliser directement l'adresse IP et pas le nom.

            Pas besoin de DNS pour joindre, par exemple, la machine ayant l'IP 209.85.135.103.

            Même si SWIFT utilise IP, rien ne dit qu'il ait besoin des DNS publics, on peut imaginer qu'il n'utilise que des adresses IP (pas très pratique) ou qu'il ait ses propres serveurs DNS (plus probable).
      • [^] # Re: C'est une bien bonne nouvelle

        Posté par  . Évalué à 5.

        Et Linux, c'était pas déjà utilisé dans des systèmes largement stratégiques peut-être ? (et peut-être même encore plus stratégique que celui-là...)
  • # itrmanager.com

    Posté par  . Évalué à 3.

    C'est moi ou le site pointé par le premier lien est tout simplement illisible de part sa mise en page, le choix des couleurs et les pubs ?
    • [^] # Re: itrmanager.com

      Posté par  . Évalué à 3.

      oui mais au moins il en parle (et il est référencé par google news).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.