• # Incipit

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    Un petit lien pour faire suite à la discussion du journal présentant le sujet.

    L'argumentation de J. Reda (ex-député européen d'un parti pirate), présente l'avantage d'être détaillée et très circonstanciée, remettant le problème en perspective. Mais comme remarqué dans nombre de commentaires du journal, le sujet est un sac de nœud quasi inextricable. Et son texte est loin de le démêler. Si seulement il s'était agit d'un simple nœud gordien et que Julia ait été Alexandre… Ici il ne s'agira donc que d'un peu plus d'eau au moulin.

    « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Incipit

      Posté par  . Évalué à 2.

      Et pourtant, l'intention de la GPL est d'assurer que le code produit par les développeurs soit toujours disponible pour l'utilisateur final, et qu'il ne puisse être utilisé que par ceux qui jouent le même jeu via le côté viral.

      Il y a bien utilisation du code dans un contexte différent ici.

      Enfin, IANAL, et j'ai préparé des réserves de pop corn pour le jour où on découvrira des preuves de l'utilsation de code proprio dans la génération.

      • [^] # Re: Incipit

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 06/07/21 à 11:49.

        C'est la faute des irresponsables qui cassent le métier en poussant du code qui marche bien, élégant et pis tout ; Tout ça n'arriverait pas si on codait tous comme des gorèts, ça fait longtemps que je le dis mais personne m'écoute :/

      • [^] # Re: Incipit

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3.

        et qu'il ne puisse être utilisé que par ceux qui jouent le même jeu via le côté viral.

        Je remercie les lois qui me permettent d'outre-passer cette manie de vouloir interdire de certains.
        Exactement dans la même idée que ceux qui font du non libre en disant que ça doit être utilisé que comme X ou Y suivant leur morale.

        La GPL n'est pas au dessus des lois, et la loi permet d'apprendre du code GPL (comme d'autres licences, la GPL n'est pas le sujet, le sujet et du code accessible) et de coder ensuite avec la licence que l'on choisit, ouf!

        Les ayatollah de la GPL, les nouveaux censeurs contre lesquels il faut se défendre :).
        RMS s'amusait à utiliser la loi contre la fermeture du code, pas de chance d'autres s'amusent à utiliser la loi contre la GPL :). J'adore la tournure que prend l'évolution de la société vis à vis du libre, où les pro-GPL qui veulent du libre mais pas trop contre ceux qui veulent donner encore moins de liberté se font dépasser par ceux qui veulent du libre avec plus de liberté contre ceux qui veulent donner encore moins de liberté y compris les pro-GPL qui passent de l'autre côté de la barrière.

        Il y a bien utilisation du code dans un contexte différent ici.

        Oui, personne ne dit le contraire.
        Juste que les professionnels du droits disent que ça n'a rien d'illégal (du moment où celui qui apprend apprend vraiment et ne recopie pas, le sujet va âtre la notion entre apprendre et recopier, qui n'a rien de nouveau, ça marche aussi avec les humains depuis le début des procés en info), en se foutant de la GPL (juste le code accessible, apprentissage, et code "nouveau").

        on découvrira des preuves de l'utilsation de code proprio dans la génération

        GPL ou code proprio, même sujet, je sujet étant le code accessible pour apprendre.
        Les pro-GPL s'offusquent et parlent que de GPL en ne comprennent que la GPL n'est pas du tout le sujet, ils sont quand même mal barrés dans la défense de la GPL à se planter autant… Perso, ça ne me dérange pas, ça fait du FUD sur la GPL pour faire encore plus fuir (tu te dis que vu le délires des auteurs sur la GPL, tu auras certes le droit d'utiliser mais tu te prendras un shitstorm, autant prendre du code où l'auteur est moins chiant quand tu as le choix).

        pour résumer, je retiens cette phrase du lien : "That is good news for the open movement and not something that needs fixing". Et si vous récupérez du code non libre, vous avez même la possibilité d'apprendre de ce code et produire, à l'aide ou pas d'une machine, du code dont vous déciderez de la licence, elle n'est pas belle la vie?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.